Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FAFA

Members
  • Posts

    1,531
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by FAFA

  1. Je plaide coupable et l'assume pleinement. (J'aurais peut-être du mettre des émoticônes plus grands).
  2. Houlà, ne te méprends pas ! J'aurais dû mettre aujourd'hui et hier (mais ne connaissant pas bien les présidents et leur politique avant François Mitterrand je me suis abstenu). Ma remarque était pour le futur. Sans me mêler de la politique française on constate tout de même que les trois personnes qui ont le plus eu de voix aux dernières élections sont Emmanuel Macron, Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Admets qu'entre ces personnalités c'est le grand écart. Je ne dis pas que chacune de ces personnes n'est pas respectable, toutefois cela démontre que des changements très importants peuvent se produire dans un pays et relativement rapidement. C'est d'ailleurs la même chose dans beaucoup de pays. Pour cette raison il est tout simplement impossible de savoir comment se comporteront les futurs gouvernements dans 10 ou 20 ans qu'ils soient français, américains ou suisses.
  3. Désolé aussi, mais je trouve que c'est Herciv qui spécule. Je dis juste que si les Américains peuvent le faire, les autres les peuvent probablement. Pour ce qui est de dire on peut le faire mais on ne le fera pas c'est aussi de la spéculation. Quelqu'un peut-il me rafraichir la mémoire et me dire de quelle façon les F-16 Egyptiens (et des Emirats) ont été bloqué par les Américains car honnêtement je ne m'en souviens plus. Alors là tu m'excuseras mais c'est tout sauf rassurant. Pour commencer, la France a exporté ses avions récents dans un plus petit nombre de pays, donc elle a moins eu l'occasion de le faire et ensuite dire qu'elle ne le fera pas dans les 40 ans à venir c'est prendre un bien gros pari. En disant cela et afin d'éloigner toute ambiguïté, j'ajouterais qu'aujourd'hui la France a un gouvernement très respectable et je doute que ce gouvernement fasse des coups tordus à ses clients. Il est possible de continuer cette discussion sans fin mais je pense que c'est inutile. Lorsque la Suisse a acheté les Mirage III elle était complètement autonome dans leur fabrication et elle aurait pu fabriquer de nouveaux appareils presque de A à Z sans l'aide de personne (peut-être que la seule exception est le siège éjectable). Aujourd'hui c'est tout simplement impossible et par conséquent il y a toujours une forme de dépendance vis à vis du pays du constructeur. Le "question réponse" que j'ai posté prouve que cet aspect a été pris en compte et que des mesures visant à diminuer cette dépendance sont prises mais qu'elles ont leurs limites. Après dire que les Américains peuvent facilement bloquer les avions, cela reste à prouver mais c'est possible, mais alors il ne faut pas éluder le fait que les autres le peuvent probablement. Ensuite dire que les Américains n'hésiteront pas à le faire contrairement aux autres est de la pure conjecture. C'est le sens de mon propos depuis le début, rien d'autre.
  4. Ankara n’attendra pas la «permission» des USA pour une offensive en Syrie: https://www.lematin.ch/story/ankara-nattendra-pas-la-permission-des-usa-pour-une-offensive-en-syrie-917156740499
  5. C'est possible et je ne suis pas spécialiste de ce qui peut être fait au niveau informatique, mais j'ai l'impression qu'avec ce que dit herciv, pour les américains il serait possible de bloquer facilement les E-2D. En Suisse il y a eu exactement le même débat lorsque les Hornet ont été acheté car certains disaient que d'un clic les Américains pourraient empêcher les F-18 de décoller. Pourtant c'était avant l'an 2000 et il n'y avait pas ALIS ni une gestion centralisée de la MCO de la flotte. Encore une fois, ce que les Américains peuvent faire dans ce domaine, je pense que les constructeurs européens peuvent aussi parfaitement le faire. Je ne me souviens plus exactement ce qui s'était passé avec l'Egypte. Mais si tu fais mention d'un blocus des pièces de rechange c'est un autre problème et dans ce cas je te renvois au post un peu plus haut avec les réponses d'Armasuisse. Je n'ai pas dis qu'il fallait le faire, par contre combien de centaines de milliards devrait dépenser la Suisse pour créer un avion de chasse et ne pas dépendre des Américains ou des Européens? C'est la même problématique. Le post que j'ai mis précédemment explique que la Suisse connait cette problématique et qu'elle fait ce qu'elle peut pour la minimiser et qu'elle ait le moins d'impact possible, rien de plus.
  6. Tu spécules sur ce que les Américains désirent réellement faire. Les problèmes que tu mentionnes sont identiques pour les Eurofighter ou Rafale. Lorsque tu dis que la France ne le ferait pas tu sembles catégorique alors que pour les Américains cela te parait presque être une évidence qu'ils ont des plans pour le faire et qu'ils passeront à l'action. Le jour ou les US bloquent les avions suisses, japonais, norvégiens ou danois (et bien d'autres), je pense que les exportations de matériels militaires américains prendront fin dans de très nombreux pays. D'autre part avec ton raisonnement la France devrait y regarder à deux fois avant de s'équiper en E-2D pour la surveillance aérienne au-dessus de son groupe aéronaval. Peut-être qu'elle aurait intérêt à faire comme les Britanniques et à développer une solution tel que le Merlin HM.2 ASaC en adaptant un radar de surveillance aérienne sur un NH-90. Non ?
  7. Peut-être, mais tu spécules beaucoup sur ce sujet.
  8. Le problème ne serait-il pas le même avec un Rafale ou un Eurofighter?
  9. Voilà ce que dit Armasuisse concernant la dépendance: Quel est le degré de dépendance vis-à-vis du constructeur et de son pays ? La Suisse vise le plus haut degré d’autonomie possible. Cependant, une indépendance totale vis-à-vis du constructeur et de son pays est impossible du fait de la mondialisation. Pour que la Suisse puisse exploiter durablement l’avion de façon entièrement indépendante, il lui faudrait constituer un savoir-faire et acquérir toutes les pièces de rechange, ce qui serait beaucoup trop onéreux et inefficace au niveau économique. Sur les plans technique et financier, l’industrie suisse ne serait d’ailleurs pas en mesure de produire elle-même un avion de combat incluant tous les composants (p. ex. systèmes électroniques, capteurs). Quel est le degré de dépendance technique lié au F-35A? La Suisse s’efforce de garder la plus grande autonomie possible. Reste néanmoins qu’une absence totale de dépendances vis-à-vis du constructeur et du pays de fabrication n’est pas possible dans un monde globalisé. Le F-35A assure tout particulièrement bien la cybersécurité, car la cybergestion, la sécurité de l’architecture de calcul et les mesures axées sur la cyberprotection sont assurées de manière exhaustive. Il permet à la Suisse de déterminer elle-même les informations qu’elle veut échanger avec d’autres forces aériennes par liaison de données ou les données logistiques qu’elle veut renvoyer au constructeur. L’exploitation et la maintenance de l’avion seront effectuées en Suisse par les Forces aériennes et RUAG Suisse. Le F-35A est utilisé par un grand nombre de pays, notamment en Europe, où son nombre d’unités est le plus élevé ; cela réduit donc les dépendances d’un seul pays comme la Suisse. Les modèles d’avions de combat fabriqués en Europe sont d’ailleurs eux aussi équipés de systèmes permettant l’interopérabilité dont les composants technologiques proviennent des États-Unis (p. ex. liaison datalink, navigation par satellite). Qui détermine quelles données sont échangées avec le fabricant ? La Suisse décide seule quelles données échanger avec le constructeur Lockheed-Martin. C’est la Suisse seule qui détermine comment et quand le F-35A est engagé pour garantir la souveraineté sur l’espace aérien et protéger la population contre les menaces aériennes. Comment la plus grande indépendance possible est-elle assurée ? L’exploitation et la maintenance des avions de combat seront effectuées en Suisse. Les travaux pertinents seront effectués par du personnel suisse. Par ailleurs, le fait de détenir un stock de pièces de rechange permet de réduire la dépendance. Un objectif visé pour le calcul du paquet logistique pour les nouveaux avions de combat est qu’en cas de fermeture des frontières, et si l’approvisionnement en pièces détachées n’est pas assuré depuis ou vers l’étranger, la souveraineté sur l’espace aérien doit pouvoir être sauvegardée et l’utilisation des avions pour la formation et l’entraînement garantie pendant six mois environ. Enfin, les affaires compensatoires doivent renforcer la base technologique et industrielle importante pour la sécurité (BTIS) de la Suisse en facilitant l’accès à de nouveaux marchés et en apportant de nouvelles compétences. Voilà ce que disent ceux qui ont évalués les avions. Visiblement l'aspect de la dépendance a été pris en compte mais il est certain que quelque soit l'avion choisi, la technologie est telle qu'une totale indépendance comme avec les Hunter, Mirage III ou Tiger n'est plus possible. Dans une moindre mesure, il y a déjà une dépendance avec les F-18.
  10. C’est possible, mais ne pas oublier qu’après le block 4 il y aura le block 5 et ainsi de suite. A un moment il faut bien déterminer un choix. Es-tu vraiment certain de cela ? Dans le prix suisse il y a l’inflation qui est prise en compte. Est-ce le cas pour le Finlandais ? Cette prise en compte de l'inflation a fait ricaner beaucoup de monde mais je suis persuadé qu'elle a un impact très important sur les coûts d'acquisition d'un programme de longue durée et qu'en tenir compte c'est simplement du bon sens. Lors de l'achat d'un avion il y a inévitablement une certaine dépendance vis à vis du pays fournisseur. Pour ce qui est du verrouillage à distance es-tu vraiment certain de ce que tu racontes? Es-tu certain que les mêmes problèmes de dépendance ne seraient pas présents avec un Eurofighter ou un Rafale? Où as-tu vu que la Suisse allait faire partie de l'OTAN? Entre se rapprocher de l'OTAN et faire partie de l'OTAN il y a un fossé abyssal. Il faut tout de même faire attention avec les journalistes suisses qui accentuent ce qu'il disent car c'est leur fond de commerce et ce que souhaitent réellement les partis politiques et le peuple suisse. La France fait partie de l'OTAN et a-t-elle envoyé des troupes en Irak en 2003 ? Et les autres pays de l'OTAN y sont-ils tous allés (Allemagne...) ? Encore une fois, la Suisse est trèèèès loin de faire partie de l'OTAN et tu es en pleine science fiction. Le choix du F-35 ne change strictement rien. Le Japon, la Corée du Sud, Singapour sont-ils dans l'OTAN ? La Suisse à choisi un avion, pas une alliance. Lorsque le F-18 avait été acquis en 1997 il y avait déjà les mêmes remarques et dans les faits que c'est-il passé? Je te rappellerais que tant l'Eurofighter que le Rafale sont fabriqués par des pays appartenant à l'OTAN. Les valeurs de la Suisse sont occidentales. C'est un fait. C'est comme cela depuis plus de 70 ans et c'est également assumé depuis plus de 70 ans.
  11. "Poutine dit être prêt à aider Kiev à exporter ses céréales" . Enfin un peu de bon sens? Affaire à suivre. https://www.lfm.ch/actualite/international/la-russie-prete-a-aider-lexportation-des-cereales-de-lukraine/ https://www.swissinfo.ch/fre/toute-l-actu-en-bref/poutine-dit-être-prêt-à-aider-kiev-à-exporter-ses-céréales/47630488
  12. C'est bien pour cela que les opposants font de l'obstruction. Par contre, ce n'est pas que le Conseil fédéral qui dit qu'il faut valider rapidement le contrat, il y a aussi plusieurs partis politiques et une partie non négligeable de la population qui en a marre de ces basse manœuvre. Je pense que le Conseil fédéral n'a pas peur de perdre la face. Généralement les pays qui traitent avec la Suisse savent parfaitement que la démocratie directe a des spécificités. Par contre ce qui ennuie le Conseil fédéral, c'est qu'en attendant trop longtemps il y aura deux conséquences majeures. 1 le prix d'achat du F-35 augmentera certainement. 2 les Hornet ne seront pas remplacés suffisamment rapidement et cela demandera beaucoup d'argent pour les maintenir en service plus longtemps. Dans le programme d'armement de 2017, 0.5 milliards de francs avait été dépensé pour les maintenir en service quelques années de plus. Retarder encore une fois l'achat, c'est à coup sûr dépenser beaucoup d'argent supplémentaire pour permettre aux F-18 de voler encore en peu plus longtemps. https://www.vbs.admin.ch/fr/securite/armee/messages-armee/message-armee-2017.html#programme_d_armement De plus il devient de plus en plus difficile de trouver des pièces de rechange car tous les pays qui possèdent ce type d'avion procèdent à son remplacement. Ce ne sont pas que les verts, c'est plutôt une alliance de gauche. Par contre même dans ces groupements certaines personnes qui étaient contre cet achat se montrent désormais beaucoup plus favorables. Etant donné que nous avons déjà voté, je persiste à dire que ceux qui ont lancé cette initiative bafoue la démocratie directe. Pour ce qui est de l'OTAN, je ne pense pas que si le choix s'était porté sur l'Eurofighter ou le Rafale le débat aurait été différent. La seule différence majeure c'est que désormais beaucoup de pays de l'OTAN disposeront de F-35 ce qui créera plus facilement des synergies. Ne pas oublier qu'une armée ce n'est pas que de l'aviation. Ça c’est ta vision des choses mais c’est loin d’être la mienne. Les médias parlent sans savoir et cela amène ce genre de situations. Les signatures auraient pu être récoltées beaucoup plus rapidement, les opposants parlaient d'ailleurs "d'initiative express" se qui prouve bien que le but des opposants est d'enliser le projet. Cela devient un peu plus compliqué pour eux car ils n'avaient pas prévu la guerre en Ukraine. Il est vrai que généralement lorsqu'il s'agit du domaine militaire ils ne prévoient pas grand chose !
  13. Peut-être pour qu'ils n'aient pas envie de recommencer ailleurs? Ou peut-être à plus long terme pour que les nouvelles générations de russes ne veuillent plus du système en place et souhaitent que leur pays se tourne vers l'Occident?
  14. Le gouvernement veut aller de l'avant dans l'achat des F-35 et comme par hasard le nombre de signatures est tout à coup atteint ! Il faudra tout de même attendre encore un peu car il faut être certain que le nombre de signatures valables soit suffisant. Il faut être très fin au niveau du timing pour que l'obstruction soit la plus efficace possible. https://www.tdg.ch/lalliance-opposee-aux-f-35-a-recolte-100000-signatures-114290944586
  15. Voici des précisions: "La compagnie ferroviaire allemande "est en train d'extraire d'Ukraine des quantités massives de céréales en ce moment, via la Pologne en direction des ports du nord de l'Allemagne pour leur exportation", a-t-il précisé. "La Pologne a établi un nouveau régime frontalier avec l'Allemagne pour faciliter" cette opération, a-t-il précisé." https://www.bfmtv.com/economie/international/l-allemagne-aide-l-ukraine-a-exporter-son-ble-par-train_AD-202205260413.html Ce que je comprends, c'est que la compagnie allemande fournit le matériel ferroviaire et humain pour transporter les céréales et que les ports allemands seront fortement sollicités. Certainement qu'il y a un transbordement à la frontière Polonaise car il me semble que l'écartement des voies ukrainiennes est différent de celui de l'Europe, ce qui fait que les wagons allemands ne peuvent probablement pas circuler sur le sol ukrainien. Je pense que le nombre de wagons allemand mis à disposition pour cette opération doit être très important. D'un point de vue Russe, c'est peut-être un peu risqué de prendre pour cible un élément essentiel pour éviter la famine dans une partie du monde. Ils n'ont déjà plus beaucoup d'amis alors s'attaquer à cela serait peut-être symboliquement catastrophique pour eux et la propagande ukrainienne s'en donnerait à cœur joie. Tu remarqueras que j'ai mis beaucoup de conditionnel à tout ça. Au final, c'est une très bonne nouvelle car ces céréales réduiront le risque de pénurie mondiale.
  16. "BLÉ UKRAINIEN : PONT FERROVIAIRE ALLEMAND L'Allemagne a mis sur pied un "pont ferroviaire" avec l'Ukraine pour aider Kiev à exporter ses céréales, qui s'accumulent dans le pays à cause du blocus maritime imposé par la Russie, a indiqué le prochain chef des forces américaines en Europe, le général Chris Cavoli. "Nous pensons qu'il y a environ 22 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine, en attente d'être expédiées", a déclaré le général Cavoli à des élus du Congrès. "La Deutsche Bahn a récemment répondu à l'appel", a-t-il expliqué, "ils ont mis sur pied ce qu'ils appellent le pont ferroviaire de Berlin, sur le modèle du pont aérien de Berlin, pour réserver des trains au transport du blé ukrainien vers l'Europe de l'Ouest". Réputée pour ses terres très fertiles, l'Ukraine était avant l'invasion russe le quatrième exportateur mondial de maïs et en passe de devenir le troisième exportateur de blé." https://www.tf1info.fr/international/direct-guerre-ukraine-russie-pression-de-l-armee-de-poutine-sur-le-donbass-et-severodonetsk-les-informations-de-jeudi-26-mai-2022-2221007.html
  17. Apparemment bien que la Suisse n'envoie pas d'armement à l'Ukraine, elle participe pleinement à la bataille du rail. Les CFF (Chemins de fer Fédéraux suisse) ont fait parvenir à la compagnie publique de chemin de fer ukrainienne des câbles, des batteries ferroviaires, des valves et d’autres matériels permettant de maintenir l’exploitation ferroviaire. "Le DETEC souligne par ailleurs que les CFF et leurs homologues allemands (DB) et autrichiens (ÖB) «fournissent depuis longtemps (...) des trains pour mettre en sécurité des personnes réfugiées et transporter du matériel de secours". https://www.bluewin.ch/fr/infos/suisse/la-suisse-a-livr-plus-de-500-tonnes-de-mat-riel-l-ukraine-1225546.html#:~:text=La Suisse a livré à,de maintenir l'exploitation ferroviaire.
  18. FAFA

    Armée Suisse

    La commande de 60 Piranha pour les sapeurs de char est passée. Elle permettra de mettre hors de service une partie des plus de 300 M113 encore en service. Ils seront dotés de 60 lames de déblaiement, de 24 bras manipulateurs et de 12 charrues de déminage. https://www.ar.admin.ch/fr/home.detail.news.html/ar-internet/news-2022/mitteilungen-allgemein/vertragsunterzeichnung.html Avec cette commande et celle de 32 Piranha doté du mortier de 120 mm, auxquels devraient s’ajouter un nouveau lot cette années, la Suisse disposera de plus de 100 véhicules basés sur le châssis du Piranha IV. La logique veut donc que le Piranha IV sera le successeur des chars de grenadier à roue de type Piranha I, II et III dont plus de 900 exemplaires sont actuellement en service. La version IV a apparemment été préférée à la version V achetée par le Danemark et la Roumanie. Peut-être qu’avec une largeur inférieure le Piranha IV était mieux adapté aux infrastructures routières du pays ainsi qu’aux routes de montagne sinueuses. Il me semble que les M113 restants sont encore utilisés par les troupes d’artillerie. Si les priorités ne changent pas, le remplacement des moyens d'artillerie existants pourrait bien constituer l'un des achats majeurs de ces prochaines années. Je ne sais pas si des essais de matériel existants ont déjà été effectué mais par contre ce remplacement fait déjà l'objets d'études depuis plusieurs années. AGM/Donar, Archer, CAESAR, nouvel modernisation des M-109, autre option, l'avenir dira quel matériel sera choisi.
  19. Les partis politiques attendent le rapport traitant du sujet et qui sortira en octobre. Je pense qu'à cette occasion les débats entre politiciens seront vifs car par exemple le plus grand parti de suisse ne veut pas entendre parler de l'OTAN.
  20. Il faudrait faire une check-list pour Dassault afin de leur expliquer ce qu’ils doivent faire.
  21. Voici un très court reportage de la RTS sur la base de Payerne. Lors des cours de répétition, l’effectif passe des 400 collaborateurs habituels à plus de 1000 personnes. De 2 minutes 53 à 6 minutes 10 on y voit un exercice de sauvetage sur une maquette de F-18 et la journaliste questionne un des responsables de la base sur la venue des miliciens pour quelques semaines. Le mélange avec le personnel professionnel est abordé. En deuxième partie (à partir de 9 minutes 20) des miliciens s’occupant des avions sont interviewés. Ensuite un pilote donne son sentiment sur le fait que durant une période les avions ne sont plus uniquement préparés par des professionnels. https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/couleurs-locales?urn=urn:rts:video:13108787
  22. Oui mais la bêtise des uns n'a jamais excusé celle des autres.
  23. Juste pour info, le Gripen C est un très mauvais candidat pour ce genre de chose car il n'a pas l'allonge nécessaire. Le F-16, ils connaissent depuis le début des années 80 mais apparemment ils désirent du plus moderne et pour le F/A50 j'en sais rien. C'est loin d'être certain car il faudra regarder si dans quelques mois la Russie en aura encore les moyens. Si le but de tes interventions est de faire du trollage pour contrer du trollage, libre à toi. Désolé, mais c'est effectivement le cas. Les Danois n'ont que des F-16 comme avion de combat et il ont acheté des F-35 pour les remplacer. Tu as le droit de spéculer effectivement mais n'oublies pas que lorsqu'un nouveau chasseur entre en service dans une armée il est presque toujours plus cher que l'ancien. Penses-tu que le Mirage 2000 était moins cher que le Mirage F1 ? Penses-tu que le Rafale était moins cher que le Mirage 2000 ? Penses-tu que le successeur du Rafale sera moins cher que ce dernier ? Mais bon si tu veux continuer de dénigrer le F-35 fais-toi plaisir. Tu peux l'écrire sur le fil Belge, Danois, Allemand, Canadien, Suisse, Norvégien et plein d'autres. C'est ce qui est rabâché à longueur de postes. Tu peux aussi dire que la furtivité passive ne sert à rien, qu'il a peu d'autonomie (même si elle est équivalente à celle du Rafale), qu'il est peu manoeuvrable (ce que semble contredire les pilotes de F-16 qui ont fait leur transition), qu'il a une mauvaise disponibilité (même si cette dernière s'améliore régulièrement)... Effectivement. Le bashing a encore de beaux jours devant lui
  24. Oui complètement d'accord Exactement et comme beaucoup de pays l'ont fait ces dernières décennies, le Danemark a réduit le nombre de F-16 de son inventaire. Maintenant, avec une pression supplémentaire de la part des Russes, ils commencent à avoir des problèmes pour tout assumer avec si peu d'avions. De plus seuls 27 F-35 ont été commandé pour remplacer les F-16. C'est vraiment très peu. Je me demande si les militaires danois ne sont pas en train de préparer le terrain afin d'en acheter un lot supplémentaire.
  25. Mais pourquoi prendre la moindre information qui ne concerne pas le F-35 pour dénigrer cet appareil. Désolé mais à la longue ça devient vraiment très lassant.
×
×
  • Create New...