Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

neoretro

Members
  • Posts

    450
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by neoretro

  1. Chomage technique, conge parental, conge tout court, report de charges sociakes et fiscales pour mars. Les restaurants tiendront 1 mois. Il travailleront en juillet...et en août L'arrêt de l'interbancaire et le manque de confiance entre banques y compris celles garanties par l'état risque d'amener des refus de deblocage de fonds et de retraits pour eviter les retraits liés a la panique exagérée dans la mesure ou l'épidémie va etre contrôlee.
  2. Le Gouvernement a fait ce soir le nécessaire a sa portée. Si tout va bien dans 3 semaines nous pourrons reprendre une vie un peu plus normale et nous faire soigner en cas d'infection grave sans risquer d'y passer. Nous l'attendions.
  3. C'est tres net. On se tient jusqu'a la "bonne santé" des hopitaux mis sous tension,hors période de crise,par les purges budgétaires. Le PR l'a reconnu hier... entre les lignes en parlant de se donner les moyens financiers. Les personnels auront vainement alerté depuis des mois. On espère que les 20 milliards empruntés iront bien a la santé...hopitaux et unites de production type boiron qui ferme 9 sites qui auraient pu, depuis 2 mois, etre reconvertis avec leur personnel dans les antiviraux avec un peu d'anticipation. De meme total pourrait fabriquer quelques masques plutot que des batteries electriques. C'est moins cher et plus utile pour les prochains mois
  4. https://www.liberation.fr/amphtml/planete/2020/03/12/journalistes-francais-en-italie-pour-que-la-france-prenne-enfin-la-mesure-du-danger_1781450 Pour arrêter de continuer a perdre du temps
  5. C'est déjà fini à Paris. Les chinois ne venaient plus, les américains rentrent et nos trois plus gros voisins sont dedans jusqu'au cou. Il reste les professionnels qui continuent à bosser en limitant les mouvements. Mais pour combien de temps ?
  6. C'est la pensée magique. L'IA a une application pour tout. Suffit de donner 5 milliards et de croire. Les gourous de Floride des années 70' coûtaient moins cher et achetaient moins de Bentley.
  7. Pas de panique, c'est moi qui le dit et je n'ai rien vu en direct contrairement à Paris. Dans l'Oise, j'ai vu une interview de médecin dans un journal qui disait que le personnel de son hôpital n'en pouvait déjà plus. ça ne veut pas dire qu'avec les quelques cas officiels on a saturé les lits, ça ne me semble pas rationnel. On en a 500 sur la France et on aurait à peine 2200 malade, on a de la marge pour 1 semaine. Côté restrictions, on a déjà fait avec fermetures d'école, limitations de circulations dans certaines communes depuis une 10 zaine de jours. ça s'arrête à ça, rien de juridique, rien de concret, aucun témoignage, j'ai simplifié et extrapolé sur ce point.
  8. Alors ça repartira, ceux qui auront bougé pour aller voir leur copine se seront fait choper par le petit alien qui aura repris des forces et on remettra un couvre feu à la singapourienne pour 3 semaines pour refaire baisser le niveau et le rendre gérable par les services hospitaliers. Techniquement, selon la courbe suivie par le nombre de cas, la décision a déjà été prise depuis 1 semaine dans certaines zones, si on veut reste dans la zone de confort cad du gérable. NB dans l'Oise, les services sont déjà en surrégime et on a quelque chose qui ressemble à du niveau 3. Est-ce que ça suffira sachant que les malades sont intransportables car trop contagieux.
  9. Sur le site du gouvernement de Singapour on a de jolies BD et des consignes très simples. On ne te dit pas que tu seras fusillé si tu ne les suis pas. Mais on comprend très bien ce que l'on risque pour sa santé personnelle.
  10. Télétravail pour tous ceux qui peuvent, congé garde de 15 ours par parent comme en Italie. On garde les supermarchés, la logistique, les pharmacie et… malheureusement les transports même si on devrait les fermer en1er. Les usines tournent avec équipes fractionnées. Si ça marche, on est face à la petite grippe et on sort en disant que ceux qui paniquaient ils n'ont aucun sang froid. Si ça ne stoppe pas la diffusion en 15 jours, alors il faut stopper les transports en commun hors logistique. On garde les commerces alimentaires et les pharmacies. De toute façon le petit commerce sera mort : ça sert plus à rien d'ouvrir ton resto si personne n'y vient.
  11. Sans médecine, on fera un retour au Moyen-âge ou au mieux aux champs de bataille napoléoniens, aux débuts de la création du Service de santé des armées qui avait le mérite, au moins, de laisser aux soldats blessés un espoir de survivre. Ce jour, à Paris centre, école primaire : 7 absents sur 25 élèves dans la classe de mon enfant (ils étaient pourtant tous rentrés du ski). Alors, soit ils sont malades et se mettent en réserve pour ne pas risquer -faute de diagnostic - de contaminer les autres (ça fait beaucoup de fiévreux mais on ne peut que les féliciter de respecter à la lettre les consignes), soit ils sont morts de trouille et gardent leurs enfants à la maison. Là on est déjà dans les consignes pour "le jour d'après". A proximité, rue M...…., grosse copropriété, immeuble mixte : restaurants au RDC aux 2/3 pleins (d'habitude pleins à 100%, entrée sur réservation). On nous indique que l'immeuble d'habitation a été évacué à cause de cas coro… les habitants qui restent sont assignés à résidence. Du côté du commerçant, il sait déjà qu'il sera à la maison dans quelques heures. L'hôtel 5* à côté est vide. A ce niveau de maîtrise de l'évolution, de traçage de la diffusion de "la petite grippe sans aucun danger" et avec des immeubles évacués au vu et au su de tous, il me semble qu'il n'y a plus rien à préserver dans les jours qui viennent côté économique. Les avions sont vides depuis longtemps et on est en train de manger le sapin par la racine après l'avoir vidé de son jus. Il nous en restera pour les planches si on fait vite. :( Ce que je ne comprends pas c'est le vidage des immeubles alors qu'on dit aux gens de rester chez eux, que la bestiole ne vole pas (j'hésite quand je vois les grands ensembles évacués à Singapour ou Hong Kong) et qu'elle est facile à nettoyer (je n'en doute pas). On va tous finir dans une tente du SAMU ? A ce stade, il vaut mieux stopper net toute activité pour rétablir au plus vite un semblant de maitrise de la pandémie et la confiance de la population. La catastrophe économique a déjà eu lieu, pour la pandémie on évaluera avec les chiffres dans 7 jours.
  12. Côté Suisse. En mémoire les échanges d'hier avec un posteur du forum qui se reconnaîtra sur le traitement suisse qui lui semblait un peu léger. La conséquence de ces choix qui pour le moment ne sont pas dramatique en raison d'un système de soins qui n'est pas encore saturé : https://www.rtl.fr/actu/international/coronavirus-la-france-ne-doit-pas-perdre-de-temps-affirme-matteo-renzi-sur-rtl-7800238972
  13. Conseils d'un italien à ses voisins français https://www.rtl.fr/actu/international/coronavirus-la-france-ne-doit-pas-perdre-de-temps-affirme-matteo-renzi-sur-rtl-7800238972
  14. Cette présentation nous montre que les villes/pays qui ont réagi vite et avec rigueur sont peu touchés et ont maintenu la crise à un niveau gérable (pour le moment, car rien ne montre qu'ils ont étouffé le monstre qui grossit doucement et sûrement mais à une vitesse très lente par rapport aux autres) : cas de Hong Kong et Singapour. La Chine a pris les chose en main au dernier moment avant qu'il ne soit trop tard avec les mêmes mesures que ces deux modèles et elle a su ramener la crise à un niveau soutenable sur le plan macro. Je n'ai pas dit supportable pour les hommes qui ont connu ce moment tragique. Les autres pays avec des 1/2 mesures ou pas de mesures du tout (c'est visiblement la même chose) sont sur la même piste : l'implosion sanitaire et économique. A part la saturation des systèmes de comptage rien ne ralentit la croissance des chiffres. Quid de l'Italie : le resserrement très recent sera-t-il perceptible dans 15 jours côté contaminations nouvelles ? La Corée semble plus difficile à analyser : grosses mesures (a priori) et très bon système médical avec peu d'effets spectaculaires a court terme : des facteurs qui nous échappent ?
  15. En France on a bien évidemment ADP et son PDG qui est contaminé. L'aéroport de Nice, tout petit dans le monde mais 2ème en France avait appelé à la mi février une interpellation d'Eric CIOTTI qui s'était étonné de l'absence de tests COVID à l'hôpital de Nice. Le Gouvernement avait répondu le 22 février par une augmentation de la capacité de test Ile de France qui était passée à 1500 par jour en théorie… et dit que Nice serait habilité à faire les tests… Pour la province visiblement on s'en foutait déjà. Je crois qu'on le leur a dit depuis en disant que les ARS devaient se démerder pour gérer en local comme si l'épidémie avait une origine locale. Mais avec l'esprit "cluster" il est difficile de globaliser… on garde la vue courte, on coupe, on nuance, on zone, on précise, on distingue… tout ce qui permet à la communication de vivre. Il est vrai que la centralisation des tests a permis de contrôler le nombre de cas à la perfection. Une vraie réussite. Maintenant on change, on s'adapte, ou diffuse, on vient d'autoriser les laboratoires P2 à faire les tests avant réservés aux P3.
  16. Ils sont en train d'être contaminés à la vitesse de rotation des avions. Un institut avait, en début de pandémie, établi la carte des contaminations en fonction des flux de trafic aérien… ça se déroule comme sur les plans : on prend les plus gros hubs et on compte les morts dans l'ordre... Les moins fréquentés ont gagné quelques semaines...
  17. Pauvres de vous. Nous suivons votre chemin avec 15 jours de recul ce qui est encore moins admissible. Les deux pays les plus mal gérés sur le plan budgétaire de la zone euro sont ceux qui subissent les plus lourdes pertes en proportion de leur population. Ce n'est guère surprenant mais un constat bien amer.
  18. Pas réunis, croisés. Ils n'ont rien en commun et tout cas plus avec les nôtres qui sont hors sol en train de mendier de l'argent, en raison d'une mauvaise gestion qui dure sans motif valables, pour une économie qui n'existe plus que parce qu'elle repose sur des hommes qui travaillent et dont il ne se préoccupe même plus.
  19. Pareil pour Israel avec ce bus arrivé en Allemagne si ma mémoire est bonne, il y a 15 jours avec 29 cas… ils ont roulé 1 semaine ensemble. C'était aussi le cas de l'Italie, il y a 3 semaines, sur BFM ou France Info je sais plus, avec ce bus "suspect" qui arrivait à Calais et qu'on s'empressait d'envoyer en Angleterre en informant nos collègues anglais de l'arrivée du cadeau… Côté français on avait établi la liste des passagers au cas ou il faudrait les retracer après… c'était déjà beau la lutte contre la dispersion du fléau il y a quelques jours et la coopération entre Etats. Même avec le Brexit les charger sur un bateau plein de passagers, vraiment, est-ce que c'était bien sérieux ? Si on l'a fait, avec le "consensus des experts", certains diront que ça devait l'être… C'est du chacun pour soi qui va coûter cher.
  20. Aucune idée. Le Professeur a parlé du précédent viral chinois. H1N1 était cité dans l'émission, pour la France probablement, ça devait être le SRAS pour la Chine avec le labo P3 de Pekin dont a parlé récemment le journal le monde. Cet article de marianne renvoi à l'historique de ces épidémies d'origine chinoise. Pour le SRAS, il me semble que la chauve souris avait été identifiée comme réservoir même si les failles de sécurité de ce laboratoire auraient, selon le monde et marianne, expliqué la diffusion à Pekin. Le P4 de Wuhan proposé par la France était une réaction à cette défaillance pékinoise… et devait sécuriser l'institut de virologie de Wuhan bien fuyard à l'époque. https://www.marianne.net/coronavirus-chine-laboratoire-franco-chinois
  21. Et le fait que ces mesures de confinement sans précédent ont été prises en toute connaissance de cause, après évaluation de la menace. Avec 100.000 cas testés ils étaient sous l'eau et ils savaient qu'ils ne pouvaient pas s'en payer plus. A partir de 12000 cas testés (mi février) pour 1 milliards d'habitants, ils ont fait les projections et compris qu'ils étaient sur le chemin de non retour s'ils ne réagissaient pas. Ils ne sont pas parieurs les dignitaires chinois, ils veulent conserver leurs fonctions, pas une explosion sociale et sanitaire.
  22. L'émission C dans l'air d'hier avait pour invitée une épidémiologiste qui intervient régulièrement sur le sujet depuis quelques semaines. Il s'agit d'Anne-Claude Crémieux - Professeur de maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis à Paris. Elle a semblé dire que la crise italienne était aggravée par la réaction tardive de l'Italie et de la prise de mesures de confinement fortes qui n'est pas intervenue en début d'épidémie. Personne ne sait qu'elles seront les conséquences de ce retard à l'allumage qu'elle semble considérer comme une erreur et un drame humain et sanitaire. Les médecins italiens semblent aussi dire qu'on a attendu une semaine de trop. Pour elle, il n'y a pas de doute, le modèle chinois est le seul qui a fait ses preuves et qui a limité les morts : mesure de confinement strictes sans délai. Les autres stratégies, on ne peut pas comprendre (hors psychologie politique). Elle les explique par le fait qu'on a pas été impactés par H1N1 comme les chinois, qu'on a pas compris l'ampleur de la crise faute de précédent et qu'on sous-estime le risque sanitaire faute de l'avoir déjà vécu. Elle dit qu'on peut toujours attendre pour voir ce que donneront ces choix stratégique que personne ne peut juger a priori, mais que c'est un pari politique et que cette latence pourrait être couteuse en termes de vies humaines et de surcharge des hôpitaux. Elle ne voit pas trop les avantages de la prise de risque liée au fait de laisser le virus exploser, médicalement parlant. Le coup de la circulation des personnels soignants, elle n'y croit pas une seconde. Ils ont montré qu'ils bougeaient même sans transports et continuaient à exercer dans les pires conditions sans faillir. Elle a aussi dit que pour la suite il faudrait un système hospitalier renforcé/fort de façon permanente, comme bilan de la présente crise. Il suffit de regarder, son analyse me semble de bon sens et elle sait de quoi elle parle. Ce qu'elle propose comme mesures est compréhensible comme celles de ce professeur romain qui travaille à l'OMC, a participé à la mise et qui est sur la même ligne.
  23. Il sera bientôt déclaré comme tel avec l'afrique et nombre de pays d'asie comme vivier. Sans compter la France ou il n'est même plus dépisté, ce qui peut etre interprete comme l' avoeux qu'on a renoncé a entraver sa circulation. On se contente de gérer le cantonnement de la partie visible de l'iceberg. On passera peut-être le premier pic avec des hôpitaux de fortune ce qui sera déjà très bien si on y arrive. Pour la suite il va falloir dimensionner l'outil hospitalier a cette situation permanente et gérer les pics avec des mesures de cantonnement locales a l'avenir sauf élément de disparition qui m'aurait échappé. L'immunisation progressive de la population touchée et la selection naturelle des moins faibles finira par constituer une limite a sa diffusion et entrainera sa régression jusqu'à une nouvelle mutation. Quand on voit le nombre de cas visibles et dépistés ne serait ce qu'a l'assemblée nationale on peut imaginer la diffusion en cours.
  24. Si c'est bien le cas alors on va voir monter les infections dans les zones fermées comme on a pu le constater sur les bateaux de croisière en quarantaine. J'espère qu'ils ont un peu plus poussé le confinement...
×
×
  • Create New...