reinel

Members
  • Content Count

    148
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

148 Excellent

About reinel

  • Rank
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,258 profile views
  1. Merci, je comprends mieux. Et il me vient une idée, sûrement stupide, pour "leurrer" ou au moins embrouiller suffisamment la chaîne de calcul de contre batterie pour avoir le temps de sortir de batterie : faire varier "aléatoirement" le poids des obus. Admettons (je donne des chiffres complètement farfelus, ce n'est vraiment pas mon domaine) qu'une même pièce tire 3 projectiles qui ont 1 kg d'écart chacun à 10 sec d'intervalle. Pour atteindre le même point, le calculateur calcule que le canon doit être relevé de 2° entre chaque tir. Le radar de contre batterie et son calculateur vont-ils être aussi performants dans le calcul ?
  2. @g4lly @Fanch @ZeGrinch Bonjour, C'est une question que je me suis déjà posée sans chercher à aller plus loin. Effectivement les radars de contre batterie peuvent déterminer le point de départ en analysant la fin de trajectoire de l'obus... mais comment ? Même en restant sur du 100 % basique (trajectoire balistique only, pas de culot "longue portée", etc...) Comment calculer le point de départ sans avoir déterminé le point sommital de la trajectoire ? Parce que, avec la même trajectoire finale, suivant la charge utilisée pour propulser l'obus, la batterie sera plus ou moins éloignée du point d'impact.
  3. reinel

    L'artillerie de demain

    Merci ! C'est parce que je suis trop vieux moche pour mettre ma photo Cela dit, j'apprécie également le tien ; il nous présente un joli... profil
  4. reinel

    L'artillerie de demain

    Je ne me suis jamais posé la question sur l'efficacité du couple 40 CTA / MMP ; je pense comme toi que des personnes bien plus compétentes que moi dans ce domaine ont fait leur boulot et que ce choix est bon. Pour moi, l'interrogation vient plus du nombre de porteurs de ce couple (autrement dit : du nombre de Jaguars). En cas d'engagements multiples, seront-ils suffisants pour couvrir ces 80 % des missions ? @+
  5. Bonjour, J'aimerais voir quel va être le positionnement de ce nouveau groupe "éclaireurs" par rapport aux GCP ? Et du coup les GCP vont-ils complètement abandonner les missions d'éclairage ? En fait les SAED ont repris les missions d'éclairage des SER mais sans en avoir les moyens spécifiques, en particulier niveau véhicules (quand je commandais ma SER, c'était 8 VL répartis en 3 patrouilles + commandement) Mais avec un éventail de missions qui dépassait largement l'éclairage pour se rapprocher (modestement) d'un emploi GCP / GCM Pour moi, SAED et SER c'est comme fromage et dessert ; quand je n'en ai qu'un des deux, il me manque qcq chose. L'éclairage d'une unité, qu'elle soit en mouvement ou à l'arrêt, demande des moyens spécifiques et dédiés. Et également une permanence de la mission sur le terrain. Si tu emploies l'unité chargée de l'éclairage à d'autres missions, il y aura forcément des trous dans la raquette. Je me souviens d'un exercice où, à cause d'un silence radio imposé par une ambiance "guerre élec.", le PC avait réquisitionné une de mes patrouilles pour renforcer les estafettes. Ben ça a pas loupé : les emmerdes nous sont arrivés dessus par la zone où, en toute logique, cette patrouille aurait dû éclairer. @+
  6. Salut, C'est le principe ultime de la tourelle téléopérée. L'équipage est dans un shelter à 10 000 km de là. @+
  7. @Gibbs le Cajun Ouiiiiii ! Le Simca ! Effectivement le levier était encore pire que le GBC. Mais il avait moins de vitesses. Enfin, la technique du "lever de fesses" était la même. Me suis toujours demandé pourquoi, dans ces camions, tout était à sa place sauf le levier de vitesse
  8. Ben sur le GBC8 KT c'était plutôt du brutal comme disait Raoul (pour rester chez Audiard) *instant nostalgie on* Les ingénieurs avaient eu l'idée espiègle de cacher le levier de vitesse entre les 2 sièges avant mais derrière. Pour rétrograder en 2nde ça demandait une certaine technique : 1) trouver le pommeau à l'aveugle ; 2) soulever légèrement tes fesses de ton siège ; 3) tendre le bras et bien verrouiller le coude ; 4) te laisser retomber sur le siège tjs le bras tendu. Et là, ça passait... si tu n'avais pas oublié le double débrayage. Sinon tu restais perché comme un con en appui sur le levier. ...et le doux bruit du ralentisseur sur échappement... qui faisait caler le moteur dès qu'il n'était plus en prise (pdt un double débrayage par ex.). et là tu perdais direction et freinage. Un copain s'est retrouvé direct dans un champ comme ça quand son conducteur s'est emmêlé les pinceaux en pleine descente. *instant nostalgie off* Aujourd'hui je me dis qu'il est cool mon Scénic
  9. Bon, ben j'ai faux. Merci pour la rectification. Du coup elle vient d'où cette différence de portée pratique entre le M27 et le HK416 ? J'ai bien fait de mettre ma parenthèse dans ma réflexion sur les réducteurs de son au combat, du coup j'ai appris que ce que je croyais sur le M27 était inexact.
  10. Salut Alors je ne suis pas du tout spécialiste du M27 mais voilà ce que je croyais avoir lu (en fait suis sûr de l'avoir lu, mais pas sûr que l'info soit bonne) : 1) canon différent sur l'IAR par rapport au HK416. Ce qui permet de faire passer sa portée à 600 m voire 800 m en tir sur zone. Est ce les 2" de plus qui permettent cette portée ? 2) un système de culasse qui permet un tir en rafales plus soutenu (pas une plus grande cadence mais plus longtemps) Si mes infos ne sont pas bonnes, désolé pour l'erreur et merci pour la rectification. @+
  11. Bonjour, Intéressant comme article (même si la phrase "(...) nouveau fusil M27 [désignation américaine du HK-416] (...)" m'étonne par son côté réducteur et simpliste, surtout venant de ce site) Et pour tirer avec et sans réducteur de son, je suis entièrement d'accord avec ce qui y est dit... sauf qu'ils ne mentionnent nulle part le principal écueil de l'utilisation prolongée des réducteurs de son au combat : l'encrassement et le nettoyage. A partir d'un certain niveau d'encrassement (qui varie suivant la poudre utilisée, le nombre de munitions tirées, la cadence à laquelle elles sont tirées, etc...) le RDS va progressivement perdre de son efficacité, ne plus être efficace, altérer la précision et la vitesse de sortie de balle, voire provoquer l'enrayement de l'arme. J'ai vu des pubs US pour des RDS avec des pièces mobiles à l'intérieur qui participent à une sorte d'auto nettoyage mais je ne suis pas sûr que ce soit efficace / au point. @+
  12. Déjà, poster 12300 messages sur un forum spécialisé dans tout ce qui tourne autour de la défense, c'est louche non ? PS :
  13. Salut, Suis assez d'accord sur le principe. Pour avoir fait pas mal d'exercices de contrôle de foule (y'a longtemps), on est dans une logique : contrôler / canaliser / neutraliser les leaders (si possible) / toujours laisser un échappatoire ; et ne pas hésiter à échanger du terrain peu important contre du temps si c'est nécessaire. Mais la 2ème vidéo de @kmltt est quand même très... troublante. Lâcher une 1er barrage à 100 m du bâtiment à défendre alors que le périmètre à déjà été compromis en plusieurs endroits, c'est normal. Mais voir un des membres des forces de l'ordre venir "guider" et accélérer le mouvement comme s'il réglait la circulation à un carrefour @+
  14. Salut Je l'avais toujours entendue comme étant d'Einstein. Mais les citations, c'est comme les porte feuilles, elles appartiennent à ceux qui les trouvent (celle là elle est de moi) En tous cas, ça m'a donné envie de creuser la question => match nul https://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-48115.php @+
  15. Avec Trump, c'est même une grosse caisse Dites rien, suis déjà parti...