Benoit

Members
  • Content Count

    53
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

43 Excellent

About Benoit

  • Rank
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Il semble qu'il y ai différents groupes de narcos en Colombie, ceux plutôt de droite tradionellement copains avec l'état et ceux qui bossent pour financer les FARCS (qui assurent une partie non négligeable de la production nationale, mettons 30 à 50%). Il semble aussi que les Vénézuéliens se soient à nouveau rapproché des FARCS pour se venger des choses étranges qui sont arrivés au Venezuela ces dernières années. Si vous financez une guérilla chez votre voisin, méfiez vous qu'il ne réponde pas en faisant la même chose chez vous... et en prime le marché de la cocaïne faisant partie de l'économie noire, il échappe aux sanctions américaines même si il fonctionne principalement avec le dollar ! L'initiative vénézuélienne de relancer la lutte armée des FARCS serait donc gagnant-gagnant déstabilisation du voisin hostile et source officieuse de devise.
  2. @prof.566: Ce que votre graphique ne montre pas, ou plutôt ce que votre graphique tente de dissimuler, c'est que ce n'est pas tant le niveau de la dette qui fluctue que le niveau du PIB qui fluctue. Suite à la cure d'austérité drastique qu'on a imposé aux Grecs, le niveau de la dette est contenu parce que la Grèce est en excédent primaire, c'est à dire pas en déficit avant le paiement de la charge de la dette, par contre à cause de la baisse du niveau de vie et du pouvoir d'achat de la population, la consommation, donc le PIB s'est pété la gueule. Heureusement qu'on a à faire à un pays très touristique qui sait importer de la consommation. Voila comment on passe d'un dette de 115% du PIB à 180% du PIB suite à une récession de près 40%, puis que la proportion diminue très lentement au fur et à mesure que le PIB se redresse. Et ce malgré le fait que la dette continue d'augmenter tout de même, mais moins vite que le PIB. Si un incident comme ça arrive en Italie, ça n'aura pas qu'un impact sur juste les banques européennes qui ont eu la bêtise de prêter, toutes les économies de l'UE vont morfler du manque à gagner sur les exportations. Il doit être possible de refourguer du rafale aux Grecs mais seulement si Bercy accepte les conditions qui ont été refusé pour le Maroc. Ce n'est pas gagné... surtout que les Allemands auront droit de véto derrière l'avis de Bercy dans ce cas et que la problématique est légèrement différente que si c'était un achat de char léopard.
  3. Il vient d'y avoir un gros accrochage à Kobané ou bien ? Base arrière turque en feu, base américaine pilonnée ! Le gouvernement turc nie tout et ne communique certainement pas sur ses morts. Les Américains soutiennent également qu'ils n'ont pas de blessé. Des avions de la coalition ont été entendu dans le coin juste avant que la base turque prenne feu et un hélico vient de quitter la base américaine. Des rumeurs Kurdes ont parlé de soldats français blessés mais ça n'a pas tenu longtemps sur twitter. Beaucoup plus au sud, première escarmouche entre ce qui reste de SDF dans la région et les milices pro-iraniennes près d'Abou Kamal.
  4. Pour la levée des sanctions avant toute reprise des négociations, ça n'arrivera pas, Trump vient encore de le redire aujourd'hui: Le nouveau train de sanction ajouté fin septembre commence tout juste à prendre effet et l'oncle Sam s'est manifestement mis à taper sur ceux qui les respectent pas, en commençant par les Chinois. Ils vont attendre et voir maintenant. Microsoft allègue des cyberattaques en provenance d'Iran contre les officiels de la campagne électoral de Trump et les journalistes qui la couvrent. C'est probablement le début d'une nouvelle offensive médiatique massive. Une journaliste-espionne russe vient d'être arrêtée en Iran. Moscou n'est pas contente. En ce moment il y a des grosses manifestations de mécontents en Irak, y compris à Bassorah. Apparemment le gouvernement réprime. Ça a donné lieu à des commentaires hallucinants de M.Zarif qui parle à la place de Bagdad: Macron ou le Drian aurait été accusé d'ingérence néo-coloniale pour moins que ça ! L'évolution de l'Irak depuis les premières frappes israéliennes est assez inquiétante...
  5. Dans ce cas il fallait laisser passer le gazoduc des Qataris et pas faire pression pour imposer le leur à la place ! C'est ça qui est l'origine du conflit. Les Iraniens ont voulu être trop gourmand. Les Iraniens auraient géré le truc différemment les relations entre la Syrie et l'Occident se seraient détendues, ils auraient pu continuer gentiment leurs petites combines pacifiques avec le Hezbollah qui n'hésite pas à pratiquer des attentats chez nous, Bachar aurait continué à "avoir le droit d'être en vie sur cette terre" et tout le monde aurait été content. Pour les détails de la guerre civil libanaise qui a été un vrai nid de serpent, j'avoue que je suis un peu dans le flou, pour la raison simple et bonne que c'est compliqué et que je n'étais pas né à l'époque. Maintenant dire que la Syrie s'est rapproché de l'Iran à cause du comportement agressif d'Israël et des USA, alors que la Syrie est en guerre permanente avec le petit état juif depuis sa création en 1947, et que mort à Israël est la première partie du slogan de la Révolution Islamique, ça me parait encore plus gros que de dire que la Syrie et l'Iran se sont alliés au début des années 80 ! Ou sinon qu'on m'explique pourquoi les relations Irako-Syrienne se sont détériorées d'un coup pour aller jusqu'à la limite de la guerre froide à la même époque ? Les relations de la Syrie avec l'Irak depuis le début de la république Islamique se sont juste un peu réchauffées brièvement pendant les quelques années qui ont suivi la guerre du Golf par charité islamique devant ce que les Irakiens s'étaient mangés sur la gueule.
  6. Bin figurez vous que j'ai lu tout le topic avant de poster. Je peux même dire qu'il y en a un qui a posté une image inédite (pour moi) de la queue du missile ramassé dans la cours de la raffinerie 2 jours avant qu'elle ne soit présenté à la conférence de presse des Saoudiens. Et 2 derrière qui ont rajouté du tac-o-tac le nom du missile kh-55 un truc comme ça. Ceux la leur religion doit être faite à mon avis. C'est un missile moyenne porté de fabrication iranienne qui peut emporter une charge à 1300km. Les drones ont une autonomie de 1200km à ce qu'on dit. Il se trouve que les territoires les plus proches contrôlés par les houthis qui revendiquent l'attaque sont respectivement à plus de 1400km et 1600km. Ce ne peut pas être les Houthis qui ont fait ça c'est physiquement impossible. D'ailleurs ils ont changé leur version, disant dans un deuxième temps qu'ils avaient bénéficié de complicité en Arabie Saoudite. Puis de complicité au sein de l'armée d'Arabie Saoudite, pas de la population civile chiite. Les drones se seraient posés en Arabie pour refaire le plein ! Mais ça n'explique pas pour les missiles. Alors comme les Américains disent avoir des photos satellites montrant ces missiles sortant de l'arsenal d'une base aérienne dans la province du Khuzistan, au fond du golf Persique, au sud du Kurdistan et frontalière de l'Irak, le tout situé à moins de 1000km des 2 sites, et qu'en plus des citoyens Koweitien ont diffusé un film du passage d'un ou plusieurs drone, qu'on entend passer dans la nuit, ça parait bien plus crédible. Et les Américains disent qu'ils ont encore des preuves dont ils n'ont pas encore parler. Ce coup là les Iraniens ont été pris la main dans le pot de confiture en train d'attaquer les infrastructures stratégiques d'un pays qui ne leur a pas encore déclaré la guerre et qui ne les a toujours pas agressé frontalement, simplement du fait qu'il s'est aligné sur les gens qu'ils n'aiment pas. Et les marionnettes yéménites, en endossant spontanément la responsabilité du crime, ont été pris en flagrant délit de mensonge et prouvé à ceux qui n'avaient pas encore compris qu'elles servaient de prête nom pour l'Iran pour tout un tas de truc, sans doute depuis le départ. Et c'est pour ça que ça bouge beaucoup un peu partout maintenant ! On s'y attendait en fait. Une frégate anti-aérienne est déjà venue se positionner le long de la côte Saoudienne entre Barheïn et le Koweït cet après-midi, elle est la pour défendre en urgence les sites stratégiques saoudiens en attendant les renforts. Une cyber-attaque massive mais ciblé est en cours contre l'Iran. Cela avait été aussi annoncé et c'est juste un avant gout pour faire patienter. Enfin j'espère ! Le truc le plus inquiétant c'est que les Américains disent qu'ils ne sont pas sur que Rohani va venir à l'assemblée de l'ONU et ça ça sent très mauvais. Trump aurait du le rencontrer là-bas pour faire plaisir à Macron et pour leur laisser encore une chance de plus. Cet après-midi Trump a reçu des journalistes au bureau ovale et je crois bien que vu l'affection qu'il porte à cette espèce animale c'est sa première fois depuis qu'il a pris possession des locaux. Il leur a demandé de l'interroger sur sa dispute avec l'Iran et ensuite il a répondu: "vous savez quoi je peux déclencher une guerre contre l'Iran ici et maintenant, devant vous" ! Après il a ajouté: "nan je déconne: ça n'a pas d'importance si on la déclenche maintenant ou dans 3 semaines". Depuis il passe son temps à dire aux gens qu'il est prêt à attaquer tout de suite quoi qu'il arrive ce sale menteur. C'est les Iraniens qui ont intérêt à venir à New-York et à mettre de l'eau dans leur jus de raisin là. Parce qu'en face on prépare le truc et on ne fait jamais les choses à moitié. Pour le moment ils en sont à tenter de protéger la plus grosse raffinerie d'Iran avec tout ce qu'ils ont de disponible comme système antimissile dans la région. C'est plus rigolo quand ça arrive aux autres, je ne vous le fait pas dire ! Et pour la Syrie, ça a toujours été un allié de l'Iran si ce n'est depuis la révolution islamique, au moins depuis l'invasion Israélienne du Liban. Elle a mis de l'eau dans son pinard une fois, une mesure pour quatre mesure, quand elle a constaté que les Américains étaient très remontés contre l'Irak après le 11 septembre et qu'il valait mieux faire profil bas. Puis quand elle a eu vraiment peur d'un conflit direct après l'assassinat d'Hariri et la guerre israélo-libanaise, et parce que sa situation économique l'imposait, elle a tenté de se rapprocher bien plus des occidentaux et Sarko a reçu Bachar au 14 juillet. Ce ne sont même pas les Russes qui leur ont interdit toute coopération économique sérieuse avec les occidentaux. L'Iran leur a dit hors de question et ça a déclenché la guerre de Syrie. C'est l'Iran qui a déclenché le malheur du peuple Syrien. L'amitié Franco-Syrienne est largement surfaite, c'était plus vrai du Liban, mais depuis la guerre civile, ce n'est plus vraiment ça non plus.
  7. D'ailleurs en ce moment Israël est sur un plan pour inciter et permettre aux Palestiniens de Gaza qui en ont marre du Hamas et de leur condition de vie de migrer vers le pays Arabe de leur choix qui acceptera de leur filer la nationalité ! Et puis les élections législatives ont donné lieu à une surenchère de qui va annexer quoi ! Les pourparlers politiciens sont en cours pour savoir qui sera le prochain premier ministre. C'est encore Liberman qui va sans doute décidé à moins que Gantz accepte de cohabiter avec Netanyaou. L'enjeu est donc de savoir si Liberman accepte de faire gouvernement commun avec des Arabes ou si il préfère pardonner à Netanyaou sa "mollesse" à réprimer les Arabes de Gaza et sa complaisance avec les milieux ultra-orthodoxe. On dirait bien que Netanyaou, cet homme providentiel, est juste indéboulonnable.
  8. Bonne intuition pour une fois: l'offensive sur Hodeidah est potentiellement en train de redémarrer. Des frappes dans le nord de la ville cet après-midi. Très très vrai ! Une annonce partielle a été faite discrètement mais vous l'avez manqué: l'US centcom est en train de charger des navires de transport de troupe lourd en Floride, certainement pour les emmener en Arabie Saoudite. L'initiative avait été prise avant la conférence de presse saoudienne: Vous avez visiblement loupé les dernières déclarations de Khamenei. ;) La constitution de la République Islamique n'a jamais changé quoi qu'ai pu dire Khomeyni pour faire mine d'assouplir sa doctrine. Et les faits depuis les années 80 parlent d'eux même: après la Syrie, le Liban, le Yémen, si les occidentaux se retirent de la région, c'est tous les états locaux tomberont les uns après les autres sous l'influence de la République Islamique comme des dominos. C'est bien pour cela que ça n'arrivera pas: le système du pétro-dollar représente 10% du PIB américain selon les estimations. Trahir le mot est un peu fort, disons qu'ils n'ont pas été payé en retour. Mais c'est bien de faire des rappels historiques. C'est l'une des raisons qui ont poussé l’Égypte à refuser de renvoyer des troupes au sol dans cet enfer sur terre mais néanmoins l’Égypte soutient l'initiative Saoudienne car il est question de la liberté de commerce sur la mer Rouge donc de la rentabilité du canal de Suez. Le mécontentement de ces gens est le facteur favorable qui a permis à l'Iran de s'implanter là-bas, mais le facteur décisif c'est les conneries d'Obama et la politique de regime change des démocrates. Les émirats militent pour la même solution que vous, mais les Saoudiens refusent car si elle sécurise Bab-el-Mandeb et permet une parti des projets Saoudiens pour le Yémen (du sud), elle ne règle pas le problème d'un renforcement de l'influence Iranienne sur son flanc sud. Rappelons que l'intervention saoudienne a ironiquement été faite au départ pour empêcher les Iraniens (de menacer) de balancer des missiles sur le sud saoudien et avec la rage d'avoir claqué 2 milliards de dollar par an d'aide humanitaire dans ce pays pendant 15 ans pour obtenir ça et évidemment la bénédiction occidentale pour la sécurisation de Bab-el-Mandeb.
  9. Le drame du quinquennat, c'est surtout que ça a modifié le "tempo" du système électoral français: la psychologie veut que, quand on élit une assemblée législative 15 jours après un président qui n'a pas eu le temps de commencer à sortir de son "état de grâce" (aussi mauvais qu'il puisse être), la population confirme systématiquement son choix précédent. Le résultat aboutit à l'assurance de se coltiner une assemblée fantoche qui obéira aux désirs du président le doigt sur la couture du pantalon (surtout dans un système à 2 tours sans proportionnelle). Le quinquennat a tragiquement affaibli le contre-pouvoir législatif alors que les traités européens successifs l'avait déjà bien dépouillé de ses prérogatives d'origine. Par exemple aujourd'hui on a un Macron qui menace de ne pas faire ratifier un traité de libre-échange avec le Mercosur parce que le président brésilien a été méchant. Si le président brésilien avait été gentil, Macron aurait exigé que le traité soit ratifié. Quoiqu'il en soit les députés vont se plier à la volonté présidentielle sans discuter. On peut trouver ça normal vu que, et ce n'est pas une surprise, il y a une majorité présidentielle à l'Assemblée. Mais le rôle des députés, normalement, quand on leur présente un texte comme ça, c'est justement d'en discuter et de peser les avantages et les inconvénients puis de décider ou pas de ratifier. Le rôle du président, normalement, c'était de négocier avec le Mercosur et d'élaborer un texte, ce que le président ne fait plus (la stratégie se fait ailleurs) ! Qu'on raccourcisse le mandat présidentiel n'aurait aucune importance, puisque c'était pensé pour être plus long qu'un mandat législatif, et donc forcément plus long qu'un mandat gouvernemental, justement pour que le président puisse s'occuper de concevoir la vision stratégique et laisse les "affaires courantes" au bon soin de son gouvernement et des députés, vu que désormais la stratégie est élaborée ailleurs qu'à Paris. Mais malheureusement ça a aussi un impact encore plus grave sur la vie législative. Le quinquennat évite à merveille les cohabitations (il n'y en a plus eu une seule depuis sa mise en place alors qu'il y en avait eu 3 sur la précédente période de 20 ans) mais il évite aussi le débat démocratique et vide complétement de son sens un contre-pouvoir. Pendant ce temps là, à Moscou, le Tsar Vladimir a décidé de modifier sa constitution (principalement inspirée de celle de la 5eme République, celle qui ressemble probablement le plus sur la terre à la constitution de la 5éme) pour remplacer des mandats présidentiels de 4 ans inspirés du système américain par... des septennats. Ce qui est cohérent puisqu'à Moscou il y a encore une vision stratégique autonome et qu'il convient d'en faciliter la gestion !
  10. La France dispose tout de même du 2eme armateur international mondial et Total de la plus grosse flotte de méthanier au monde dont une bonne partie doit faire la navette entre la plus grosse usine de liquéfaction du monde au Qatar et les pays clients, même si pour des raisons bassement fiscales il est effectivement bien possible qu'ils ne portent pas notre drapeau tout ces bateaux. Oui. C'est en comparant ce style d'information passé presque inaperçue avec l'hystérie médiatique qui a été faite à propos du pétrolier de Gibraltar et celui des Britanniques qu'on réalise le pouvoir hallucinant qu'ont les médias pour rendre un fait insignifiant ou dramatique. Trump a appelé Boris Johnson puis Macron ce soir. Soleimani aurait été vu dans la journée à Deir ez Zor en Syrie où il se serait rendu pour galvaniser les troupes et sympathisants en leur disant de se préparer à une confrontation possible avec les Américains. Un cargo iranien transportant une cargaison inconnue a coulé pour des raisons obscures en mer Caspienne à la limite des eaux territoriales de l'Azerbaïdjan. Encore une drôle d'affaire maritime ! Plus tôt dans la journée, il y a eu ça: Est-ce que les Russes prennent réellement peur d'un possible conflit et tentent de dire à l'Iran qu'il faut mettre de l'eau dans son jus de raisin ? Notez bien que nos amis Russes ont investi beaucoup d'argent dans la guerre de Syrie pour des raisons qui leur sont propres et qui se défendent surement, mais que si l'Iran met le feu à toute la région, Israël interviendra directement au Liban et en Syrie et Assad risque d'en mourir. Les Russes risquent donc leur investissement syrien.
  11. La gestion par Hidalgo de la mairie de Paris et les nombreuses prises de position insultante qu'elle a faite depuis qu'elle y est arrivé est juste lamentable et méprisable. C'est pire que Delanoë et franchement il fallait le faire. J'ai quand même le droit d'avoir une opinion non ? Tibéri a été critiqué pour ses pratiques tout du long de son mandat mais il a rendu la mairie avec 0 dette et 1 milliards d'euro placé dans un bas de laine. Les socialistes ont mangé le bas de laine, doublé les recettes fiscales et fait de Paris une des villes les plus endetté de France, au bord de la ruine. C'est sur que les journalistes ont une mauvaise réputation et qu'ils ne l'ont pas volé, ils sont presque tous méprisants eux aussi, ils ne font plus leur travail d'information de la population et se contente de suivre les ordres comme des bons petits soldats. Mais il en reste encore quelques uns de corrects, et les anglais en ont une plus forte proportion que la plupart des pays occidentaux, c'est certain, alors que c'est pourtant eux qui ont eu l'idée de faire de la presse une arme de guerre dans le bloc OTAN. Vous chipotez sur des points de détail. Le fait est que les Anglais ont les plus grosses réserves halieutiques de l'UE grâce à leur eaux territoriales au large des iles du nord de l’Écosse, que lorsqu'on a discuter de leur adhésion à l'UE en 1972, les Français ont eu l'idée d'introduire une "politique de pêche commune" qui dit en gros que la commission des quotas de pêche annuels à chaque pays membre, et que le tiers de ces quotas sont redistribué entre les pays membres en fonction du tonnage chalutier dont ils disposent, et que c'est probablement la dernière fois que les Français ont fait une bonne affaire avec l'UE ! Depuis les Anglais doivent céder le tiers de le poisson à leur partenaire européens et leur industrie de la pêche a été laminé. C'est ce dispositif qui explique que la Norvège et l'Islande ont toujours refusé d'entrer dans l'UE: ça leur couterai beaucoup trop cher ! Le terrorisme intellectuel est du coté de ceux qui accuse Johnson de raconter n'importe quoi sur le poisson. C'est parfaitement vrai si l'industrie de la pêche britannique est dans cet état à cause de l'UE. Mais pour Boris qui sait à quoi s'en tenir, j'entendais surtout qu'il connaissait très bien le système de lobbying incroyable et de trustage des postes secondaires importants par les hauts fonctionnaires plus intelligent que les autres. C'est comme ça aujourd'hui qu'on obtient un petit quelques choses de la commission au service de ses intérêts nationaux égoïstes et aux dépends des pairs. Pas avec des déclarations d'intentions des présidents ou ministres nationaux qui sont parfaitement stériles ! Les Anglais n'étaient pas les moins doués, maintenant sur le départ, c'est l'Allemagne en train de tout ratisser et ça va être joyeux .Macron, on doit le lui reconnaitre, a dès l'annonce du retrait de Trump et du rétablissement des sanctions économiques commencé à jouer les médiateurs sur une position qu'il a toujours maintenu depuis. Simplement pour lui le règlement de cette question passe par l'acceptation par les Iraniens de concessions supplémentaires pour calmer Américains, Israéliens et Saoudiens et les Iraniens refusent mordicus. La diplomatie ne peut pas faire de magie, et quand elle échoue souvent elle laisse sa place aux militaires parce qu'il n'y plus que ça. La guerre de 2006 s'est terminé sur un statu quo ante bellum parce qu'Israël a ordonné le retrait sur pression de la communauté internationale qui supportait mal l'ampleur du massacre civil. Israël avait obtenu la promesse que des pressions seraient exercé de toute part pour faire désarmer le Hezbollah. C'était naïf de leur part d'y croire, on obtient ce qu'on veux quand on gagne un conflit. Pour autant les dirigeants israéliens ont depuis été limpide: il n'y aura pas de nouvelle offensive sauf si on y est forcé, et la prochaine qu'on y est forcé, on ne s'arrêtera pas avant d'avoir obtenu ce qu'on souhaite, peu importe l'ampleur des dégâts et les pudeurs de la communauté internationale. Il n'y a qu'a voir le peu de cas qu'on fait les Israéliens des critiques internationales pendant l'opération plomb durci ou celle de 2014 contre Gaza. En fait c'est une attitude qui résulte directement de leur expérience de 2006. En fait les Chinois sont clients chez tout les exportateurs de la région. Si ils prennent trop la défense de l'Iran, ils se fâchent avec les Arabes, si ils prennent trop la défense des Saoudiens, ils se fâchent avec l'Iran... La Chine a un besoin vital de trouver du pétrole a importé, c'est devenu le premier importateur mondial, à sans doute plus de 6 milliards de barils/an. Il faut les trouver en étant client chez tout le monde tous ces barils ! Alors ça c'est une opération qui n'intéressera pas les autres importateurs asiatiques parce qu'ils n'ont aucune confiance en la Chine, ils aimeront mieux passer par le détroit d'Ormuz malgré la terrible menace américaine ! De plus c'est un projet à 20 ans qui va demander des investissements titanesques et que les Chinois financent pour se débarrasser de leurs réserves de change douteuses en dollar. Les routes de la soie sont destinés à servir d'abord et avant tout la Chine et son économie ! Oyez oyez, les Saoudiens annoncent comment ils vont nous payer le renforcement de notre présence militaire dans le golfe: Les oléoducs est-ouest golf persique-mer Rouge vont donc passer de quelques 1 milliards et des poussières de barils/an à 2,5 milliards de barils/an. A 10% de la production par an c'est pour servir les Américains en cas de crise, à 25% de la production c'est pour servir les Américains et les Européens. La réalisation du projet prendra 2 ans et c'est bien moins pharaonique et techniquement compliqué qu'un axe Caspienne-mer Jaune. Il est possible que l'aboutissement d'un tel projet rende les Européens un poil plus agressifs...
  12. Les Américains n'ont pas envoyé paitre les Britanniques: ils vont prendre leurs propres dispositions de leur coté, ouvertement ou sournoisement, mais ils ne laisseront pas passer l'arraisonnement de ce pétrolier sans rien faire. Par contre Trump a fait une réponse type OTAN comme il en a déjà pris l'habitude: très bien mais en échange vous participez plus à l'effort collectif en augmentant vos dépenses militaires et en participant de façon visible et concrète. D'ailleurs les Européens ne sont pas les seuls concernés les alliés des autres régions du monde aussi. Boris Johnson a déjà annoncé qu'il ferait augmenter la taille de la Royale Navy. Boris Johnson n'est pas un imbécile, avant d'avoir réussi à se faire élire maire de Londres, la plus grande mégapole Européenne (vous me direz que Mme Hidalgo aussi a réussi à diriger une ville-monde), rappelons qu'il a été journaliste et correspondant international. Le problème avec Boris est justement là: c'est spécialiste de l'union européenne, il a passé 10 ans détaché à Bruxelles pour le compte d'un des plus grands quotidien anglais (et la presse reste d'un tout autre niveau que notre presse national, tout les quotidiens britanniques ne sont pas encore définitivement vautrés dans le caniveau). Le nouveau premier ministre anglais connait tout les rouages secrets et vicieux qui font fonctionner l'UE, il sait très bien à quoi s'en tenir, et à ce titre, il est perçu comme bien plus sérieux et menaçant sur le continent que la pauvre Mme.May qui a tout raté parce que trop timorée. Oserais-je faire la remarque que beaucoup de commentaires sur ce topic font preuve d'un mépris lamentable pour nos amis Anglais ? Kotai vous devriez vraiment argumenter un peu plus vos assertions: sorties de leur contexte, certaines de vos citations pourraient bien vous valoir la 13eme chambre du tribunal correctionnel de Paris pour incitation à la Haine si vous résidez ou que vous vous déplacez en France ! Nasrallah a déjà menacé plusieurs fois de prendre pour cible l'usine d’ammoniaque de Haïfa ou la centrale de Dimona. Il a récemment publié une liste de cible potentielle qui comprennent peut-être en plus les raffineries et les stations de pompage et de désalement. En tant que ressortissant d'un pays de l'OTAN, on n'est pas très bien placé pour lui faire la moral sur ça, mais les menaces sur les sites SEVESO ou les centrales nucléaires sont inacceptables, ça le met au niveau des pires fanatiques juifs (qui n'ont heureusement pas pouvoir de décision en Israël). Le site de Natanz ça doit être faisable vu qu'il est bunkerisé les dommages collatéraux seront limités. Mais ce n'est effectivement pas le cas de tout les sites nucléaires iraniens. Bucher c'était faisable avant que la centrale diverge, mais Bucher n'est pas un point clé du programme iranien c'est juste une couverture ! C'est aussi mon avis. Mais du coup un bâtiment militaire venu faire la police dans le golfe persique pourrait bien servir de cible pour mettre le feu aux poudres. Il vaudrait mieux se mettre un peu plus loin pour arriver après la première volé de torpille surprise. Quoiqu'il en soit le Hezbollah ne déclenchera pas les hostilités sans la permission de ses maitres à Téhéran. Ils savent très bien que tout projectile qui part du Liban engendrera riposte massive israélienne et nouvelle guerre au Liban. Les dirigeants du petit état juif ont été très clairs là dessus depuis des années: en 2006 la communauté internationale les forcé à arrêter la boucherie contre promesse que des mesures seraient prises pour désarmer le Hezbollah et ça n'arrivera pas 2 fois.
  13. La question la plus intéressante est de quels vecteurs est-ce qu'ils disposent, en quantité et en qualité. Pour ce qui est du volume de tête dans l'arsenal, ce doit-être du niveau des Anglais, peut-être des Français. Mais la bombe atomique c'est un produit d'exportation, on ne l'utilise jamais localement. Israël dispose au moins de silos de missiles stratégiques enterrés, mais qu'est-ce qu'ils ont en tactique ? Composante aérienne ? Composante sous-marine ? Voila. Nous on a évolué grâce à la postmodernité, eux non. J'ai beau être athée je me rend bien compte que les lieux saints implantés sur le territoire Israélien sont le truc le plus conflictuel du monde. Le conflit israélo-arabe ou plutôt judéo-musulman sera sans doute perpétuel parce qu'il est basé sur des dogmes religieux. Et du coté de la chrétienté certains se souviennent encore que ça n'a pas toujours été une sinécure d'aller en pèlerinage sur les lieux de la vie de Jésus, à certaines époques on prenait des risques considérables... Il y a beaucoup de monde qui considère aujourd'hui les croisades comme une riposte face à une agression et une agression plutôt économique que cultuelle. Le fait est que les croisés ont fini par consacrer plus de temps et d'effort à "protéger l'empire Byzantin" qu'à libérer le tombeau du Christ... ils ont laisser derrière eux à Constantinople une réputation de barbarie qui a duré des siècles, jusqu'à ce que nos amis Grecque fassent vraiment connaissance avec les Turcs. Il ne faut jamais dire jamais. C'est vrai que les Azéris qui forment la plus grande minorité du pays semblent plutôt satisfait de leur sort mais ils sont à majorité chiite et ça sert de liant. Et les Kurdes iraniens sont sans doute les moins revendicatifs de tout les types de Kurdes disponibles. Toutefois les Iraniens viennent de passer 15 jours à pilonner à l'artillerie les bases arrières irakiennes de leur Kurdes mécontents pour les punir d'avoir tué des gardiens de la Révolution. De l'autre coté du pays il y a la minorité Balouche qui est surement la plus revendicative des minorités iraniennes. Et bien le Pakistan vient d'annoncer hier avoir abattu un drone iranien qui espionnait son territoire... Il n'est pas impensable que les Américains ont négocié une remonté en puissance de leurs forces présentes dans le Balouchistan pakistanais en échange du petit coup de pouce qu'ils leur ont donné en février... on ne peut pas pilonner le Pakistan aussi impunément qu'on pilonne l'Irak ! ;)
  14. Mais moi non plus monsieur Alexis. Être un mouton sa consiste à boire la propagande médiatique et à suivre le troupeau sans se poser de question. Désolé d'avoir un peu analysé les faits que j'ai publié: Trump vient d'annoncer qu'il passait en mode Venezuela contre l'Iran c'est à dire au delà des sanctions économiques, la guerre hybride. Et les Iraniens n'ont absolument rien fait du tout pour calmer le jeu. Nasrallah a carrément dit aujourd'hui qu'il allait conquérir Israël et aller prier à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, rien que ça. Et je vous passe les tweets du guide suprême ! Depuis le temps ils n'ont pas encore compris que c'est un chiffon rouge pour un tas de types ? Mais nous en France on s'en branle un peu de Jérusalem, quoiqu'en disent certains de nos dirigeants ça n'a pas l'importance stratégique du golfe persique...
  15. Non non et non. A un moment donné il faut avoir un niveau de partialité minimale pour être pris au sérieux: les Iraniens organisent annuellement des grandes manifestations de liesse au cours desquels ils scandent "mort l'Amérique", "mort à Israël" et ils brulent avec concupiscence des drapeaux américains et israéliens. Tout les ans depuis 40 ans ! C'est cela qui s'appelle se torcher le cul vraiment au maximum dans un drapeau ! L'équivalent anti-iranien n'existe nul part sur terre même si il est vrai que l'état d'Israël est très agressif contre le régime iranien parce que ce régime menace Israël de destruction. Je veux bien comprendre que les Iraniens se soient sentis insultés quand les Anglais ont capturé leur tanker, mais du coup je réalise que les Anglais aussi se sentent au moins autant insultés qu'on leur ai pris leur tanker. D'autant qu'en plus ils ont été maitre des océans au niveau mondial pendant 2 siècles et qu'aujourd'hui ils sont obligés de lire à longueur de forum de discussion une armée de troll dénigrer leur décision à Gibraltar et rire de leur mésaventure dans le golfe persique sans tenir aucun compte de ce que ça signifie pour les Européens de ne plus pouvoir naviguer dans le golfe persique et pour les Iraniens de ne plus pouvoir naviguer en Méditerranée. Croyez bien que l'impact est totalement disproportionné ! Dans le vrai monde pour l'Europe ça signifie la guerre. Les enjeux sont bien trop importants pour nous pour qu'il en soit autrement.