Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    4,145
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by mehari

  1. C'est pas "seulement" 10 PA pour l'US Navy? Si je me souviens bien, ils ont 10 Nimitz en service et le Gerald R Ford (qui est terminé mais pas en service) + 2 Ford annoncé (total de 10 prévus). Le reste, c'est 1 America (11 prévus. Je sais qu'il est aussi gros que le CDG mais les Américains les considèrent plus comme des navires de guerre amphibie que des PA) et 8 Wasp.
  2. J'ai fait un peu de recherche et ce que tu décris est en fait le comportement du P-500, tiré en rafales. Je suppose du coup qu'il suffit juste d'avoir une direction générale pour lancer sa salve et laisser les missiles se débrouiller. De plus, je crois que le concept Hoplite de MBDA utilise un fonctionnement similaire. Est-ce qu'il y a un intérêt particulier à faire venir son missile d'une direction différente? Si les radars de la cible sont allumés, ils fonctionnent bien à 360°, non? Et de même, une VLS ne pré-dirige pas le SAM qui peut aller dans n'importe quelle direction.
  3. Je prends la discussion en chemin mais si il est inutile de construire des missiles de plus de 300km de portée parce qu'il est impossible verrouiller une cible à cette distance et de maintenir le guidage (ou de prédire la trajectoire pour que le missile puisse trouver la cible tout seul), pourquoi est-ce que les Russes continuent à construire des missiles avec des portées allant de 500 à 600 km (P-500, P-700 et P-800)? Je veux bien que ces missiles sont plus rapides qu'un LRASM mais quand même. Est-ce qu'ils n'utilisent pas les émissions radar de la cible pour se guider? Je crois que j'avais lu quelque part que la distance à laquelle ont peut détecter une émission est plus importante que celle à laquelle cette émission va fournir un écho suffisant pour permettre une détection. Je crois que c'est à cause de ça que des procédure comme EMCON existent. Ou alors, est-ce que les Russes pensent utiliser les radars d'autres navires pour le guidage. Par exemple, une frégate est en combat contre une flotte adverse et peut utiliser ses propres missiles (par exemple des P-270 ou des Kh-35) mais pourrait être soutenu par un Slava, un Kirov, l'Admiral Kousnetzov, une Admiral Gorshkov, Grigorovitch ou même des corvettes Buyan ou des batteries Bastion (vu que les Russes semblent mettre des Oniks partout ces derniers temps) utilisant le guidage fournit par la frégate?
  4. L'avantage de ce "One Heart, Many Variants" n'est pas de reconfigurer du 30mm au 105mm. Bien que cela soit théoriquement possible, comme mentionné, ça change drastiquement l'utilisation du véhicule. Il faut chercher ailleurs. Tout d'abord, imaginons un pays ayant acheté des IFV dotés d'un canon de 25mm. Ces IFV marchent bien mais leur canon apparaît vite comme un peu faible alors que la tendance du moment est plutôt le 30mm voire le 35mm. Avec un système classique, il faudrait probablement changer la tourelle pour mettre du 35mm, même si ce n'est qu'un changement de variante. Avec la 3000, il suffit juste de changer quelques pièces et le tour est joué. Pas besoin d'acheter de nouvelle tourelle, juste les nouvelles pièces. Ainsi si le VBCI était doté de CMI 3000, l'Armée FR pourrait changer ses 25mm pour des CT40 directement sur tout ses véhicules (si la tourelle l'accepte. D'après ce que je sais elle est valable avec des calibres OTAN mais pour le reste... D'un autre coté, la tourelle est censée pouvoir accepter des canons de 50mm). Ensuite, il y a l'évident avantage logistique. Si vous possédez des véhicules équipés de CMI 3030 et d'autres de CMI 3090 ou 3105, vous pouvez simplifier votre approvisionnement en pièces détachée vu que beaucoup seront communes.
  5. C'est ce que je pensais. Du coup, est-ce que laisser les rampes vides influe négativement sur la SER du navire ou est-ce que @rogue0 était juste ironique?
  6. C'est pas de toute façon déjà le cas avec les Exocet? En quoi le fait qu'on enlève les Exocet va augmenter la SER du navire?
  7. J'en ai pas... Le Faucon est bien le vaisseau le plus rapide de la galaxie (Hyper-drive à 0.5) et par conséquent capable de faire la distance. Les X-Wing en revanche sont plus lent (HypDr à 1 pour les X-65 du Legends). Du coup, ça aurait du sens qu'ils aient été prépositionnés. Par ailleurs, Poe Dameron mentionne qu'ils ont effectué un vol de reconnaissance. Il n'est donc pas impossible qu'ils aient des troupes dans un système voisin. Cependant, le fait qu'on voit des X-Wing (probablement Blue Squadron) se préparer met cette théorie en difficulté. Autre possibilité dans ce cas, les T-70 (ou au moins ceux des deux escadrons sous le commandement de Black Leader) sont dotés de très bon hyper-drive (équivalent à ceux du Faucon) leur permettant de suivre le Faucon. Le fait que les Blue et Red Squadron soient ainsi équipés aurait un peu de sens car ils semblent être les principaux escadron de frappe de la Résistance (qui comme la Rébellion, repose sur ses chasseurs pour faire des attaques surprises, frapper vite, fort, et retourner en vitesse lumière (ce qui était censé être le plan à la base mais l'oscillateur thermique s'est révélé un peu trop solide pour ça))... Mais, ce sont des suppositions assez bancales... Cependant, il y a autre chose à prendre en compte... D'après ce qu'on peut trouver sur internet, le Faucon aurait une vitesse maximum de 9 130 000 c, lui permettant de traverser la galaxie (120 000 ly) en 4,8 jours. Un autre site dit 2714 ly/h ce qui lui permettrait de faire la même distance en 44h soit un peu moins de deux jours. C'est toujours beaucoup trop. Cependant, pour pouvoir tirer depuis sa localisation annoncée sur Hosnian Prime, il aurait fallu tirer à travers le cœur et donc la quantité de trous noir qu'y s'y trouve. De plus, les cartes annoncent "StarKiller Base Origin Point", suggérant que la station s'est déplacée. Ainsi, elle aurait pus être placée dans le 3e quadrant de la galaxie (au sens trigonométrique) pour avoir un bon angle de tir sur Hosnian Prime. A ce titre, elle pourrait se placer dans les Western Reaches ou même à la limite de la Bordure Médianne, dans un système vide. Je parierais sur un système situé entre Endor et Takodana, ce qui expliquerais que le rayon double Kylo en route vers Takodana et qu'on puisse l'apercevoir depuis cette dernière. Cette configuration ramènerait la distance parcourue pas la Résistance à quelque chose de plus acceptable. Pouvant être parcouru en 12h par exemple. C'est bancal mais on va dire que ça marche. D'ailleurs, rien n'empêche que le Faucon ait reçu des améliorations supplémentaires entre-temps... Pour ce qui est du reste, je ne suis pas vraiment un grand spécialiste de Star Wars. En fait je n'ai lu aucune nouvelle et aucun roman sur l'UE. J'ai par contre lu KOTOR (le comics ainsi que le premier jeu) et Legacy. De plus, 6 mois de traitement d'un lymphome m'ont laissé avec beaucoup de temps que j'ai passé (entre autres choses) sur le Wiki.
  8. Je ne parlais pas de transformer le MILAS en VL mais soit d'acheter le MILAS et de la caser à la place laissée vacante par les MM40 ou de créer un nouveau missile style ASROC. De plus, on parle quand même de quelque chose qui se place assez loin dans le futur (15 ans minimum) donc reste à voir ce qu'on fait d'ici là. Je crois que quelqu'un avait mentionné un truc comme ça: on construit un navire avec 8 rampes et 32 VLS et on remplit suivant les besoins, même si c'est pour laisser des silos vides et comme ça, quand on aura un successeur à l'Exocet ayant besoin de VLS ou un besoin plus important de SAM, on aura des VLS déjà prêtes... Par rapport à ce qu'on a dit sur les torpilles, je viens de remarquer que le module ASW des Crossover mentionnée il y a un certain temps avait des torpilles lourdes...
  9. Même pas de la place pour des A43 ou des A35? Tant pis... Je n'y croyais pas beaucoup de toute façon... Au pire, l'espace pourrait-être utilisé pour combler des trous suivant les changements de rôles de la frégate... Je m'explique: si on installe ces VLS A70 de plus et avec l'arrivée du Perseus, la frégate pourrait ne plus avoir besoin de ses Exocet (ce qui serait logique puisqu'elle aurait reçu un certain nombre (16) d'anti-navires beaucoup plus efficaces (plus rapide, plus de portée, etc.). Ce qui laisserait l'espace qui leur serait d'ordinaire alloué vide. Et si on le laissait vide? L'idée est que les VLS permettent, de par leur nature (et le fait que ce soit des A70) permettent le tir d'une grande variété de missile. Perseus et MdCN, bien sur (ce qui donnerait des mini-FREMM avec le MdCN), mais aussi Aster 30 (et éventuellement Blck 1 NT et Blck 2). Ce qui signifie qu'un jour, quelqu'un pourrait se dire que ces lanceurs pourraient être remplis avec de l'Aster 30 et qu'on aurait un jour la possibilité de 24 Aster (ou peut-être un futur missile quad-pack (on est au delà de 2030) ce qui permettrait 16 Aster 30 et 32 M4-P)). Cependant, on pourrait aussi imaginer de remplir tout les silos avec des Aster 15/30/M4-P (ce qui pourrait donner une configuration à la Sachsen) et donc conduire à un manque d'AShM. Du coup, on pourrait re-remplir le trou des Exocet avec des Exocet (ou une nouvelle version (MM40 Blck 4 ou un truc du style)). De même, on pourrait avoir la possibilité de remplir ce trou d'Exocet avec quelque chose du style MILAS ou de remplir les A70 avec un futur éventuel VL ASubM. Dans ce cas on aurait quatre configurations: ASW: 16 Aster 15/30, 8 Perseus, 8 Perseus, 8 VL ASubM ou 8 missiles en plus dans les VLS et 8 MILAS AAW: 32 Aster 15/30, 8 Exocet AShW: 16 Perseus, 16 Aster 15/30 AVT: 16 Aster 15/30, 16 Perseus ou MdCN (combinaison de tout ça), éventuellement des Exocet en plus, si jamais on veut aussi les utiliser en AVT ou si on compte tirer 16 MdCN Je ne dit pas que c'est envisagé, je dis simplement que c'est possible. D'après ce qu'on sait, la FTI possède un CAPTAS-4 et un SeaFire 500, ce qui en fait une plateforme dotée de senseurs pour l'AAW comme pour ASW. Ces permutations sont basées sur la simple propriété élémentaire des VLS et la place laissée par les MM40 si la Marine FR choisit de rajouter des A70 pour y mettre des Perseus.
  10. Moi, je retiens surtout trois choses de cet article: 1. NavyRecognition mentionne, chez Oto Melara, le 127/54 et non le 127/64 qui est censé être le remplaçant du premier. Quelqu'un a une idée de la raison? 2. La Marine FR marque 76mm mais serait ouverte à toutes les propositions comme les 127mm mais aussi le Bofors 57mm (qui serait selon l'article aussi efficace que l'Oto Melara 76mm mais plus léger (je croyais pourtant qu'ils avaient une masse similaire. C'est peut-être une question d'encombrement)). Le montage de ce canon plus léger permettrait d'installer des trucs un peu plus lourd qu'un Narwhal 20mm sur le navire. Des RapidSeaGuardian, par exemple... Ce qui permettrais de renforcer la défense AA rapprochée de ces navires ainsi que son artillerie légère (si le CT40 est aussi puissant qu'on le dit). 3. Le navire devrait garder de l'espace pour des VLS supplémentaires pour permettre de l'étendre "si le besoin s'en fait sentir à l'avenir". NR suggère que ces VLS soient utilisées pour le Perseus (ce qui aurait du sens étant donné que le missile devrait être prêt aux environ de 2035, date à laquelle les FTI seront toujours en service (on sera en train de remplacer les Horizon à ce moment là, non?)). Toujours dans la suggestion de NR, ça impliquerait des puits pour le FC/ASW. Selon wiki, celui-ci aurait besoin de VLS A70 pour être lancé. Ce qui signifie qu'on pourrait, selon les mission y mettre des MdCN, des Perseus ou des Aster 30 de plus. Après, il reste la question de l'espace alloué aux Exocet pour le moment... Qu'est-ce qu'on en fait? Je me demande si on ne peut pas combler le trou avec des VLS supplémentaires, si oui quel type? Je pense qu'on pourrait caser 16 VLS dans cet espace. Par contre, je me demande si il est bien prudent de mettre des VLS juste derrière le radar... Bref. Si c'était possible et qu'on pouvait y mettre, disons des A50 (quitte à faire déborder un peu), on aurait un navire avec 32 A50 (Aster 15, 30, CAMM-ER), 16 A70 (MdCN, Perseus, éventuel possible missile ASW (pourquoi pas?), etc.), 4 (ou 6) MU90, 1 Oto Melara 76mm (si possible CIWS) et 2 Narwhal ou 1 Bofors 57 Mk3 et 2 SeaRapidFire (comment ça c'est un clone de l'Amiral Gorshkov?). Bien entendu, il ne sera peut-être pas possible de mettre des A50 en plus. Mais si on a de l'A43, on pourrait toujours y mettre des Aster 15/CAMM-ER (16/64) ce qui résoudrait le problème que certains ont avec cette frégate (à savoir le manque de SAM). Au pire, avec des A35, on pourrait mettre des MiCA/CAMM (16/64 même si à ce stade je mettrais vraiment le CAMM plutôt que le MICA (quadpack et probable avantage en terme de portée)) et éventuellement des VL SPEAR3 (quadpack, 70km de portée estimée) pour faire de l'anti-navire léger à courte portée ou de l'appui aux forces amphibies. Enfin, bon. Je rêve probablement beaucoup trop. De plus, il y avait vraiment beaucoup de suppositions dans cet article.
  11. 17 frégates? Il s'est trompé... Certes, 4 Horizon + 6 Type 45 + 4 Zeven Provinciën + 3 Sachsen, ça fait bien 17 frégates mais il ne faut pas oublier que le S1850M, c'est un SMART-L légèrement modifié. Par conséquent, si on fait la somme des navires équipés avec l'une ou l'autre des variantes du SMART-L de Thales Nederlands, on a: 4 Zeven Provincien (SMART-L EWC (évolution avec une portée de 480km au lieu de 400) 3 Sachsen (SMART-L) 4 Horizon (S1850M) 6 Type 45 (S1850M) 3 Iver Huitfeldt (SMART-L) En fait, 3 pays ont acheté le duo SMART-L/APAR à Thales NL: DEN, GER, NLD De plus, le SMART-L se trouve ou se trouvera aussi sur 2 Dokdo (1 encore en construction) (SMART-L) 2 Queen-Elizabeth (1 encore en construction) (S1850M) 2 Air Operations Control Station Nieuw Milligen (SMART-L EWC GB) Ce qui nous donne un total de 20 frégates, 2 LPH, 2 CV, 2 installations au sol, soit 26 radars.
  12. Pour faire simple, l'entrée et la sortie d'hyperespace sont limitées par la gravité. Ainsi, un vaisseau doit d'abord suffisamment s'affranchir de la gravité d'une planète pour entrer en hyperespace. Une autre caractéristique de cette "dimension" est que tout corps dans l'espace normal a un pendant HypSp qui est surtout marqué par une influence au niveau de la gravité. Par conséquent, si un vaisseau passait trop près d'un corps stellaire suffisamment massif, il serait instantanément tiré hors d'HypSp. Cette contrainte fait que tout saut doit être minutieusement calculé afin d'éviter de passer trop près d'une étoile et de se faire extraire d'hyperespace un tout petit peu trop près d'une étoile (ce qui pourrait gâcher le voyage). Petite paranthèse: De même, les interdicteurs utilisent des générateurs de "puits de gravité" pour perturber la navigation en hyperespace et renvoyer en espace normal tout vaisseau passant dans le coin, empêchant ainsi une flotte ennemie de s'enfuir ou formant un blocus. Un autre usage des interdicteurs est une tactique du Grand Amiral Thrawn, modifiée par la suite par l'Amiral Gial "It's a trap" Ackbar. Le concept est "simple" et repose sur l'usage d'un ou plusieurs interdicteur. L'interdicteur, protégé par des escorteurs (frégate ou corvette) se place à bonne distance de la flotte ennemie. Si besoin, un groupe de destroyer peut appâter l'ennemi. Une fois en position, l'interdicteur active ses puits et les place à proximité de la flotte ennemie. Celà fait, il suffit à des renforts de faire un mini-saut dans la direction approximative de ces puits pour se retrouver instantanément en plein milieu de la flotte ennemie, tout en bénéficiant d'un effet de surprise total (en théorie, parce qu'une fois qu'on connait le truc, on se met à faire gaffe dès qu'on voit un interdicteur). La variante d'Ackbar est une adaptation au moyen de la Nouvelle République. Celle-ci ne possédant que très peu d'interdicteur. Ackbar eu l'idée d'utiliser ceux de l'ennemi... En envoyant une flotte inférieure en nombre comme appât, il encourageait les impériaux à former un blocus pour ne pas laisser les républicains s'échapper et lançait ensuite le reste de sa flotte en direction des puits. Fin de la paranthèse Pour en revenir à la Kessel Run, il y a deux facteur qui affectent la distance à partir de laquelle il est sûr de passer près d'un corps stellaire, outre la taille du corps: la vitesse et les capacités de l'ordi de navigation. La vitesse pour des raisons évidentes (plus un corps va vite, moins longtemps il subira l'accélération du corps et moins celle-ci sera à même de l'affecter). L'ordi de navigation car, selon sa puissance, il est possible de calculer ses coordonnées avec plus ou moins de précision (et donc de diminuer les marges d'erreur). Ainsi, nous savons tous que le Faucon est doté d'un excellent hyperdrive et d'un tout aussi excellent navcomputer. Ceci lui permet d'établir des trajets "sûr" beaucoup plus direct car là où un vaisseau normal aurait du faire un détour pour éviter un trou noir (ou même faire son trajet en plusieurs sauts). De plus, Kessel est un endroit particulier... La planète se trouve au sein de la Gueule, un cluster artificiel de trous noir rendant la navigation en son sein extrêmement périlleuse (sans compter les vaisseaux impériaux présents en nombre dans la zone)... De plus, les accès les plus simple sont extrêmement surveillés par l'Empire, obligeant les contrebandier voulant prendre une cargaison de Gliterstim à traverser la Gueule pour y arriver. Comme mentionné si dessus, c'est un parcours dangereux et les vaisseaux qui l'empruntent sont obligés de faire plusieurs sauts et de multiples détours pour éviter de se trouver happés par un trou noir. D'ordinaire, un vaisseau fait la Kessel Run en 18 parsecs. Hors le Faucon Millenium la fait en 12 grâce à son hyperdrive et navcomputer de meilleure qualité. Ainsi, la distance parcourue sur la Kessel Run devient une indication des capacités du vaisseau ayant parcouru la dite distance. Une bonne analogie serait celle d'un stade: si tu veux aller d'un point du stade à son opposé, il est plus court de traverser le terrain de foot (le chemin le plus court est toujours plus rapide). Seulement, il y a eu des pluies torrentielles et le terrain est transformé en champ de boue. Dans ce cas, mieux vaut parcourir la piste d'athlétisme. Sauf si vous avez des bottes... De plus, la mention de la Kessel Run (alors qu'elle n'a aucun sens pour nous mais apparemment énormément pour le Maître Jedi expérimenté qu'est Obi-Wan) ajoute de la profondeur à l'univers. De même, les mentions du Sénat Galactique, de Corellia et de Dantooine, si inutile à l'histoire, ont permis de faire sentir au spectateur qu'il y avait un univers complet derrière les quelques planètes qu'on nous montrait. Les routes hyperspatiales ne sont pas influencée par la distance mais sont plutôt des trajets "sûrs", c'est à dire ne comportant que peu d'obstacle au voyage en HypSP (trous noirs, etc).
  13. Si c'est un problème de formation, je retire ce que j'ai dit... Pour ce qui est des FREMM IT par rapport aux FREMM FR, je pensais que c'était globalement les mêmes bateaux mais avec des systèmes en option ou au choix (radar, VLS (je viens de remarquer que les Italiens ont gardé de la place pour des A70, au cas où...), AShM, ASM, SAM, artillerie, CIWS, fire control system, sonar, etc.). Si il y a des différences plus importantes ça peut expliquer... Les Anzac-replacement ne seront pas dotées d'AEGIS (normalement) mais du CEA CEAFAR 2 (radar tri-bande), les Australiens possédant déjà les Hobart pour ce rôle (avec en plus l'éventualité d'un usage de SM-6). Cependant, j'ignore complètement le rôle qui leur sera assigné en terme de défense anti-aérienne. Si vous vous souvenez, les Anzac ne possèdent que 8 VLS pour RIM-7 (ESSM par la suite). En revanche, la plupart des design proposés possédaient 32 VLS (les Allemands ont même proposé une variante de la F-125 avec 48 VLS (en ajoutant que la F-125 peut en supporter 64, ce qui est amusant quand on sait que les Baden-Württenberg n'en ont aucun) et la proposition espagnole en a aussi 48. En revanche, BAE représente une inconnue. La Type 26 possède 24 Mk.41 et la version proposée n'a pas d'ExLS. Je ne sais pas si ils ont rajouté des Mk.41 pour compenser). Or, il ne sert pas à grand-chose d'acheter un navire avec 32 VLS si c'est pour y mettre uniquement des ESSM. (Ce qui donnerait 128 ESSM). On peut envisager que ces VLS soit utilisée pour y mettre des ASROC mais de nouveaux, je les vois mal avoir 32 ESSM et 24 ASROC (je veux bien que c'est un navire ASW mais quand même). Donc, à moins que les AUS achètent le Tomahawk ou le LRASM/VL-JSM en plus, elles auront du SM-2. Le problème est que je ne peux pas l'affirmer, n'ayant aucune idée des capacité du CEAFAR.
  14. Forcément, si on commence à prendre en compte les chiffres d'affaire de DCNS plutôt que le design... A noter que ça ferait le premier export de la FREMM par les Italiens. D'un autre coté, il faut noter que DCNS et Fincantierri ont tout les deux proposé la FREMM. Je me demande sur quoi s'est basé la décision...
  15. Tu oublies l'Australie qui a réduit sa liste de compétiteur pour le remplacement des Anzac (SEA 5000). Les trois design en lice sont: La Type 26 (BAE) La F-100 (Navantia) La FREMM (Fincantierri) Cependant, je pense que la F-100 part favorite car les Australien ont déjà acheté 3 F-100 pour leur classe Hobart. Par conséquent, à moins d'une différence de coût majeure, elle a de bonne chance de l'emporter.
  16. Qu'est-ce que tu entends par "multitubes"? Des Miniguns? Ça ne tient pas exactement la comparaison face à un Goalkeeper ou même un 35mm Millennium. BP, c'est les troupes embarquées?
  17. Les NL embarquent aussi des M2 (2 à 4) et des FN MAG (4 à 6), en plus des 1 à 2 Goalkeeper CIWS. De plus, il est possible de monter 7 LMM sur les tourelles SEAHAWK SIGMA de MSI (le fabriquant des canons des type 26, je ne sais pas si c'est le bon modèle par contre) et MBDA envisage une version VL du SPEAR 3 (avec 70 km de portée et "quad-packable" dans les Mk41) qui pourrait fortement intéresser les Britanniques pour toutes les cibles qui ne justifie pas l'utilisation d'un Harpoon (ou à l'avenir d'un LRASM ou d'un Tomahawk). Il est à noter aussi que certains CIWS (basés sur des canons) peuvent être utilisés comme artillerie secondaire. C'est notamment le cas pour le Rheinmetall Oerlikon Millennium , pour le RapidSeaGuardian ainsi que pour les Phalanx, Goalkeeper et AK-630. Ainsi, placer un RapidSeaGuardian ou un Millennium enlèverait le besoin de Narwhal tout en fournissant une défense anti-missile à courte portée (quitte à mettre des Sadral ou Tetral pour les portées plus longues)... Les KDX-III embarquent 80 SM2, 16 Hae-Sung AShM, 16 K-ASROC ASuM, 32 missile de croisière Hyunmoo III (III-C avec 1500km de portée disponible), Goalkeeper et RAM + canon + torpilles. Ce sont des navires avec Aegis de 11000 tonnes. On est donc effectivement loin de l'Horizon de 7000t. Si on veut quelque chose dans la même catégorie, il faut plutôt aller voir du côté du KDX-II (de 5000t). Ceux-ci sont équipés de 32 SM2, 8 K-ASROC, 24 Hyunmoo-III, 8 AShM, Goalkeeper et RAM. Cependant, ils sont plus petits que les Horizons. Un navire de taille similaire devrait voir le jour: la KDX-IIA (entre 5000 et 7000t). Cependant, on sait assez peu de choses dessus, sinon qu'elle devrait recevoir des amélioration de l'Aegis et peut-être du SM-3... Au final, les KDX-III sont plus des croiseurs (comme la KDX-I était plus une frégate) destinés à la défense AA et au transport d'un nombre conséquent de missiles de croisière en mer (où ils sont plutôt à l'abri des menaces NK, celle-ci ayant un manque de missiles anti-navires récents). En considérant que deux tiers des KDX-III sont en mer (supposition arbitraire et non basé sur des faits), la Corée du Sud possède 64 missiles de croisière de 1500km de portée (3 de plus ont été commandés portant donc ce chiffre à l'avenir à 128) en plus de ceux transportés par les KDX-II (pour la même proportion de navire en mer que les KDX-III, cela porterait le nombre de missiles à 160, 224 à l'avenir, plus les missiles des futurs KSS-III). Même dans leur plus petite configuration (Hyunmoo-IIIA), ces missiles ont 500km de portée, ce qui signifie que lancés depuis la Mer du Japon, ils sont capables de frapper la presque totalité du territoire NK. En d'autres termes, il s'agit d'une capacité de frappe utile contre soit les bases de lancement NK, soit leur réseau de SAM pour sécuriser le passage pour l'aviation SK (qui possède aussi des Taurus KEPD 350), soit les infrastructure (déjà pas en très bon état) de transport et de production électrique.
  18. J'ai effectivement cru remarquer que les Italiens aimaient leurs canons... Bon... Ben... Dans ce cas, je suppose qu'il va falloir faire avec. En ce qui me concerne, tant que les NL ne nous font pas le même coup sur les Karel Doorman vervanger (à savoir pas de CIWS), je m'en fout un peu. Par contre, ce serait chouette que tout le monde au nord de l'Europe (+ l'Espagne) arrête d'acheter américain partout... Spécialement les NL en fait, parce que pour l'instant, les Zeven Provinciën sont équipées avec Mk46, SM2, ESSM et Harpoon. Les allemands par contre sont en train de remplacer les Harpoon par des RBS 15 MkIII et MkIV (à l'avenir)... A quand la suite? Même chose pour l'Espagne qui aurait choisi le CAMM-ER plutôt que l'ESSM (à voir pour ce cas-ci. Je n'arrive pas à confirmer la source, c'est en Espagnol (que je ne lis pas...))...
  19. "franco-française" Et on est de retour à ce même problème, vaut-il mieux acheter uniquement à l'étranger quand on peut trouver une meilleure capacité que chez nous ou rester obstinément dans nos produits faits maison? Même si ils sont européens? Honnêtement, l'installation d'un Millennium ne serais pas vraiment dur... Mais vu qu'il est Suisse et appartient à un groupe allemand... Ou alors le RapidSeaGuardian peut nous rendre de l'espoir? Même si il n'est pas aussi efficace que le Millennium sur le papier (il met entre 5 et 6 secondes pour mettre en l'air l'équivalent en bille de tungstène de 24 tirs de Millennium tirés en 1,7 seconde), c'est mieux que rien, non?
  20. Fair point. Cependant, les Albion et San Antonio sont loin d'être des flagships (surtout les San Antonio, considérant le fait que les Américains ont les Wasp, les America et surtout les dix super porte-avions de la planète) et ils sont tout les deux pourvus de CIWS. Tu as aussi raison de signaler que les Juan Carlos et Galicia ne sont pas très défendues et que les Queen Elizbeth n'ont "que" 3 Phalanx CIWS (pour un super porte-avion, c'est peu. Les Américains mettent du RAM, du Phalanx et de l'ESSM sur leurs Ford). Le but de mon post était de faire remarquer le manque de défense AA rapprochée des BPC... Pour autant que je sache, les Narwhal sont inutiles pour contrer un missile et je suis toujours sceptique quand au fait d'avoir des Mistrals jouer ce rôle... Surtout si ils ne sont pas télé-opérés. En SADRAL et si le Mistral 3 a vraiment une portée de 10km, je veux bien admettre qu'il soit meilleur qu'un RAM (qui prend quand même un peu de place...). Reste à voir pour l'avenir.
  21. C'est bizarre. Les BPC ont l'air sous-armés comparés aux navires de même type à l'étranger. En comparaison, le HMS Ocean a 4 DS30Mk2, 3 Phalanx CIWS et des Miniguns/GPMGs. Le Trieste (même si plus gros) a 3 76mm Strales, 3 KBA 25/80 RWS et 32 A50 pour Aster 15/30 et CAMM-ER. Les San Antonio ont 2 Bushmaster II, 2 RAM et de la place pour 16 Mk41 pour ESSM. Les Rotterdam, 2 Goalkeeper CIWS et 4 Oerlikon 20mm. En comparaison, les Simbad manuels et les M2 font pâle figure... Au point où on en est, on pourrait récupérer les Crotales des La Fayette pour les mettre sur les FTI ou les BPC... Rien à voir mais si le Crotale est lancé en VLS, quel est le radar qui se charge de la désignation de cible? Si c'est celui du navire, est-ce que ça permettrait de tirer plus d'un Crotale à la fois? J'avais cru comprendre que le radar du Crotale ne permettait pas de guider plus d'un missile en même temps.
  22. Super... Il fallait boucher le trou en frégate AA et ils ont commandé plus les 9e, 10e, 11e, 12e et 13e frégate ASW...
  23. Ça me rappelle les La Fayette, ça... Si vous vous souvenez, il y a de la place pour des VLS pour Aster 15... Ils n'ont jamais été installés... Certes, mais ce n'est pas parce que c'est possible que la MN le ferra... Parce que sinon, pourquoi a-t-on besoin de réduire la taille des VLS des FREMM-DA. On pourrait se contenter de mettre les Aster 30 dans les A70, de garder les A43 avec des Aster 15 (ou même de les transformer en A50) et upgrader l'Herakles. En fait on pourrait même faire ça sur toute les FREMM de la Marine FR et on pourrait avoir 8 FREMM DA capable d'avoir des MdCN si la mission n'est pas de faire du SAM de zone (comprendre: si il y a quelqu'un d'autre dans le coin pour le faire à la place ou personne à protéger). Pour le reste, j'ai simplement signalé que la vidéo semblait indiquer que la MN n'allait pas mettre d'Aster 15, vu qu'elle présente ça comme une possibilité des frégates d'export... Je crois que la Super Rapido est une 76mm améliorée au niveau cadence de tir (ce qui la rend plus efficace en AAA) mais la vraie variante CIWS c'est la Strales (qui est en fait une variante de la Super Rapido). Pour ce qui est du RAM, certes Raytheon a un partenariat avec Thales mais c'est Diehl qui est le partenaire pour le RAM... A ce stade, on pourrait faire n'importe quoi: Millennium, RAM, Mistral ou même Phalanx si on achète hors Europe. Par contre Thalès pourrait être tenté de pousser le RapidSeaGuardian autant que possible (même si il n'a pas l'air d'être la meilleure option au niveau du canon (voir Millennium)). D'ailleurs, le RapidFire serait intégré avec Starstreak et donc, si je vois mal la MN acheter du Starstreak (parce que Britannique) on peut envisager quelque chose de similaire avec le Mistral. Sinon, quitte à rajouter un RAM autant mettre des VLS supplémentaires... @Bruno Il ne serait pas dangereux de mettre le 76 et les Mistral? Il n'y a pas un risque que le 76 tire dans le Mistral par accident, vu qu'ils ont exactement la même limite de portée (6km)? Je sais que c'est improbable mais vous connaissez la loi de Murphy... Sinon, mettre un Millennium ne serait-il pas relativement peu cher? Je ne connais pas son prix exact mais je sais qu'il demande assez peu d'aménagement sur le navire (en fait des vis et une prise de courant). Le Millennium pourrait alors aussi remplacer le Narwhal arrière et servir d'artillerie légère... (Par contre, il n'y a pas la place pour remplacer le Narwhal avant même si on pourrait mettre deux Millennium au dessus de ce hangar pour compenser...)
  24. Parfait parce que les FTI vont apparemment avoir besoin de quelque chose d'efficace pour la défense rapprochée... En effet, si on en croit navyrecognition, On a donc bien 16 A50 pour la variante française pour l'instant. Mais la partie la plus intéressante de la vidéo vient probablement de la seconde partie de cette affirmation: 16 Aster 30 et rien d'autre. Vous ne me croyez pas? Voici la suite: D'après ce que j'entends, c'est "les VLS de la FTI n'embarquent que des Aster 30 mais ne vous inquiétez pas la version export peut aussi accueillir autre chose"... Donc, à moins que la MN ait vraiment énormément foi en ses Aster 30, les plans vont probablement changer. Cependant, ça montre une chose: si il n'y a que des Aster 30, la Marine tient à faire de ces FTI des plateformes AA plus que capable. Elle manque seulement de VLS... Lien de la vidéo: http://navyrecognition.com/index.php/news/naval-exhibitions/euronaval-2016/4472-video-day-2-at-euronaval-2016-focus-on-fti-mid-size-frigate.html Pour les anglophobes: * Les frégates FTI de la Marine Française seront équipée de 16 Systèmes de Lancement Vertical SYLVER A50 pour le Missile Anti-Aérien Aster 30. Il s'agit de missiles à longue portée possédant une portée de 120km. ** Cependant, la version prévue pour l'export par DCNS pourra être équipée du missile Aster 15, du Missile de Croisière Naval (un missile de croisière pour l'attaque au sol) ainsi que du Missile Anti-Aérien à Courte Portée VL MICA.
  25. On lance les 16 Aster et on rentre à la maison en priant pour avoir fait mouche à tout les coups et pour que l'ennemi n'ait pas lancé 17 missiles... Tout en regrettant l'absence de CIWS... Est-ce que le 76 peu à la fois jouer le rôle d'artillerie et de CIWS?
×
×
  • Create New...