Absha

Members
  • Content Count

    51
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

16 Good

About Absha

  • Rank
    Débutant
  • Birthday 10/21/1993

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. http://www.dtic.mil/ndia/2007smallarms/5_8_07/Bantle_210PM.pdf C'était du 6.8mm SPC et il y'aurait des HK416 (enfin du coup, c'est pas vraiment le bon nom) en 6.8mm qui auraient été testés par les US. Je ne sais pas quel serait le coût de la transformation, si jamais ce calibre devait devenir standard dans les 30 prochaines années. Edit : D'après ce lien, c'est plutôt pas coûteux du tout [ http://www.dtic.mil/ndia/2008Intl/Roberts.pdf ]
  2. Sérieux ? On en est là ? 12 000 mecs pour redéfinir ce qu'un gars affirme avoir dit et personne pour répondre à sa question ou participer à la discussion ? C'est pour ça que j'avais quitté les forums ...
  3. Leurs cousins DGSE/COS = 1er RPIMA, Commandos marine, 13RDP, CPA10, CPES, CPEOM, qui ont une forte proportion à tirer dans les TAP. C'est tout. La prochaine fois, contente-toi juste de répondre à la question posée. Au lieu de balancer un sibyllin : "le CPIS c'est la DGSE...tout est marqué au dessus."
  4. D'où le terme de "cousins", mais forcément, si on tronque la phrase "DGSE/COS" après on peut toujours venir faire son cake.
  5. Bon, j'avoue, j'ai pas réussi à me décider à un topic qui irait bien à ma question. Du coup, j'ai créé un topic ... Je viens de tomber sur cette vidéo : À un moment donné Antoine de Maximy apparaît avec cette mention : "Brigadier-Chef, 21 ans". Plusieurs questions se sont donc posées : Quels étaient les conditions d'obtention du grade de Brigadier-Chef/Caporal-Chef à l'époque ? Pourquoi "Brigadier-Chef" alors qu'Antoine de Maximy s'est engagé au service cinéma des armées directement ? Est-ce que le SCA/ECPAD est considéré comme une arme montée ? Sachant qu'Antoine de Maximy est resté 3 ans, c'est normal d'avoir le grade de Caporal-Chef au bout de 2 ans ?
  6. D'ailleurs, puisqu'on sait que le Cnl Le Nen en a fait partie, quelqu'un a des infos de provenance des hommes du CPIS ? Ils ont l'air de ratisser large contrairement à leurs cousins DGSE/COS qui prennent souvent dans les TAP. Il me semble que dans le bouquin "les tueurs de la république" et un autre dont j'n'ai plus le nom, j'avais vu que quasiment la moitié (à la louche) des effectifs étaient composés de chasseurs alpins. Est-ce qu'il y'en a ici qui ont plus d'infos ? Que ce soit sur les raisons ou sur les provenances.
  7. Attention, je parle ici de la menace islamiste dans le monde occidental, qui n'a strictement de chez strictement rien à voir avec ce qu'on peut voir en Syrie/Irak. Ils ne connaissent même pas le terme de panarabisme et son implication, alors ... Bien, non. Les islamistes, l'extrême-droite et l'extrême-gauche poursuivent souvent les mêmes objectifs stratégiques des mêmes façons. Ils sont d'ailleurs les faces d'une même pièce, mais cette pièce n'est pas issue du même pressoir. Quoique. Pour l'extrême-gauche et l'extrême-droite en général, si. Mais pour les islamistes ce sont juste les mêmes, issus des familles musulmanes. On retrouve souvent un début d'islamisme chez des musulmans d'extrême-gauche (celui qui a fait l'attentat de Nice) et un soutien logistique de la part de l'extrême-droite (attentats du 13 Novembre par ex.). Maintenant, ceux qui passent à l'action, ce sont ceux qui sont précarisés, et c'est rarement ceux d'extrême-gauche/droite. Alors que les gens issus de l'extrême-droite et de l'extrême-gauche sont étendus à part égale sur tout notre territoire et vivent, pour la plupart, inclus dans la société française classique. Les islamistes quant à eux sont issus de banlieues, de collèges où les minoritaires ne sont pas musulmans et où le discours victimaire est extrêmement prégnant. Il est beaucoup plus facile pour les islamistes de trouver des proies à propagander et des "camarades de jeu criminel" dans des quartiers qui donnent de la matière humaine en grand nombre et où le discours ne connaît qu'une très faible, ou inexistante, contradiction. Edit : et puis comme dit par G4lly, extrême-droite comme gauche ont un pouvoir politique d'action. Ce qui n'est pas le cas des islamistes (pour l'instant ?). En revanche, la frustration de ne pas voir leur groupe politique gagner (FN) ou les actions politiques des autres (aéroport NDDL par ex.) peuvent faire grimper les violences et moyens d'action des autres groupes d'E-D/E-G. Ils peuvent même se tirer dans les pattes entre eux. Edit 2 : Et merde ... on est retombé dans les menaces islamistes, je me suis fait avoir.
  8. Non, comme j'avais dit ici, c'est pas uniforme. Dans les banlieues, notamment parisiennes, la plupart des gros risques liés à la sécurité doivent avoir un lien plus (l'auteur impose l'Islam) ou moins (l'auteur est musulman) prononcé avec l'Islam. Mais par exemple, ici en Bretagne, la plus grosse menace est l'extrême-gauche. Maintenant, en termes de menaces intérieures, tout dépend ce dont on parle. De la criminalité "explosive" (parce que c'est plus ça que du terrorisme) et dans quel cas on peut ratisser bien plus large ? Ou des éléments qui peuvent menacer à moyen-long terme la sécurité intérieure (le réchauffement climatique, la précarisation d'une ou de toute(s) (les) partie(s) de la population), mais dont on a déjà des sujets pour un débat de fond et que l'on voudrait aborder sur le plan de la forme (la menace) ? Tout ça à la fois ? Cela étant dit, ce topic a été lancé en 2014, lorsque les menaces islamistes se sont fait sentir, parlant prioritairement de ce sujet. Il a même plusieurs fois dévié à ne parler que d'islamisme, du coup il porte très mal son nom. C'est beaucoup plus "menaces islamistes et débats sur le religion" que "menaces intérieures". Mais comme je l'ai dit lors de ma première intervention, c'est peut-être aussi ça le futur de ce topic sur les menaces intérieures : les amalgames et leurs conséquences (dramatiques).
  9. Absha

    [Rafale]

    En aéronautique, ce sont des synonymes car les deux cherchent à amener à un "niveau plus haut" l'avion (to up > grade). Il n'y a qu'en développement informatique que la différence se fait. Et oui, c'est bien ce que j'ai dis.
  10. Absha

    [Rafale]

    Et puis, la zone RTBA R191, entouré d'espaces aériens en classe G peut amener les pilotes à vagabonder, surtout vers les massifs. Il y'a d'ailleurs quelques intinéraires de vagabondage hors espaces prévus à cet effet qui sont connus. Les Rafale M font un circuit vers Fréjus. Avec le départ de Toulon > Cavalaire > Fréjus > Péage du Capitou > follow de l'autoroute A8 en TBA > retour vers Toulon. Toujours impressionnant à voir le 180 au-dessus de la maison (j'habitais au domaine du Capitou à l'époque). Il me semble qu'il y'a un circuit idoine effectué par les pilotes de la BA d'Istres entre Montpellier et Narbonne, et un autre entre Rodez et Clermont-Ferrand. MLU ça veut dire "mid-life upgrade" ou "mise à jour de milieu de vie", c'est donc des avions qu'on retrofit, souvent au standard des avions neufs du même type alors construit ou quasiment au même niveau technique de l'avion par lequel il va être remplacé. Exemple le plus connu : les F-16A MLU qui sont censés être au même standard que les F-16C Block 50, le standard alors en construction. Si on veut parler d'avions neufs, on peut toujours parler de l'hypothétique Rafale NG.
  11. En PIGM et PIGR l'UMP est certainement l'arme la plus courante, mais le MP5 est effectivement plus "standard" dans les autres pelotons des EGM.
  12. Non pas "la Gendarmerie" : les PSIG spécialisés (GTA, PSPG, etc.) et PI mobiles ou GR ont des Tikka, les PSIG Sabre et PSPG ont des G36. Donc uniquement les unités d'intervention intermédiaire. (un peu l'équivalent des GCP ... de loin avec des lunettes de soleil en pleine nuit ... ou sur l'organigramme) Pour l'UMP, se doit être l'armement le plus standardisé, puisqu'il équipe toutes les unités (des BT au GIGN), ils est d'ailleurs beaucoup plus courant que le FAMAS. (Beaucoup plus, y'en a un pour 5 ou pour 10 gendarmes, selon les brigades) Pour les HK416, il n'y a que les unités d'intervention spécialisée qui en ont (GIGN/AGIGN) et les prévôts en OPEX (suite A-Stan). Mais actuellement, en école le standard est le FAMAS, mais pas en unités. Il n'y a d'ailleurs pas systématiquement d'entraînement particulier aux nouveaux armements (UMP, G36 ou autres) à l'exception du Tikka qui est extrêmement rare (il me semble avoir lu le chiffre de 400 brevetés en France sur 95 000 et quelques gendarmes). En BT et en Gendarmerie Mobile actuellement, il ne doit même pas y'avoir un FAMAS pour 20 hommes (quand y'en a ... je tablerai sur 30). Donc le seul armement Gendarmerie qui existe, qui est passé par un marché public "à la HK416", c'est le P2022. On peut dire que c'est l'armement standard des FdO avec le Glock 17 (pour les agents ONF/ONEMA/ONCFS). Mais aucun fusil standardisé, sinon ils auraient trop l'air de militaires.
  13. Nope. Ce sera un marché public différent, si marché public il y'a. C'est souvent des matériels de circonstance (MP5 par-ci, UMP45 par-là, G36 maintenant). Je crois pas qu'on remplacera cette arme-là, sauf coup de pied au cul pour maintenir la spécificité militaire. Mais pour l'instant, personne n'en a parlé.
  14. Vrai. C'est pourquoi je serais bien plus pour créer un statut spécifique aux policiers (à tout ceux qui effectuent un travail de police quotidiennement, sauf exceptions) qu'à militariser les douanes, mais disons que ça reste une hypothèse dans l'éventail des possibilités. Vrai aussi évidemment, mais il y'a un manque de moyens humains et matériels. Vu le maillage territorial qu'il va falloir reconstruire, y'aura forcément une hausse de budget. Et puis, en matière de douanes, il y'a un bond technologique conséquent à franchir.
  15. Absha

    [Rafale]

    Si c'est comme sur Airbus avec les commandes électriques, il y'a peut-être un asservissement de la dérive aux CDE ceci dit. Je balance ça comme hypothèse, parce que j'n'en ai aucune idée. Mais sur le même sujet, même les ailes volantes ont un palonnier, et c'est heureux.