Surjoueur

Members
  • Content Count

    298
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Surjoueur

  1. CIA ou pas ça m'intrigue. Dans le cas de la Coréenne on peut se demander ce qu'a fait son gouvernement. Comment se fait-il qu'on la découvre d'un coup ? Elle n'était pas déclarée disparue ? De manière générale il y a beaucoup de zones d'ombre... Qu'il vaudrait mieux éviter de combler trop précipitamment avec des conjectures romanesques.
  2. Le battage médiatique peut s'expliquer d'une autre manière. Les libérations d'otages font toujours grand bruit. Comment auraient-ils pu dissimuler cela ? L'élément le plus bizarre, je trouve, c'est que l'otage américaine soit restée anonyme. C'est assez mystérieux. En plus tout le monde semblait ignorer leurs existences jusque là...
  3. C'est précisément ce que j'ai ressenti lors de la prise de Hautjardin, le chateau des Tyrrel, et qui m'a fait complètement décrocher de la série. On voit l'armée Lannister qui s'avance vers Hautjardin, sans armes de sièges, aucun équipement, même pas un bélier ou une échelle... Puis le plan d'après elle pénètre dans le château. Comment ? Personne ne le sait. Olenna Tyrell dit bien juste après que ses soldats sont nuls mais ça n'explique pas comment on peut franchir une telle forteresse. Je m'étonne que les scénaristes aient pu laisser passer ça, il aurait suffit de pas grand chose pour éviter ce trou scénaristique. Par exemple que des gardiens de portes soient corrompus par les Lannister, ça aurait pris 30 secondes à faire... Bah non. J'ai vraiment pris ça pour du foutage de gueule. Les scénaristes ont dû se dire que les spectateurs combleraient eux-mêmes les trous... Quand on en vient au stade où il faut faire soit-même une partie du scénario c'est qu'il y a vraiment un gros problème. Au final c'est vraiment dommage qu'une série aussi bien partie finisse aussi mal.
  4. Elle l'est déjà depuis un moment si on prend en compte le facteur économique... Quelle est sa marge de manœuvre au final ? Mourir économiquement asphyxiée ou tenter un baroud d'honneur... Peste ou choléra ? Cela ne dépend plus d'elle. Cette pression ne peut-elle pas être vue aussi comme un message de détresse ?
  5. Je ne juge pas l'Iran. Bien au contraire j'essaye de me mettre à leur place. Ils sont dans une impasse. Si l'Europe n'est pas capable de leur fournir une sortie pacifique viable ils auront plutôt intérêt à développer des armes nucléaires. Après tout, quand on voit l'exemple nord-coréen, c'est peut-être la meilleure solution pour être à l'abri du bellicisme américain... Et c'est triste à dire.
  6. L'affirmation m'étonne. Vérité ? Communication commerciale ? Je pensais que la portée de tout capteur IR était assez limitée... Il y a eu des progrès notables dans le domaine ?
  7. "Les trois pays et l'UE se disent malgré tout «déterminés à poursuivre (leurs) efforts pour permettre la poursuite du commerce légitime avec l'Iran», en particulier via le système de troc, dit de l'Instex, mis sur pied par Paris, Berlin et Londres fin janvier." Au moins ça laisse un espoir... Mais est-ce que ce sera bien efficace ? Dans le cas contraire quel intérêt aurait l'Iran de poursuivre l'accord ? Celui d'éviter la guerre ? Ça fait un moment qu'on leur promet... Au bout d'un moment la tentation est grande de tirer sur le pianiste.
  8. Bonjour, j'entends dire tout et son contraire à propos de ce char alors je m'interroge. Certains ne cessent de l'encenser, ce serait le char ultime de la seconde guerre mondiale. Il serait même meilleur que le T-34, souvent cité comme exemplaire par son équilibre. D'autres pointent du doigts ses nombreux défauts : trop haut, pas très bien armé, flambant tel un briquet avec son moteur essence. Objectivement que peut-on en dire ?
  9. Je n'ai jamais nié l'existence d'une lutte des classes. Je dis que c'est le produit d'une Histoire, d'une longue Histoire. l'inégalité n'est pas une invention récente mais la résultante d'un rapport de force dans n'importe quel groupe humain. Bref, je m'arrête là avant de définitivement dériver dans le HS.
  10. Voulue j'en doute. Cela fait tout de même un peu théorie du complot. C'est plutôt une résultante de toute civilisation : dès qu'il y'a une organisation assez grande il va forcément y avoir une hiérarchisation avec des gagnants en haut, qui ont réussi à capter les richesses, et des perdants en bas. Sur ça la grande caractéristique des sociétés modernes c'est d'arriver à moyenniser tout cela et à faire tenir dans le temps des ensembles vastes et complexes sans trop de violences... Un équilibre fragile. A contrario on peut les comparer aux sociétés primitives : "Dans la société primitive, société par essence égalitaire, les hommes sont maîtres de leur activité, maîtres de la circulation des produits de cette activité : ils n’agissent que pour eux-mêmes, quand bien même la loi d’échange des biens médiatise le rapport direct de l’homme à son produit. Tout est bouleversé, par conséquent, lorsque l’activité de production est détournée de son but initial, lorsque, au lieu de produire seulement pour lui-même, l’homme primitif produit aussi pour les autres, sans échange et sans réciprocité." Pierre Clastres, La Société contre l'État Pour ceux qui seraient tentés d'idéaliser de telles sociétés le même auteur révèle, dans "Archéologie de la violence", qu'elles vivent dans un état de guerre permanent pour conserver leur indépendance politique. Comme quoi Nicolas Machiavel n'a pas tort en disant que : "en politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal".
  11. L'intérêt de "discrimination" c'est que justement c'est un terme neutre à la base et que c'est observable et adaptable. Le problème de "racisme" c'est que c'est un jugement de valeur et qu'on présuppose une idéologie sans forcément pouvoir le vérifier : ce qui peut introduire pas mal de biais et autres abus. Par exemple celui de tout voir en terme racial... Or un Noir (ou Blanc/Jaune/Rouge/Bleu comme on veut) peut être discriminé pour une toute autre raison que sa couleur de peau. Ce qui sera nettement plus difficile à envisager si l'on voit systématiquement tout en terme de races. Cela rejoint la célèbre citation de Maslow : "Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau". C'est normal puisqu'on apprend la discrimination dès la maternelle ! Notez bien le "repérer des intrus" : si c'est pas la preuve d'un endoctrinement du racisme systémique !!
  12. Ce qui n'empêche pas de la vérifier : "Une fois énoncée, une hypothèse peut être étudiée, confrontée, utilisée, discutée ou traitée de toute autre façon jugée nécessaire, par exemple dans le cadre d'une démarche expérimentale. Une hypothèse destinée à être travaillée ou vérifiée est désignée par l'expression « hypothèse de travail »". Sans ça on en revient à l'idéologie : "une hypothèse utilisée sans intention de la vérifier (pour des raisons sentimentales, religieuses ou politiques par exemple) constitue un postulat." https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypothèse Tout à fait. C'est pourquoi j'insiste énormément sur l'aspect sémantique. En sociologie c'est vraiment la base. Le langage peut d'ailleurs tellement prêter à confusion qu'il arrive assez souvent que les sociologues inventent des termes pour certains phénomènes : on évite ainsi la polysémie et les quiproquos. Concernant le "racisme systémique" j'ai vérifié sur le site du cairn, qui propose beaucoup de travaux de sciences humaines, et je n'ai pas l'impression que le terme soit très utilisé. Celui de "discrimination" est plus répandu, ça permet de laisser la porte ouverte à la nature de ces discriminations. Le terme de "racisme" est tout de même très fort... tout en étant très flou car utilisé de nos jours pour tout et n'importe quoi. Je citerai à ce propos le grand penseur Cyril Hanouna qui a déclaré sur son plateau : "Il ne faut pas faire du racisme anti-riches".
  13. Vous renversez la charge de la preuve là... Vous avancez un phénomène, c'est à vous de le prouver... La seule idéologie que j'ai mobilisé en posant la question c'est le scepticisme. A priori j'en sais rien, dans un sens comme un autre. Ne vaudrait-il alors pas mieux parler de racisme institutionnel ? C'est déjà un peu plus précis.
  14. Est-ce qu'il y a des articles scientifiques sérieux prouvant ce "racisme systémique" ? Je n'en sais pas plus que ça mais j'ai googlé le terme et ça a l'air surtout utilisé par des idéologues très très orientés qui utilisent ces mots comme une formule incantatoire, une pensée magique...
  15. Dans le jeu vidéo Super Smash Bros. Ultimate ils ont du retirer une animation d'un des personnages du jeu parce que celui ci a, à un moment, une plume sur la tête : cela a été jugé raciste et stigmatisant pour les Amérindiens. Cette histoire date de quelques mois : https://hitek.fr/actualite/nintendo-supprime-animation-raciste-mr-game-and-watch-plumes-amerindiens-super-smash-bros-ultimate_17793 Depuis lors je ne m'étonne plus de rien... Quand on veut absolument voir quelque chose on peut le voir partout.
  16. J'ai bien compris l'article sauf : "l'hybridation du réacteur pour gérer la question de l'énergie à bord." Késako ?
  17. Les données de base sont intéressantes, et préoccupantes. La comparaison morbide ("Les chrétiens restent cependant moins visés que les musulmans par les attaques terroristes") m'a fait quand même tiquer. C'est tout de même assez simplificateur d'agréger autant de personnes dans de grands ensembles sans trop prendre en compte leurs spécificités (nationalité, sous-groupe religieux...), ça donne une impression d’homogénéité un peu artificielle. Puis le Monde ne précise pas vraiment qui agresse qui... Au final j'ai l'impression que ça revient à mélanger des conflits de natures assez différentes. Par exemple un extrémiste sunnite n'agresse pas un Chiite parce qu'il est musulman mais parce qu'il fait partie du "mauvais" sous-groupe religieux... Autrement dit ce n'est pas le Musulman qui est visé, c'est le Chiite... Peut-on ensuite le compter comme "victime musulmane" ? C'est, au mieux, jouer avec différentes catégories/sous-catégories de manière très orientée.
  18. En effet ! Le sens des mots étant très souvent contextuel en français ça doit VRAIMENT pas être facile pour un non francophone. Ça me rappelle une vidéo d'un anglophone qui disait que c'était un vrai champs de mines parce que certains mots, dans certains contextes, peuvent prendre un sens assez particulier. Il donnait l'exemple du verbe "exciter" qui peut vouloir dire "stimuler", "accélérer" mais si vous dites à une femme "vous m'excitez" ça n'a plus du tout le même sens.
  19. En fait ça existe depuis longtemps, c'est un courant allemand à la base : https://fr.wikipedia.org/wiki/National-libéralisme En France c'est actuellement porté par des gens très (très très très...) à droite comme Henry de Lesquen.
  20. C'est probable... D'un autre côté est-ce que ça ne les rendrait pas trop dépendants de Moscou ? La relation russo-turc est tout de même loin d'être fusionnelle, puis s'ils veulent garder une certaine indépendance ils auraient plutôt intérêt à trouver un autre fournisseur... Qu'ils sortent la carte chinoise ne m'étonnerait pas en ce sens, malgré leurs relations tendues.
  21. Il existe vraiment le F21 ? Je croyais que c'était une simple évolution du F16... Mis à part la perche, au demeurant peu gracieuse, je ne vois pas trop la différence... Je doute que la Turquie achète des Rafale mais ce serait un beau moyen de mettre un peu tout le monde dans l'embarras. Que pourraient dire les USA ? Le Rafale est un avion de l'OTAN. Comment pourrait réagir la France sous pression américaine ? C'est fictif mais le scénario est assez stimulant.
  22. Je cherche des informations sur le T-55. Quelles sont les dernières versions ? Sont-elles encore efficaces ? Qui en vend ? Combien ça coûte ? C'est pour un ami.
  23. La formule de calcul de l'énergie cinétique : EC = 0,5 x mv2 A partir de cette formule, si on a l'énergie et la vitesse on peut retrouver la masse : m = EC/0.5v2
  24. Ce que j'en comprends c'est que beaucoup d'Anglais se surestiment et pensent encore que leur pays est un empire à qui on devrait tout. Or là ils se retrouvent dans une position défavorable, dans les négociations, face un bloc uni plus puissant qu'eux. Et ça ils ne peuvent l'accepter, c'est hors de toutes leurs représentations. Alors ils s'enferment dans la négation, refusent de voir la réalité en face. En cas de Brexit dur il leur faudra sans doute plusieurs gifles avant de redescendre sur terre. Bon ça c'est plutôt le point de vue des pro-Brexit, il y a aussi beaucoup de pro-Européens qui bloquent tout parce qu'ils souhaiteraient revenir dans l'UE. L'un dans l'autre ça génère un gigantesque bug collectif. J'espère tout de même, pour eux, qu'ils trouveront une solution.