Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    6,116
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by mehari

  1. Il va falloir qu'on redéfinisse ce qu'est un commando alors. Parce que ce dont tu parles, c'est exclusivement des unités de reconnaissance (13RDP, 2RH, ERI). Si on parle effectivement de ce type d'élément, on arrête de chercher à péter plus haut que son cul et on appelle ça des "Sections de reconnaissance". Si c'est quelque chose d'autre, il va falloir comparer ça à autre chose. Et quand on parle de commandos, on parle normalement d'unités d'infanterie légère spécialisée dans le raid, l'action en profondeur et en terrain difficile (et depuis que ce genre de chose existe, le support aux opérations spéciales). Ce sont les US Army Rangers, Royal Marines Commandos, Para-Commandos belges, 4 Alpini Italien, etc. avec des échelles d'engagement qui peuvent aller de la section au bataillon (voire plusieurs bataillons). Du coup de quoi parle-t'on?
  2. Un Helma-P, c'est pas énorme niveau puissance (comme tu dis, 2kW). Si on veut faire autre chose que brûler des 4copters à courte portée, il va falloir quelque chose de plus puissant. En théorie, c'est le job de la défense basse couche dont les nombres sont les plus larges grâce aux 4pack ou lanceurs multiples. Donc en théorie pas de problème de ce côté là. Wait...
  3. Certes mais ils n'agissent en général pas au sein des unités de combat elle-mêmes. Si ces commandos agissent de concert avec des unités régulières, c'est de manière occasionnelle. Sinon, ils agissent plus en guerrilla sur les arrières, pour perturber l'effort logistique russe, ou en raid. Ce n'est pas exactement le genre de choses qu'un élément commando peut faire lorsqu'il est intégré à chaque régiment d'infanterie, cavalerie ou autre.
  4. À vous de voir. On va avoir 1 76mm, 2 40 et 1 RAM sur nos futures frégates. Les Britanniques comptent utiliser 1 57 et 2 40 sur leurs T31. Il n'y a pas de contradiction à utiliser du 76 et du 40. La question est de savoir si il faut effectivement 3 calibres. Certains le font quand un des calibres est un 127, avec un second calibre plus orienté défense anti-missile/aérienne et un calibre pour les autres usages (Ticonderoga, Burke (127, 20mm Phalanx, 25), Type 26 (127, 20mm Phalanx, 30), FREMM-IT GP, PPA (127, 76, 25)). Je crois, en supposant qu'il y ait déjà un 76mm Strales et un ou deux 40mm, que je préférerais ajouter des laser plutôt que des 30mm en plus.
  5. Le problème est qu'il faut idéalement un arme automatique qui tire un projectile rapide et à la trajectoire la plus plate possible, avec autant d'explosif que possible, sans recul et ne pesant quasiment rien. Il faut un compromis. Un 30×113 HE a une masse oscillant entre 235 et 275g (suivant le type), à comparer avec les 245g d'un 40×53mm. Ce n'est pas grand chose (363g pour un 30x173mm, 1kg pour un 40mm Bofors ou CT) mais c'est toujours mieux que les 20 ou 25mm. Ça va aussi plus vite que les lance-grenade. Les 30x173, 35 et 40 sont très sympa mais niveau recul et légèreté, il va falloir repasser. Donc, le 30×113mm est le meilleur compromis qu'on a pour ce qu'on veut mettre sur le dos d'un 4×4. Alors, certes si on veut quelque chose de plus gros qu'un 4×4, il vaut mieux partir sur les plus gros canons (ce qu'on fait les allemands ou autrichiens) mais ça pose une autre question: en sachant qu'on doit de toute façon développer un système léger pour les unités légères et éventuellement médiane, est il réellement préférable de développer un système additionnel pour les lourds? C'est certainement un meilleur choix technique mais en terme de budget, il pourrait être préférable de porter le système léger sur une plateforme lourde.
  6. C'est un AOR. À un certain niveau, ils se ressemblent tous (par exemple les classes John Lewis ou Tide). Mais tu peux voir que beaucoup des angles sont différents (étrave beaucoup plus droite sur Vulcano, superstructure, etc.). C'est superficiel mais quand même.
  7. mehari

    Marine Norvegienne

    Sauf si les italiens se pointent.
  8. mehari

    Marine Norvegienne

    Sauf qu'ils n'ont pas que la Marine à supporter. Avant le conflit actuel, ils avaient une des rares frontières terrestres avec la Russie. Ils ont aussi une force terrestre et une force aérienne à maintenir. Le programme pour le futur, si je ne me trompe pas, c'est ça 5 frégates 5 sous-marines (option pour 6) 10 "navires standardisés" de grande taille 18 "navires standardisés" de taille moyenne 1 navire de ravitaillement Certains des 28 "navires standardisés" devraient être équipés pour le combat. À côté de ça, on a une brigade mécanisée, un groupe inter-arme en Laponie, une quarantaine de F-35 (il y en a d'autres en commande je crois), un paquet d'hélicoptères, une participation à la MRF et SAC de l'OTAN, etc. Pour un pays de cette taille, c'est déjà très impressionnant.
  9. mehari

    Marine Norvegienne

    C'est une façon de voir les choses. Mais il ne faut pas oublier que malgré cette richesse, la Norvège est pauvre d'une autre manière: population. La Norvège, c'est juste 5.5M habitants étalés sur un territoire faisant 60% de la superficie totale de la France (pas la France métropolitaine, la France). À ce titre, leurs effectifs actuels sont assez impressionnants: 6 SSK 4 frégates 6 FAC 1 AOR
  10. J'ai un doute. Ils pourraient prendre l'IRIS-T SLM si ils arrivent à faire un missile 4-pack malgré la légère réduction de portée par rapport à l'ESSM. Cependant, remplacer le SM-2MR par le PAC3 MSE implique une réduction de portée non négligeable (120km contre 165 pour le SM-2). Il faut voir ce que la marine allemande accepte alors qu'elle pourrait décider d'acheter l'AEGIS pour sa prochaine frégate AA. D'ailleurs, MBDA ne fabrique pas aussi des composants de l'ESSM? Edit: il y a aussi une question de longueur. Les PAC3 MSE font 5.3m, ce qui est aussi la longueur des Mk41 self-defence. Si il y a ne fut-ce que quelque chose dans l'équation qui allonge la longueur, l'utilisation des PAC3 MSE pourrait demander l'utilisation de VLS plus longues.
  11. La menace hypersonique est aussi présente pour les navires. Il ne paraît pas stupide d'inclure cette usage potentiel dans le design d'un anti-hypersonique, même si il est avant tout prévu pour un usage terrestre. Par ailleurs, le Mk41 est assez massif et peut embarquer tous les missiles anti-aériens US à l'exception du GBI (qui est gigantesque par contre). De son côté, le THAAD est assez petit comme missile au final. À 370mm de diamètre et 6.15m de long, il pourrait même rentrer dans un SYLVER A70 (il est plus petit que le MdCN).
  12. Tu as mal lu la déclaration. HYDEF sera développé "avec cette capacité en tête", i.e. ils s'arrangeront pour que le missile soit intégrable dans une Mk41. Mais il ne vont pas le faire au cours du projet actuel.
  13. Ou alors, il faut parler de mini/micro-drones (SUAV en anglais), même si leur définition est vague (j'ai beaucoup vu "peut-être transporté par un humain" mais ça manque de précision).
  14. Le projet MHTK devait coûter moins cher qu'une APKWS (16k au lieu de 22). Ça va pas aussi loin mais pour protéger un élément spécifique (SAM), ça doit être utile. Ceci dit, une question que je me pose au sujet des RGL, c'est la portée. Les 6-8km sont généralement cités vis-à-vis de cibles terrestres. Qu'en est-il pour des cibles volantes? Est-ce que le laser est capable de suivre un drone relativement petit à ces distances?
  15. Pas dans les brigades. L'artillerie néerlandaise est pour l'instant concentrée dans le Vuursteun Commando (Commandement de l'appui feu) qui comprend le 41 Bataillon d'Artillerie, l'école d'artillerie et les champs de tir. Le 41 Bataillon est composé de Batterie de QG Batterie A de l'Artillerie de Campagne, 8 PzH2000 (2 pelotons) Batterie B de l'Artillerie de Campagne, 8 PzH2000 (2 pelotons) Batterie C de l'Artillerie à Cheval, 16 MO-120-RT (2 pelotons) Batterie D de l'Artillerie à Cheval, (réactivée en 2021), 6 PzH2000 (2 pelotons) Les batteries A et B disposent aussi d'un PzH2000 en réserve/pour l'entraînement. J'ignore quels sont les plans pour l'avenir. Pour l'instant, ils ont 24 obusiers en service avec un nombre significatif en stock. Supposément, ils veulent augmenter leur nombre mais j'ignore sous quelle forme. Par ailleurs, il y a des MRL PULS (une vingtaine) qui doivent entrer en service en 2025-2026 et les MO-120-RT vont être remplacés par de nouveaux 120mm (20) et des munitions rôdeuses (4 lanceurs). Ça suggère que l'artillerie NL va sévèrement s'étendre mais l'organisation exacte reste inconnue.
  16. Semi-active laser homing. Guidage laser par tâche. La même critique s'applique à beaucoup de missiles dont le Mistral et le RAM, ainsi qu'à des seaskimmer comme le NSM. C'est pourtant en partie pour ça qu'à été conçu le Martlet (même si normalement lancé depuis un hélicoptère). Et je ne connais pas de missile filoguidé qui correspondent à ces caractéristiques (certains Spike ont des portées similaires (et encore)). Ça pourrait s'adapter mais je ne suis pas sûr que ça en vaille la peine.
  17. Si ils en ont vraiment besoin, ils pourraient mobiliser un bataillon léger de la 11e Brigade mais ça ne fait pas énormément de différence en termes de moyens. Par ailleurs, aucun de leurs objectifs ne fait la taille des Falklands donc en terme de récupération de territoires, il ne faut pas beaucoup plus (à moins de vouloir envahir le Venezuela ce dont il ne sont probablement pas capable). Si ils sont embarqué dans quelque chose de plus gros, ce sera fait en coalition et dans ce cas, ils prévoient de s'intégrer avec les Royal Marines (eux mêmes probablement intégrés dans quelque chose de plus large) pour ce genre de chose.
  18. Le guidage est laser beam riding, SALH ou IIR (ou GPS mais je n'utiliserais pas ça en C-UAS). Il n'y a pas de RF en jeu.
  19. De quel signal? Ou qu'on a pas la volonté politique ou les moyens de le faire. Se contenter d'intercepter les munitions qu'ils nous envoient, c'est essayer de soigner les symptômes plutôt que la maladie.
  20. Et qu'on ne peut pas tenter d'éliminer la menace à la source. Il ne faut pas oublier qu'on se contente largement de faire de la défense de zone et des frappes aériennes. Ça nous met en position de désavantage par défaut.
  21. Pourquoi une fibre optique? Il faut voir ce que ça permet effectivement de toucher. Contre des 4copter ou des petits drones (ou munitions rôdeuses à basse altitude), je veux bien mais est-ce que ça permet réellement de frapper haut et quel est le degré de manœuvrabilité des dites roquettes guidées? La FZ275LGR et l'ACULEUS utilisent des solutions de contrôle similaires à ce qu'on voit sur Stinger ou Mistral (4 canards à l'avant) mais avec des tails assembly différentes (j'ignore l'influence) et surtout probablement des solutions de propulsion différentes. C'est une solution ingénieuse et intéressante mais j'attends de voir quelles sont ses limites. Contre des cibles de surface (USV), ça reste une bonne option cependant.
  22. Le KM est formaté pour le raid et les opérations littorales. Le truc le plus lourd qu'ils ont, c'est le BvS10 et le Leopard 1 BARV (dépanneuse de plage) qu'ils peuvent amener à terre avec leurs LCU. Cependant, la poursuite d'engagement amphibie est hors de leur portée et donc non considéré. Si il y en a un, ce sera fait en coopération avec d'autres armées qui disposent effectivement des moyens lourds. L'assaut amphibie pur et dur, avec établissement de tête de pont à la Overlord, ils laissent ça aux coalitions (ou aux US).
  23. 13kg, 1.3m de long. Guidage GPS, laser beam riding, SALH ou IIR.
  24. C'est un missile qui a été avant tout conçu pour servir contre les embarcation et cibles terrestres légères à l'origine depuis un hélicoptère. Une sorte de roquette guidée laser en plus manœuvrant. L'usage sur tourelle au côté d'un 30mm n'est arrivé qu'après. Pareil pour l'usage anti-aérien qui n'a été mis en avant que très récemment. De nouveau, tu viens de décrire le Martlet. Le truc est super léger et embarque au mieux quelques Mistral. Ce qu'il aurait réellement fallu, c'est une version navale (et plus moderne) de ce concept: L'Air Defence Extended Solution était un projet de solution tout en un combinant 2 lanceurs pouvant être un groupe de 4 Mistral ou 7 (ou 9) Starstreak. Les lanceurs Starstreak étant généralement compatibles avec les Martlet on aurait pu avoir pareil. En supposant qu'on ait modernisé le Crotale (et par là, je veux dire révisé de fond en comble), on aurait pu créer un lanceur hybride avec des missiles anti-missiles et des missiles plus léger pour l'anti-drone/USV. Alternativement, un lanceur RAM couplé à des paniers septuples de Martlet collés aux 20/30mm de défense rapprochée fait aussi très bien l'affaire. Et il ne faut pas oublier le rôle du 76mm (si on en a un) qui peut aussi être équipé de munitions guidées.
  25. Ça fera l'affaire contre certains d'entre eux mais in fine, c'est un MANPAD en moins cher donc l'enveloppe est restreinte. Ça a été utilisé contre des Orlan-10 en Ukraine donc ça te donne une indication mais ce n'est pas pour ça que ça sera utile face à un TB-2 volant à ou près de son plafond. Il faut aussi voir comment les systèmes à énergie dirigée et les autres effecteurs mécaniques (canons par exemple) rentrent en ligne de compte.
×
×
  • Create New...