Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    4,144
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by mehari

  1. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Les deux possibilités en vogue c'est le Coyote 3 côté US avec une charge "non-cinétique" (sans plus d'information) et côté russe le mini-missile sur Pantsir ou l'obus guidé de 57mm (apparemment en développement). Autre alternative, le laser, également en développement dans plusieurs pays. En ce qui me concerne, j'ai une préférence pour les systèmes qui ne sont pas limités à un seul type de cible comme les canons à obus programmables et éventuellement guidés.
  2. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Au temps pour moi dans ce cas. Trop gros. Tu peux voir la taille que la tourelle prend sur un Centauro. Ce serait difficile de faire pareil avec un Jaguar. Plus, laisser traîner ton appareil en arrière fait que sa LOS est différente de celle du groupe qu'il doit protéger et donc tu te retrouves avec le terrain potentiellement dans le chemin. Par ailleurs, il reste le problème de la détection et le fait qu'un Draco n'embarque que 36 coups... Le 57mm russe, plus court, me paraît être un meilleur choix mais il faut voir si ça peut rentrer. Sinon, ma proposition de 57CT.
  3. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Tu n'avais pas dit qu'une tourelle AA téléopérée était hors de question car il n'y avait pas de place pour abaisser l'équipage de tourelle dans la configuration actuelle?
  4. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Je ne fait que commenter la possibilité de mettre un 105 ou plus gros sur un Jaguar, signalé par LBP. C'est tout. En ce qui me concerne, je pense que des systèmes 105 ou 120mm ont un certain intérêt, surtout si ils peuvent être couplés avec des munitions guidées NLOS (et c'est un avis qui semble suivi par les Japonais, Italiens, Chinois et Américains) mais je ne pense pas que leur achat a un intérêt pour l'armée française qui a d'autres programmes à financer en priorité.
  5. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Rescator nous avait plusieurs fois fait savoir qu'il serait difficile de faire tenir d'autres trucs sur la caisse du Jaguar. Une version allongée 8×8 pourrait faire l'affaire cependant.
  6. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Le but ici n'est pas d'utiliser l'UGV pour soustraire le tireur à la ligne de front mais de l'utiliser comme porteur additionnel ne demandant pas d'équipage afin d'augmenter les munitions disponibles. J'ai mentionné le Themis à titre illustratif mais ça pourrait être un VBAE dronisé ou que sais-je encore pouvant fonctionner en convoi avec un véhicule contrôleur. Les UGV ont aussi des usages logistiques... Quant à la masse du MHT, 30kg, c'est une fois et demi un TOW (sans son tube) auquel il faut ajouter la masse du trépied et des autres systèmes, sans mentionner la portée qui est bien faible comparée à ce qui est recherché pour un MHT. Il y a une raison pour laquelle les US n'utilisent jamais les TOW à pieds mais toujours monté sur un véhicule ou sur une position préparée. Autre missile pesant 30kg, on a le Kornet. Mais je doute qu'on cherche à créer un équivalent à ces deux-là. Ce sont des systèmes dont le but premier est d'être tiré par des engins ou postes de tir au sol. Le MHT est d'abord et avant tout une munition aérienne, tirée par le Tigre et donc un remplacement au Hellfire et concurrent au Spike-ER. Comme le Spike-ER il sera peut-être du côté léger de cette gamme mais un Spike-ER 2, dans son cannister, c'est quand même 35kg, pas 30. Dernier points, la portée de 40km n'est pas la distance totale parcourue mais la portée du transmetteur. La réactivité n'est pas la raison d'être de la munition rôdeuse. Si il faut être réactif, tirer un missile est effectivement mieux mais c'est pour ça que le Jaguar a des missiles ou qu'une compagnie d'infanterie a ses lanceurs. La munition rôdeuse n'est pas faite de ce moule là. Elle n'est pas tirée quand l'ennemi est détecté et engagé. Elle doit être déjà en l'air quand l'ennemi est engagé et idéalement, fait la détection elle-même. Enfin, il s'agit d'un élément purement NLOS. Les équipements présents sur le lanceur MMP sont complètement inutile. Tout ce qu'il faut pour lancer une munition rôdeuse, c'est un tube, un bipied pour mettre le tube à la bonne élévation et une tablette pour contrôler la munition. Pas d'optique, pas de pointage et pas de trépied.
  7. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    D'ailleurs, ça parle beaucoup de MHT ici mais il va falloir se poser la question des contraintes logistiques derrière le fait d'amener deux types de missiles sur le théâtre d'opération. Pour l'instant, le Jaguar opère le même missile que l'infanterie ce qui simplifie les choses. Que ce passe-t'il si on se met à y mettre des MHT? Sauf si le Jaguar conserve la possibilité de tirer à la fois le MMP et le MHT. Autre point, plutôt que de chercher à placer de lourds MHT au sol, est-ce qu'on a considéré l'emploi de munitions rôdeuses comme le Hero 120 (12.5kg, charge de 4.5kg, portée de 40km et endurance de 60min)? C'est une question que je me pose depuis un bout de temps avec en tête l'usage par les pelotons/sections AT des compagnie d'appui de bataillons/régiments d'infanterie mais on pourrait aussi imaginer un usage par les unités de cavalerie, avec un double rôle reconnaissance et attaque. On pourrait imaginer un VBAE ou VLTP-P servant de véhicule de contrôle à quelque UGV lanceurs à l'arrière de la ligne de front. Milrem Themis équipé de 6 Hero-120 Sauf si l'intérêt du MHT est aussi la charge plus importante qu'il amènera probablement auquel cas, il faudra aller chercher du côté des plus lourd Hero-400 et Mini-Harpy.
  8. Encore des nouvelles de l'EVOLYS via TFB Contrairement à ce qui avait été supposé sur le forum, la crosse est bien pliable. Le bouton de pliage normal du SCAR a disparu mais un autre est apparu sur le receiver. Je ne sais pas pourquoi ils n'ont pas juste gardé la crosse du SCAR et son mécanisme cependant... Autre point, le buffer hydraulique présent dans le receiver ne sert apparemment pas à amortir le recul (ou du moins ce n'est pas sa fonction première). À la place son rôle est de lisser l'action lors de l'usage de différents types ou qualités de munitions ou lors de l'usage d'une arme encrassée ce qui, d'après FN, peut conduire à une cadence de tir variable. Le buffer a aussi pour effet de régulariser le recul ce qui produirait en passant une arme plus simple à tirer. Donc en gros, le buffer rend l'arme plus contrôlable mais il n'est originalement pas présent juste pour ça. Ce souci d'une arme fiable et consistante malgré l'alimentation, le milieu ou la maintenance pourrait justifier en partie la masse plus importante que celle de la concurrence (SIG MG et KAC LAMG), n'importe quelle pièce hydraulique ayant un coût non-négligeable en terme de masse. Dernier point (mais pas vraiment une surprise), FN serait en train de bosser sur des version .260Rem et 6.5mm CM en cas de demandes de forces spéciales. https://www.thefirearmblog.com/blog/2021/09/21/first-look-fn-evolys/
  9. Je suis de retour avec l'Evolys, cette fois montrée au salon DSEI. Plusieurs commentateurs ont signalé que son point fort (pour autant qu'ils sachent, ils n'ont pas pu tirer) est son système de chargement. Plusieurs ont apparemment tenté de forcer un échec du chargement sans y parvenir, le guide ramenant toujours les munitions au bon endroit. À voir comment ça survivra à des conditions plus exigeantes qu'un salon de l'armement à Londres. Sinon, pas d'infos importantes sauf ceci Comme d'habitude, pas de précision mais l'EVOLYS génère tout de même de l'intérêt. https://armyrecognition.com/dsei_2021_news_official_land_zone_publication_online_show_daily/dsei_2021_fn_herstal_officially_unveils_fn_evolys_ultralight_machine_gun.html
  10. Non. La France (tout comme les Pays-Bas d'ailleurs) est consciente que militer pour une rupture totale avec l'OTAN ne va l'amener nulle part. Du coup, la position française est qu'il faut renforcer l'UE pour offrir un contre poids crédible à la suprématie US au sein de l'OTAN. On notera par ailleurs que les Pays-Bas ont toujours eu de fortes composantes atlantiques.
  11. On verra bien. Je n'ai pas de PS5 donc je ne l'achèterai pas à la sortie. Si c'est trop différent, je n'achèterai pas du tout. Ceci dit, on peut effectivement s'attendre à des modifications du gameplay. Cependant, tant que les quêtes sont les mêmes et que c'est un bon RPG, je serai content.
  12. Non. Pas ce genre d'argent à disposition. Le rôle de force protection quand il est nécessaire ou de contingent amphibie est rempli par un détachement de Para-Commando
  13. À voir si la partie Strales est nécessaire et si sur ce genre de cible plus lentes, des obus airburst ne seraient pas suffisants. Par ailleurs, le guidage CLOS radio, si il ne permet qu'une cible à la fois est un problème. Sinon, quiconque est équipé d'un 57 ou 76, d'une conduite de tir un tant soit peu décente et de systèmes secondaires est également bien placé. Sinon, il y a aussi les Allemands: 76 (pas forcément Strales mais 76 quand même) et 2 lanceurs RAM. Les RAMs sont un peu overkill pour ça mais ils en ont 42 donc aucun risque de tomber à court. Seul problème, leur FCS 76mm est généralement optique et non radar. Ceci dit, ils ont aussi leur 27mm qui pourraient s'avérer utiles si proprement guidés. Les Néerlandais ont aussi l'air de faire fort pour leurs prochaines frégates: 76mm Sovraponte, RAM et 40mm.
  14. De fait, encore que les moyens de traitements pourraient permettre de faire le tri selon le type de brouillage. Les ECCM existent après tout et on sait aussi que les nouvelles générations d'AAM IR sont prévues pour être plus résistantes aux leurres. Cependant, les brouilleurs peuvent être une arme a double tranchant car un missile peut être équipé d'un "home on jam". Autrement dit, un missile peut être équipé comme anti-radar et alors se servir des brouilleurs comme source de guidage (le P700, l'Exocet MM40 et les futures versions du NSM sont/seront toutes équipées de la sorte) et les munitions rôdeuses ont commencé leur histoire comme systèmes SEAD contre les radars syriens (IAI Harpy). Pour ce qui est des Italiens, ils ont généralement des lance-leurres multi-fonctions Leonardo ODLS, système également prévu pour les futures frégates belgo-néerlandaise, et on en retrouve sur les images postées précédemment. Pour ce qui est des brouilleurs, aucune idée.
  15. Un peu en retard mais tu es très négatif sur le sujet. La Pologne achète des Abrams mais de l'autre côté, c'est Rafale en Croatie et Grèce, Leopard 2 et Lynx en Hongrie, MMP en Suède, Patria 6x6 en Lettonie et Estonie, et en Grèce, les 3 favoris déclarés sont néerlandais, italiens et français.
  16. Le problème est qu'il y a d'un côté la menace toujours présente des missiles anti-navires et des éléments ISR adverses et de l'autre les menaces émergentes telles que les drones suicides dont tu as parlé mais aussi les embarcations légères, potentiellement autonomes, embarquant également des missiles. C'est un spectre de menaces toujours plus étendus allant du missile super/hypersonique accompagné de chasseurs ou drones MALE à la petite munition rôdeuse type Green Dragon pesant juste 15kg. Et contre ça, il n'y a pas de panacée. Il faut plusieurs couches de solutions: missiles anti-aériens à longue, moyenne et courte portée (Aster 30, TWISTER, CAMM(-ER), RAM), CIWS (40CT, 40mm Bofors, 35mm Millennium, 76mm Strales ou 57mm Bofors MAD-FIRES) et énergie dirigée ainsi que leurres et brouilleurs. Le choix final dépendra de la combinaison et de données auxquelles nous n'avons pas accès. Et il est possible que les 3 76mm soient suffisants pour la défense rapprochée, si il sont capables d'engager plusieurs cibles simultanément (le guidage est CLOS radio donc probablement pas)
  17. Since I have been summoned... Je n'aime pas du tout le 6.8 car il s'agit de l'antithèse même du concept de calibre intermédiaire et de fusil d'assaut: une munition avec un recul faible et poids inférieur par rapport aux calibre de pleine puissance tout en offrant une meilleure portée que les calibres de pistolets. Ici, on est sur une arme qui a un recul plus important que des munitions de 7.62 et pèse beaucoup plus lourd que des munitions de 5.56, malgré la réduction de masse. C'est un retour au temps du FAL (yay!) et de la M14 (boo!). Ceci dit, si on veut améliorer la portée des armes d'infanterie à un coût très léger, il y a quand même des solutions, notamment 6mm ARC avec des cartouches polymères. J'en ai déjà parlé mais une série d'arme en 6mm ARC pourrait réalistiquement remplacer toutes les armes des pelotons d'infanterie avec une augmentation significative en portée sans transformer chaque fusil et chargeur en enclume. Après, on peut ajouter une arme additionnelle pour servir d'arme de support d'infanterie, quelque part entre la 7.62 et la 12.7 et la .338 NM semble parfaitement convenable pour le rôle. Un peu lourde mais aurait l'avantage de simplifier la logistique pour les sniper et leurs fusils chambrés en calibres de hipsters. Ceci dit, la masse reste une question et le choix du calibre reste dépendant de ce qui est nécessaire pour supporter ceux qui sont équipés d'une arme en 6mm ou autre (et si c'est en 6.8mm, .338NM est probablement le minimum). Et si ça peut se faire avec une arme en 7 ou 8mm (bring 8mm Mauser back?), c'est probablement préférable.
  18. Est-ce que j'arrive à poster ici? Edit: I do, sorry
  19. Non, je te jure, la brochure officielle de BAE dit bien 1982 grammes.
  20. Apparemment, il y a 7 sous-assemblages. Difficile de dire ce qu'ils pèsent ou en combien de sous composants ces assemblages se décomposent. Tout ça d'après le PDF de BAE qui signale aussi que le système pèse 1982 grammes. Ce qui me fait penser qu'au final, ce n'est pas très difficile de transporter tout ça en haut d'une montagne...
  21. Mais ils n'ont pas bougé le 105mm à dos d'homme quand même? Ceci dit, ça me rappelle une histoire sur des Chasseurs Alpins qui auraient fait pareil avec un AMX10RC (pas à dos d'homme ceci dit).
  22. Je peux comprendre l'attrait du concept mais au final, ça donne juste un missile mal optimisé. Le missile vole à Mach 3, ce qui est excessif pour un missile AT, avec une charge de 12.5kg, ce qui est excessif pour de l'AA (4 fois le Mistral, 2 fois le Roland, plus ou moins le Crotale ou le MICA) devant être à la fois une charge creuse pour de l'AT et une HE-Frag pour de l'AA. La portée de 10km et altitude de 7km est appréciable pour de l'AA mais, le guidage étant laser beam riding, complètement inutile pour de l'AT vu que le missile est limité LOS. Bref, j'ai un peu du mal avec le truc tel quel.
  23. Ca me ramène au MHTK que Lockheed avait proposé il y a un temps. Il devait s'agir d'un missile SHORAD et C-RAM Hit-to-kill pesant 2.3kg pour 78cm de long et 4.1cm de diamètre. Le truc devait utiliser un guidage semi-actif ou actif (deux versions proposées). On pourrait peut-être aussi utiliser le Light Multirole Missile de Thales dans le rôle. Le truc est supposément bon marché, peut-être doté d'un système de guidage infrarouge ou laser semi-actif ou beam-riding et emporte une charge de 3kg à 8km. Thales signale qu'il est utilisable en tant que SAM et les Britanniques auraient fait des tests sur le sujet. A comparer bien sûr tant en coût qu'en performance avec tant le Mistral que des 68mm guidées pour un rôle anti-aérien mais du coup aussi potentiellement anti-surface. Tout ceci ne règle cependant pas la question de la défense basse couche impliquant des missiles à courte portée mais néanmoins capables de frapper en altitude sur une plateforme malgré tout mobile. Il faudra bien ça pour contrer les drones MALE qui sont eux aussi une menace en suivant les forces. Quelque chose de similaire au Sosna-R Russe: un système à relativement courte portée mais monté sur une plateforme chenillée ou 8x8 et capable de frapper en altitude si besoin. On avait vu des images de VBMR Crotale par le passé mais un upgrade majeur du système serait requis: guidage F&F, nouvelle motorisation, allègement ou augmentation de la portée, etc. Alternativement, le projet ADATS était un concept de missile anti-char et anti-aérien. 51kg, 10km de porté, 7km d'altitude, guidage beam riding, charge de 12.5kg. Étant un missile anti-char, la charge était assez lourde mais en l'allégeant, on pourrait augmenter la portée ou réduire la masse du missile. Le guidage serait aussi à mettre à jour. Sinon, en parlant d'expérimentation, je viens de tomber sur 2 projets de Leclerc anti-aériens qui furent tués à la fin de la Guerre Froide: le Leclerc Flakpanzer avec une tourelle de Gepard combinée à 2 lanceurs Mistral doubles et le Leclerc Crotale avec un lanceur Crotale (oui, j'enfonce des portes ouvertes). Régalez vos yeux sur ce qui aurait pu être! Et j'aimerais beaucoup savoir où ce Leclerc Flakpanzer se trouve pour le moment...
  24. On pourrait essayer d'utiliser la batterie AA des régiments d'artillerie pour créer une couverture additionnelle. Et là dessus, j'ai assez peu d'idée de ce qui serait possible. Les Pays-Bas sont un exemple de pays où j'ai une idée de ce à quoi une batterie AA pourrait ressembler mais j'ai le sentiment que c'est un peu gros pour une "batterie": 13 Batterie de Défense Aérienne "Ypenburg" 2 Pelotons NASAMS (une unité de tir chacun avec 1 poste de commande, un radar AN/MPQ-64 Sentinel et 3 lanceurs) 3 Pelotons Stinger sur Fennek (6 Fennek Stinger par peloton) 1 Peloton Stinger MANPADS 1 Peloton CRAM (apparemment, c'est juste des senseurs CRAM, pas d'effecteurs) 1 Peloton logistique Ça fait quand même une très grosse batterie (et apparemment, il y a aussi des radars TRML-3D/32 qui traînent là dedans)... Ceci dit, on pourrait utiliser cette batterie AA pour mettre une section SR-SAM (CAMM, MICA) complémenté de sections porte missiles mobiles équipés en missiles plus gros que les simples Stinger, quelque chose d'équivalent au Sosna-R Russe. Ça réglerait une partie de la problématique basse couche, en étant par exemple à même d'éliminer les drones MALE adverses. Cependant, il faut voir si ce serait suffisant contre des munitions rôdeuses contre lesquelles des petits missiles présents en quantité sont plus utiles. Les US avaient développé le MHTK, une sorte de mini-missile pour le C-UAS, dans le temps tandis que les Russes ont un projet de mini missile pour le Pantsir. Alternativement, les US ont apparemment un projet de Coyote utilisant une charge "non cinétique" (sans plus de précision) pour éliminer les essaims de drones, mais je ne sais pas si ça pourrait s'appliquer à des munitions rôdeuses. Ceci dit, même dans ces conditions, juste un véhicule par compagnie fait un peu peu mais encore augmenter perpétuellement le régiment avec des pelotons d'autres armes toujours plus grands n'est pas forcément idéal (à moins de transformer chaque régiment en GTIA permanent). Une autre solution serait, plutôt que de mettre les SPAAGs en organique aux régiments, d'établir une unité anti-aérienne dans chaque brigade, capable de déployer des SPAAGs et des systèmes anti-aériens, C-RAM, etc. dans chaque unité selon le besoin.
×
×
  • Create New...