mehari

Members
  • Content Count

    3,817
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by mehari

  1. Le 76 est possible. Vu l'achat récent de RapidFire, il est possible que les navires français en soit à l'avenir dotés. Ceci pose alors la question du futur des Narwal, leur rôle pouvant être aussi remplis par le RapidFire. Un système tertiaire peut être utile mais il pourrait être réduit du .50 plus léger (M3 par exemple). Pour le reste, le MICA NG reste improbable pour l'instant. Il a été dit à plusieurs reprise que la Marine Française n'y prêtait pas grande attention.
  2. Je ne sais pas si la cadence de tir est aussi problématique dans ce cas-ci. On parle ici d'éliminer des petits drones pas forcément très rapides et pas des avions de combat ou des missiles anti-navires. Ceci dit, je serais aussi plus rassuré par une cadence de tir plus importante. Il y a l'A3B. Le problème est qu'il faut pouvoir insérer cette munition dans un système d'alimentation devant aussi intégrer des munitions APFSDS, HE airburst et HE impact. Une solution facile serait de créer des munitions HE multi-fonctions pour faire de la place. Alternativement, les munitions HE airburst pourraient aussi servir à l'AA mais leur mauvais profil aérodynamique ne les rend pas très adaptées à cet usage. Probablement le point le plus critique. D'une part le Jaguar a une élévation si je ne me trompe pas limitées à +45° mais manque aussi de systèmes radars, tant pour la conduite de tir que pour la détection. Maintenant que j'y pense, le système RapidFire de Thales n'a jamais été montré qu'avec un viseur optique.
  3. Justement non. Avec de très grand port mais pas côtier. La côte belge ne vaut rien en elle-même et la sécurité de la sortie de nos ports est assurée (bien malgré eux) par nos voisins (tous des alliés de très longue date) vu la position encapsulée de ceux-ci.
  4. Au moins nous on aura un lanceur RAM pour aller avec... On se console comme on peut.
  5. @fjojo032 On perd un Mk41. Ça nous laisse quand même avec 32 ESSM, un RAM et le 76 (plus les 40mm) mais c'est pas génial. On verra la suite. https://marineschepen.nl/nieuws/Toekomstige-Belgische-fregatten-krijgen-helft-minder-raketten-100221.html
  6. Sauf qu'il y a techniquement moyen dans ce cas-ci. Tu ne sais peut-être pas faire d'un âne un cheval de course mais tu sais faire d'une citadine une voiture de rallye...
  7. Le choix me rend perplexe. Aux dernières nouvelles, c'est toujours les Marlin 40 de chez Oto Melara qui sont prévus sur les ASWF (4 unités total). J'ignore si ils comptent changer ça... En attendant que CTAI se sortent les doigts du censuré il va falloir faire sans le 40CT. Je pense toujours qu'il a du potentiel mais il faut vraiment qu'ils améliorent les obus et la cadence de tir...
  8. Au passage, il est confirmé que le NS50 est capable de faire de la conduite de tir pour le canon principal. https://www.navalnews.com/naval-news/2021/02/thales-ns50-radar-bringing-game-changing-features-for-vessels-of-all-sizes/
  9. C'est pour ça que certains ont établie l'IEI mais il faudra du temps pour que ça porte ses fruits. Une culture stratégique, ça ne se change ni ne s'établit jour au lendemain.
  10. Note que le 127mm a des obus Vulcano guidés IR d'une portée de 80km permettant théoriquement de faire du mer-mer sans désignation d'objectif à cette distance (en pratique, il faut quand même quelqu'un pour repérer l'objectif mais pas besoin d'en extraire les coordonnées précises).
  11. Perso, je comprends toujours pas pourquoi on pourrait pas mettre les missiles sur un bête 4x4 façon Kornet-D. Alors, la protection pourrait être insuffisante mais a-t'on vraiment besoin d'une plateforme MBT pour un porte-missile BLOS?
  12. Les allemands ont aussi des impératifs de mobilité. Peut-être pas autant que la France mais l'Allemagne doit être capable de déplacer ses blindés vers l'Est si besoin, pour pouvoir stopper une attaque sur la Vistule. Bien sûr, dans le même scénario, la France doit traverser l'Allemagne en plus. Personnellement, c'est juste une question que je pose. Par ailleurs, une plateforme de base de 45T à surblinder pourrait être intéressante pour créer une famille MBT HIFV (avec un canon de 57CT) de ce tonnage similaire à ce que les Russes envisagent avec l'Armata. En ce qui me concerne, j'aime l'idée mais je n'ai aucune idée de la faisabilité économique. C'est une des raisons pour laquelle je n'aime pas le Boxer. Très lourd pour peu d'emport. L'AMV, plus léger a ma préférence sur ce coup là.
  13. Avec les blindages modulables, ce serait probablement envisageable. Si on ajoute une tourelle avec auto-loader voire téléopérée réduisant la masse, on pourrait faire passer la chose. La question est alors avec quelle facilité peut-on ajouter et enlever ces éléments de blindage? Quelle résistance de base peut-on avoir avec 45T? Est-ce que ce genre de modularité n'implique pas trop de complications?
  14. Effectivement, c'est à portée de Kornet et la Libye en avait. Mais aujourd'hui, avec la pléthore d'obus guidés faisant leur apparition, s'approcher autant ne serait plus nécessaire, si on a les bons canons (comprendre 127mm) bien sûr. Un obus Excalibur pourrait ainsi permettre de tirer avec précision à 40km ou plus... Des obus Vulcano permettraient quelque chose de similaire à plus de 100km mais avec moins d'effet sur cible à cause de la nature sous-calibrée.
  15. Sur les POs, c'est peut-être un peu excessif (encore que les Russes envisagent une version conteneurisée du Kalibr (Club-K) sur leurs 22160) mais sur le reste de la flotte, c'est une idée qui vaut la peine d'être explorée. On pourrait par exemple imaginer des MdCN sur EPC. Je crois surtout qu'on pourrait enfin réaliser l'adaptateur A50-A70. On pourrait alors imaginer une FDI avec 16 A50 et 16 A70 pouvant passer d'un rôle LACM à un rôle AAW et inversement. Pareil pour les FREMM... Probablement, mais ce n'est pas pour ça que Naval Group ne pouvait pas développer d'emblée l'A70 pour être compatible. Que le client ne veuille pas mettre d'Aster dans les A70 pour l'instant, c'est son problème. Cependant, si il change d'avis plus tard, il peut. Pour prendre un autre exemple, c'est comme donner un port USB-C Thunderbolt à un gars qui ne veut pas passer de son en plus de son image (et qui n'a donc besoin que de DisplayPort). L'USB-C Thunderbolt est évidemment capable des deux (ainsi que du transfert de donnée pur et simple et d'Internet) mais ce n'est pas pour ça qu'ils doivent être utilisés. C'est la même chose pour les dimensions des SYLVER qui font qu'il est désormais tendu de 4-pack dedans où d'y mettre des missiles de dimensions importantes. Si le besoin avait été de gagner de la surface sur le pont, j'aurais pu comprendre mais quand la même boîte a conçu les FREMM, elle a bien largement espacé les dites VLS, perdant ainsi du volume. Il y a contradiction. Mon argument est que peu importe l'expression du besoin en tant que tel, les créateurs du SYLVER auraient pu penser leur système pour aller au delà du besoin courant. Dire qu'il n'y aurait jamais besoin d'Aster dans les SYLVER A70, c'est ne pas vraiment se montrer très prévoyant. Mais il est vrai qu'à cette époque, on pensait encore avoir 17 FREMM. Quelqu'un avait déjà mentionné que des VLS additionnelles (ou juste de l'espace FFBNW) sur FREMM, ça aurait coûté que dalle à la Marine et n'aurait pas été compliqué à ajouter, si la Marine s'était donnée la peine de le demander. On notera d'ailleurs que les Constellation US sont 10m plus longues que les FREMM françaises.
  16. "Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer"
  17. Tu approches ça de la mauvaise manière. Il ne faut pas avoir 40 missiles à bord pour assurer une potentiellement décente capacité LACM. Prenons l'exemple russe. Ils ont développé des missiles de croisière à très longue portée et on commencé à disperser des lanceurs pour ces missiles sur toute leur flotte. À l'exception des Steregushchiy, tous leurs navires récents peuvent potentiellement embarquer des missiles Kalibr. Bien sûr, cet emport se fait au prix de la capacité anti-navire mais c'est quelque chose qui doit être pris en compte. Et ainsi les Russes ont réussi à se construire une capacité de lancement de missile de croisière depuis la mer sans avoir à payer trop cher pour l'obtenir. La France pourrait suivre cet exemple. 16 A70 par combattant de surface de premier rang et c'est un grand nombre de lanceurs disponibles. À celà, on ajoute les missiles à bord des Suffren et on a une bonne capacité qui se crée. Et si on est pas trop stupide, on s'arrange pour que les A70 soient capables de lancer des Aster et alors tout navire pose la question "est-ce que cette FDI qui se promène est là pour un raid ou est-ce que c'est un porc-épic anti-aérien?".
  18. Le problème n'est pas là. Le tir de LACM depuis des VLS est une technologie maîtrisée depuis quelques décennies déjà. Le problème vient de la capacité en missiles de vos frégates. Vous êtes incapables d'avoir un nombre de missiles conséquent sur zone et sur un navire couvert. Lors du raid de 2018, vous aviez une F70 AA, une F70 ASW et 3 FREMM. Côté US, le destroyer Higgins a lancé 23 missiles avec pour toute couverture une paire de cutter de 164 tonnes des US Coast Guards. Alors, je ne dis pas qu'il faut acheter des destroyers de 9000 tonnes mais il ne devrait pas être trop compliqué de construire des navires capables de transporter des missiles de croisière et d'assurer leur propre couverture. En exemple, la classe Admiral Gorshkov, 5400t, 16 UKSK pour missiles anti-navires et de croisière, 32 VLS pour missiles 9M96(E(2)) et 2 CIWS. Côté Chinois, on a aussi la classe 072D avec 64 VLS pour SAM, LACM, AShM, etc., un lanceur pour HHQ-10 et une CIWS. On aurait pu d'emblée concevoir tout le système SYLVER proprement pour être vraiment multi-fonction. On aurait pu d'emblée donner aux FREMM un armement anti-aérien décent en plaçant directement 48 VLS pour permette un bon emport de LACM et de SAM. Mais on ne l'a pas fait et le résultat est un navire en tous points excellent en anti-sous-marin (en supposant que l'hélicoptère soit en mesure de décoller) mais pour le moins déficient sur le reste... Après, les Suffren auraient pu permettre de meilleurs capacité LACM mais, tout d'abord, ils entrent tout juste en service (donc inutilisable il y a 2 ans) et, ensuite, n'ont pas été dotés de VLS.
  19. AT4CS qui fait 8kg. Mais si la version utilisée n'était pas la CS, il n'aurait tout simplement pas pu tirer depuis l'intérieur. À noter que CS ne veut pas dire qu'il n'y a pas de backblast, elle est simplement très fortement réduite et non létale pour les gens qui se trouvent autour. Ces roquettes ont d'ailleurs généralement un volume minimum pour la pièce depuis laquelle se fait le tir. Tir d'un AT4CS de l'US Army
  20. En général, je crois on perd des points à cause de notre particratie et du vote obligatoire (parce que du coup nos bons chiffres de participations ne comptent pas du tout) mais surtout parce que nos politiciens sont incapables de former des gouvernements dans de brefs délais (le fait que nos élections sont plus représentatives que certaines des "démocraties pleines" (Royaume-Uni par exemple...) ne compte évidemment pas non plus). Sinon, d'après Wikipedia,
  21. En ABM, vous pouvez simplement upgrader le SMART-L vers son standard SMART-L MM. C'est ce que les néerlandais ont fait.
  22. Pour reprendre ce que @hadriel disait, il faut aussi se poser une question de quelle plateforme peut être disposée près du front. Idéalement, une plateforme AA mobile est prévue pour suivre de près les éléments avancés et leur fournir une couverture AA. Le problème est que au plus le SPAA1 est proche de la ligne de front, au plus il s'expose aux dangers qui y sont associés. Si le SPAA est fait pour suivre de près une formation MBT ou EBRC (Leclerc ou Jaguar) au plus il s'expose aux dangers auxquels sont confrontés ces plateformes et doit donc être protégé contre. Par ailleurs, si il faut suivre les formations MBT et EBRC, il faut aussi pouvoir aller là ou elle vont ce qui demande un degré de mobilité similaire. Alors bien sûr, il est difficile (et pas forcément nécessaire) de prendre la même protection que le MBT, même si c'est fait par le passé. Il paraît en revanche sage de chercher à prendre une protection similaire à celle du Jaguar, celle-ci n'étant déjà pas forcément très importante (STANAG 4). Tout ça fait que prendre une plateforme légère n'est pas forcément sage. Mobile en revanche, c'est une autre histoire. C'est pour ça que je faisais la suggestion plus tôt de prendre le Jaguar comme plateforme de base et d'y monter une tourelle AA (avec mon 57CT). Là où une plateforme légère pourrait être en revanche intéressante, c'est pour les unités les plus légères de l'armée française: 11e Brigade Para et 27e Brigade d'Inf. de Montagne. On pourrait alors faire usage d'un 4×4 relativement léger (Sherpa par exemple) avec une tourelle équipée d'un 30×113mm et d'un pod MANPADS destiné à ces unités. 1 Self-Propelled Ant-Aircraft (Auto-Propulsé, Anti-Aérien), SPAAG avec canons, SPAAM avec missiles
  23. Rien de semi-actif non plus sur les futures ASWF belgo-néerlandaise et pourtant elles auront un Dual-band X et S. En Allemagne, on part sur du X et C sur MKS-180. En Chine, c'est C, S et L sur Type 052C, X, C et S sur Type 055 et C et S sur Type 054A.
  24. D'après ce que je peux voir, le 1e Bataillon de Chars et le 24e Bataillon Uhlan de la 10e Brigade de Cavalerie Blindée, 11e Division sont sur Leopard 2A4. Ce sont je suppose les deux bataillons dont @LunchTime parlait, en cours de modernisation vers le standard Leopard 2PL. Les deux autres bataillons de chars de la 11e Division sont les 1er et 2e Bataillons de Chars de la 34e Brigade de Cavalerie Blindée sur T-72M1. Les deux autres bataillons de Leopard 2, sont les 1er et 2e Bataillons de Chars de la 1ère Brigade Blindée, 18e Division. À noter que la 18e Division est toujours en cours de formation. Il manque par exemple à la 1ère Brigade Blindée un bataillon mécanisé, un bataillon d'artillerie tandis qu'il manque à la 19e Brigade Mécanisée ses compagnies de reconnaissance et du génie ainsi que son bataillon logistique. Enfin, il manque aussi à la 18e Division les régiments de défense anti-aérienne et d'artillerie caractéristiques de l'Armée Polonaise. Elle dispose cependant du régiment logistique présent dans les autres division et comprenant un bataillon de transport, un bataillon de "supply" (distribution? ravitaillement? train?), un bataillon de maintenance et un bataillon médical. On notera aussi que les deux bataillons de Leopard 2A5 n'ont pas été déplacé n'importe où. Ils sont basés à Wesoła, un des districts de Varsovie.