SPARE

Members
  • Content Count

    24
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

23 Excellent

About SPARE

  • Rank
    Petit nouveau

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour Jésus, je suis en phase avec vous sur le phénomène d'indépendance idéologique. Il n'est en effet pas concevable de rêver un jour être autonome dans tous les domaines. Utopique et de toute façon irréalisable sauf à conquérir de nouveaux espaces et accaparer le maximum de ressources/richesses du moment (on a déjà essayé ...pas tellement efficace) --> épices, sucre, ressources minières, eau, hydrocarbures, charbon... Mais il est à mon avis pas juste de comparer le fait d'essayer dans la mesure du possible de récupérer une filière comme celle de la production de petit calibre et la "possession" de filières minières (laiton) qui géographiquement n'est pas envisageable et ne sont plus dans l'air du temps (humour). Dans un cas, c'est quelque chose qui peut s'étudier, avec la conclusion que ...ben non c'est pas envisageable pour des tas de raisons et l'autre, ben non paceke je ne vais pas envahir mon voisin pour récupérer son cuivre laiton, uranium, gaz, pétrole. Pour clore ou clarifier ce point, je ne suis pas arcbouté sur la volonté de recréer cette filière. Il s'agissait d'évoquer cette possibilité et de pouvoir collecter des données chiffrées plus concises qui nous permettent de nous éclairer collectivement sur les choix de nos industriels et politiques. Comme échangé en MP, il est aussi certain qu'en échange de certains marchés que nous dominons (transport, eau, énergies...) nous avons ou laissé à nos partenaires des filières qui doivent avoir une masse critique faute de quoi ce sont d'autres alliances qui pourraient s'approprier ces filières et là nous serions pour le coup complètement à poil. Donc oui, je préfère que nos amis belges, anglais, italiens ou autres soient nos fournisseurs que toute la filière s'écroule faute d'entente et parte à l'autre bout du monde. Et cela s'applique à tous les pans de nos industries et services. je vous renvoie au sort de Nokia, Ericsson, Alcatel-Lucent...fleurons de nos industries TELCO et qui sont retombés dans le fond du classement au profit d'autres émergents. Dommage, mais c'est la vie cyclique des produits depuis la nuit des temps. On peut le regretter mais il y aura toujours un petit malin pour innover ou killer le marché si vous vous endormez sur vos lauriers Voilà voilà
  2. Merci pour tes commentaires. Je suis plutôt en phase. Notamment sur le fait de maintenir une industrie qui soit pérenne, rentable (??) et qui puisse maintenir un savoir faire sur le sol national. A un coût pour la nation soutenable. Pour les formateurs, instructeurs...il s'agissait juste de pointer du doigt que réfléchir juste sur le coût unitaire d'une mun est une analyse primaire. Qu'il faut réfléchir en coût global et donc inclure les coûts directs en indirects ( compta analytique touça). Des diverses remontées terrain que j'ai pu collecter, de trop nombreux professionnels de la sécurité ne drillent pas ou plus assez alors qu'ils sont censés maitriser leurs armements respectifs. Cela va du LBDD jusqu'au fusil d'assaut. Le dernier incident en date à Mulhouse démontre une fois de plus qu'on ne doit pas faire l'impasse sur ce type d'entrainement. A noter cependant que toute la lumière n'a pas encore été faite sur cet accident et donc se garder de toute analyse du niveau discussion de comptoir.
  3. Bonjour à vous, je rebondis sur ce topic déjà ancien mais qui reste d'actualité. Ma petite expérience récente m'a conduit à tirer avec du 5,56 à plusieurs reprises depuis 1 an. Sans rentrer dans le détail, on considère que l'ensemble de mes petits camarades de jeux et moi-même avant consommé environ 700 cartouches/ pax + reyclage en fonction des missions à venir. Je ne rentre pas dans le détail du 9mm. Certes c'est un luxe que beaucoup d'unités n'ont pas ...ou plus. Mais même en considérant, grosso modo que 100 000 personnels du Minarm + 100 000 gendarmes + 100 000 policiers soient tenus de maintenir leur niveau. Avec une consommation moyenne de 500 mun/ an on arrive à des masses de 150M annuelles. Je n'ai aucune connaissance dans le calcul de coût de ce type de "produit", mais on devrait arriver à pouvoir à arriver à des valeurs proches de la concurrence étrangère à quelques % près. Peut-être me trompe-je, mais je serai intéressé si de fins connaisseurs pouvaient nous en dire plus. Certes, comme cela a été rappelé, le coût de la mun doit être pris en compte, mais ce n'est pas le seul (OPEX+CAPEX touça). Entretien des stands de tir, formateurs, formateurs de formateurs, gérer les déplacements...Bref. Toujours une histoire de coûts. Pendant ces séances qui sont chronophages, c'est moins de monde sur le terrain...et avec la RGPP, cela ne fait pas bon ménage. La France, ferait ainsi d'une pierre deux coups : Maintien acceptable d'un niveau opérationnelle de ses FDS Remise en place d'une chaine de production (a minima) avec tout le savoir faire nécessaire (hommes + machines) On récupère ainsi une "certaine" autonomie dans la production et le savoir faire de ces petits bouts de métal. A nos décideurs politiques de faire ces choix. Ils sont élus pour cela (du moins j'ose le croire). On peut appliquer ce même raisonnement pour tout un tas d'autres équipements dits stratégiques qui ne sont plus, ou presque plus produits sur le territoire (santé, énergie, transport...) Ne nous voilons pas non plus la face.Toute le monde veut du Made in France, mais tout le monde est-il prêt à en payer le prix. That is the question mon chère Watson. Pas sûr. car au final c'est kiki paye J'ai fait simpliste et par ellipse, mais en plein boulot et pas la capacité de faire long sur les modèles macro-économiques complexes ;-))
  4. A noter également la BD en plusieurs tomes "les sorcières de la nuit" aux éditions PAQUET. Superbes illustrations !!! Tiens je vais m'y recoller
  5. Petite contribution sur le sujet : Pour les opérateurs ayant les moyens de se passer de ce constructeur ou futurs concurrents chinois qui ne manqueront pas d'arriver sur le marché, pas trop de Pb pour garder un coeur de réseau non HUAWEI. Il existe des constructeurs fiables, reconnus (ALU, Nokia, Ericsson...) Le réseau d'accès pourra lui être équipés d'antennes 5G Huawei. Moins problématique en terme sécuritaire. Ces mêmes opérateurs ayant des intérêts en Chine pourront ainsi ménager la chèvre et le choux. Il se sourceront chez nos amis chinois pour les accès radio ET satisferons aux exigences de sécurité imposées par les GVT occidentaux pour le core network. Par contre pour les "petits" opérateurs (ATTENTION, pas de jugement de valeur), qui n'ont pas la même surface financière qu'un ATT, Softbank ou Vodafone, pas le choix économiquement parlant. Quand les commerciaux chinois arrivent avec des financements clés en main. Des ingénieurs et "consultants" mis à disposition par douzaines gratuitement comment voulez-vous refuser ?? pouvez-pas. Surtout quand vos actionnaires demandent du dividende. CQFD. Bref, faut faire baisser les CAPEX et OPEX. Faire monter l'EBITDAal et "en même temps" respecter les injonctions des politiques, que l'on peut comprendre. Ben ces boites privées dans leur immense majorité ne savent pas faire. Quand ces mêmes boites sont propriétés de l'état, le raisonnement reviens quasiment au même : Je veux bien garder la maitrise de mon réseau, sécurité toussa, mais cela veut dire se payer un coeur de réseau 2 ou 3 fois plus cher que le matériel livré clé en main l'empire du milieu. Mettez-vous à la place d'un ministre des télécoms d'un état limite côté artiche et résolvez l'équation. Vous avez 2h. Nos politiques (du moins ceux qui nous sont proches - OCDE...) sont bien gentils, mais comme toujours, génèrent en permanence de l'injonction paradoxale. Un peu comme la crise que nous vivons. la santé ça coûte cher, voire un pognon de dingue. Mais il faudrait qu'elle soit prête au coup de sifflet à répondre à la moindre chtite pandémie qui nous tomberait dessus. Ben ouais, pour avoir des services régaliens qui fonctionnent à peu près et qui pourraient absorber un surplus d'activité faut y metre le prix (santé, sécurité, justice, énergie, éducation...). Mais pour cela il faut que la peuple accepte l'impôt pour ce qu'il est. Un moyen de servir tous ses citoyens au mieux de ses capacités. Maintenant YAKAFOKON ;-))
  6. Obrigado Poti pour cet excellent post. Je conseille aux lecteurs en complément l'excellente BD "les enfants soldats du Paraguay" https://www.bedetheque.com/serie-62422-BD-Guarani-Les-enfants-soldats-du-Paraguay.html De superbes planches, une histoire crue, brutale qui rappelle celle des jeunes "immigrés" européens arrivant à NY en pleine guerre de sécession.
  7. Bonjour Clairon, pour y être passé il y a quelques temps, rien de spécial sur place. Quelques espaces vie encore actifs pour des sessions de formations (CAME CATE, FMIR, ...), mais rien de méchant. Rien n'empêche cependant certaines unités plus spécifiques d'y passer quelques jours. L'environnement est très "centre Europe". forêts, et champs ouverts, quasiment aucun relief. Il se prête assez à des manœuvres de taille section / cie. Salutations
  8. Sur le clic droit, je plussoie. Cela perd de son charme, c'est pour cela que sur d'autres postes j'ai indiqué " sans tricher" Cependant cela a le mérite de faire ou refaire découvrir des personnages qui ont fait l'Histoire. Ceux qui s'y intéressent iront fouiner sur le net/bouquins/films. Les sources sont multiples. Reste la 3° question en suspend (facile) et en bonus pour les connaisseurs, le "petit nom" du V'100 (Chaimite) commandé par le CNE qui est exposé dans un musée au Portugal. https://en.wikipedia.org/wiki/Bravia_Chaimite) Sayonara
  9. 3 questions pour le prix d'une : Qui suis-je ? Quel véhicule ? Quand ? Bonne chasse !
  10. Yes gentlemen, Il s'agit du 1°GAVCA (1st Fighter Group - 1º Grupo de Aviação de Caça), rattaché initialement au 350th fighter group de l'USAAF. Sur des P-47D (4 escadrilles de 12). Seul pays d'Amérique du sud à être entré en guerre durant la WW2, avec environ 25 000h. Cachaça pour tout le monde !
  11. Yes indeed, avec équipement 100% anglais. Les unités sont reconnaissables via leurs n° de bataillons cousus sur la manche (ici le 23° de Coimbra et peut-être le 34° Mangualde). Petit résumé de leur contribution durant la WW1 sur le front français : http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/lhistoire/nations-en-guerre/les-portugais-dans-la-grande-guerre.html Les fusées de la première photo servaient à alerter en cas d'attaque aux gaz. Et une bouteille de vinho verde bien frais pour accompagner le kouign amann !
  12. Bingo ! Une bouteille de cachaça !!! Pour finir :
  13. Mazel tov, Il a gagné un filet garni ! Manque plus que John Wayne dans le paysage.