Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Nemo123

Members
  • Posts

    402
  • Joined

  • Last visited

Reputation

413 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    : au camping
  • Interests
    "Les fils qui chantent"
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je me permets de rebondir puisque c'est mon rayon : c'est avéré, difficilement attribuable, donc compliqué d'identifier des soutiens (mais facile d'imaginer qu'ils ont pu faire ça tous seuls comme des grands, c'est assez trivial à faire comme opération), donc pas vraiment dissuasif, nul n'est dupe. C'est en effet assez rare de voir de l'hacktivism se concrétiser par du chiffrement d'un système d'information (à noter qu'ici, l'attaquant a pris soin d'épargner l'infra de sécurité aux utilisateurs et les systèmes automatisés feroviaires), généralement ça se concrétise plutôt par du déni de service par surcharge ou par la publication d'un message politique sur les pages d'accueil de sites web fréquentés. Mais avec l'automatisation des rançongiciels et l'accessibilité facilitée à ces modes d'attaque, il est probable qu'ils soient de plus en plus nombreux à l'avenir.
  2. Je suis bluffé par l'arrogance et l’agressivité américaine Sinon, le président Biélorusse a annoncé que son armée serait mobilisée pour accompagner le grand frère russe en cas de confrontation.
  3. Nemo123

    Le F-35

    Ça vaut ce que ça vaut, mais je vous encourage à écouter la vidéo d'Ate Chuet sur le F-35 sortie fin décembre. Son point de vue est intéressant : si aujourd'hui le F-35 accumule grossièrement les déboires, il n'en est pas moins une plate forme d'armes qui va vivre longtemps et connaitre plusieurs standards de modernisation. Si la première potable peine à arriver, il demeure confiant sur l'avenir, et sur l'avantage opérationnel de cet avion, à terme.
  4. Nemo123

    Le F-35

    Si les russes en avaient, les occupants du Koursk auraient probablement en partie survécus Cela dit, c'était il y a 20 ans.
  5. Nemo123

    Le F-35

    Pour en revenir au sujet du F-35B qui a pris la flotte en mer de Chine, puisqu'il est question de 7 blessés (dont 3 medevac vers les Philippines) et d'un impact sur l'ilot du navire, l'hypothèse du brin qui a rompu me semble celle qui tient la corde. Je ne connais pas la profondeur de la mer à cet endroit, mais si j'étais les américains, j'investirai dans les soum d'exploration
  6. https://www.reuters.com/world/spain-sends-warships-black-sea-considers-sending-warplanes-2022-01-20/ L'Espagne s'y met aussi. On va l'avoir dans l'adversité notre armée Européenne (I have a dream ^^) Et les Pays Bas annoncent l'envoi de 2 F-35 en Bulgarie pour Avril.
  7. Un échec n'est pas généralité. Et attends de voir ce qu'en penseront les Maliens dans quelques années. On peut espérer que le cas Malien fasse effet de vaccin de rappel : avis aux autres, si vous choisissez de changer votre partenaire historique au profit d'autres (chinois / russes), voyez où ça peut vous mener. Enfin, j'espère... Mais je n'ai pas de boule de cristal.
  8. Parce que tu crois qu'un seul GI posera la botte sur Formose pour défendre l'île si la PLA avance ses troupes ?
  9. Essayons au possible de ne pas dénaturer le titre du thread : il n'est pas question de sécurité informatique (on pourrait faire un thread dédié tellement il y a à raconter, cela dit), mais parlons bien de cyberwarfare (guérilla numérique, sous entendu, sponsorisée par des états dans des objectifs militaires ou géopolitiques). Un évènement récent m'a interpelé : https://www.francetvinfo.fr/internet/securite-sur-internet/cyberattaques/ukraine-une-cyberattaque-massive-vise-des-sites-gouvernementaux_4916433.html Compliqué de faire l'attribution pour l'instant (et ça ne sera probablement jamais possible), mais entre le GRU et d'honnêtes citoyens russes occupant intelligemment leur temps, on imaginer la nationalité des attaquants.
  10. Un agence ukrainienne de contre-espionnage a révélé jeudi les identités réelles de cinq personnes (qu'on peut facilement trouver sur Google) qui auraient été impliquées dans des attaques informatiques attribuées à un groupe de cyberespionnage nommé Gamaredon. Gamaredon serait un "projet spécial du FSB, qui visait spécifiquement l'Ukraine", ses auteurs "sont des officiers du FSB" de Crimée "et des traîtres qui ont fait défection à l'ennemi pendant l'occupation de la péninsule en 2014." Depuis sa création en 2013, le groupe Gamaredon, lié à la Russie, est responsable d'un certain nombre de campagnes de phishing malveillantes, principalement dirigées contre des institutions ukrainiennes, dans le but de collecter des informations classifiées de compromis les systèmes Windows pour des gains géopolitiques. L'acteur de la menace aurait mené pas moins de 5 000 cyberattaques contre les autorités publiques et les infrastructures critiques situées dans le pays, et tenté d'infecter plus de 1 500 systèmes informatiques du gouvernement, la plupart des attaques visant les organismes de sécurité, de défense et d'application de la loi pour obtenir informations de renseignement. "Contrairement à d'autres groupes étatiques, le groupe Gamaredon ne semble faire aucun effort pour essayer de rester sous le radar". A noter la forte dépendance du groupe aux tactiques d'ingénierie sociale (OSINT) en tant que vecteur d'intrusion. Je vous ai retiré les détails techniques et un peu vulgarisé.
  11. Dans tous les cas, c'est assez rare, et là il s'agit d'acteurs assez importants dans le secteur. Difficile de dire si c'est politique pour si c'est vraiment cohérent vis à vis de leur doctrine, mais c'est une décision qui fait date.
  12. NSO Group, producteur du logiciel espion Pegasus, mis au ban par les US. The U.S. Commerce Department on Wednesday added four companies, including Israel-based spyware companies NSO Group and Candiru, to a list of entities engaging in "malicious cyber activities." "The United States is committed to aggressively using export controls to hold companies accountable that develop, traffic, or use technologies to conduct malicious activities that threaten the cybersecurity of members of civil society, dissidents, government officials, and organizations here and abroad," U.S. Secretary of Commerce Gina M. Raimondo said in a statement.
  13. Je me pose la question du sens du mot "humiliation" pour les maghrébins, qu'on entend / lit à tord et à travers. Comme si c'était quelque chose qui devait apporter une honte, ou apporter la justification d'un acte de revanche encore plus répréhensible, ou justifier l'irrationnel, le manque de flegme, de pragmatisme. J'ai l'impression que c'est lié à un orgueil exacerbé qui n'est pas partagé sous toutes les latitudes du globe, mais j'ai du mal à en identifier les origines. Est-ce culturel ? Religieux ? Est-ce relativement répandu dans la population maghrébine, ou uniquement de la claquette médiatique ?
  14. L'EI n'est qu'une manière comme une autre de se trouver un travail, une situation, des revenus et la poursuite d'une idéologie d'opposition aux talibans. Pour les anti-talebs primaires d'Afganistan, c'est une option intéressante.
×
×
  • Create New...