Enneite

Members
  • Compteur de contenus

    5
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

5 Neutral

À propos de Enneite

Profile Information

  • Pays
    France
  1. J'ai plus employé le terme de SCUD comme une expression, l'article ne précise pas le type de missile envoyé me semble-t-il.... Désolé pour mon approche barbare du sujet...
  2. Petit Scud anodin des rebelles pour montrer qu'ils en ont encore dans le treillis ou est-ce une tentative pour récupérer l'attention médiatique sur ce sujet. Les articles dans les grands quotidiens sur la situation des Houthis sont rares, avec la fin presque programmée des conflits en Syrie/Irak, les médias finiront-ils par vouloir continuer leurs articles sur le sulfureux moyen orient? (Même si au final l'idée me reste que l'acte de base étair juste de faible trembler les saoud dans leurs palais d'argent)
  3. Petite question pour les esprits un peu plus éclairés que le mien de bon matin: Comment cette coalition anti-quatar compte-t-elle garder la face après ce "revers". Même en parlant de piratage, le blocus est bien réel, le Quatar a su rameuter la cavalerie (merci lord Varys Tillerson) mais le Prince ne va surement pas vouloir commencer son règne avec un tel échec...! Est-ce le prémice d'annonces hautes en couleur sur une nouvelle entente Saoud-Quatari mais creuse en substance?
  4. C'est en forgeant que l'on devient forgeron? Je ne suis pas renseigné sur sa rémunération... ni du fait de son augmentation. Mais si j'en viens à parler de lui c'est essentiellement car il est le président de la collectivité la plus proche de la perfide Albion, de ce fait il va se retrouver au coeur de plusieurs combats: - donner une image dynamique des Hauts-de-France dont on parle souvent au passé avec son textile et ses mineurs de fonds....! - candidater pour récupérer l'agence européenne des médicaments, même si Martine Aubry est davantage concernée (http://www.usinenouvelle.com/article/lille-future-capitale-europeenne-du-medicament.N529324) - faire face à une crise migratoire qui va sans doute se complexifier avec le Brexit. Seulement même si la France a les encouragements du conseil de classe du FMI, sa réalité budgétaire ne lui permets pas tant d'extravagances. Sous François Hollande les dotations aux collectivités se sont retrouvées amputées de 30 milliards en trois ans, Macron va encore soustraire 13 milliards. Les collectivités vont de plus en plus se retrouver sans le sous, et incapables "d'investir dans le Brexit" quand elles remplissent déjà difficilement leurs fonctions primaires. Donc bien que la France doive courtiser ces mangeurs de pudding, elle part avec beaucoup de retard et une faible marge de manoeuvre face aux concurrents. (Ps: j'espère ne pas être trop hors sujet...!)
  5. Malheureusement il me semble qu'une grosse partie de la bataille pour récupérer la City s'est déjà joué et pas spécialement en notre faveur. On ne parle pas assez de Dublin ici, mais des grosses banques comme HSBC l'on déjà choisi comme point de rechute. À mes yeux, il y a une autre bataille que la France doit mener dans la veine du Brexit, et celle-la aura beaucoup plus de retombées localement, c'est d'attirer les PME/TPE souhaitant rester en Europe. La métropole Lilloise presque en plein coeur de l'axe Londres/Francfort pourrait attirer de nombreux entrepreneurs, c'est d'ailleurs un combat que Xavier Bertrand est largement en train de mener. Alors si nous n'arrivons pas à obtenir la part du Roy en ce qui est de la finance de haut niveaux, attirer de plus petits poissons pourrait être largement plus profitable sur le long terme!