Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

web123_2

Members
  • Posts

    205
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by web123_2

  1. En gros le parlement européen est favorable à un report sans condition. Le brexiteternity.
  2. La maximisation des profits a TOUJOURS existé. La mondialisation, ça existe depuis des décennies. Cf la crise de 1929 sans parler de la première guerre mondiale ou aller encore plus loin avec la colonisation (qui était aussi une "maximisation des profits", ce n'était pas du tout par altruisme ou pour découvrir d'autres cultures). Le gros des pénuries est sur les molécules qui ne sont pas ou plus brevetées, donc profit très faible voire nul et pas de monopole (n'importe qui peut les faire du moment qu'il s'en donne les moyens). Si la France veut les faire, aucun problème, sauf qu'il faut du pognon. Et là il faut bien assumer nos choix collectifs au-lieu de nous sortir la même rengaine sur la mondialisation & co. La première demande des Français, et de beaucoup d'autres, est plus de pouvoir d'achat (eux aussi ils sont comme les multinationales si souvent décriées, ils veulent toujours plus de pognon et pour "maximiser leur profits/salaire" ils achètent le meilleur rapport prestation/prix). La mondialisation y répond, partiellement. S'il suffisait de sortir de la mondialisation pour régler nos problèmes, je crois que ça se saurait depuis longtemps. La mondialisation a ses défauts et aussi ses avantages, on l'a collectivement acceptée sans contrainte, et depuis des lustres. Pour revenir au brexit. En quittant l'UE le R-U va, temporairement au minimum, se "démondialiser". On verra si ça lui est profitable, si les Anglais en sont contents.
  3. C'est une sorte de (fausse) pénurie mondiale. Félicitons la bien pensance de gauche qui durant des décennies à diabolisée l'industrie pharmaceutique française. Elle s'est barrée. _____________________________________________________ Jamais décevante la presse anglaise : Hier, dans plusieurs journaux (The Sun, Telegraph entre autre), grosse pub (€€) pour le brexit :
  4. Bientôt on dira, de façon plus classe, "ça part en brexit".
  5. Pour faire court, le PM a demandé à la reine de suspendre le parlement (NB: le PM ne peut pas le faire) afin qu'elle donne une discours de "politique générale". C'est traditionnel. Les juges estiment que la durée de la suspension n'est pas justifiée par ce discours, mais par la volonté du PM de "museler" le parlement. La reine doit suivre les consignes du PM, la reine a fait confiance à un PM "hors-la-loi". La reine doit être politiquement neutre (donc elle n'a pas à juger l'action du PM ou du parlement, elle doit leure faire confiance). Beaucoup pensent que finalement elle ne sert à rien, mais elle n'a pas à servir un menteur. PS: j'suis pas un spécialiste de la vie politique anglais, vraiment pas. Donc à prendre avec des pincettes.
  6. L'avis complet : L'annulation de suspension est immédiat (à vérifier néanmoins), mais le parlement ne pourra pas ouvrir avant quelques jours. Si l'appel du gouvernement est rejeté, pour moi c'est le plus gros coup dur que subit Johnson. Beaucoup peuvent ne pas apprécier la politique "brutale" de Johnson, sans la rejeter car elle a des motivations légitimes. Mais ne pas respecter les règles et quasi insulter la reine, je crains pour Johnson que ça passe très mal.
  7. Il parait (j'suis pas Anglais, donc je ne peux pas le garantir) qu'il est TRÈS TRÈS mal vu de mentir à la reine :
  8. BOOM ! J'en comprend pas encore tout... (P'tain d'orthodoxie européenne - c'est bien ça qu'il faut dire ?). Màj : Attention, ceci n'est pas une blague. Je répète, ceci n'est pas une blague : Ce qu'il y a de bien avec la monarchie britannique, est qu'on peut faire comme si elle n'existe pas, elle ne sert à rien.
  9. C'est quasi une norme, et pas qu'au R-U, les populistes, les "anti-système", sont des élites qui viennent du système et en vivent. Depuis le temps qu'on parle de destruction du modèle français (même quand il y a la gauche il parait qu'il est déconstruit), normalement aujourd'hui il ne plus exister. Ou alors on nous raconte des conneries.
  10. Parler en français est so british : Et so Oxford également. Faut être de mauvaise fois pour l'accuser de populisme.
  11. Aucun Français s'ennuie avec le bojo : Ça c'est fait, dossier suivant. Boris ? On a bien progressé.
  12. C'est entre autre pour ça que Macron ne voulait pas d'un prolongation au-delà du 31/10.
  13. Si c'est confirmé, Johnson cherche un deal avec l'UE.
  14. Que dire du début de Johnson comme 1er ministre, en un mot? Fiasco. Pour prolonger Alexis, que peut faire Johnson ? Chercher un deal avec l'UE. Il fera peut-être une demande de report si la loi l'y oblige, mais s'il a un deal on s'en fout (vu côté UE, il y aura peut-être un "report technique"). Il cherchera a le valider le plus vite possible au parlement. Je ne sais pas si techniquement il est possible de boucler tout ça avant le 31/10. En tout cas l'opposition n'y a pas intérêt. Pire encore, même après le 31/10 l'opposition n'a pas intérêt à valider un deal, elle n'a pas intérêt à le faire avant des élections. Par contre, elle pourra difficilement s'opposer à des élections. Donc report pour voir si Johnson a une majorité et si le deal est enfin validé par le parlement. Démissionner.
  15. Un parti va aller aux prochaines élections sur l'annulation du brexit :
  16. Hum humm... https://www.theguardian.com/politics/live/2019/sep/09/brexit-latest-news-eu-no-deal-bill-royal-assent-boris-johnson-parliament-politics-live?page=with:block-5d769ac58f083106f4558622#block-5d769ac58f083106f4558622 Mais (!) Disons que j'ai pas tort, mais finalement t'as raison. Celui qui va négocier un accord avec le R-U après le brexit (s'il a lieu...) : Point important : Johnson bientôt champion du monde R-U !
  17. C'est là un point essentiel. S'il y a des élections en novembre (ou fin octobre), il est bien possible que l'UE accepte un report. Mais il n'est pas à exclure, bien que peu probable, que l'UE ne l'accepte pas car le contexte politique globale du R-U ne donne pas de perceptive de sortie. La décision de report doit être à l'unanimité. Si le R-U cherchait vraiment une sortie, s'il était sur une chemin, pour moi il n'y a pas de doute que l'UE accorderait un délai. Ce n'est pas le cas. Certains pensent que parce c'est un gros bordel il faut accorder un long délai (au moins 6 mois) pour que le R-U y mette de l'ordre. Je n'y crois pas. À mon avis l'UE accordera le minimum (sans que ce soit non plus le strict minimum). Elle devra fixer le calendrier et si le R-U ne le respecte pas => nodeal. Il y a aussi la question sérieuse du respect de la parole de l'UE. Le R-U, et plus spécifiquement le parlement, se fout de l'UE, il se moque des délais pour faire de la politique politicienne. Le sommet du 17-18 nous en dira plus. Mais je doute peu que ces 2 points (le bordel au R-U et le respect de la parole de l'UE) pèseront beaucoup. Beaucoup plus que le problème économique de court terme. D'ici là, à mon avis, il ne se passera pas grand chose. --------------------------------------------- Grave décision du parlement.
  18. On imagine que les négociations ont été intenses et difficiles pour l'accord de retrait. C'est peut-être le cas, je n'y étais pas. Mais l'après, deal ou nodeal, sera encore plus difficile. Par contre, le R-U étant sorti de l'UE (ou sur le chemin tracé par l'accord de retrait), le brexit ne monopolisera plus les institutions européennes. Ça sera traité comme a été traité l'accord avec le Japon ou le Canada. Ça prendra des années.
  19. Puisque c'est compliqué, on vous a fait un dessin :
  20. C'est en gros ce qui est prévu. La démarche est : - accord de retrait - période transitoire (qui est dans l'accord de retrait) - Durant la période transitoire on fait le nouvel accord. Période transitoire définie par rapport à l'ébauche de relation futur qui est également dans l'accord de retrait. L'UE s'est toujours, et aujourd'hui encore, dite ouverte pour discuter des relations futurs. Il est possible que le backstop qui horripile Johnson et est dans l'accord de retrait ne soit jamais utilisé.
  21. T'es un peu tordu non ? T'en as rien à foutre de l'avis de la France, mais tu veux connaître l'avis des autres pays. Arrêtez de caricaturer l'Allemagne. Parce que l'Allemagne est en récession avec le R-U dans l'UE, elle veut que le R-U reste dans l'EU ? L'Allemagne voudrait rester en récession, ça lui garantit une certaine stabilité qu'elle n'a pas si le R-U quitte l'UE ? C'est ça son intérêt de long terme ? Ça n'a aucun sens. La récession de l'Allemagne est liée à plein de facteurs. En tout cas l'incertitude sur le brexit n'aide pas du tout l'Europe. L'Allemagne, tous les pays, n'ont pas intérêt que ça traîne. Plus le temps passe, plus le coût du brexit sera élevé. Doit-on payer indéfiniment au-lieu de régler le problème ? L'impact d'un nodeal sur l'Allemagne est estimé à 100 000 chômeurs de plus. 100 000 chômeurs de plus, ça a été souvent une année normale en France sans qu'on le remarque trop. Est-ce ça être au bord du gouffre ? 100 000 chômeurs de plus alors que le pays est au plein emploi et avec un excédent gigantesque qui lui permet de gérer ça les doigts dans le nez ? Si tu as une solution pour une sortie douce qui plaise au R-U et sans que l'UE se fasse entuber, propose la, tu rendras service à beaucoup de monde qui la cherche depuis des mois. Les pays éloignés du R-U ne remarqueront quasiment pas le nodeal, voire pas du tout. La France fait parti des pays les plus impactés par un nodeal et on pense que le brexit a déjà trop traîné, alors eux... Ça te permet d'alimenter une liste de noms. Là où on en a rien à foutre de l'avis français, est qu'il y aura probablement des élections en novembre, donc la question ne se posera pas, il y aura un délai (petit). Effectivement. Moi aussi je veux que le R-U et l'UE trouvent une solution mutuellement bénéfique. Mais une fois qu'on a dit ça, on a rien dit.
  22. Et la marmotte... J'aimerai que tu nous dises comment tu gères un conflit quand une des deux parties exige le beurre et l'argent du beurre. Croix-tu que pour faire plaisir au R-U il faut lui accorder un libre accès au marché commun ET l'autoriser à y déverser tout ce qu'il veut sans contrôle même si ça ne respecte pas les règles du marché commun ? Ce qui est demandé au R-U n'est pas une "vengeance" d'un grief du passé, c'est ce qui est demandé à tous les pays et qui fait consensus parmi tous les pays.
  23. Le brexit, du moins la position dure du gouvernement britannique pour ratisser dans le brexit party, c'est aussi ça : Expérience personnelle. J'suis un fils d'immigrés, né en France, j'ai toujours vécu en France. J'ai obtenu automatiquement la nationalité française. Vers 35 ans je perds ma carte d'identité et je dois la refaire (#Banal). Je fais les démarches et derrière un guichet un type me dit que je dois prouver que je suis Français. WTF ? Je dis : "j'avais une carte identité française, donc je suis Français". Il me répond : "ça ne compte pas quand on a automatiquement la nationalité française". C'était à cause d'une loi Sarkozy à la con qui a été supprimé après. C'est déstabilisant (gigantesque euphémisme). PS pour Alexis qui semble ne pas avoir compris : J'ai dû donner mon livret de famille, mon extrait de naissance, prouver que j'ai résidé en France pendant x années, et d'autres conneries. C'est même pas l'aspect administratif qui m'a énervé, mais de réaliser, à 35 ans, qu'administrativement je ne suis pas Français (je n'avais même aucune nationalité) alors que, hors vacance, je ne connais que la France. C'est une lois de 2003. Elle n'a pas été supprimée, j'ai parlé trop vite, mais vite modifiée. Ce n'est pas pour me "victimiser", ça a été vite réglé une fois les papiers rassemblés. Ça a été un choc pour moi alors je n'ose pas imaginer l'horreur que vit la dame du tweet que je donne.
×
×
  • Create New...