CShep

Members
  • Compteur de contenus

    83
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

36 Excellent

À propos de CShep

  • Rang
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Cela dit doit pas y avoir beaucoup de batiments capables de résister à 32 Yakhont. Si les choses se gatent, les frégates se regrouperont autour du PA et de sa FDA. Mais même là ça va être tendu. Je ne peux qu'abonder dans le fait que nos FREMM avec leur 16 Aster seraient vite à poils si la situation tournait mal. Par contre, puisque l'on évoque le scenario FREMM vs Yasen, je ne peux être d'accord sur le fait que le sous marin met forcément la frégate minable. D'abord une FREMM c'est tout de même ce qui se considère comme ce qui fait de mieux en terme de lutte ASM Pour qu'un sous marin engage une frégate il faut d'abord qu'il l'ai détecté. Et hors acoustique, les moyens de détection d'un sous marin sont limités. Une FREMM qui se sent sous la menace sous marine opèrera en mode discret (vitesse de discrétion acoustique, et procédures correspondantes...) Donc le soum ne tirera qu'à distance relativement proche, certainement pas à portée max du Onik. Pour tirer des Onik le Yasen doit être à profondeur de tir (c'est à dire, sauf cas moins probable du tir par tube lance torpille, en surface), donc pour jouer avec les couches d'eau salines pour se cacher, c'est mort. Et tirer une salve c'est tout sauf discret. L'assurance d'être instantanément repéré. De son côté, la FREMM a tout ce qui faut pour riposter, MU90 et Hélico sonar trempé et bouées acoustiques. Un soum aussi discret soit-il, s'il se sait en présence de moyen ASM crédibles, ne prendra aucun risque. On peut présumer des bonnes performances acoustiques d'un Yasen, il n'en demeure pas moins que sauf données opérationnelles que personne ne possède ici, nul ne peut dire ce qu'il en est vraiment et comment il se place par rapport aux productions sous marines en pointes: Rubis et Scorpènes (dont on vente souvent la discrétion), des futurs barracuda, des seawolf (qui ont déjà plus de 20 ans) et autres viriginia. On parle d'un cas désavantageux d'une FREMM vs 2 sous marins, mais en zone de menace réelle, la FREMM n'opérera pas toute seule. 3 FREMM pour Hamilton. Donc le scenario crédible est plutôt une approche discrète avec engagement à la torpille, comme l'a si bien démontré nos Rubis lors des différents exercices d'attaque de GAN. En tous les cas, pour moi la partie est loin d'être déséquilibrée.
  2. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Quelques articles intéressant: La FTI sera équipée de la nouvelle suite de guerre électronique passive de Thales ALTESSE-H: http://www.opex360.com/2018/10/18/thales-presente-une-nouvelle-solution-de-guerre-electronique-destinee-aux-fregates-de-taille-intermediaire/ Les négociations sur les potentielles futures FTI grecques sembleraient non seulement toujours en cours, mais aussi en progrès. Étude sur les conséquences potentielles sur les versions françaises si la commande venait à être confirmée: http://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2018/10/fti-acceleration-de-la-production.html#more
  3. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Ils le mentionnaient également dans l'article de Navy Recognition sur les FREDA, sans préciser le type de conduite de tir. https://www.navyrecognition.com/index.php/news/naval-exhibitions/2018/euronaval-2018/6536-french-navy-fitting-aster-30-long-range-sam-on-its-last-two-asw-fremm-frigates.html
  4. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Sachant que la solution gagnante serait surement d'avoir les deux pour pouvoir en lancer lancer 1 de chaque en même temps...
  5. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    http://www.navyrecognition.com/index.php/news/naval-exhibitions/2018/euronaval-2018/6536-french-navy-fitting-aster-30-long-range-sam-on-its-last-two-asw-fremm-frigates.html En résumé d'après le directeur des programmes navals de la DGA et le commandant de la Normandie: Remplacement des A43 par A50 sur La Bretagne et La Normandie => l’adaptation fut simple et peu coûteuse Rétrofit des 4 FREMM précédentes avec des A50 => Pas d'actualité Raison du remplacement sur les Bretagne et Normandie => Avancée du retrait des FAA Cassard et Jean Bart. Doctrine d'emploi des Bretagne et Normandie => Escorte d'unités comme des BPC (défense aérienne) tout en conservant la capacité de tirer des MdCN Développement de la capacité de mettre de Aster dans des A70 => D'après la doctrine d'emploi, semble pas d'actualité De plus, en dépit des Aster 30 et du remplacement des FAA, il n'e semble pas non plus d'actualité de renforcer le radar des Bretagne et Normandie.
  6. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Pas forcément abandonné, mais peut-être un simple arbitrage budgétaire de court terme. Entre développer une entretoise pour A70 pour en faire profiter 2 FREMM (les 2 FREMM-DA), et développer une mise à jour logicielle Aster30 pour en faire profiter 8, c'est peut-être la deuxième option qui a été jugée la plus rentable. D'autant qu'au regard du faible nombre de VLS, les FREMM-DA dont la mission première sera d'assurer la défense aérienne du groupe, ne pourront se permettre de sacrifier des Aster15/30 pour des MdCN. Ce sont les FREMM classiques du groupe qui se chargeront des MdCN. Mais cela ne fermera pas la porte au développement de l'entretoise par la suite, en particulier si l'on rétrofit les 6 FREMM avec l'Herakles amélioré au standard FREMM-DA et les 2 FREMM-DA avec des A70. On aurait alors 8 FREMM pouvant être indistinctement utilisées au choix avec des MDCN ou en mode DA, ce qui offrira un gain significatif en terme de flexibilité. Mais le remplacement de Sylver A43 par des A50 offre également d'autres perspectives futures. Outre le panachage Aster 15 / 30, le passage à l'Aster 30 sur FREMM permettra d'envisager le remplacement des Aster 15 par des CAMM en quadpack, si la performance des CAMM présupposée se confirme. On bénéficierait alors à la fois d'une bonne complémentarité Aster 30 / CAMM et d'un saut quantitatif. Pourquoi pas un mix 24 Aster 30 + 32 CAMM en config DA ? Avec toutes les FREMM au standard DA, pourquoi pas imaginer une config polyvalente avec 8 MdCN + 16 Aster 30 + 32 CAMM... Bref, beaucoup de fantasmes alors que l'on vient seulement d'annoncer que 2 de nos FREMM ont eu des A50 à la place d'A43.
  7. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Du missile, à l'avion en passant par le tank et le navire, la quasi totalité des armes actuelles dépendent de moyens électroniques, que ce soit de détection, de communication ou de traitement de l'information. L'efficacité de toute arme ne repose pratiquement plus que sur la capacité de ses capteurs et des ses algorithmes de traitement à mettre en défaut ceux des défenses adverses. Du coup, il est normal que personne ne communique sur les performances de ses systèmes. C'est une question de survie. Celui qui connait exactement les capacités de ses adversaires peut développer les contre-mesures adéquates. On parle peu de la guerre électronique parce que les capacités des uns et des autres sont floues et confidentielles. Mais c'est aujourd'hui l'un des éléments les plus prépondérant pour toute opération militaire, et ce le sera encore plus dans le futur.
  8. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Une question me taraude tout de même depuis quelques temps avec ces gros bulbes sonar à l'avant. Il y a-t-il un système de détection courte distance anti-collision permanent contre les containers dérivant et autres OFNI ? Autrement, ça devrait arriver régulièrement http://actualites-nautiques.com/ofni-combien-de-containers-sont-perdus-en-mer-chaque-annee/ J'imagine que se prendre un container dérivant dans le bulbe doit faire pas mal de dégâts. Et au prix du sonar...
  9. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Entre systèmes centralisé et fédéré, c'est plutôt une question d'architecture HW/SW, caractéristique indépendante de la localisation effective des différents postes. Dans tous les cas, les fonctions d'attaque et de défense que tu cite sont vraisemblablement toutes localisées dans le COC principal afin de faciliter la tâche du commandant opérations. Et ce en particulier dans le cas d'un système fédéré, dont l'agrégation et fusion des données beaucoup moins poussées imposent aux opérateurs de communiquer entre eux. Donc en cas de perte du COC principal le navire ne peut plus grand chose. C'est d'ailleurs pourquoi ce local est durci. Et sur un système fédéré, la redondance est plus compliquée, car elle imposerait de dupliquer tous les postes à des endroits différents. Je ne connais pas l'architecture des FREMM IT, mais la redondance est vraisemblablement beaucoup plus limitée si le système est de type fédéré. Par contre, je suis un peu surpris de la dite fédération du système de combat des FREMM IT. Le CMS avait été développé conjointement par les français et Italiens sur les Horizons. Hors le CMS des Horizons comportait déjà une architecture plus ou moins centralisée, avec des postes reconfigurables pouvant cumuler plusieurs fonctions et un CO de secours avec consoles également reconfigurables. Je trouve donc surprenant que les Italiens soient revenu en arrière sur leur FREMMs. Et quid de la FREMM franco italienne proposée au canada ?
  10. CShep

    Les FREMM de la Marine Nationale

    Je pense qu'il ne faut pas faire la confusion entre fédération et redondance. Avec un système fédéré, les fonctions sont réparties sur des calculateurs et consoles dédiées. Si un calculateur est perdu, toutes les fonctionnalités associées sont perdues. Certe, le reste des fonctions n'est pas ou est peu affecté, mais une partie des fonctions est perdue. Le principe de la redondance est de dupliquer les ressources (calculateurs, réseaux, ...) de sorte que si une ressource est défaillante, une seconde ressource peu prendre le relais. La stratégie de DCNS est de centraliser les fonctions sur des calculateurs et réseaux redondants, et de déporter au maximum les interfaces homme-machines sur des consoles reconfigurables. Ainsi en cas de perte d'un calculateur, un autre situé à un autre endroit prend le relais. Si des consoles sont endommagées, il est possible d'en reconfigurer d'autres pour réaliser les même fonctions. La totalité des fonctions restent donc opérationnelle. Ainsi, sur les FREMM et HORIZONs françaises, en cas d'avarie grave, il est ainsi possible de contrôler la totalité du navire (en mode dégradé) sur des consoles déportées. Ce concept est poussé à l'extrême sur les FTI. Bon c'est la théorie. Comme tout n'est pas dupliqué (radar, senseurs, ...) si le mat est perdu, il ne reste plus grand chose d'opérationnel, mis à part la propulsion...
  11. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    S'il faut le voir comme un camion furtif à Tomahawk, qui les envoie à bonne distance, je comprends déjà beaucoup mieux le concept.
  12. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Je parlais des corvettes sur lesquelles SAAB est en train de plancher: Visby de 110m, soit la taille d'une grosse Gowind. Je pense que c'est plutôt un croiseur de 14500t pour faire du littoral qui n'est pas pertinent. Les classes Visby ont été spécialement conçues pour, en plus d'être très furtives, se dissimuler dans les reliefs côtiers et surprendre ses adversaires. Bref, l'opposé d'un DDG1000 que l'on voit arriver de loin et qui aura bien du mal à se glisser dans les archipels. Pour balancer furtivement une salve canon et se cacher, il y a qu'en même un des 2 concepts qui me semble un peu plus adapté... Oui, 12-15 m, soit un petit chalutier. C'est la SER que l'on donne à nos Lafayettes et de nos FREMM. A un moment donné, si l'on veut faire du furtif, faut faire du petit...
  13. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Et bien si c'était l'idée de départ, elle était déjà de base pas bien fine. Parce qu'avec la taille du machin, on ne peut pas dire qu'il soit visuellement très discret. Question SER, pas sûr qu'il fasse beaucoup mieux que nos futures FTIs. Quant à sa manœuvrabilité, je ne pense pas que ses 14500t le rendent très manœuvrant... Sans parler de ses 8,5m de tirant d'eau, pas vraiment l'idéal pour des action en littoral. A ce compte là, ils auraient mieux fait d'adapter leurs LCS pour leur nouveaux canons... Bref, des classes Visby un peu plus grosses avec un canon de 127 et munition ERGM, aurait fait 10 fois mieux le job, avec leur grandes furtivité, rapidité et manœuvrabilité.
  14. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Effectivement on les voit ces fameuses parois sur les FREMM dans cette video (voir à la 1'15):
  15. CShep

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Je ne pense pas de toute façon que ce soi les MM40 coincés entre les 2 structures et à moitié cachés derrière leur paroi qui aient le plus de contribution sur la SER. Et si vraiment cela posait un problème, alors il y aurait toujours moyen de rajouter une structure pour les cacher entièrement avec des portes ouvrantes, à la manière des classes Visby, plutôt que de sacrifier le peu de VLS que l'on a sur nos FTI. Mais si on ne s'est jamais embêté à prendre de telles mesures sur nos navires (FLF, HRZ, FREMM, FTI), c'est que ça n'en vaut pas la peine, il y a suffisamment d'équipements qui dépassent de partout. A la différence des Visby, qui sont elles quasi lisses.