Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    6,048
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by mehari

  1. Un projet approuvé que j'avais manqué jeudi: IMMUNE. Assez petit (tant en termes d'entreprise concernées que de financement) son sujet est cependant très intéressant pour l'infanterie: IMMUNE: Advanced FILAVA-based materials for a new generation of ultralight, more resistant, eco-designed, morpho- and REACH-compliant Personal Protection Equipment's hard-components for EU Military 3 ans, intégralement financé par l'UE à hauteur de 3.8M EUR Dirigé par ISOMATEX (Belgique) et incluant Paul Boye Technologies et Segula Engineering (Français tous les deux) Scope: Generating knowledge, Studies, Design Utilisation de matériaux composite incluant du FILAVA (fibre de roche volcanique) pour créer des équipements de protection plus légers (de 25%), offrant des meilleures performances (réduction de 35% de la déformation de la face arrière) et pour moins cher au cours de la durée de vie du produit (de 10%) https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/5b53c2c1-a65c-44d9-b359-47c6c411e22a_en?filename=EDF-2023-RA-SI-MATCOMP-HPM IMMUNE.pdf J'ai souligné ce projet car je pense que les fantassins apprécieront fortement une réduction de quelques kilos de n'importe quelle partie de leur équipement.
  2. Les T-xx ont aussi un gros problème en terme de mobilité tactique à cause de leur boîte de vitesse qui ne dispose que d'une vitesse arrière. Ça rend tout combat en marche arrière compliqué vu qu'ils doivent soit évoluer lentement, soit se retourner, combattre avec la tourelle vers l'arrière et exposer leur profil le plus fragile. Les chars occidentaux (M1, Leo2, Leclerc, Ariete) disposent de deux vitesses arrière leur permettant d'évoluer plus rapidement en marche arrière tout en présentant le profil le plus protégé à l'adversaire. Les chars asiatiques vont encore plus loin avec un K2 dont les lots 1&2 disposent d'une boîte RENK à 5 vitesses avant, 5 arrières (le lot 3 disposera d'une boîte maison à 6 vitesses avant, 3 arrière (en développement)) et un Type 10 disposant d'une transmission à variation continue permettant 70km/h dans les deux sens. On notera que tant les indiens que les chinois ont adopté ce principe sur les Arjun et ZTZ-99 respectivement. L'un n'empêche pas l'autre. Entre les deux RC donc chaque BB dispose, on peut en utiliser un pour remplir le rôle de cavalerie (reconnaissance, sécurité, percée, exploitation, etc.) et l'autre pour fournir l'appui direct à l'infanterie. Un autre point à noter, en Chine, dans les brigades blindées, les bataillons inter-armes disposent de 2 compagnies de chars et 2 compagnies d'infanterie mécanisée tandis que dans les brigades médianes, les mêmes bataillons disposent de 3 compagnies d'infanterie (sur IFV 8×8) et 1 compagnie de canon d'assaut. Dans les deux cas, il y a aussi des mortiers de 120mm en tourelle (6 par bataillon je pense mais pas sûr). Et dans les bataillons de haute mobilité, ils ont des équivalents du 2B9 Vasilek montés sur des Jeep qui peuvent aussi remplir ce rôle si nécessaire. Leurs unités de cavalerie dédiée sont cependant beaucoup plus faibles et surtout axée sur la reconnaissance et l'observation.
  3. Parce que, à part la diminution de la pression au sol, ça n'a strictement aucun avantage. Les avantages de la chenille sur la roue, ce n'est pas que la pression au sol, c'est aussi: Absence de transmission AWD, donc volume inférieur Pas besoin de faire de la place pour que les roues puissent tourner, donc volume inférieur Les suspensions sont plus simples et prennent moins de place donc volume inférieur Les chenilles négocient aussi mieux les obstacles (murs et autres trucs qui peuvent passer sous le véhicule) que les roues (même si ces dernières ont une meilleure garde au sol Les chenilles, au passage, passe aussi plus facilement au dessus des tranchées Tout ce que tu fais avec tes remplacements de roues, c'est diminuer la pression au sol en augmentant la fragilité du système.
  4. À noter que le Centauro est prévu d'emblée pour ce rôle et on en a par la suite dérivé le Freccia. Même combat pour le Type 16 au Japon. Ces deux véhicules ont des hauteurs de coque plus basses que le VBCI ce qui veut dire une hauteur totale plus faible avec la tourelle.
  5. C'est quoi le dernier projet franco-britannique qui a réussi sans avoir été entaché d'une quelconque interrogation? Le projet FCAS a échoué, l'ANL a l'air d'aller nulle part et si le FC/ASW semble avancer, ils viennent d'annoncer un développement d'AShM hypersonique séparé. J'entends souvent qu'il est plus simple pour les Français de bosser avec les Brits qu'avec les Allemands mais l'histoire récente ne semble pas supporter cette hypothèse.
  6. Pour revenir sur le titre du fil, "Faut-il des blindés intermédiaires entre le Leclerc XLR/VBCI et le projet MGCS?", est-ce qu'on parle d'un char ad interim en attendant que le MGCS arrive ou est-ce qu'on parle d'un blindé intermédiaire en termes de masse (i.e. un véhicule médian)? Dans le premier cas, une simple modernisation du Leclerc pourrait suffire (XLRR? XL2R? XLR²?) et serait peut-être même plus avisée. Dans le second cas, on parle de quelque chose de complètement différent qui justifierait effectivement un développement séparé ou un achat sur étagère mais avec des devis de masse et des critères de mobilité différents (stratégique, opérationnelle) des 40t chenillées dont on a précédemment parlé dont la nécessité même est sujette à débat (un véhicule capable d'appui HE direct significatif et de combat blindé dans les médians serait utile mais est-ce que c'est une priorité?).
  7. Le NLAW utilise une HEAT, avec un diamètre de 102mm
  8. On est à la mi-mai et du coup, c'est le rituel annuel des attributions de contrats European Defence Funds. Il y en a un paquet couvrant des domaines allant de l'IA, les véhicules sans pilotes, les matériaux avancés pour laser, le cyber, les véhicules terrestres, la maintenance, le language processing, etc. Voici quelques extraits choisis: DEMAROCK: Disruptive Electromagnetic 70 mm Rocket System 2 ans, intégralement financé par l'UE à hauteur de 3.97M EUR Centre d'études aérospatiales néerlandais, Ystab Defence (Suède), Thales Belgique Scope: Generating knowledge, Integrating knowledge, Studies, Design Un lanceur électromagnétique de roquettes de 70mm visant à donner un boost aux roquettes avant l'allumage moteur https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/ff04dc72-223c-4818-b79b-d50f7fec898e_en?filename=EDF-2023-LS-RA-DIS-NT DEMAROCK.pdf TALOS-TWO: Tactical Advanced Laser Optical Systems: Technologies for High Power Laser, Vulnerability study, Vignette development and Operational Study 3 ans, 25M de la part de l'EU (sur 25.3) Dirigé par CILAS mais il a beaucoup de monde dans ce truc, dont Thales, MBDA France, Leonardo et Rheinmetall Scope: Generating knowledge, Integrating knowledge, Studies, Design Études vis-à-vis du développement d'un laser de 100kW d'ici 2030, établissement d'une supply chain européenne dans les laser de 1 et 2 µm, etc. https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/de830426-7142-4a72-961b-f7abcaa739b6_en?filename=EDF-2023-LS-RA-DIS-LDEW TALOS-TWO.pdf MARTE: Main ARmoured Tank of Europe 2 ans, juste sous 20M de la part de l'UE (sur 20.2) Dirigé par Marte AGRE (consortium allemand créé pour l'occasion je suppose), contient Rheinmetall, KNDS DE (encore appelé KMW), BAE Sweden, Escribano, FN Herstal, John Cockerill, Hensoldt, Indra, Iveco, Leonardo, Patria, Renk, Saab, Santa Barbara Sistemas, etc. mais personne de France Scope: Studies, Design Études vis-à-vis d'une nouvelle plateforme MBT ainsi que du retrofit des technologies étudiées dans les MBT existants https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/b816bef0-0a9f-439d-9f30-2dfc97373b55_en?filename=EDF-2023-DA-GROUND-MBT MARTE.pdf FMBTech: Technologies for existing and Future MBTs 3 ans, intégralement financé par l'UE à juste sous 20M Dirigé par Thales (FR) et comprend Arquus, MBDA FR, Hensoldt FR, KNDS FR (encore appelé Nexter), Safran, Thales IT, et plein d'autres gens que je ne connais pas Scope: Studies, Design En gros, c'est un peu come MARTE mais avec tous les groupes français. Je ne sais pas très bien quelle est la différence entre les deux pour être honnête. FMBTech est cependant super vague sur ce qu'il vont faire par rapport à MARTE qui dit carrément "nouveau MBT" https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/37439eaf-8092-4e5b-ba7d-216ec4fa891b_en?filename=EDF-2023-DA-GROUND-MBT FMBTech.pdf FIRES 2: Future Indirect fiRes European Solution 2 3 ans, 27M de la part de l'UE (sur 32.2) Dirigé par Nexter, inclu BAE Bofors, BAYERN-CHEMIE, Escribano, Instalaza, MBDA FR, KNDS BE (encore appelé MECAR), Nammo, Roxel, KNDS IT (encore appelé Simmel Difesa), Thales FR Scope: Studies, Design, System prototyping, Testing Développement d'un obus d'artillerie d'une portée de min. 60km (10m CEP) et d'une roquette d'artillerie d'une portée de min. 150km (10m CEP) https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/f9c0d019-eace-48c1-a926-220688cb560f_en?filename=EDF-2023-DA-GROUND-IFS FIRES 2.pdf E-CUAS: European Counter Unmanned Aerial Systems 3.5 ans, 43M de la part de l'UE (sur 71) Dirigé par Leonardo, comprend Diehl, Escribano, FN Herstal, Indra, Kongsberg, MBDA IT, Navantia, Saab, Safran, Thales BE, Thales FR Scope: Studies, Design, System prototyping, Testing, Qualification Développement de solutions C-UAS visant les système de classe I combinant senseurs actifs et passifs, moyens soft et hard kill, C2, networking, cybersecurity, etc. https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/d2719294-4288-43b4-9093-a2bc6134ace4_en?filename=EDF-2023-DA-AIRDEF-CUAS E-CUAS.pdf EPC2: EPC, the European class of naval vessel 4 ans, 154M de la part de l'UE (sur 288M) Dirigé par Naviris et comprend Fincantieri, Naval Group, Navantia et HYDRUS ANOTATI SYNEKTIKI MICHANIKI ETAIREIA SYMVOULON ANONYMI ETAIREIA Scope: Studies, Design, System prototyping, Testing, Qualification, Certification Continuation du développement de l'EPC. Inclus la réalisation de 2 prototypes (1 Full Combat Multipurpose et 1 Long Range Multipurpose) ainsi que de l'infrastructure à terre pour le derisking de briques technologiques EMISSARY: European Military Integrated Space Situational Awareness and Recognition capabilitY 4 ans, 100M de la part de l'UE (sur 157) Dirigé par Leonard et comprend Airbus, ArianeGroup, ASTAREON (spinoff de l'ONERA), Indra, OHB, Rheinmetall NO, SAAB, Safran, Thales Alenia Space, Thales FR, Telespazio et un paquet d'autres gens Scope: Studies, Design, System prototyping, Testing, Qualification C'est dans le titre pour être honnête. Le truc ne dit grand chose de plus sinon que ça continue sur la base (entre autres) des projets INTEGRAL et SAURON. Oui, il y avait un projet européens de senseurs spatiaux appelé SAURON https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/f90f0035-bd4a-4bfe-aa64-a891d4c609d3_en?filename=EDF-2023-DA-SPACE-SSA_EMISSARY.pdf HYDIS²: HYpersonic Defense Interceptor Study² 3 ans, 80M de la part de l'UE (sur 114) Dirigé par MBDA FR et comprend ArianeGroup, Avio, Fokker, MBDA DE, MBDA IT, OHB, Thales FR, Thales NL, etc. Scope: Studies Études vis-à-vis d'un intercepteur endo-atmosphérique anti-hypersonique qui est dans sa phase de concept. https://defence-industry-space.ec.europa.eu/document/download/662f7204-c551-41ba-a1a0-680d7dc65c6e_en?filename=EDF-2023-DA-DS-AIRDEF-EATMI_HYDIS².pdf Honnêtement, je n'ai pas tout lu avec attention mais il y a désormais de sérieuses sommes d'argent qui partent dans ces projets: 154M pour l'EPC, 100M pour EMISSARY, 80 pour HYDIS, etc. avec des éléments qui passent en test voire qualification et certification. La liste complète est ici pour ceux qui veulent creuser un peu: https://defence-industry-space.ec.europa.eu/funding-opportunities-0/calls-proposals/results-edf-2023-calls-proposals_en Ceci dit, c'est quoi ce lance-roquette EM? Qui a eu cette idée? Pourquoi? Tellement de questions...
  9. Il y a des limites à ce qu'on peut blinder sur le toit sans rendre le truc beaucoup trop lourd. Un MMP en top attack va continuer à faire très mal, tout comme un Javelin voire Enforcer-X. Si je me souviens bien, les "cope cages" n'arrivaient pas à stopper les Javelin en Ukraine mais le Javelin a une trajectoire plongeante. Le NLAW est un peu différent vu qu'il est plus "flyover" que "top attack" donc si la cage interfère avec le "fly over" on a peut-être un problème (ce n'est pas garanti cependant). D'après ce que j'ai pu trouver, l'opérateur est censé viser la tourelle du véhicule et le missile vole 1m au dessus de la ligne de visée donc il pourrait se prendre la cage. Il est cependant difficile de dire si celle-ci serait suffisant pour le stopper ou comment elle va interférer avec la détonation ou la création du jet. La où les cages fonctionnent cependant, c'est contre les drones (style FPV avec une RKG-3 en dessous).
  10. Je pense que ceci va intéresser ce fil: les nouveaux groupes anti-drones russes. Un groupe contient: Pickup avec HMG à l'arrière, servant de poste de commandement Camion 6×6 avec un ZU-23-2 monté (posé?) sur l'arrière Camion avec installation de génération de fumée et de guerre électronique https://armyrecognition.com/news/army-news/2024/breaking-news-russia-deploys-new-mobile-anti-drone-units-with-zu-23-2-cannons-in-ukraine
  11. Pour les chenilles, ça permet d'avoir des véhicules plus légers (toutes autres choses étant égales) et plus bas grâce à l'absence du besoin de transmission AWD. Il y a d'autres avantages en terme de franchissement avec un désavantage en ce qui concerne la mobilité opérationnelle. Si on oublie les chenilles, on a le Type 16 MCV qui correspond bien. En ce qui me concerne, je pense que les unités devraient avoir une cohérence dans leurs moyens de locomotion donc je partirais plus sur une solution de ce style. Cette partie là risque d'être compliquée. Le 57mm a un paquet d'énergie en réserve et le 100mm des BMP tire des ATGM avec >550mm RHA de pénétration (sinon, c'est du HE). On verra ce qu'il faudra effectivement attendre du 57mm APFSDS-T que les russes sont supposément en train de développer mais dans cette catégorie de masse, il faut limiter ses attentes. Si un char léger (~25t, chenillé ou à roue) peut encaisser du 30mm sur l'axe frontal, ce sera bien. Le reste, c'est du bonus. Contre quel 57mm? Les seuls 57mm AP pour lesquels on dispose de données datent de la Seconde Guerre Mondiale et leur pénétration n'était que de 190mm dans le meilleur des cas (obus APCR BR-217R, impact à angle droit à une distance de 100m, probabilité de pénétration à 75% (méthode Soviétique de calcul)). Si les Russes commencent à sortir des IFVs équipés de 57mm, ce ne sera pas avec ce calibre-là (57×480mm mais du 57×347mm) et certainement avec des technologies un chouïa plus avancées que l'APCR. D'ailleurs, ce n'était pas 40 tonnes l'AMX-32 à partir du second prototype?
  12. Ce n'est pas le choix que j'aurais fait (le NLAW a de sérieux inconvénients) mais c'est mieux que développer un système de zéro, je suppose. Un possible renvoi de l’ascenseur après l'achat suédois de MMP?
  13. Dans l'idée, oui. Mais ils feront 48000t d'après Wiki. Ça en ferait les LHD les plus lourds de l'histoire (plus lourd que le CDG, plus lourd qu'une paire de Mistrals).
  14. Le problème est qu'on se retrouve alors avec 2 scénarios possibles: On doit designer les roquettes françaises dans les contraintes du pod MLRS US On crée un système complètement séparé pour les roquettes françaises et on se retrouve avec des HIMARS potentiellement redondants Le scénario 2 pourrait être exploité avantageusement sous certaines conditions cependant. Si on envisage la création à terme de régiments d'artillerie divisionnaire en plus du 1RA, les HIMARS pourraient être transférés à l'artillerie divisionnaire tandis que le 1RA recevrait le système français à plus longue portée (utilisant des GMLRS-ER et des missiles balistiques tactiques français par exemple). Ce serait moins contraignant si on envisageait l'achat de PULS (plus de possibilités vis à vis des dimensions des pods de tir) mais je doute que ce soit politiquement acceptable.
  15. Tu te retrouves à éliminer potentiellement pas mal de morceaux du CAMM dont: charge (doit être plus petite pour gagner en masse) motorisation (doit être plus faible) mode de lancement (en tourelle donc pas de VLS et softlaunch) à moins de vouloir conserver le guidage radar actif, l'autodirecteur (passage à un IIR ou guidage en commande (ou les deux)) Il reste quoi, le datalink en supposant qu'on conserve ça? Je suppose que l'essentiel d'un missile C-RAM bon marché ne reprendrait pas non plus les éléments du CAMM (à par la charge, peut-être) mais au moins on pourrait rendre les lanceurs compatibles (l'avantage du lanceur EMADS, c'est qu'on peut tout mettre dessus, tant que la grue supporte la masse (il faut juste vérifier si un hot launch est un problème si le soft launch est trop cher)). Je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'on a besoin d'un missile/système de ce type pour la couverture des brigades en mouvement mais je ne suis pas sûr qu'on puisse simplement présenter ça comme un CAMM-(V)SR.
  16. Ça dépend des termes de l'appel d'offre. D'ailleurs, notez la consanguinité de la chose: ArianeGroup: 50% Airbus, 50% Safran MBDA: 37.5% Airbus On a donc Airbus-Safran contre Airbus-Safran(et Thalès). Oui, je sais que ce n'est pas exactement comme ça que ça marche. Laissez-moi m'amuser
  17. Une bonne manière de s'insérer serait de créer un missile additionnel pour compléter le portfolio CAMM. Le problème est que ça devient difficile, les systèmes disponibles ou en développement offrant déjà une bonne couverture et le reste est soit plus gros (Aster) ou probablement trop petit pour justifier une intégration au CAMM (en gros, les systèmes autopropulsés SHORAD/VSHORAD), si ce n'est au niveau de la compatibilité de signaux. Il y a une possibilité cependant: le C-RAM. On pourrait créer une alternative à l'Iron Dome (appelons ça Steel Hemisphere) pour ce rôle, intégré à l'infrastructure CAMM, avec un effecteur bon marché et éventuellement l'intégration d'un laser de moyenne puissance (50-100kW). L'intercepteur Tamir coûte quelque part entre 20k et 100k USD (suivant les estimations) et il n'y a pas réellement d'alternatives en Europe (ou ailleurs) alors que ça aurait pu être bien utile en Ukraine. Le plus proche qu'on ait, c'est les intercepteurs Cheetah et Skyknight des différents projets de Rheinmetall mais ils sont respectivement sud-africains et émiratis.
  18. Le VBC semble être le processus inverse. On prend le VAB (6x6), on abaisse le toit, bouge le moteur à l'arrière (il est au milieu sur VAB, non?) et ajoute une tourelle. Ce que je suggère est plutôt ce qui a été fait avec l'AMX-10RC pour créer les prototypes -10 RP et -10 RTT. Le -10 RP était un prototype des années 70 basé sur le -10 RC. La tourelle avait été enlevée, le moteur bougé à l'avant et le toit rehaussé. Le compartiment passagers pouvait acceuillir 8 personnes apparemment et une tourelle de 20mm couronnait le tout (celle de l'AMX-10P probablement). D'après ce que je peux trouver le prototype est à Saumur mais pas visible au public. Les quelques photos que je peux trouver: Le -10 RTT est un projet successeur au -10 RP qui apparu en 1983. Grosso-modo le même véhicule mais avec une tourelle Dragar de 25mm: Source: https://tanks-encyclopedia.com/coldwar/france/amx-10-rc-rcr.php
  19. Je pense que pour les 4copters, la solution préférée sera le laser ou le 30mm quoiqu'il arrive. La roquette n'étant utilisée pour ces tâches que si rien d'autre n'est disponible. Ceci dit, ça va à mon avis demander une modification de la structure de l'APKWS. L'actuelle a ses récepteurs IR pour le SALH au milieu, sur les ailerons, mais je doute que ça marche avec un autodirecteur IIR.
  20. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Le bataillon binational est un élément de combat (ou de reconnaissance offensive et sécurité et autres missions de la cavalerie mais ça implique aussi de tirer sur des gens donc combat). La capacité ISTAR de haut niveau sera remplie par les Chasseurs à Cheval qui vont se transformer pour accentuer l'aspect renseignement si je ne m'abuse (j'avais vu le 2RH français mentionné comme modèle mais je ne serais pas surpris par la création de quelque chose de plus multi-disciplinaire à la façon du JISTARC néerlandais).
  21. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    2 escadrons Jaguars, 1 escadron de reconnaissance par bataillon, 3 pelotons par escadron soit un total de 48 dans les bataillons.
  22. Le fonctionnement de véhicules en convoi partiellement robotisé est à l'étude depuis quelques années maintenant et c'est légitimement un usage possible pour un système à l'utilisation semi-fixe. L'avantage par rapport à la solution Skyshield est relatif cependant: c'est surtout une question de facilité de mise en batterie/sortie de batterie. C'est toi qui parlait avant tout d'engins qui n'était pas des engins de contact. Il faut se décider. Le Griffon certainement (3m!). Et c'est d'ailleurs mon principal problème avec le machin (ça et l'absence de capacité de franchissement amphibie mais si je devais m'arrêter à ça, je devrais aussi chier sur la moitié des véhicules médians qui traînent). Pour le Serval, il est assez haut (2.65m) mais ce n'est pas aussi déraisonnable. Le Bushmaster fait la même taille et le Sisu GTP est 10cm plus petit. Et le JLTV fait 2.6m également (même si il est aussi souvent critiqué pour sa hauteur). J'ai moins d'objection à le voir doté d'un 30mm, même si à nouveau ce n'est pas idéal (et ça ne règle pas notre problème d'engin de protection AA au contact). Pour ce qui est du VBCI, c'est plus cher, mais est-ce qu'on voit réellement quelque chose d'autre de disponible pour l'accompagnement au contact des GTIAs blindés (et même dans ce cas là ce n'est pas incroyable)? Il y a une solution alternative et elle est assez simple: Prendre un Jaguar Retirer sa coque Déplacer le poste conducteur vers la gauche (droite pour vendre le machin à des pays qui conduise du mauvais côté de la route) Déplacer le moteur de l'arrière à la droite du conducteur Placer une nouvelle coque, plus haute avec un compartiment arrière permettant l'emport de personnel ou matériel En somme, faire avec le Jaguar ce que les Brésilien ont fait avec leur véhicule de combat EE-9 pour créer l'APC EE-11 (qui vit d'ailleurs un certain nombre de variantes dont un canon d'assaut 90mm et un véhicule de défense AA équipé de 2 20mm). Par contre, si c'est faisable et conceptuellement simple, c'est probablement loin d'être bon marché.
  23. Sauf évidemment quand il s'agit de protection d'unités au contact. Si on veut faire de la protection de train ou des arrières, un 30mm sur le dos d'un Serval et des missiles feront l'affaire. Si on veut de la protection d'unité blindées en mouvement, il va falloir quelque chose d'autre. Pas vraiment besoin d'un Jaguar pour ça. Outre la complexité des différents éléments mis en oeuvre, il y a aussi la charge cognitive imposée à une personne devant à la fois conduire son monstre de 25 tonnes, suivre les informations relayées par les senseurs anti-aériens, garder un œil sur son environnement histoire de ne pas se prendre un RPG ou une rafale de 25mm, faire gaffe à l'environnement EW et gérer les décisions d'engagement. Mais si tu veux off-load ce genre de charge à un autre véhicule contrôlant plusieurs tireurs, enlève le pilote et passe tout sur plateforme robotisée façon Type-X. Par exemple, Serval PC 2-3 Type-X AA canon Type-X AA missile Type-X laser Véhicule radar si nécessaire Tu peux avoir ce truc se promenant en convoi, se positionnant à un point d'intérêt (poste de commandement, pont/franchissement, point de ravitaillement, etc.) et passant en mode surveillance pour une durée indéterminée. Ou, encore plus bêtement, tu peux mettre les canons, radars, lasers et missiles sur des palettes et remorques à la façon du Skyshield et transporter le tout de cette manière. C'est plus lent à déployer et ranger mais ça coûte moins cher. Pas vraiment une solution de défense anti-aérienne en mouvement. Il va avoir l'air fin ton CAESAR AA à suivre un SGTIA blindé au contact... Ce sont des solutions qui sont bien pour les arrières cependant mais je pense que dans ce cas, une solution palettisée est plus adaptée (à nouveau voir Skyshield). Les trucs que font les Polonais avec le Hibneryt permettant d'utiliser le 23mm monté ou de le déposer pour un usage plus permanent (et une meilleure traverse). Skyshield (armée indonésienne, module radar/conduite de tir + module canon sur porteur):
×
×
  • Create New...