mehari

Members
  • Content Count

    3,583
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by mehari

  1. À propos de ça, est-ce que les senseurs utilisés par des APS comme le Trophy pourrait aussi servir à la détection de drones à basse altitude, moyennant programmation appropriée?
  2. Je ne crois pas que ce soit correct. Ce que tu cites semble se baser sur d'anciennes versions du SkyRanger. Sur un de ses PDF, Rheinmetall indique 252 "ready to fire", sans préciser si il y en a plus en caisse. https://www.ila-berlin.de/sites/default/files/2020-06/2_Oerlikon Skyranger 35 Flyer.pdf
  3. Je savais pas très bien où le poster mais vu que ça concerne des éléments du SCAF je le mets aussi ici. MBDA a émis un petit tweet hier: On notera sur l'image la présence de ce qui semble être un Remote Carrier 100 lancé depuis les soutes d'un avion furtif (ne correspondant pas à ce que Dassault avait montré au Bourget en 2019 mais c'est probablement un placeholder qu'ils utilisent en interne) mais aussi depuis un navire. Les cercles allant d'un Remote Carrier à l'autre indiquent probablement la capacité de travailler ensemble malgré la plateforme de lancement différente. On notera aussi l'espèce de cylindre montré en transparence. Difficile de déterminer ce que c'est mais il pourrait simplement aussi s'agir d'une charge explosive auquel cas ce qu'on voit à l'image n'est pas un Remote Carrier 100 mais une variante missile du Smart Glider Heavy déjà montré, celui-ci ayant la même forme, et le type faisant l'image s'est trompé de modèle. Une telle version n'a pas encore été annoncée mais MBDA ayant décidé de faire une version propulsée du SmartGlider Light, on peut s'attendre à une telle version pour le Heavy. Quoiqu'il en soit, il y a un composant du FCAS (Remote Carrier ou SmartCruiser) que MBDA envisage de monter sur un navire.
  4. Comme le MHTK de LM? 2.3kg, 76cm de long, guidé radar actif mais portée inconnue. Initialement développé pour le C-RAM. Sinon, les Russes ont sont venu à développer une munition spéciale pour ce genre de cas, pour le Pantsir. Caractéristiques exactes inconnues mais ils en casent 4 par tubes permettant de panacher si ils veulent. Sinon, MBDA a un concept de mini-missile d'autodéfense pour le Tempest appelé HK-DAS
  5. Et ça de nouveau, je m'en fous complètement. Ce que je vois en comparant le MICA et le CAMM, c'est qu'on a d'un côté un missile qui est certes un excellent BVRAAM mais qui prend beaucoup de place et de l'autre côté un missile compact, ayant de faibles contraintes au lancement tout en offrant des capacités similaires. En l'absence de possibilités de faire de plus amples tests, je vais considérer que le CAMM est simplement un meilleur SAM, surtout lorsqu'au final, c'est quand même MBDA à la manœuvre. À noter qu'un des chargeurs sera plus petit que l'autre, l'APDS étant surtout une munition d'auto-défense pour un SPAAG. Pas obligatoirement: le Gepard était aussi doté de deux types de munitions différentes. Cependant, le SkyRanger n'a pas besoin d'un bitube, son unique canon KDG tirant à deux fois la candence de tir des KDC du Gepard ce qui fait que l'encombrement total est inférieur (le KDG est plus volumineux à cause de son alimentation revolver mais moins volumineux que deux canons KDC, avec leurs alimentations).
  6. Ça c'est à cause de la façon dont vous avez choisi d'utiliser vos Crotale. Chez les finlandais, ça a l'air d'être un tout en un. Et quel est le problème? Parce qu'on fait autre chose que du théorique ici? En l'état actuel des choses, la notion même que la France augmente ses capacités de défense anti-aérienne est très théorique.
  7. C'est une possibilité mais je veux avant tout la possibilité de détecter et lancer depuis un unique véhicule pour un repositionnement rapide, ce que le MICA VL ne permet pas puisqu'il fonctionne avant tout en batterie. Par ailleurs, son plafond est le même que celui du Crotale (9km) donc il n'offre pas de plus de ce côté là. Un CAMM-ER est limité niveau mobilité mais a une meilleure portée et probablement un meilleur plafond aussi donc il est plus avantageux que le MICA. Il permet aussi l'emport de plus de missiles par véhicules. Je n'ai juste pas de raison de mettre le MICA VL en avant. Bien sûr, le Crotale tel quel ne peut plus être utilisé. Un missile basé sur le même concept employant un guidage F&F et doté d'une meilleure motorisation devrait cependant pouvoir atteindre les 10km. Après tout, le 57E6 du Pantsir va dans les 15000m. N'oublie pas que c'est pour un navire qui transporte un paquet de munitions en réserve ailleurs. Pareil pour un SPAAG qui peut emporter des munitions en plus dans la caisse. "Compenser" est un grand mot dans ce cas-ci. On a quasiment le quadruple de l'output du 40CT A3B. De nouveau, "intégré" est un grand mot, à moins qu'on considère un navire. Si on a un 40CT sur véhicule, il ne sera pas forcément couvert par la batterie Mamba. Ou la batterie pourrait simplement ne pas avoir été déployée, considérant les nombres disponibles.
  8. Même ceux-là vont haut. Un IAI Heron vole à 10000m, un Patroller à 7600 et si je n'ai pas d'indication sur la Bayraktar TB2, on peut aisément supposer que sont plafond est au moins à 7000m. Ces trois cibles sont à la portée d'un Sosna-R1 mais pas d'un canon ou même un Mistral. En ce qui me concerne, je pense que nous devrions, outre les solutions canon, recommencer à développer des missiles AA à courte et moyenne portée pour succéder au Crotale et pour offrir une défense en altitude contre ce genre de cible. Une partie de la solution pourrait être un remplacement au Crotale (appelons le Aspic) sur lanceur incliné pour le bas du spectre et la mobilité et du CAMM-ER pour la plus longue portée et altitude. 1 Un Crotale pourrait faire l'affaire si le Heron ne vole pas à son altitude max.
  9. Tu ne tireras pas sur du drone MALE avec un canon anti-aérien pour la simple raison que leur plafond est trop haut. Un Reaper a une altitude opérationnelle à 7.5km et un plafond à 15000. La plupart des MALE seront quelque part entre 8000 et 15000m de plafond et même si leur altitude d'opération optimale est en dessous, ils pourront quand même opérer au dessus de la portée d'engagement de la plupart des missiles à courte portée. Ils sont en tout cas hors de portée des MANPADS et de la plupart des missiles les plus légers. Il faut aller jusqu'au Crotale pour trouver quelque chose qui commence à couvrir ce spectre à 9000m d'altitude. Le Pantsir couvre tout juste l'ensemble du spectre à 15000m. Par contre un canon pourra prendre en charge les munitions tirés par ce MALE, les cibles plus légères, les hélicoptères d'attaque, les drone kamikaze style Harop, etc.
  10. 57. Ça permet de récupérer les obus de 57 actuels, y compris les guidés. Ceci dit, ce n'est pas parce que tu utilises du téléscopé que tu dois absolument utiliser un chargement latéral. Les munitions de 40CT ont d'ailleurs un extractor groove autorisant un alimentation et extraction conventionnelle. Le canon sera moins compact mais la longueur d'action sera quand même similaire à celle d'un 30mm à cause de la longueur des munitions. Ce sera cependant un peu plus large à cause du diamètre supérieur des douilles. C'est pareil pour un 57CT. Je me suis amusé à faire une régression linéaire sur les dimensions des calibres CT connus et je suis arrivé à un résultat pour le moins intéressant. J'ai pas vraiment le temps à l'instant mais ce WE, je ferai un post plus en détail sur le sujet.
  11. Sur ce point là du moins. Il y a toujours la question de la façon dont il influence/limite la cadence de tir.
  12. Bonne question. Cependant, on notera que la conduite de tir avancée n'a pas empêché Oerlikon de booster son KDG à 1000 coups/min et le truc est assez récent. C'est propre aux HE du 40CT. Il suffit de regarder les obus A3B du 40CT pour s'en convaincre. Sinon, j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi les obus HE ne sont pas multi-fusée impact/airburst.
  13. L'Igla est à 17kg mais peut-être tiré à l'épaule (contrairement aux Mistrals et MMPs qui ont des postes de tir). Pareil pour le nouveau Verba. Le Stinger est 2 kg plus léger mais a moins de portée. Cependant, @Salverius fait une remaque intéressante et je pense que si il n'est pas raisonnable d'utiliser le MMP, un autre missile pourrait être intéressant à portée restreinte: l'Enforcer. J'ignore si MBDA a ne fut-ce qu'envisagé cet usage mais à moins de 12kg, 2km de portée et un guidage F&F, on pourrait en faire quelque chose. Sinon, si on peut effectivement mettre des têtes IR sur Pike, ça peut être une option aussi.
  14. Techniquement, les America sont des PA légers, ou peuvent en tout cas servir dans ce rôle. Pas de mention de l'amphibie dans ta liste?
  15. Conduite de tir, c'est difficile à déterminer. Mais on peut raisonnablement supposer que les conduites de tir des systèmes plus modernes, sont plus performants que les anciens. En se basant là dessus, on peut expliquer la différence entre Lvkv 90 et le M247 ou la différence entre le 2K22 et le Pantsir (encore que ce cas-là soit plus compliqué du à l'augmentation du nombre de missiles ou la nature moins mobile du système). Pour ce qui est de la vitesse à la bouche, ils sont tous entre 900 et 1100 m/s à l'exception du KBA équipant le SIDAM qui est tiré à 1400m/s. À ce titre, le CT40, utilisant les munitions A3B fait partie du bas du panier à 900m/s, même si il tire des munitions HE de masse équivalente à celle du Bofors à plus ou moins la même vitesse que celui-ci (50g de différence et 12m/s). Là où le 40 Bofors se démarque cependant, est dans la forme des obus dont le coefficient balistique plus élevé indique une meilleure rétention de la vitesse et une meilleure trajectoire (plus la cadence de tire 50% meilleure et la fusée multi-fonction Minutée/Impact/Proximité).
  16. Guidage au laser. Ça doit être fun de cibler un drone léger à la main.
  17. Fouillons un peu 23mm ZSU-23-4: 4 23×152mmB à 3000-4000 cps/min: 2000 coups 25mm SIDAM-25: 4 25×137mm à 2440 cps/min: 4×150 HE PGZ: 4 25×183mmB à 2400-3200 cps/min: ~1000 coups (plus missiles) 30mm 2K22 Tunguska : 4 30×165mm à 3900-5000 cps/min: 1904 coups (plus missiles) Pantsir: 4 30×165mm à 3900-5000 cps/min: 700 coups (plus missiles) 35mm Gepard: 2×35mm à 1100 cps/min: 640 coups AA (HE ou AHEAD (pas précisé)) Marksman: 2×35mm à 1100 cps/min: 460 HE PZA Loara: 2×35mm à 1100 cps/min: 420 AHEAD 40mm Lvkv 40: 1 40×365 à 300 cps/min: 240 coups M247 Sergeant York: 2 40×365mmR à 600 cps/min: 580 coups 57mm 2S38: Derivatsiya PVO: 1 57×348mmSR à 120 cps/min: 148 coups 76mm Otomatic: 1 Otobreda 76×636mmR à cadence inconnue (85 à 120 cps/min probable): 70 coups Considérant que le 40CT est plus compact que le 40mm Bofors, on peut envisager qu'un SPAAG en CT40 emporte plus de munitions, même si il faut l'alimenter classiquement (la longueur d'action serait similaire à celle d'un 30mm). Alternativement, ça nous donnerait plus de place pour les senseurs ou des missiles.
  18. L'UE fait ce qu'on laisse l'UE faire. C'est un peu le concept...
  19. Toujours les mêmes problèmes que la dernière fois qu'on en a parlé: cadence de tir trop faible (et pour cette solution, pas de radar?). La solution du RAPIDFire pour éliminer des adversaires, c'est des obus A3B transportant 200 billes de tungstène tirés à 200 cps/min. C'est un concept identique à celui du KDG de Rheinmetall utilisé sur Millennium et sur leurs dernières solutions AA sur Boxer (SkyRanger). Sauf que le canon KDG tire des projectiles de 35mm transportant 152 billes de tungstène à une cadence de 1000 cps/min. Alternativement, on pourrait se dire que les Suédois et quelques autres font aussi de la défense anti-aérienne avec des 40mm (40mm Bofors), dont de la défense de navire. Le 40CT pourrait faire la même chose non? De nouveau, le 40mm Bofors tire beaucoup plus vite que le 40CT, jusqu'à 330 cps/min. La défense est par ailleurs faite avec des obus HE, les derniers du genre de chez BAE, les 3P sont d'ailleurs particuliers de par leur fusée multifonction, fonctionnant à la fois à l'impact, à la proximité et sur minuteur (paramétrable par l'opérateur). On notera aussi que ces obus, si ils sont de masse et de vitesse similaire aux 40CT HE, sont nettement mieux profilés, indiquant une trajectoire plus directe et donc un contrôle de tir plus facile. Pour rendre le 40CT réellement viable pour l'anti-aérien, il faudrait Doubler (idéalement tripler) la cadence de tir. En abandonnant le mécanisme push-through et en optant pour une alimentation classique pour une version AA, ça devrait être relativement simple tout en restant assez compact. Cependant, il faut faire gaffe à l'usure du canon. Mettre un obus HE 3P de 40 Bofors dans une douille de 40CT. C'est relativement aisé et probablement la partie la plus simple. Par ailleurs, ça simplifiera la logistique pour les véhicules terrestres qui n'auront plus à choisir entre munitions airburst et impact à côté de leurs munitions AP. Certains ajouteront probablement que la création de munitions guidées serait un plus (voire indispensable). Il y a eu pendant un temps un projet de 40CT guidé utilisant des dards Startstreak de 22mm mais il a été abandonné au profit du plus simple A3B. Le "problème" du 40CT est qu'il a été conçu d'abord et avant tout pour le combat terrestre et a donc des caractéristiques qui vont de pair: 200cps/min, obus optimisés pour l'emport d'explosif plutôt que la portée à cause des limites du terrain, etc. Le 40mm Bofors à l'inverse est avant tout un calibre AA de la Seconde Guerre Mondiale. C'est quelque part le même problème que celui dont souffre le lanceur SYLVER et le SYLVER A70: conçu d'abord et avant tout pour l'Aster et le MdCN respectivement, on a du mal à y mettre quelque chose d'autre.
  20. C'est intéressant mais le concept est fondamentalement limité par les technologies passées. Aujourd'hui, on a plus nécessairement besoin d'y mettre deux canons. Les Allemands font désormais mieux sur Boxer avec un seul canon de 35 grâce au passage à un mécanisme revolver. Seul problème, les antennes radar conformes sur le pourtour de la tourelle nécessaires pour une détection à 360° empêchent le placement de missiles. Oups... Les Coréens sont un peu plus malins et décident d'utiliser un bon vieux radar tournant sur le concept Biho 2, les antennes conformes étant limitées à l'avant (principalement pour la direction de tir), ce qui permet le placement de deux pods missiles sur les côtés (allant du quadruple Stinger au (apparemment) quadruple Sidewinder). Sur le 2S38, les Russes ne s'encombrent pas de missiles. Si leur 57mm leur permet effectivement d'obtenir 6km de portée, ils sont quasiment à la limite de ce que propose la plupart des MANPADS, ce qui permet d'alléger le tout. Par ailleurs, on notera l'absence de radar de recherche à 360° (le panneau sur la droite est probablement un radar de conduite de tir avec recherche en prime sur l'axe frontal). C'est peut-être parce qu'ils comptent sur le fait qu'ils ont déjà pleins de radars partout. Cependant, il y a encore plein de place si on veut ajouter un petit radar sur l'arrière façon MHR de Leonardo. À mon sens, ce 57mm est intéressant vu qu'il permet d'obtenir une solution plus légère et moins contraignante que la solution canon + MANPADS ou canon + missile habituelle, idéale donc pour les formations plus légères. Si on veut absolument un missile parce qu'on a besoin de la portée de missiles plus larges (quelque chose dans les 70kg comme ce qui équipe le Pantsir) on peut mettre le tout sur châssis lourd façon Tunguska avec alors des canons plus légers. En ce qui me concerne, je réfléchis toujours à mon idée de 57CT, surtout vu qu'il se pourrait que les munitions MAD-FIRES soient plus courtes qu'anticipé.
  21. On pourrait dire qu'on aurait jamais du abandonner ce genre de solutions. Il faudrait des systèmes VSHORAD canon + missiles fixes et mobiles (légers et lourds) ainsi que des batteries de missiles à courte, moyenne et longue portée, sans parler de systèmes anti-ballistique. L'Europe a beau avoir la capacité technique de faire tout ces systèmes, les fonds manquent pour tous les mettre en service. On notera que les Russes et les Chinois ont en service des solutions variées, même si leurs arsenaux sont bordéliques au vu du nombre de systèmes en service. En ce qui me concerne, je me pose aussi la question de savoir ce que le nouveau 2S38 russe (SPAAG 57mm sur BMP-3) pourrait donner si il était équipé de munitions guidées du genre MAD-FIRES. Sinon, @Jésus, détruire les bases de lancement, c'est bien beau pour éliminer la menace des drones MALE mais ce n'est qu'une partie de la menace. Un Harop par exemple n'a pas besoin de base de lancement, se contentant d'un camion. Et ça ne règle toujours pas le problème des drones artisanaux.
  22. Le problème est que pour que ça marche il faut avoir un Tigre en vol et ça, ça coûte cher. Une solution basée au sol serait largement moins chère. Un truc comme ceci te donne les mêmes capacités mais avec un coût d'opération moindre. En contrepartie, on perd de la couverture, un 4×4 étant beaucoup plus lent à se rendre d'un point A à un point B qu'un Tigre ne peut l'être. Pour la détection, les US envisagent un groupe de KuRFS (bande Ku de chez Raytheon) ou un groupe de Multi-Mission Hemispheric Radar (bande S de chez Leonardo) qui peut être ajouté sur l'arrière. Sinon, chez les Chinois, le TY-90 est un missile ressemblant par certains aspects au Mistral (même masse et longueur, plus ou moins la même charge et portée) destiné originellement à l'emport par des hélicoptères d'attaque (Z-10 par exemple). Cependant, contrairement au Mistral, il peut s'emporter par paquet de 4. Plus intéressant, ils se sont mis à développer des usages terrestres. Je vais en noter principalement 3: sur 4×4, sur 6×6 et fixe. On notera ici un système similaire à un Avenger US: une tourelle avec missiles sur un flatbed 4×4. Ici cependant, on a un radar dédié et probablement une conduite de tir optronique. Exit cependant la mitrailleuse de 12.7... Même chose qu'avant dans une plus grosse tourelle. Le radar est probablement meilleur (et rotatif) et on a aussi probablement de l'espace pour des recharges à l'intérieur. On notera aussi la présence d'une 12.7mm même si je ne sais pas si elle est là pour l'autoprotection ou si elle est asservie à la tourelle. Enfin, on a ici un lanceur quadruple intégré dans une station fixe/remorquée, pouvant être accompagné par des canons de 23mm. À mon sens, il faut d'urgence adopter une solution similaire à celle vue sur le JLTV ci-dessus. Par la suite, si on peut adopter une solution remorquée avec de meilleurs canons et peut-être de meilleurs missiles (portées allongée), ce sera pas mal.
  23. Passer par Liège, c'est un détour. Mieux vaut faire tout droit via Namur.
  24. Pas entièrement sûr mais je sais qu'ils veulent au moins pouvoir mettre des Wiesel (2 unités je crois (Wiesel 1 seulement?)). Selon le type, la masse oscille entre 2.75 et 4.78kg (soit un total oscillant entre 5.5 et 9.56t en interne). Donc il leur faut une rampe, une grosse cabine et un bon emport.