Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FAFA

Members
  • Posts

    1,496
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by FAFA

  1. Je pensais comme toi mais en lisant l'article j'ai vu qu'il était écrit: " L'adaptabilité du JDAM pourrait également signifier que la version anti-navire peut également être modifiée, en ajoutant peut-être l'un des kits d'ailes disponibles pour l'arme, pour une extension de portée très utile, ou en passant à l'un des corps anti-bunker. pour une meilleure pénétration". Ces adaptations seront-elles suffisantes pour mettre en difficulté les navires ?
  2. C’est une excellente remarque et je me demande si cette montée des coûts n’est pas inéluctable et qu’elle concernera tous les nouveaux projets d’avions de combat quel que soit le pays qui les développe. Les US ont déjà eu ce problème lors de la mise en service des F-15 dans les années 70. Le résultat a été qu’ils n’ont pas pu se doter du nombre d’avions qu’ils souhaitaient, d’où le développent de l’avion « bon marché » qu’est le F-16. Ensuite ils ont fait le F-22 et « le bon marché » est devenu le F-35. Aujourd’hui ils développent un remplaçant du F-22 qui devra disposer d’une grande autonomie et qui devra être capable de contrer les futures menaces chinoises pour les années à venir. Donc les prix vont une nouvelle fois prendre l’ascenseur. En corolaire, la quantité d’avions de combat de l’US Air Force devrait une nouvelle fois baisser. Cette hausse des coûts épargnera t'elle les futurs projets Européens ou Asiatiques, j'ai des doutes.
  3. Il faudra également regarder attentivement ce qui se passe chez nous. Cette histoire est à mettre au conditionnel car je l’ai entendue il y a très longtemps et je ne connais plus la source. De plus, je ne me rappelle plus si c’était à l’occasion de l’invasion de la Hongrie en 1956 ou de la Tchécoslovaquie en 1968 mais à cette époque, afin de détourner l’attention des médias, les stratèges Soviétiques auraient sérieusement envisagé d’empoisonner discrètement les eaux du lac de Constance. Ce grand lac étant une importante réserve d’eau potable pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse l’impact aurait été immense. De plus les eaux du fleuve qui ressortent de ce lac longe la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. L’attention des médias européens se serait alors reportée sur ce nouvel événement et l’invasion du pays de l’Est en question serait passé au second plan. Dieu merci ce projet ne s’est jamais concrétisé. J’espère que les Russes n’envisagent pas de détourner l’attention sur le conflit en Ukraine !
  4. FAFA

    F-22

    N'oublies pas qu'où y a d'la gen y a pas d'plaisir.
  5. FAFA

    Le F-35

    Voilà ce que dit l'article: "Il a été révélé hier que le ministère de la défense est en négociation avec le bureau de projet conjoint F-35 pour l'achat d'une autre tranche de jets F-35. Ce deuxième lot comprendra 26 appareils, en plus des 48 déjà sous contrat. La revue intégrée publiée en mars 2021 ne mentionnait que vaguement l'intention d'acheter "plus de 48" F-35. S'exprimant lors d'une session de la commission parlementaire de la défense, le maréchal de l'air Richard Knighton, chef adjoint de l'état-major de la défense, a précisé le chiffre exact pour la première fois en public. La tranche initiale de 48 jets déjà commandés sera livrée d'ici 2025 et M. Knighton a déclaré que le ministère de la défense disposait désormais du financement nécessaire à l'achat de 26 avions supplémentaires, y compris les coûts de soutien et de personnel. Cela portera la flotte britannique à un total de 74 appareils (moins le jet perdu dans un accident non fatal en mer en 2021). Dans les négociations avec Lockheed Martin et le JPO, le Secrétaire à la Défense a déclaré que le contractant devait démontrer des réductions des coûts de soutien et appliquer une plus grande urgence à l'intégration des armes britanniques. Les travaux d'intégration du Meteor BVRAAM et du SPEAR-3 ont commencé, mais il n'y a pas de date définitive pour leur entrée en service, qui dépend largement de la rapidité avec laquelle LM peut livrer la mise à jour du logiciel du bloc IV pour l'avion. Le coût de départ en vol d'un F-35B est actuellement d'environ 85 millions de livres sterling, de sorte que le ministère de la Défense dispose d'un levier considérable lors de la négociation d'un contrat qui pourrait représenter 2,2 milliards de livres sterling. On ne sait pas encore quand le Royaume-Uni peut s'attendre à la livraison de ce deuxième lot, mais il devra réserver des avions des séries de production qui sont divisées en "lots". L'objectif de LM est de construire 156 jets par an pour des clients du monde entier, mais récemment, des problèmes de COVID, d'inflation et de chaîne d'approvisionnement ont compliqué les négociations pour les lots 15-17 et le prix pourrait commencer à augmenter, inversant la tendance à la baisse au fur et à mesure de la montée en puissance de la production. L'idée que le Royaume-Uni puisse opter pour un achat séparé F-35B / F-35A est heureusement reléguée aux oubliettes, mais pour l'instant, on ne sait pas s'il y aura une troisième tranche de F35B. M. Knighton a fait remarquer que : "La décision d'acheter d'autres appareils au-delà de ces 74 sera prise au milieu de la décennie, en fonction de ce que nous déciderons de faire pour notre programme FCAS (Future Combat Air System). Il est parfaitement plausible que nous disposions d'une flotte de 138 appareils, comme nous l'avions décrit au début des années 2000". Si le Royaume-Uni se lance dans le FCAS, c'est-à-dire dans le Tempest et son UCAV associé, ses capteurs distribués et ses nouveaux composants de munitions, il est peu probable qu'il y ait des fonds disponibles pour d'autres achats de F-35 dans les années 2030. Le FCAS peut avoir trois issues possibles. (A) Surmontant d'immenses défis techniques, il sera le deuxième poste de dépenses de défense après la dissuasion nucléaire et la pièce maîtresse de l'industrie aérospatiale britannique, idéalement avec de multiples partenaires internationaux et acheteurs à l'exportation. (B) Un démonstrateur technique qui remporte un certain succès mais qui s'avère finalement hors de portée des capacités britanniques et qui est utilisé comme levier pour devenir un partenaire de premier plan dans un futur programme de développement de chasseurs américains. (C) Un échec qui conduit le Royaume-Uni à acheter davantage de F-35B et à remplacer le Typhoon par un appareil "sur étagère" acheté aux États-Unis, avec une faible contribution industrielle britannique. La RAF prévoit maintenant d'avoir 3 escadrons de F-35B en première ligne (4 étaient initialement prévus). Chacun d'eux aura un effectif de 12 à 16 appareils. Si l'on part du principe qu'environ 20 % des avions à réaction sont en maintenance à tout moment, il en reste environ 60 pour la "flotte avancée", qui comprend les avions affectés à l'OCU (207e escadron - formation des pilotes) et à l'OEU (17e escadron - unité d'évaluation opérationnelle basée aux États-Unis). Les 47 appareils restants, qui constituent la première tranche d'achat, assurent le strict minimum pour la capacité de frappe du porte-avions. En règle générale, le porte-avions sera déployé avec 12 avions à réaction (bien que ce nombre puisse être fréquemment renforcé par des avions de l'USMC). En cas d'urgence, deux escadrons totalisant 24 avions à réaction pourraient être déployés. Les porte-avions sont conçus pour embarquer jusqu'à 36 aéronefs à voilure fixe (plus des hélicoptères), mais le Royaume-Uni ne pourrait y parvenir qu'en cas d'extrême urgence, en interrompant la formation des pilotes et en perturbant gravement le cycle de maintenance. Bien qu'elle ne représente que 54 % des 138 appareils promis, une force de 73 jets offre un peu plus de profondeur et la possibilité de déployer 24 appareils de manière plus régulière sur le porte-avions. Bien entendu, cela dépendra également des autres tâches terrestres que la Lightning Force devra accomplir en plus de son rôle principal d'aviation navale". Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  6. Attention lorsque l'on parle de l'URSS et de la Russie. L'URSS c'était près de 300 millions d'habitants alors que la Russie c'est environ 146 millions d'habitants. Donc d'un point de vue effet démographique, les pertes doivent avoir un impact plus significatif aujourd'hui. Eh oui, l'empire a fondu !
  7. Autant je trouve que tes analyses sont souvent pertinentes autant sur ce coup là je ne suis pas d'accord avec toi. Ta remarque est valable pour les cas 2 et 3 émis par @JeanPierre. Par contre dans le dernier cas il s'agit tout de même d'une guerre nucléaire entre les Américains et les Russes. Dans ce cas, les avantages économiques, territoriaux ou d'autre nature n'ont plus d'importance. Les survivants se moqueront de disposer de terre rares pour leur téléphone. La seule chose qui deviendra prioritaire c'est de trouver de la nourriture, de l'eau potable et de se mettre à l'abri des éléments climatiques. Donc si les Chinois intervenaient dans ce dernier cas c'est tout simplement parce qu'ils n'auront pas envie de se retrouver à l'Âge de pierre. (j'ai pas dis l'âge de JeanPierre ).
  8. On est d'accord Un tel scénario c'est tout simplement ouvrir la boîte de Pandore. En cas d'utilisation de l'arme nucléaire contre l'Ukraine une ligne sera franchie. Poutine ne sera plus jamais fréquentable pour l'ensemble des nations occidentales. Le risque d'escalade sera énorme et la Chine sera de toute façon impactée ne serait ce que d'un point de vue économique. Donc je doute que les Chinois apprécient et se contentent de rester dans leur coin. Le risque d'escalade nucléaire serait tel qu'il est fort possible que la Chine ferait tout son possible pour désamorcer le conflit. La Chine gagnerait à intervenir car les Chinois habitent tout simplement sur la même planète. Dans un tel scénario ce n'est pas l'affaiblissement des Occidentaux ou des Russes qui devient l'enjeux mais la survie de l'ensemble de la planète. Dans ce cas les Chinois mettraient certainement beaucoup de conviction pour convaincre Poutine d'arrêter ses âneries.
  9. Tes dernières interventions montrent que c'est loin d'être le cas. Sait-tu vraiment ce que la Suisse achète pour son infanterie ? Par exemple dans les derniers achats il y a un nombre conséquent d'arme anti char composé de NLAW, de RGW90 (c'est devenu très actuel en Ukraine) et de M72 LAV pour les forces spéciales. Il y a aussi des Piranha emportant des mortiers de 12 cm ainsi que des mortier légers de 8.1 cm et des véhicules de reconnaissance. Ce ne sont que quelques exemples récents. Sans compter les drones destinés aux forces terrestres: http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/02/19/des-mini-drones-pour-la-suisse -868655.html http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/07/31/un-drone-supplementaire-pour-l-armee -869548.html Il y a encore de gros achats à faire pour l'infanterie mais pour le moment c'est la défense aérienne qui doit être renouvelée. Alors lis autre chose que le bashing incessant concernant cet appareil. Il y a des articles intéressants qui sortent de tant à autre sur cet avion et il est possible d'en avoir une vision très différente. Aujourd'hui j'ai toujours des doutes sur certaines spécificités du F-35. Par contre la plupart des arguments visant à le dénigrer sont tellement aberrent qu'ils en deviennent ridicules. D'ailleurs avec le nombre de F-35 qui augmente rapidement, d'ici quelques années il sera facile de savoir si cet appareil est un bon avion ou pas.
  10. L’US Army choisit Sig Sauer pour lui fournir de nouveaux fusils d’assaut de calibre 6,8 mm http://www.opex360.com/2022/04/20/lus-army-choisit-sig-sauer-pour-lui-fournir-de-nouveaux-fusils-dassaut-de-calibre-68-mm/ Cela signifie t-il que le nouveau calibre standard de l'OTAN va peu à peu devenir le 6.8 mm ?
  11. J'ai surtout l'impression que tu fais une petite fixette sur le choix du F-35. La Suisse a une armée depuis très longtemps et l'achat d'un nouvel avion correspond ni plus ni moins au renouvellement de sa flotte et non à un réarmement. La flotte d'avions de combat va passer de 54 à 36. Par contre le choix du F-35 dérange apparemment assez de monde pour que le nouvel argument soit devenu : la Suisse n'a pas besoin d'un nouvel avion de combat car cela ne sert à rien. @Skwse plaignait sur le fil Autrichien en disant: "Les investissement dans la défense (de l'Autriche)sont absolument indigents. Est-on vraiment censés respecter la clause de défense mutuelle en cas d'agression de pays se foutant à tel point de leur défense ? De ton côté tu dis que la Suisse ne devrait pas dépenser d'argent pour sa défense. Il faudrait savoir ! Maintenant si je te dis la France n'a pas besoin de Rafale car ses SNLE la mette à l'abri d'une attaque et ces derniers sont largement suffisant pour protéger son intégrité. De plus avant que les Russes n'atteignent la France ils devront traverser la Pologne, L'Allemagne et peut-être la Suisse donc autant dire que cela n'arrivera jamais.
  12. Avec le prochain retrait des Tiger la Suisse va renoncer à mesurer la radioactivité à haute altitude avec des avions de chasse. Adapter les nacelles sur F-18 serait trop coûteux. Par contre les appareils de mesure de la station du Jungfraujoch seront modernisés avec des capteurs nettement plus sensibles (Pour ceux qui ne connaissent pas la Jungfrau, il est possible d’y monter en train à plus de 3'500 mètres. C’est cher, mais la vue est à couper le souffle). https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-87978.html https://www.meteosuisse.admin.ch/home/recherche-et-collaboration/collaboration-internationale/vag/activites-nationales.html#:~:text=La station de recherche alpine,la surveillance de l'atmosphère. Les vols de mesure de la radioactivité étaient intensifiés durant certains évènements. Par exemple la catastrophe de Fukushima en 2011. https://www.rts.ch/info/suisse/3035726-pas-de-hausse-de-la-radioactivite-en-suisse.html Ci-dessous un autre article mentionnant l’impact de la catastrophe de Tchernobyl sur la Suisse : « la Suisse a reçu par exemple une quantité d’iode 131 équivalente en forme solide au volume d’un paquet de cigarettes » : https://www.swissinfo.ch/fre/sci-tech/radioactivité--c-est-la-dose-qui-fait-le-poison/29842668 Actuellement le Super Puma est toujours utilisé pour mesurer la radioactivité. Ci-dessous un article expliquant le déroulement d’une telle mission en 2021. http://psk.blog.24heures.ch/archive/2021/06/25/mesure-de-la-radioactivite-avec-un-super-puma -871253.html
  13. Que l’Autriche ne souhaitait pas mettre beaucoup d’argent dans sa défense est un choix discutable, mais c'est leur choix. Par contre ce qui me surprend c'est l'article présenté par @Skw le 7 avril. Il y est dit que l’un des aspects de la modernisation des Eurofighter était de les doter de missiles à plus longue portée de type AMRAAM. En fait je pensais que les avions autrichiens en avaient depuis longtemps ! Acheter un Eurofighter et ne disposer que de de missiles IRIS-T c’est un peu comme acheter un char Leclerc et le doter uniquement de munitions pour ses mitrailleuses sans acheter d’obus de 120 mm. C’est un non-sens.
  14. Ben non. Le sujet est la Suisse désire un nouvel avion de combat et cela bien avant le conflit Ukrainien. L'opinion d'une partie des Suisses semble sensibilisée aux questions de défense suite à ce qui se passe en Ukraine mais est-ce que cela durera dans le temps ? C'est difficile à dire. Par contre, la faible superficie pourrait peut-être être compensée par l'utilisation de pistes sommaires ou de Cavernes dans le milieu Alpin, mais je ne m'avancerais pas trop sur ce sujet.
  15. La Suisse a évité d'être impliquée dans la 2ème guerre mondiale mais malgré tout, la seule composante de son armée qui a combattu contre les Allemands est son aviation. Cette dernière nettement inférieure en nombre et en qualité était composée principalement de Messerschmitt 109. L'armée suisse n'a pas seulement pour vocation de se défendre mais elle est également utilisée pour éviter d'être entraîné dans un conflit auquel se livrent ses voisins et de leur servir de champ de bataille. Ensuite ça ne change pas grand chose, mais c'est 36 F-35 est pas 24. Pour terminer, tu peux pratiquer la guérilla avec les restes d'une armée régulière, par contre tu ne peux pas créer une aviation à partir d'une armée de type guérilla.
  16. Et c'est toi qui disait à un intervenant il y a quelques heures sur le fil "guerre Russie Ukraine" : "Merci de ne pas déformer mes propos avec des méthodes de trolling "
  17. Il est bien là le problème, c'est que tu parles d'hier et d'aujourd'hui alors que l'achat du futur avion de chasse est pour au mieux 2027, voir 2030. Alors oui, aujourd'hui on est dans l'émotionnel mais comment sera le continent européen en 2040 ou en 2050 ? Tu n'en sais rien et moi non plus. Par contre si à cette date tu as besoin d'un avion et que tu ne l'as pas, il sera trop tard pour envisager d'acheter quoi que ce soit.
  18. FAFA

    Le F-35

    L'article est long mais il est très intéressant. Merci pour le partage.
  19. Personnellement je ne trouve pas du tout que c'est dommage. Le peuple a déjà voté pour l'achat d'un nouvel avion et le F-35 était parmi les candidats. Donc relancer un processus de vote est tout simplement un moyen de faire de l'obstruction et c'est un abus flagrant de ce que permet de faire la démocratie. De plus ce que dit le sondage c'est le souhait du peuple suisse et non pas celui du gouvernement. Je trouve que ceux qui ont lancé cette nouvelle initiative ne respectent pas le choix du peuple et se moque justement de la démocratie. Apparemment je ne suis pas le seul à le penser. Peut-être que plus de gens comprennent que le monde n'est pas seulement peuplé de bisounours et que personne ne sait ce qui pourra se passer en 2040 ou en 2050 et cela indépendamment de ce qui se déroule aujourd'hui en Ukraine. Dans leur grande majorité les crises ou les guerres se matérialisent de façon soudaine. Ce jour là tu dois t'en sortir avec ce qui est en ta possession. Si tu n'as pas anticipé, c'est trop tard pour acquérir quelque chose de neuf afin de sauver les meubles.
  20. Que le nombre de 100’000 signatures récoltées soient atteint dans les délais impartis ne fait aucun doute. Je me méfie beaucoup des sondages et je les regarde avec méfiance. De plus, avant une votation il y a toujours une campagne durant laquelle il y a de nombreux débats dans les médias et cela peut modifier l’opinion d’une partie non négligeable de la population. Par contre dans le Sonntagsblick un sondage montre que l’opinion des Suisses en matière de défense a radicalement changé depuis la guerre en Ukraine : Selon ce journal, aujourd’hui l’initiative lancée par le parti socialiste « Stop F-35 » n’aurait aucune chance. 30 % des personnes voteraient contre cet achat alors que 64 % seraient pour. Même parmi les socialistes 47% de personnes sont tout à coup devenues favorables à l’achat de F-35. 54% des Suisses pensent même que l’achat des F-35 devrait être finalisé sans attendre le résultat de l’initiative. Alors que 41 % pense qu’il faut d’abord attendre le résultat. 55 % des Suisses pensent que les dépenses de la défense nationale devraient être augmentées, 28% qu’elles devraient rester identiques et 13 % qu’elles devraient diminuer. 56% des Suisses sont pour une collaboration plus étroite avec l’OTAN alors que 41% sont contre. L’article du journal se trouve ici : https://www.blick.ch/fr/news/suisse/sondage-representatif-le-peuple-veut-rearmer-la-suisse-id17413414.html
  21. Je ne sais pas ce que je dois comprendre. Mais si tu penses qu’il est souhaitable d’avoir de bonnes relations avec la Russie je te dis un grand oui. Si tu penses que la grande majorité du peuple russe est composé de gens bien, je le pense aussi. Si tu penses qu’il est souhaitable de laisser une porte de sortie à Poutine je dis oui. Si tu penses qu’il est préférable que la Russie se tourne vers l’Europe plutôt que vers la Chine je te dis encore oui. Si tu penses qu’il faut faire attention avec la Russie car elle dispose d’un arsenal nucléaire capable de détruire la planète je le pense aussi. Si tu penses que les sanctions économiques sont une mauvaise idée, personnellement je n’en sais rien. Je ne fais pas partie des va-t-en-guerre contre la Russie et je n'apprécie pas que les simples citoyens russes qui vivent chez nous soient mis à l’index pour des actes dont ils ne sont pas responsables. Par contre saccager l’Ukraine de peur qu’elle ne se tourne vers l’Occident me parait totalement intolérable. Poutine aurait pu intensifier ses relations économiques avec l’Europe. Avec cette guerre il a tout gâché et certainement pour très longtemps. C’est le risque lorsqu’un président reste très (trop) longtemps au pouvoir. Si Poutine n’avait fait qu’un ou deux mandats à la présidence pour une durée d’une dizaine d’années, je ne pense pas qu’il se serait lancé dans cette folle aventure. Bonne soirée. Non, je ne dis rien de cela. Par contre je suis contre le mariage forcé.
  22. Il y a un peu trop de couilles dans ton potage et il devient indigeste. Si pour toi choisir avec quels voisins tu as des affinités demande un courage phénoménal, c'est qu'il y a un réel problème. Je te rappellerais tout de même que les Ukrainiens bénéficient juste d'une opération spéciale de leur grand voisin et ami Russe qui n'a pour seul but que de les débarrasser des nazis !
  23. Lorsque tu parle de l’OTAN qui avance tu sembles oublier que ce sont des pays qui ont peur de la Russie et qui se sont mis eux-mêmes sous le parapluie de l’OTAN. Alors pour toi, qui doit décider de la destinée des pays d’Europe de l’est ? Les USA d’un côté et les Russes de l’autre qui se partage l'Europe comme au bon vieux temps de la guerre froide ? Les voisins européens cohabitent mais collaborent aussi avec la Russie. Tu en veux la preuve ? L’Allemagne, l’Autriche, les pays Baltes et bien d’autres ont accepté d’être très dépendants de la Russie en matière d’énergie et ceci en contradiction complète de ce que préconisaient les Américains. Ça leur est assez reproché ! C’était tout de même une façon de dire aux Russes qu’ils étaient considérés comme des partenaires fiables. De plus, l’Allemagne ou l’Autriche ne maintenaient que des armées disposant d’un faible potentiel opérationnel. Je trouve que ce n’est tout de même pas si mal comme main tendue ! Peut-être que tu trouves que c'est drôle, par contre les Suédois n'ont pas le même humour que toi. http://www.opex360.com/2013/04/26/laviation-russe-a-simule-lattaque-de-bases-militaires-suedoises/ https://regard-est.com/le-sous-marin-de-la-discorde-russo-suedoise Il y a des dizaines de cas semblables. Et pourquoi la Finlande devrait faire profil bas. Qui le décide ? Poutine ? Y a-t-il un gène chez les Finlandais qui les forceraient à faire profil bas ? En disant cela tu expliques parfaitement pourquoi les autres pays de l'Est se sont empressés d'entrer dans l'OTAN.
  24. Ce qui est certain, c’est qu’à l’exception d’une partie de l’ex Yougoslavie et de l’Albanie qui ne faisaient pas partie du Pacte de Varsovie, tous les pays de l’Est sans exception se sont précipités dans les bras de l’OTAN (je ne parle même pas des pays Baltes). Cela signifie qu’ils ont nettement préféré l’Occident à la tutelle « bienveillante » de Moscou ! Il faut dire qu’ils ont eu plus de 40 ans pour se faire une idée ! De quel droit la Russie pourrait décider de la destinée d’Etats souverains ? Lorsque l'on voit que des pays neutres comme la Finlande ou la Suède - les Suédois qui étaient d'ailleurs en pleine phase de désarmement - sont tellement harcelés par les sous-marins et la chasse Russe depuis plusieurs années, qu'ils en sont arrivés à envisager à entrer dans l'OTAN, on se dit que les anciens pays de l'Est ont vraiment eu raison de rejoindre l'alliance Atlantique.
×
×
  • Create New...