Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    6,116
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by mehari

  1. Quasiment personne ne fait 90°. La Skyranger monte à 85 et c'est la seule à laquelle je peux penser qui monte aussi haut. La RiWP que les US ont monté sur le Stryker monte à 60° (80 en option mais j'ignore à quel point c'est dépendant de l'armement à bord ou si l'option a été sélectionnée). Sinon, ~60° semble être la norme. Pour monter à 90°, il va peut-être falloir ajouter un laser au système.
  2. La communication entre animaux n'a peut-être pas besoin de réseaux RF ou de protocoles mais les drones n'ont qu'assez peu la possibilité de communiquer en vocalisant, mordant les pattes ou par émission de phéromones.
  3. Justement, les bergers et chiens communiquent, tout comme les chiens et le troupeau le font et les chiens communiquent entre eux, en fonction de leurs tâches (bergers comparés aux gardiens de troupeau).
  4. Soit. Ça n'enlève pas le besoin de communication chez les UAVs.
  5. Les oiseaux forment des essaims homogènes et n'ont besoin que de se voir pour naviguer. Les UAVs peuvent former des essaims hétérogènes et font généralement plus que simplement naviguer. Comme je le dis, c'est un sujet de recherche actif. Par exemple, cet article: Review of Unmanned Aerial Vehicle Swarm Communication Architectures and Routing Protocols (2020, https://www.researchgate.net/publication/341645963_Review_of_Unmanned_Aerial_Vehicle_Swarm_Communication_Architectures_and_Routing_Protocols). L'abstract dit ceci: Parmi les technologies considérées, on trouve l'IR, la 4/5G, le Wi-Fi, Zigbee ou même les ondes sonores (spécialement en environnement naval).
  6. Les essaims de robots communiquent, en général via des liaisons à courte portée (IR, radio, sonore (rare mais ça existe) pour propager des instructions ou des informations. C'est un sujet de recherche assez important.
  7. D'ailleurs, je me demande si ils ont prévu un système de guidage modulaire sur Larinae, pour faire du reniflage de radar par exemple. Un système capable d'agir dans les >200km pourrait aussi être utile au commandement d'action dans la profondeur, en plus des autres effecteurs prévus (missiles de croisière, balistiques, roquettes, etc.). Inversement, il faudrait probablement que quelqu'un jette un œil à ce que les Turcs et Israéliens ont fait avec leurs roquettes guidées TRG-230-İHA et Rampage (basés sur le TRG-230 et EXTRA respectivement).
  8. Bien sûr, mais dans le cas du Veloce, un compromis à été fait pour maximiser la vitesse avec comme avantage un temps de transit moins important. Compromis qui ne serait pas nécessaire si le but était d'opérer à proximité (relative) des GTIAs. Le Veloce est explicitement envisagé pour agir dans la profondeur mais il faudra voir l'impact que ça aura lorsqu'on voudra opérer longtemps mais pas loin. Il le faut dans les deux cas. On est pas encore prêt à autoriser des armes pleinement autonomes surveillant une zone pendant des heures avant de sélectionner une cible. Même dans le cas où on laisserait le système choisir ses cibles, il faudrait quand même maintenir une autorisation d'attaque humaine. Par ailleurs, si on part là dessus, les logiques d'essaims demanderont ces capacités de communications quoiqu'il arrive.
  9. En supposant que c'est effectivement un SM-6 sans son booster, c'est une sacrée charge sur l'avion. Un SM-6 pèse 1500kg et son booster Mk72 en fait 700kg. Donc on ~800kg de missile air-air, avec une charge de 64. Je crois que c'est l'AAM le plus lourd qui soit. Les seuls trucs qui s'en approchent sont le K-100 russe (750kg, jamais entré service à ma connaissance) et le R-33 (600kg).
  10. L'article dit bien qu'ils peuvent accueillir d'autres charges mais ça veut dire qu'on peut se trouver au dessus d'une cible d'opportunité (ce que les MTO sont censées passer leur temps à chercher) avec la mauvaise charge pour maximiser les dégâts. Et se concentrer sur la contre-batterie, c'est bien mais si je me souviens bien, Colibri sera trop léger pour pouvoir accueillir une charge anti-char donc Larinae est aussi le seul candidat pour le rôle de MTO AT.
  11. J'espère qu'ils ont prévu des effets alternatifs à la simple fonction anti-char. Les MTO, c'est bien pour tuer un char mais, à cette distance, les frappes sur la logistiques sont tout aussi importantes. D'ailleurs, est-ce que se concentrer sur la portée est le meilleur choix? Une MTO volant pas loin mais relativement longtemps et capable d'éliminer un char tout en faisant de la récolte d'information me paraît tout aussi voire plus utile, même si il faut un peu des deux.
  12. Mais elle doit quand même pouvoir se protéger contre les dits Su-35... Pour rester du côté des navires, outre les chinois et les russes, l'Algérie dispose de missiles supersoniques (ainsi que potentiellement l'Iran). Plus inquiétant, le Hezbollah auraient 12 Yakhont qui traîneraient quelque part.
  13. Attention à ne pas confondre ton et tonne. Aux US, la ton correspond à la short ton. Si on parle du système SI, on parlera de metric ton ou de tonne. Donc c'est 66.224t et 54.4311t.
  14. C'est pas exactement la description du HHQ-10 chinois? C'est difficile de trouver une source solide sur les spécifications mais c'est supposément 20kg pour 9km de portée et une capacité à détruire des cibles supersoniques mais je ne sais même pas d'où sort cette information là. Personnellement, je partage ton scepticisme (et quand bien même, je préférerais un peu plus de portée et de charge) mais il y a ce contre exemple qui existe. Sinon, il faut aller voir du côté du Sosna que les Russes utilisent sur certains de leurs navires (CIWS Palash) et pèse 30-40kg avec une charge de 7 (j'ignore tout de ses capacités contre des missiles supersoniques cependant) et si on va encore au delà, on retombe sur les missiles de 75kg et plus (Crotale, Pantsir, RAM, etc.).
  15. En ce qui me concerne, j'ai vraiment du mal à voir l'intérêt du LMP pour autre chose que des roquettes guidées laser pour de l'anti-drone et anti-surface. Et ça ne demandait pas quelque chose d'aussi gros que ce qui a été montré.
  16. Donc, un micro... Ça me fait marrer quand on essaie de faire passer des trucs assez banals pour la pointe de la technologie.
  17. Même combat. Le RM5 a plus de 30 ans. On ne va pas réutiliser l'électronique et les senseurs et probablement pas la motorisation. Donc quel intérêt d'essayer de faire rentrer le nouveau truc dans les systèmes Roland si en plus ces systèmes n'existent plus?
  18. Oui et non. Dans les deux cas, c'est un lancement vertical mais la manière est différente. L'Iskander(-M) est tiré par rail tandis que les -K sont tirés par tube. Si ce que Wiki indique est correct, les missiles 9M728 peuvent être tirés par le lanceur de l'Iskander-M. Les missiles 9M729 disposent apparemment de lanceurs spécifiques avec jusqu'à 4 tubes au total. Iskander-M: Iskander-K: Iskander-K (4 tubes): Sinon, dans les autres exemples de missile de croisière à lancement terrestre, on a les Hyunmoo-3 en Corée du Sud (de nouveau, le Hyunmoo-1, -2 et -4 sont des missiles balistiques mais pas le -3), le Nirbhay indien, le CJ-10 chinois, le Tomahawk US (qui est ou va être redéployé depuis des variantes terrestres du Mk41 appelées Typhoon) et un paquet d'autres. On notera particulièrement les missiles AV-TM 300 brésiliens et Delilah israéliens qui sont certes moins capables que les exemples mentionnés au dessus mais sont aussi compatibles avec les MRL Astros II et PULS respectivement.
  19. L'Iskander-K est une variante de l'Iskander tirant des missiles de croisière (9M728 ou 9M729).
  20. @Manuel77 @Alexis Un article posté par @Ziggy Stardust hier suggérait que ce serait un missile de croisière surface-surface. En l'état, le FMC est un système air-surface sur lequel les Britanniques ont le lead (la France a le lead sur le FMAN) donc le projet DE-FR n'interfère pas forcément. La forme que ça prendra est une inconnue. Un équivalent à européen à l'Iskander-K ou quelque chose de plus léger pouvant rentrer sur des lanceurs MRL? Une parenté avec le projet JFS-M, les Remote Carriers (un missile basé sur le RC200 comme le JFS-M est basé sur les études pour le RC100) et/ou les programmes SmartCruiser internes à MBDA? Cependant, avec l'intention apparente des Britanniques de préparer un projet de missile anti-navire hypersonique séparé du FMAN, disposer d'un missile de croisière potentiellement adaptable sur le côté ne pourrait pas être la pire des idées.
  21. Vous pouvez demander à Thalès de le faire mais ce n'est pas pour ça qu'ils mettront toute la prod en France. Cependant, le but de la remarque est que si on fait un nouveau lanceur, une nouvelle motorisation, une nouvelle électronique et un nouveau guidage, tout ce qui reste c'est la charge et il n'y a aucun intérêt à essayer de faire une évolution du Crotale. Autant repartir d'une page blanche.
  22. Ça va être nécessaire à terme je pense, pour permettre des missiles plus larges pour la défense sol air à très longue portée ou des missiles de croisière/supersoniques/hypersoniques. Après, ça ne veut pas dire que des missiles plus légers sur lanceurs obliques et des CIWS ne sont pas utiles/nécessaires ou qu'un missile de ce type ne pourrait pas être intéressant pour un usage terrestre. Et ça ne pas non plus dire qu'on ne peut pas aussi prendre des CAMM. Pour ce qui est du coût, le développement ne devrait pas être trop cher (en supposant qu'on conserve l'architecture) mais l'intégration serait une autre histoire. J'ignore si les navires actuels seraient capables d'accueillir des VLS de la taille et masse des Mk41 ou plus gros donc ça veut dire un refit potentiellement coûteux. Il faudrait aussi réintégrer les missiles dans les nouvelles VLS (heureusement, la France n'utilise pas trop de types de missiles différents...) et potentiellement développer un insert pour rendre les canister SYLVER actuels compatibles avec les potentiels lanceurs plus lourds.
  23. Appelez-le simplement le "Charles Gustave". Ou si il faut vraiment une différence, le "Bernadotte".
  24. Mais quelle masse d'explosif? Capacité airburst? Le XM29 en 20mm (capable d'airburst) avait été critiqué pour son manque de puissance explosive. Les US sont passés en 25mm sur le XM25 mais j'ai un peu de mal à trouver la masse du projectile et ils avaient une version à haute vélocité avec le XM307 qui pourrait aussi être intéressante. En encore plus gros calibre, il faut voir ce qui va sortir du programme PGS US. Les deux concurrents sont en 30mm et une fonctionnalité C-UAS est apparemment à prévoir. Cependant, est-ce que c'est vraiment plus intéressant que de mettre un 40×53mm sur une RWS? Le 20mm Strike devrait de toute façon être mis sur un trépied pour fonctionner donc dans ce cas, pourquoi ne pas mettre un 40×53 ou simplement un 30×113mm sur une RWS? Si c'est le 20mm PAW qui intéresse plus, il faut voir quelle portée on a vraiment, quelle payload et si ce sera toujours mieux que ce sur quoi les US travaillent.
  25. Nouvelle électronique, nouveau moteur et tu as un nouveau missile, surtout si tu changes aussi l'autodirecteur. Essayer de garder le format du Crotale ne te sert pas forcément si tu refais quasiment tout le missile sans nécessairement chercher à réutiliser le lanceur.
×
×
  • Create New...