Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Pakal

Members
  • Posts

    980
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Pakal

  1. Moi je trouve curieux qu'il faille attendre 3 mois pour faire ces essais. Est ce du à la non disponibilité de la rampe inclinée côté indien, à quelques modifications mineures à apporter au rafale M pour que ça soit optimal, à la disponibilité d'un rafale M pour faire ce test, au temps indien ?
  2. C'est encore mieux, j'étais parti sur 10m de large au vue des photos, donc effectivement si les 34 pieds sont confirmés ça passe au chausse-pied Avez vous la longueur exacte ?
  3. Pour le Mig29 ok mais pour le SH18 il y, a me semble t'il, un pb de longueur
  4. Je confirme sur le Vikrant: en rallongeant légèrement l'ascenseur côté mer et en entaillant légèrement pour laisser passer les saumons d'ailes ça passerai de cette façon:
  5. Dans le cas probable d'une coalition "feux tricolores" voici deux ministres de la défense pressentis: Marie Agnès Strack Zimmermann (FDP) https://en.wikipedia.org/wiki/Marie-Agnes_Strack-Zimmermann Lars Klingbeil (SPD) https://en.wikipedia.org/wiki/Lars_Klingbeil
  6. Article sur le site Augengeradeaus sur les orientations de défense que prendrait une coalition "Feux tricolores" (Ampel = SPD+FDP+Grüne). Ce n'est pas réjouissant pour la coopération franco allemande qui n'est même pas mentionnée: https://augengeradeaus.net/2021/10/nach-den-sondierungen-grundlegendes-verstaendnis-der-ampel-koalition-in-der-sicherheitspolitik/ Traduction par google trad revue par moi Compréhension de base de la coalition "feux tricolores" dans la politique de sécurité Après les élections fédérales du 26 septembre, le SPD, les Verts et le FDP ont mené des discussions exploratoires sur une éventuelle coalition" feux tricolores" - et sont arrivés à la conclusion qu'ils voulaient pour une coalition gouvernementale des trois partis. Même si les pourparlers réels de la coalition sont toujours en suspens, un document de résultat donne un premier aperçu des positions communes des futurs partenaires potentiels - un aperçu de la politique étrangère et de sécurité. Dans leur document conjoint, qui a été publié avec la recommandation de négociations de coalition vendredi (aujourd'hui), le SPD, les Verts et le FDP ne dessinent bien sûr que des lignes directrices très approximatives. Ce n'est guère surprenant et des négociations détaillées sont encore à venir. Voici qq extraits des passages essentiels: La responsabilité de l'Allemagne envers l'Europe et le monde. L'Allemagne fait face à sa responsabilité mondiale. En tant que pays, nous ne pouvons faire face seuls aux grandes tâches de notre époque. Nous renforcerons l'Union européenne (UE) pour assumer nos responsabilités. Nous rendrons notre politique étrangère, de sécurité et de développement plus valorisante et plus européenne. Nous voulons accroître la souveraineté stratégique de l'Europe. (...) Nous sommes déterminés à rendre l'UE plus capable d'agir et plus démocratique et sommes attachés à une UE qui protège ses valeurs et l'État de droit en interne et en externe et renforce sa capacité d'action. Nous prônons une coopération accrue entre les armées nationales européennes. Notre sécurité et la protection de nos moyens de subsistance nécessitent une coopération mondiale, un renforcement des Nations Unies et un ordre international fondé sur des règles. Nous soutenons et renforçons des initiatives telles que l'Alliance des démocraties. L'alliance transatlantique est le pilier central et l'OTAN élément indispensable de notre sécurité. Pour nous, la sécurité d'Israël est une affaire d'État. Nos soldats apportent une contribution indispensable à la sécurité internationale. Nous améliorons leur équipement ainsi que celui de la Bundeswehr. Nous voulons renforcer le principe de la guidance intérieure. On veut revoir la mission d'évacuation de la mission en Afghanistan en commission d'enquête parlementaire. De plus, nous souhaitons évaluer l'ensemble du déploiement dans une étude avec une expertise scientifique. Les connaissances acquises doivent être préparées de manière pratique et prospective afin de pouvoir être utilisées dans la conception de futures missions allemandes à l'étranger. En regardant sous différents angles, nous voulons développer une compréhension commune du rôle de l'Allemagne dans le monde. La politique étrangère allemande devrait à l'avenir consister en un cadre qui agit et développe des stratégies conjointes entre les départements. L'objectif est la coopération multilatérale dans le monde, en particulier en lien étroit avec les États qui partagent nos valeurs démocratiques. Il s'agit également d'une concurrence systémique avec des États autoritaires et des dictatures. Nous voulons présenter une stratégie de sécurité nationale. (...) Nous avons besoin d'une politique offensive de désarmement et voulons jouer un rôle de premier plan dans le renforcement des initiatives internationales de désarmement et des régimes de non-prolifération. Pour une politique d'exportation d'armes restrictive, nous avons besoin de règles plus contraignantes et souhaitons donc coordonner un règlement européen correspondant sur les exportations d'armes avec nos partenaires européens. C'est très détaillé en - quelques - parties, comme l'annonce de la commission d'enquête et de la commission d'enquête sur la mission en Afghanistan. Pour l'essentiel, cependant, il s'agit de l'énoncé fondamental d'une politique étrangère et de sécurité sur la même base qu'auparavant. Intéressant ici : une coopération accrue des armées nationales européennes peut certainement être comprise comme un rejet d'une armée européenne, voire d'un leadership plus européen des missions internationales. C'est pour ainsi dire la formulation la plus faible dans ce sens, même si l'on dit que nous voulons accroître la souveraineté stratégique de l'Europe - aussi (encore ?) la formulation la plus faible possible pour elle. En revanche, étonnamment claires, de mon point de vue, les déclarations sur les exportations d'armes : Les trois parties semblent être en faveur d'une réglementation restrictive. Un certain nombre de points susceptibles d'être contestés sont laissés de côté : qu'adviendra-t-il de la participation nucléaire (et donc aussi du remplacement de la flotte vieillissante de Tornado ?). Comment un tel gouvernement de coalition, alors dirigé par un chancelier et ancien ministre des Finances Olaf Scholz, gère-t-il l'objectif de deux pour cent de l'OTAN ? Cela et probablement bien d'autres encore devront alors être discutés dans les négociations de coalition.
  7. Il y a aussi une autre critique sur la puissance électrique brute générée par le rafale qui serait "inférieure" à certains de ses concurrents. A supposer que cela soit le cas (ces données ne sont pas publiques me semble t'il) cela repose sur le postulat que l'efficacité des systèmes est directement corrélée à la puissance électrique générée, sans tenir compte de la conception de ces systèmes, qui peuvent demander plus ou moins de puissance pour le même résultat. C'est exactement pareil pour le rapport poids/puissance des avions dans les missions d'interception sans tenir compte de leurs conceptions aérodynamiques, ou encore sur le nombre de lignes de code pour juger de la sophistication d'un système...
  8. 120m, pour pouvoir opérer sur les centaines de milliers de terrain de foot disponibles de part le monde...
  9. Après les besoins finlandais sont un peu plus larges que les besoins suisses, incluant probablement: la suppression des défenses anti aérienne adverses l'antinavire la lutte anti char et anti véhicule en mouvement la pénétration longue distance ...
  10. Là tu rêves, ils ne feront un geste si cela sert leurs intérêts, et quels seraient leurs intérêts que le rafale gagne en Finlande au lieu du F35 ou F18 ? Oui je suis d'accord, ces contacts sont toujours nécessaires mais pas suffisants, ma seule critique concerne le timing car il reste encore deux longs mois avant la décision
  11. Pakal

    Eurofighter

    Nouvelle nacelle brouilleur développée par Hensoldt, qui semble se positionner au cas où la commande de EF18 ne passerai pas avec la future coalition https://www.flugrevue.de/flugzeugbau/abwehr-neuer-bedrohungen-neuer-stoersender-von-hensoldt/ Traduction via deepl améliorée Nouveau brouilleur de Hensoldt Hensoldt a mis au point un système de brouillage multifonctionnel appelé "Kalaetron Attack" qui peut brouiller activement les radars ennemis dans une bande de fréquences extrêmement large, mais qui peut aussi être utilisé passivement comme capteur de reconnaissance. Le nouveau brouilleur constitue "un saut technologique de grande envergure", selon l'entreprise. Son développement a combiné les technologies de l'intelligence artificielle, de la numérisation, de l'AESA (Active Electronically Scanning Array) et de l'impression 3D. "Les derniers radars de défense aérienne et d'avions de combat couvrent une bande de fréquences extrêmement large ou passent d'une fréquence à l'autre en une fraction de seconde, ce qui les rend extrêmement difficiles à neutraliser", explique Celia Pelaz, directrice de la stratégie et responsable de la division Spectrum Dominance de Hensoldt. "En combinant les dernières technologies, nous avons réussi à cibler la puissance d'interférence tout en contrôlant le spectre électromagnétique avec un seul canal de réception. Le Kalaetron Attack est donc parfaitement adapté à la fois comme système d'autoprotection des avions et comme brouilleur d'escorte." Les éléments centraux du système sont un capteur et un effecteur à large bande entièrement numérisés, un brouilleur entièrement polarisable et contrôlable électroniquement, ainsi qu'une conception condensée des composants électroniques rendue possible uniquement par l'impression 3D métallique. Cela a permis d'intégrer le brouilleur AESA dans un système de pods relativement petit qui peut être facilement intégré dans des plates-formes volantes mais aussi mis à l'échelle pour des applications maritimes et terrestres. La prochaine étape du développement consiste à l'installer dans un avion afin de confirmer les résultats obtenus en laboratoire lors d'essais en vol réalistes.
  12. Ne rêvez pas, cela me rappelle furieusement les (bons) contacts entre Me Parly et Viola Amherd en Suisse, utiles mais trop tôt dans le processus de sélection car chaque nouveau contact efface le précédent, et on connait la suite
  13. Corée du sud oui jusqu'à maintenant, mais je les sens beaucoup moins pro américain qu'avant dans cette confrontation avec l'empire du milieu, et l'alliance japon Corée du sud ne va pas de soi
  14. Peut être bien demain, peut être bien dans 10 ans, peut être bien que non....nous sommes en Inde
  15. Juste une précision: 60% de Dassault Aviation capitalisé à 8MM€ vaut 6 fois moins que 45% de Dassault Système capitalisé à 58MM€... D'autre part les 25% de Thales sont détenus par Dassault Aviation directement. Ils sont sensés être reflétés dans la valorisation de Dassault Aviation et ne devraient pas apparaitre en doublon dans le patrimoine de la famille
  16. Mais l'Amraam aujourd'hui commence à être sujet à caution. Les SU30 indiens ont facilement évité une bordée d'Amraam pakistanais, tirés il est vrai en limite de NEZ par des F16. Idem semble t'il pour l'Amraam tiré par erreur par un Eurofighter espagnol sur un Mirage 2000 au dessus des pays Baltes.
  17. Clash entre l'Inde et la Turquie au sujet du Cachemire....Un axe Allemagne Turquie Azerbaïdjan Qatar Afghanistan Pakistan se dessine contre un axe France Grèce Chypre Egypte Arménie EAU Inde https://nationalinterest.org/feature/india-turkey-relationship-headed-ruin-194660
  18. On s'oriente doucement mais surement vers une coalition "feux tricolore" (Ampel= SPD+Günre+FDP) qui a la faveur de l'opinion publique. Pour nous français il faudra surveiller qui, entre ces 3 partis aura les postes de ministre de la Defense et ministre des affaires étrangère sachant que: le SPD est pro européen, atlantiste et francophile die Grüne est pro européen mais pas vraiment francophile et atlantiste le FDP est atlantiste mais pas vraiment pro européen et francophile
  19. En dehors de l'aspect financier, le Rafale a des qualités indéniables pour la Finlande (autonomie, maniabilité, capacité d'emport, armement, brouillage, reconnaissance, vitesse...) mais il faudra répondre points par points sur certaines "faiblesses" ou du moins perçues comme telles après la consultation suisse: Furtivité: Furtivité active pour le rafale Mise en réseau : Liaison 16 et Contact pour le Rafale Optronique intégré: osf + pod Talios pour le Rafale Capteur infra rouge multi directionnel: nouveau capteur IR pour le Rafale Viseur de casque: nouveau viseur de casque pour le Rafale Fusion des données: idem pour le Rafale
  20. La coalition qui semble à ce jour la plus probable est celle des feux tricolores (Ampel: rouge vert jaune = SPD+Grüne+FDP) sinon la jamaïcaine (noir vert jaune = CDU/CSU+Grüne+FDP) car on voit difficilement le SPD et la CDU/CSU se réconcilier, bien que tout soit possible en Allemagne. Ci dessous un résumé des prises de positions de ces différents partis sur l'Europe ou sur la politique de défense https://www.touteleurope.eu/vie-politique-des-etats-membres/elections-allemandes-le-programme-europeen-des-candidats-a-la-chancellerie/
  21. https://twitter.com/IAFsite/status/1442429589322547201 Nouveau CEMA de l'armée de l'air israélienne
  22. C'est sur que si commande il y a, ils ne vont pas en faire de la pub
  23. Traduction je Ce soir un résumé après le boulot c'est promis Comme prévu une coalition arrivera au pouvoir mais en seules les coalitions suivantes seraient possibles : Kenyane: ( SPD + CDU/CSU + Grüne ): 520/735 députés Allemande: ( SPD + CDU/CSU + FDP ): 494/735 députés Feux tricolores ( SPD + FDP + Grüne) : 416/735 députés Jamaïcaine: ( CDU/CSU + FDP + Grüne ): 406/735 députés Grosse Koalition : ( SPD + CDU/CSU ): 402/735 députés Sachant que pour nous français pour faire simple les SPD et CDU/CSU sont plus atlantistes, les Grünen et les FDP plus européens, les SPD et les Grünen moins militaristes, les Grünen plus interventionnistes, le CDU/CSU plus pro industriel
  24. Ou en est on de la commande éventuelle de nouveaux F16 pour compléter les f35 ?
  25. Pour les germanophones podcast sur l'actualité de défense vue de l'Allemagne. L'affaire des Sous Marins australien va de 00:42 à 01:32. Si le ton du début est sarcastique sur les français, le ton de la fin trahit une inquiétude sur l'avenir de la politique étrangère de l'Europe face au USA https://augengeradeaus.net/2021/09/sicherheitshalber-der-podcast-folge-48-nicht-toedliche-waffen-eine-gute-idee-merde-crikey-der-u-boot-streit-und-was-er-bedeutet/ https://soundcloud.com/sicherheitshalber/48-nicht-todliche-waffen-eine-gute-idee-merde-crikey-der-u-boot-streit-und-was-er-bedeutet
×
×
  • Create New...