imposerlaforce

Members
  • Compteur de contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

18 Good

À propos de imposerlaforce

  • Rang
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    Switzerland
  1. Merci Ciders. A vrai dire, je l'ai dans ma bibliographie qui commence à s'étoffer mais je ne l'ai toujours pas consulté au SHD et tu m'as mis l'eau à la bouche . Vu que la question des bombardements est complexe, j'ai débuté par la lecture des ouvrages doctrinaux de l'époque: Douhet "il dominio dell'aria", Niessel "Le bombardement aérien et la protection des populations" ainsi que Camille Rougeron "Le bombardement aérien", d'autres ouvrages plus récents pour me mettre dans le bain : Andrew Knapp "Les Français sous les bombes", Patrick Facon "Le bombardement stratégique" mais aussi la revue Icare qui est excellente sur la campagne de France. Je vais aussi me pencher vers des livres sur l'exode ainsi que sur le mythe de la Blitzkrieg. C'est vrai que dans les rapports journaliers du GQG, la compréhension des bombardement est assez juste car ils voient bien qu'ils sont destinés à isoler la zone du front dans la première phase de la bataille, et que le 3 Juin, avec l'opération Paula, la tentative de détruire définitivement le potentiel aérien français était bien réel mais sans réel succès. Anecdote croustillante, lors de ce bombardement, le Ministre de l'Air Laurent Eynac faillit mourir suite à l'explosion d'une bombe tombée sur le Ministère de l'Air (je crois car le passage est censuré dans la presse de l'époque) pendant qu'il était en train de déjeuner avec William C. Bullitt, l'ambassadeur américain en France. Est-ce révélateur d'une certaine nonchalance face au péril aérien, on peut en juger.
  2. Bonsoir, je voulais ouvrir ce nouveau poste afin d'ouvrir vos connaissances respectives au sujet de la campagne de bombardements aériens réalisée par la Luftwaffe en France durant les mois de mai-juin 1940. Bien moins connue et documentée que le Blitz anglais ou bien que les bombardements réalisés par les alliés sur le territoire français, j'estime qu'elle mérite que l'on s'y penche car elle fut la première expérience pour la France du bombardement de masse, après la théorie des penseurs de l'entre-deux guerre tels que Douhet et Trenchard mais aussi des auteurs alarmistes du danger aérien, puis des premiers retours des expériences en Chine, en Espagne, puis en Pologne. Elle suscite encore aujourd'hui de nombreux fantasmes dans l'inconscient collectif tel que l'omniprésence de la Luftwaffe et son caractère impitoyable, l'affaire des bombardements italiens sur les colonnes de réfugiés ainsi que la peur du Stuka. Mais au-delà des peurs collectives des civils et des militaires, témoins de l'époque, pris dans la tourmente, les rapports militaires des bombardements ne semblent pas indiquer une supériorité intrinsèque à la Luftwaffe; sauf par le nombre, et même que les capacités du bombardement furent largement surestimées, les offensives contre les aérodromes alliés ne se sont pas révélées fructueuses et l'armée de l'air n'aura jamais été anéantie, les bombardements sur les voies ferrées, dont je viens de réaliser un tableau Excel grâce aux archives militaires de Vincennes semblent montrer que les interruptions n'ont été que très limitées dans le temps ce qui obligeaient les Allemands à revenir les jours suivants pour recommencer à nouveau sauf cas exceptionnels comme des trains de munitions touchés. Manquant d'informations sur l'expérience des combattants qui peuvent avoir des avis totalement contradictoires (un bombardement qui stupéfie tout le monde mais qui à totalement raté sa cible, ou bien inversement la terreur des troupes françaises lors du bombardement lors du franchissement de la Meuse) mais aussi sur les bombardements de villes, dont certains rapports estiment qu'elles n'ont aucun caractère militaire, mais qui ont pu servir de défense au troupes françaises, car les bombardements allemands ont beaucoup été de l'appui direct pour la réduction des zones de résistances. Je m'égare sans doute trop mais il s'avère qu'il s'agit de mon sujet de mémoire de master et qu'après avoir lu un certain nombre d'ouvrages, je pense que vos avis ne pourraient être que plus enrichissants encore à ma réflexion.
  3. Hommage aux Tirailleurs Sénégalais

    Cette cérémonie à été l'occasion de remettre aux autorités sénégalaises des archives militaires concernant la repression sanglante de la mutinerie de Thiaroye du 1 décembre 1944.
  4. Pas de plan Schlieffen

    Attaquer la Russie je veux bien mais dans quel but ? L'Allemagne est entrée en guerre car elle s'est retrouvée piégée par son alliance avec l'Autriche Hongrie. Dans la tête des Allemands, il y avait aussi dans l'idée qu'écraser la France républicaine rapidement, c'était aussi briser l'entente et pouvoir trouver plus facilement une issue favorable au conflit entre les 3 monarchies cousines d'Europe.
  5. [Quiz] Char

    L'avant de voiture a gauche est une pontiac chieftain de 1955 ^^ preference pour les annees 50
  6. FRANCE : 5° puissance économique?

    Quand je vois le dialogue social dans mon université, cela ressemble à la France en miniature. Une direction omnipotente, innefficace et sans autorité, sauf pour appeler les CRS au secours, de l'autre, une bande minoritaire de pseudo-dégénèrés syndiqués qui prônent le dialogue et cassent tout. Entre les deux, une majorité écrasante et non représentée qui ne peut plus poursuivre ses études, au gré des bloquages et des AG interminables et inneficaces où l'on vote pour le report d'un vote la semaine d'après...
  7. FRANCE : 5° puissance économique?

    Une légende urbaine bien trop tenace...je ne pense pas que ce sont les migrants qui ruinent la France, la vieille rengaine nationaliste ça ne marche plus, regardez plutôt du côté des français eux mêmes.
  8. FRANCE : 5° puissance économique?

    Les migrants actuellement ne veulent même pas rester en France^^
  9. Ici on cause fusil

    Je note un retour en force du calibre 7, 62x51 dans les fusils d'assaut, ces munitions avaient été abandonnées dans les années 60 pour la 5, 56x45. Un calibre trop puissant entraîne une surchauffe essessive et une disperssion atroce en tir automatique mais a l'avantage de la portée pratique. Sont-ils retombés dans le virus du tirer plus loin pour ne pas être touché ou les fusils d'assaut modernes sont technologiquement capables de supporter du 7, 62 de la même manière que du 5, 56 ?
  10. Suède : Char S / Strv 103

    Comme tout véhicule ayant un rôle precis, il a été vite sous armé et sous dimensionné, donc peu d'évolutions possibles. Dommage, je pense qu'avec l'électronique actuelle, un canon de 120 voire plus, une motorisation plus puissante et un blindage réactualisé il pourrait faire un bon engin de defense active et peu onéreux
  11. Que pensez vous le la vidéo qui traine sur youtube de l'explosion d'une "bombe à neutrons" au Yemen ?
  12. FRANCE : 5° puissance économique?

    L'état est le plus grand pourvoyeur d'emplois du pays. L'état est tout, l'individu n'est rien.
  13. Mitrailleuse lourde et affut lourd

    Parfaitement, une mitrailleuse lourde est destinée à l'appui feu anti aerien et anti vehicules à courte distance avec sa penetration limitée, mais la possibilité d'harceler l'ennemi et endomager ses systèmes d'armes, observation... son allonge par rapport aux armes d'infanterie est un avantage et sert à saturer la zone pour accrocher l'ennemi et entraver ses mouvements au profit des troupes alliés.
  14. L'efficacité réelle du Katiousha

    Les procédures de tir des unités de "lance brouillard" étaient très strictes et complexes. De par leur immédiate detection lors du tir et la portée réduite des roquettes par rapport à l'artillerie conventionnelle, la rapidité etait primordiale et il fallait vite déguerpir sitôt la salve effectuée, dous peine de se prendre de la contrebatterie. Et quand on sait l'efficacité de l'artillerie alliée et de leur supériorité aérienne comme en normandie...
  15. L'efficacité réelle du Katiousha

    Sur des chassis de tracteurs somua mcg d'origine française