Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

poti

Members
  • Posts

    189
  • Joined

  • Last visited

Reputation

246 Excellent

Profile Information

  • Pays
    Brazil

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Le missile tel l ATACMS très certainement le vent vort gêne peu. Pour les autres ce cont des rectifications de tir. Et le plus grand temps pris est pour l'étude du terrain par georeferencement, j'ai mis une vidéo sur le fil HIMARS, on peut bien voir que toute erreur aura un prix fort.
  2. Juste une signalisation, les HIMARS, MLRS, ASTROS et autres sont par définition lents. Ce n'est pas comme un mortier de 120mm qui est en place, caché et qui appuye un bataillon d'infanterie en ligne 2-3km devant. J'ai discuté avec un artilleur ici et il a dit qu'il ne faut pas croire les vidéos et qu'il estime qu'il faut 2h avant de faire feu. Il faut étudier le terrain avec des softwares requis (chez nous l'armée à un software brésilien et la marine un américain). Il faut étudier les données méteos, notamment les vents etc. Il faut se rappeller qu'un Himars c'est l'équivalent pour les artilleurs des bombardiers lourds, personne ne les ballance sans une étude préalable de la cible et du terrain. Vous pouvez faire des vrais carnages chez les civils ou encore des friendly fire. C'est d'ailleurs pour cela qu'on a une discussion ici sur la logistique des himars pour tirer plusieurs fois par jour alors que ça ne sera pas le cas. Ce n'est pas un mortier de 120mm, par un L119 de 105mm ou encore de l'artillerie de 155mm qui eux sont là pour répondre vite aux besoins des mecs au front. Pour le reste je suis d'accord avec ton message.
  3. Je ne sais pas si c'est surevalué. Mais un hélico que vole aux ras des marguerittes n'est pas vraiment la tasse de thé des S-300 et S-400. Ces bestioles ont été pensées pour faire face aux packs américains comme à la guerre du Vietnam. Des dizaines d'avions, wild-weasel, guerre eléctronique, chasseur d'escorte etc etc. On a vu ce type de pack à la guerre du golfe et je pense vraiment que les S-300-S-400 seraient redoutables et abattraient des avions. Après si une paire de Su-25 vole bas, lance des roquettes sur des russes et reviens sur ses pas, c'est un autre domaine dans lequelle il ne faut pas s'attendre a voir les S-300 briller.
  4. C'est l'armée, c'est le stage de Manaus, le vrai (COS B et C). La marine possède ses propres bataillons fluviaux qui ont un entraînement moins tourné vers la jungle et plus tourné vers les débarquements fluviaux.
  5. Petite vidéo de techniques de combat fluviales en Amazonie à Manaus: - Les instructeurs montrent qu'il y a plusieurs techniques de tirs de l'eau vers la berge (certaines plus précises avec plus grande silhouette et d'autres l'inverse); - Il y a des techniques de la berge vers les bateaux; - La nage pour traverser des fleuves. On y voit un légionnaire à la ramasse étant moins bon nageur que les autres. https://www.youtube.com/watch?v=G327Jh3PI90&t=1110s
  6. Il y avait beaucoup (une trentaine) de brésiliens dans les milices pro-russes du Donbass. Maintenant on retrouve quelques brésiliens chez les ukrainiens. De ce que j'ai vu ici ce sont d'anciens militaires et/ou des anciens de la légion. Ce n'est certainement pas la moitié d'un bataillon, je doute même qu'on puisse forme une compagnie avec eux. Des vidéos que j'ai vu de combattants parlant portugais, ils étaient mixés avec des hispanophones. Sur les motivations, je n'en sais rien, j'ai l'impréssion qu'on retrouve des brésiliens dans énormement de guerres vu la quantité de brésiliens formés militairement. Je dirais presque que la guerre est la finalité en soi. Ca fait longtemps que je ne vais plus en France et j'avais oublié que certains ressortent ces blagues de merde dès qu'ils peuvent. Ca peut être drôle pour vous, mais pour nous ça ne l'est pas, c'est insultant et irrespectueux. Le pire est que ça vient d'un modérateur qui devrait limiter ce genre de remarques.
  7. Le Brésil est peut être un petit pays sans poids mais il exporte souvent pour plusieurs milliards d'armes qui tirent des sous-munitions (grenades de 70mm). Il vient d'ailleurs de signer la semaine dernière un nouveau contrat avec l'Egypte. On deviens un peu HS mais les américains développent une alternative en tirant des munitions aves des sous-munitions qui sont des boulettes de tungsten. Ca n'a pas l'effet des grenades mais c'est mieux que le HE pour des terrains ouverts (pour les cibles abritées le tir direct de HE tend à être meilleur).
  8. Ce n'est pas un char de combat pour tirer en mouvement. L'idée (comme toutes les autres pièces) est de s'arrêter et le plus vite possible tirer le maximum de coups et se barrer. Dans une guerre face à une guerrilla de type Daesh cela n'est pas trop risqué mais en guerre conventionnelle avec un ennemi disposant de capacités d'observation et de contre-batterie c'est un jeu dangereux. Vous pouvez etre vu par des observateurs avancés ennemis, drones, aviation (dont les avions de guerre electronique) etc etc. Dans le cas spécifique les russes ont plus de tubes que les UK et ont des capacités de frappe à longue distance avec les LRM dont ce n'est pas de la tarte. Si dans les prochaines semaines on voit des CAESAR brûler ça ne sera pas forcemment un problème de qualité du matériel ou des artilleurs mais un des alèas de la guerre à haute intensité.
  9. Et l'efficacité des munitions "interdites" dans beaucoup de pays (ces grenades ballancées par roquettes ou "cluster"). Ca a un effet ravageur comparativement aux munitions HE en terrain ouvert.
  10. Une volée d'une batterie de Himars ballance 15 tonnes en roquettes, le M270 30 tonnes, ce n'est pas le genre de tir que l'armée ukrainienne fera tous les jours pour des questions logistiques evidentes. C'est le genre de tir à garder pour des positions à très haute valeur. D'ailleurs j'ai posté sur le fil sur le himars des images de drônes d'une de ces vollées, ce n'est pas de la rigolade.
  11. poti

    HIMARS

    J'allais poster sur le fil de l'Ukraine cette impressionnante vidéo d'une batterie de MLRS (le grand-frère du HIMARS) tirant sur daesh, le tout accompagné par drone. A part un bombardier lourd, je pense que rien ne balance autant d'explosifs (ou grenades selon la roquette) en aussi peu de temps. Par contre, vu la dispersion, soit la zone est vide, soit les dégâts collatéraux seront énormes. D'ailleurs l'Égypte est en train de signer un contrat pour acheter le MLRS brésilien Astros II avec le missile de croisière qui va avec. Vidéo de la bête (Astros II du Catar)
  12. Je partage ton impression. Les recentes menaces via la CIA et le Royaume-Uni avec un discours "cessez le commerce avec la Russie sinon on va vous faire payer" n'aide pas non plus. C'est un sale merdier l'Ucraine et en fin de compte en dehors des pays proches des USA (europeens, Japon, Corée du Sud...) personne n'a changé ses relations commerciales avec la Russie. Les grosses économies, Chine, Inde, Indonesie, Brésil, Méxique (etc) vont même probablement augmenter les échanges dans le moyen terme. Mais je crois que cette discussion est pour le fil d'à côté.
  13. La question est sérieuse ou rhétorique? Ils ont déjà perdu la Crimée et le Donbass. L'Ukraine est en voie de perdre bien davantage. Je n'appelle pas ça gagner en débit de la bravoure des troupes et de la beauté de l'union sacrée crée. Celui qui perd 20-30% de son térritoire n'est pas gagnant dans l'histoire, malheureusement pour eux. A cela il faut ajouter la perte d'infra-structures, de vies de zones industrielles cruciales, de zones portuaires etc... Franchement...
  14. Sur ce débat sur les gagnants de la guerre très franchement je vois un grand perdant, l'Ukraine, sur les autres points c'est déjà plus débatable. Les USA mettent beaucoup de pays européens encore davantage sous leur dépendance (même la dépendance énérgetique aura lieu), gagnent un pouvoir géopolitique (le gros morceau du camp occidental) et vont gagner bcp de contrats MAIS: Le dollar sera affaibli. L'Inde et le Brésil ont déjà négocié des relations commerciales avec la Russie et la Chine sans passer par le dollar, on parle de 4 des 10 plus grosses economies du monde. D'autres vont suivre et il n'est pas ridicule d'imaginer dans quelques années l'Argentine acheter du riz au Vietnam sans passer par l'euro ou le dollar. Donc il y a des gains et des pertes. Les pertes américaines sont déjà sur la table, même si la guerre s'arrête demain. Mais plus la guerre dure et plus ses gains (évoqués plus haut) seront forts. Pour la Chine je dirai l'inverse, ses gains sont déjà là et plus la guerre dure plus les gains de l'autre (USA) seront forts. A mon avis la balance entre gains et pertes n'est pas encore là, on ne peut que faire des conjectures et elles ne sont pas simples. Mais je pense quand même que ce changement du système financier international est une perte dantesque pour les occidentaux en général et américains en particulier.
×
×
  • Create New...