Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FAFA

Members
  • Posts

    1,541
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by FAFA

  1. Selon d’autres sources il y aurait déjà plus de 95000 signatures. La récolte des 100000 signatures nécessaires ne devant pas poser de problème, à mon avis la lenteur est voulue par les opposants à l’achat. Ils ont jusqu’à mars 2023 pour déposer les signatures à la chancellerie fédérale et sauf en cas d’urgence, les parlementaires se réunissent quatre fois par années pour prendre des décisions et voter les budgets. L’acquisition du F-35 devant être décidée cette année (je ne sais plus si c’est à la cession d’été ou à celle d’automne), les opposants à l’achat font tout simplement de l’obstruction en faisant durer le processus. C’est pour cette raison que certains parlementaires aimeraient que le processus d’achat soit finalisé avant que ne commence toutes les étapes d’une éventuelle votation. Ne pas oublier que le processus de votation comprend : le dépôt des signatures à la Chancellerie, la vérification de la validité des signatures, la vérification de la légalité de l’initiative, le lancement de la campagne dans les médias et enfin la votation. C’est long ! Les opposants se disent probablement que si le parlement décide de l’achat des avions avant que d’éventuelles votations n’aient lieu ils se retrouveront sur le devant de la scène médiatique, pourront crier au scandale et que les journalistes parleront d’eux durant des mois. Dans l'autre cas, si le parlement attend sagement que tout le processus de votation se termine, cela provoquera de sérieux problèmes dans le calendrier d’acquisition et certainement des surcoûts. Dans les deux cas ils nuisent au DDPS et c'est cela qui les intéresse. Les opposants se moquent que le peuple ait déjà voté sur cette acquisition et ils abusent tout simplement des possibilités offertes par la démocratie directe. C'est triste mais c'est comme ça.
  2. FAFA

    Le F-35

    J'ai ma petite idée mais cela reste très flou, donc plutôt que de répondre n'importe quoi, je préfère te dire que je n'en sais rien
  3. As-tu une source concernant cela ? Car moi j'ai simplement vu que la Suède avait supprimé le service militaire, ce qui montre qu'elle ne faisait preuve d'aucune agressivité envers ses voisins. Ensuite elle l'a réintroduit en 2017 car elle se sentait de plus en plus menacée par les Russes. https://www.lemonde.fr/europe/article/2017/03/06/supprime-en-2010-le-service-militaire-va-etre-retabli-en-suede_5089812_3214.html Ce genre de chose dépend du fonctionnement politique de chaque pays. Par exemple il me semble qu'en France peu de mesures sont adoptées à la suite d'un référendum. La population était attachée à la neutralité et ce n'est plus le cas. C'est justement pour cela que j'ai réagi avec peut-être un peu trop d'agressivité. Les sondages indiquent que la majorité de la population veut adhérer à l'OTAN. Les politiciens de ces pays n'ont aucun intérêt à aller contre la volonté de leur peuple. Ces dernières semaines il y a eu de nombreux reportages fait par des journalistes de différents pays ou des gens affirment qu'ils ont changé d'avis et que dorénavant ils souhaitent entrer dans l'OTAN. Par exemple le C dans l'air du 09.05.22 à partir de 47 minutes 30 secondes. Tu y verras l'avis de paysans finlandais dont l'un d'eux a sa maison à 20 mètres de la frontière avec la Russie. Il sont aux premières loges et ce qu'ils disent est très révélateur. Il y a aussi ceci: https://www.rts.ch/info/monde/13087782-le-gouvernement-finlandais-favorable-a-une-adhesion-sans-delai-a-lotan.html La Finlande ou la Suède ne sont pas parfaites mais ce ne sont pas des républiques bananières. Après il est toujours possible de dire que les sondages sont truqués, que les journalistes racontent n'importe quoi et que le gouvernement est corrompu, mais dans ce cas je ne peux rien faire pour te convaincre. Ce n'est pas mon raisonnement qui compte mais celui des populations locales. Les exemples de violation de l'espace aérien suédois sont très nombreux. J'en avais déjà posté quelques-uns il n'y a pas très longtemps. Si pour toi le basculement de la Finlande et de la Suède dans l'OTAN ne sont pas des répercussions géopolitiques majeures de la guerre en Ukraine, seule une troisième guerre mondiale avec missiles nucléaire sera digne d'intérêt. Mais dans ce cas il faudra poster très vite
  4. Non, ce n'est pas comme cela que ça s'est passé. Finlandais et Suédois sont harcelés depuis des années par la Russie (violation de l'espace aérien et des eaux territoriales). Pour la faire courte, le gouvernement suédois, en grande partie composé de bisounours, avait par exemple drastiquement réduit tout ce qui touche à l'armée et suite au forcing de la Russie (bien avant le conflit ukrainien) et ils ont dû se réarmer en catastrophe. Alors dans ce contexte parler de manipulation de sondages ou d'influencer la population pour donner une légitimité à un projet sans en apporter la moindre preuve me parait dans le meilleur des cas être de la méconnaissance et dans le pire des cas de l'indécence.
  5. FAFA

    Le F-35

    Je ne suis pas un spécialiste donc je n'en sais rien. Il me semble toutefois qu'il y a un système d'assurance qui est mis en place pour diminuer les impacts des fluctuations monétaires. Par contre même lorsque le contrat est signé, je crois que les paiements se font par tranches et sur une durée de plusieurs années. D'ici là le court du dollar peut encore considérablement varier à la baisse ou à la hausse.
  6. FAFA

    Le F-35

    Ça fait beaucoup de clients c*ns et aveugles. Mais tu ne devrais pas dire "ils sont forts ces ricains" car ce sont eux qui vont le plus en acheter et que cet avion constituera le plus gros contingent de leurs forces aériennes. Donc avec ton raisonnement ils devraient être encore plus c*ns que les autres. Pour ce qui est du F-16, tu contredis ce que dit @Schnokleu et je suis complètement d'accord avec toi. Par contre lors du "marché du siècle", lorsque les Norvégiens, Néerlandais, Belges et Danois ont acheté cet avion, il n'y avait pas d'équivalent sur le marché, ce qui montre (malheureusement) que les US avaient tout de même de l'avance dans le domaine. Concernant les commandes de vol électriques, il est vrai que Dassault excelle dans ce domaine. Mais pour ce qui est de l'avionique je doute que celle du Mirage 2000 (radar Tefal) dépassait beaucoup celle du F-16. On est bien d'accord, on parle des premières versions. Pour en revenir au F-35, j'ai l'impression que malgré tous les problèmes liés à ce programme, cet avion est en avance sur ses concurrents. Après, dans le cadre d'une guerre, il est toujours possible d'avoir de bonnes ou de mauvaises surprises. Par exemple le fait que sa furtivité lui permette de dominer les cieux et de descendre tous ses adversaires sans être repéré. Ou que suite à un piratage informatique aucun appareil ne soit capable de décoller et qu'il se révèle totalement inutile.
  7. FAFA

    Le F-35

    J'ai jamais dis le contraire, mais alors dans les exemples que je donne c'est aussi valable pour l'Eurofighter. Je parlais des pays producteurs d'avions et pas des ventes à l'exportation. L'exemple de l'Italie avec le F-35 est un peu spéciale étant donné qu'il y a une chaîne d'assemblage sur son sol. Par contre, vu que tu es devenu un grand spécialiste du F-35 (surtout de ce qui ne fonctionne pas bien ), sait-tu si Singapour a déjà passé sa commande de quelques exemplaires pour les tester de façon approfondie ou cette commande est-elle toujours en attente?
  8. FAFA

    Le F-35

    Les italiens voulaient initialement 131 F-35. En 2015 ils avaient drastiquement diminué leurs intentions d'achat. En 2020 revirement de situation et le total d'avions commandés passe à 90 exemplaires. A ce jour il n'est pas impossible qu'un nouveau lot soit commandé afin d'atteindre le chiffre de 131. Au début d'un nouveau programme d'avions de chasse les prévisions d'achat sont toujours très élevées. Prenons l'exemple de l'Eurofighter. Au début les achats devaient être de: 250 pour l'Allemagne 250 pour la GB 160 pour l'Italie 100 pour l'Espagne Au final les commandes ont été bien inférieures. (sauf pour l'Espagne qui avec sa récente commande de 20 Eurofighter Quadriga devrait dépasser les 100 exemplaires acquis). Prenons le F-22: nombre d'appareils prévus 700. Nombre d'appareils effectivement acheté: 187. Pour ne pas faire de jaloux prenons le Rafale. Au début la France envisageait d'en acheter 286 exemplaires. Je doute que ce chiffre soit atteint, sauf si les budgets militaires partent fortement à la hausse à cause de la récente guerre en Ukraine. Donc que le nombre d'avions initialement souhaité subisse des baisses est un phénomène récurrent qui touche la plupart des fabricants d'avions de combat et ceci depuis très longtemps.
  9. Le Royaume-Uni signe des accords de défense mutuelle avec la Suède et la Finlande: « Si la Suède était attaquée et se tournait vers nous pour nous demander du soutien, nous le lui apporterions », a commenté M. Johnson, lors d’une conférence de presse donnée au coté de Magdalena Andersson, son homologue suédoise. « Si un des deux pays devait subir un désastre ou une attaque, le Royaume-Uni et la Suède se porteraient assistance de nombreuses manières […] incluant des moyens militaires » « Nous sommes fermes et sans équivoque dans notre soutien à la Suède et à la Finlande. […] Il ne s’agit pas d’un palliatif à court terme, mais d’un engagement à long terme visant à renforcer les liens militaires […] et la défense de l’Europe pour les générations à venir » http://www.opex360.com/2022/05/11/le-royaume-uni-signe-des-accords-de-defense-mutuelle-avec-la-suede-et-la-finlande/
  10. C'était le Liechtenstein, comme quoi même les tout petit pays ont aussi de bonnes idées. Apparemment cette mesure a été adoptée fin avril. https://www.lematin.ch/story/lonu-impose-lobligation-de-justifier-tout-veto-513912785971
  11. Apparemment ces dernières semaines beaucoup de personnes sont devenues des va-t-en-guerre. Je suis le premier à être horrifié par ce conflit qui est totalement illégitime et qui fait payer aux civils Ukrainiens un très lourd tribut. Par contre je trouve l’attitude du Président Macron très responsable et c’est tout simplement une preuve d’intelligence de garder une forme de dialogue avec Poutine. Tout en soutenant sans ambiguïté l’Ukraine avec des sanctions et avec l’envoi de matériel, il continue de parler à ce dictateur. Personne ne sait ce qui se passe réellement dans la tête de Poutine, mais il existe une probabilité non négligeable qu’en se sentant totalement acculé ce dernier se livre à une escalade très dangereuse pour tout le monde. Les Ukrainiens seront peut-être un jour les premiers à bénéficier de la posture de Macron. Imaginons que tous les dirigeants européens aient la même attitude que Boris Johnson. Qui sur le continent pourrait aider à mettre fin à ce conflit ? En s’habituant à cette guerre et en la regardant quotidiennement on s’indigne à juste titre des exactions, des morts et des destructions. On commente la prise de telle localité, l’avancée ou le recul du front de quelque kilomètres ou la destruction de chars. Par contre on oublie que le risque de dérapage reste constant. Je me demande qu’elle serait la réaction de ceux qui en occident sont pour l’escalade et demandent une intervention militaire de l’OTAN, si une bombinette terminait sa course dans un champs Polonais ou Allemand. Car même si sur le plan conventionnel les Russes pataugent un peu, dans le domaine nucléaire ils disposent d’une écrasante supériorité. Ils en jouent peut-être, mais cela reste un fait.
  12. Je ne vois pas très bien le rapport avec les forces de l'OTAN. Les Russes et les Ukrainiens disposent à peu près du même matériel. Alors d'accord, les Ukrainiens ont reçu des missiles anti char et des manpad en provenance de l'Ouest mais pour la plus grande partie les armes des Russes et des Ukrainiens sont presque semblables. Non ?
  13. Les armées ressemblent de plus en plus à des clubs d'aéromodélisme.
  14. FAFA

    Armée Suisse

    Il me semble que depuis quelques années il y a un petit budget qui est attribué dans le domaine de "l'anti char" afin d'évaluer certains système et de définir si ils sont compatibles avec une armée de milice et avec la topographie de la Suisse. Mais dans combien d'années le projet aboutira ? L'un de gros morceaux des années à venir concerne le remplacement des obusiers M-109. Seront-ils une nouvelle fois modernisés ? Apparemment aujourd'hui il a été décidé d'augmenter le budget de l'armée: https://www.rts.ch/info/suisse/13079995-le-budget-de-l-armee-suisse-devrait-passer-de-5-a-7-milliards-d-ici-2030.html?rts_source=rss_t#:~:text=Le budget de l'armée suisse devrait être musclé rapidement,francs d'ici à 2030.
  15. FAFA

    Armée Suisse

    Les drones représentent une menace de plus en plus évidente. Quelques mois avant le début de la guerre en Ukraine une journée a été organisée sur la place d'arme de Bure dans le canton du Jura. A cette occasion, des technologies actuelles de défense contre les micro et mini-drones ont été présentées. https://www.youtube.com/watch?v=U4hQDPBW_Cs
  16. FAFA

    [Rafale]

    Ne pas oublier qu'un avion qui emporte 6 missiles et qui se fait descendre engendre la perte de 6 missiles. 50 avions abattus de cette façon représentent la perte de 300 missiles sans qu'aucun de ceux-ci ne soit tiré.
  17. La Russie continue de faire pression sur la Suède et la Finlande: https://www.20min.ch/fr/story/un-helicoptere-russe-viole-lespace-aerien-de-la-finlande-522698700293
  18. Pour ce qui est de la consommation de gaz, il faut préciser qu'elle représente environ 12% de l'énergie consommée en Suisse. Par conséquent, la part provenant de Russie doit représenter environ 5 %. Ce manque peu poser un gros problème mais il n'est pas colossale. Pour ce qui est des livraisons d'armes il n'y a pas de corrélation avec l'importation de gaz car c'est tout simplement la loi actuelle qui interdit de vendre du matériel militaire à un pays en guerre. Si d'aventure le Conseil fédéral ne tenait pas compte de la loi, il serait à coup sûr attaqué en justice par tout un tas d'institutions ou de partis politiques suisses. Actuellement un débat a lieu sur la scène politique à ce sujet, mais je pense que seule une votation peu trancher le débat. Paradoxalement, selon la loi il serait possible de vendre des armes aux belligérants, mais il faudrait en vendre aussi bien aux Russes qu'aux Ukrainiens ce qui ne se fera évidemment pas !
  19. Sur le même thème, Wimbledon a déjà exclu les joueurs(euses) russes de son tournoi ce qui a provoqué un peu de remu ménage dans le monde du tennis: https://www.24heures.ch/wimbledon-lexclusion-des-russes-une-decision-qui-passe-mal-991569276595
  20. Je ne sais pas ce que vaut ce média (donc à prendre avec des pincettes), mais il évoque quelque chose au cerveau. https://fr.metrotime.be/monde/vladimir-poutine-pourrait-bientot-se-faire-operer-le-cerveau-cause-dun-cancer-selon-un-proche-du-kremlin
  21. Je pensais comme toi mais en lisant l'article j'ai vu qu'il était écrit: " L'adaptabilité du JDAM pourrait également signifier que la version anti-navire peut également être modifiée, en ajoutant peut-être l'un des kits d'ailes disponibles pour l'arme, pour une extension de portée très utile, ou en passant à l'un des corps anti-bunker. pour une meilleure pénétration". Ces adaptations seront-elles suffisantes pour mettre en difficulté les navires ?
  22. C’est une excellente remarque et je me demande si cette montée des coûts n’est pas inéluctable et qu’elle concernera tous les nouveaux projets d’avions de combat quel que soit le pays qui les développe. Les US ont déjà eu ce problème lors de la mise en service des F-15 dans les années 70. Le résultat a été qu’ils n’ont pas pu se doter du nombre d’avions qu’ils souhaitaient, d’où le développent de l’avion « bon marché » qu’est le F-16. Ensuite ils ont fait le F-22 et « le bon marché » est devenu le F-35. Aujourd’hui ils développent un remplaçant du F-22 qui devra disposer d’une grande autonomie et qui devra être capable de contrer les futures menaces chinoises pour les années à venir. Donc les prix vont une nouvelle fois prendre l’ascenseur. En corolaire, la quantité d’avions de combat de l’US Air Force devrait une nouvelle fois baisser. Cette hausse des coûts épargnera t'elle les futurs projets Européens ou Asiatiques, j'ai des doutes.
  23. Il faudra également regarder attentivement ce qui se passe chez nous. Cette histoire est à mettre au conditionnel car je l’ai entendue il y a très longtemps et je ne connais plus la source. De plus, je ne me rappelle plus si c’était à l’occasion de l’invasion de la Hongrie en 1956 ou de la Tchécoslovaquie en 1968 mais à cette époque, afin de détourner l’attention des médias, les stratèges Soviétiques auraient sérieusement envisagé d’empoisonner discrètement les eaux du lac de Constance. Ce grand lac étant une importante réserve d’eau potable pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse l’impact aurait été immense. De plus les eaux du fleuve qui ressortent de ce lac longe la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. L’attention des médias européens se serait alors reportée sur ce nouvel événement et l’invasion du pays de l’Est en question serait passé au second plan. Dieu merci ce projet ne s’est jamais concrétisé. J’espère que les Russes n’envisagent pas de détourner l’attention sur le conflit en Ukraine !
  24. FAFA

    F-22

    N'oublies pas qu'où y a d'la gen y a pas d'plaisir.
  25. FAFA

    Le F-35

    Voilà ce que dit l'article: "Il a été révélé hier que le ministère de la défense est en négociation avec le bureau de projet conjoint F-35 pour l'achat d'une autre tranche de jets F-35. Ce deuxième lot comprendra 26 appareils, en plus des 48 déjà sous contrat. La revue intégrée publiée en mars 2021 ne mentionnait que vaguement l'intention d'acheter "plus de 48" F-35. S'exprimant lors d'une session de la commission parlementaire de la défense, le maréchal de l'air Richard Knighton, chef adjoint de l'état-major de la défense, a précisé le chiffre exact pour la première fois en public. La tranche initiale de 48 jets déjà commandés sera livrée d'ici 2025 et M. Knighton a déclaré que le ministère de la défense disposait désormais du financement nécessaire à l'achat de 26 avions supplémentaires, y compris les coûts de soutien et de personnel. Cela portera la flotte britannique à un total de 74 appareils (moins le jet perdu dans un accident non fatal en mer en 2021). Dans les négociations avec Lockheed Martin et le JPO, le Secrétaire à la Défense a déclaré que le contractant devait démontrer des réductions des coûts de soutien et appliquer une plus grande urgence à l'intégration des armes britanniques. Les travaux d'intégration du Meteor BVRAAM et du SPEAR-3 ont commencé, mais il n'y a pas de date définitive pour leur entrée en service, qui dépend largement de la rapidité avec laquelle LM peut livrer la mise à jour du logiciel du bloc IV pour l'avion. Le coût de départ en vol d'un F-35B est actuellement d'environ 85 millions de livres sterling, de sorte que le ministère de la Défense dispose d'un levier considérable lors de la négociation d'un contrat qui pourrait représenter 2,2 milliards de livres sterling. On ne sait pas encore quand le Royaume-Uni peut s'attendre à la livraison de ce deuxième lot, mais il devra réserver des avions des séries de production qui sont divisées en "lots". L'objectif de LM est de construire 156 jets par an pour des clients du monde entier, mais récemment, des problèmes de COVID, d'inflation et de chaîne d'approvisionnement ont compliqué les négociations pour les lots 15-17 et le prix pourrait commencer à augmenter, inversant la tendance à la baisse au fur et à mesure de la montée en puissance de la production. L'idée que le Royaume-Uni puisse opter pour un achat séparé F-35B / F-35A est heureusement reléguée aux oubliettes, mais pour l'instant, on ne sait pas s'il y aura une troisième tranche de F35B. M. Knighton a fait remarquer que : "La décision d'acheter d'autres appareils au-delà de ces 74 sera prise au milieu de la décennie, en fonction de ce que nous déciderons de faire pour notre programme FCAS (Future Combat Air System). Il est parfaitement plausible que nous disposions d'une flotte de 138 appareils, comme nous l'avions décrit au début des années 2000". Si le Royaume-Uni se lance dans le FCAS, c'est-à-dire dans le Tempest et son UCAV associé, ses capteurs distribués et ses nouveaux composants de munitions, il est peu probable qu'il y ait des fonds disponibles pour d'autres achats de F-35 dans les années 2030. Le FCAS peut avoir trois issues possibles. (A) Surmontant d'immenses défis techniques, il sera le deuxième poste de dépenses de défense après la dissuasion nucléaire et la pièce maîtresse de l'industrie aérospatiale britannique, idéalement avec de multiples partenaires internationaux et acheteurs à l'exportation. (B) Un démonstrateur technique qui remporte un certain succès mais qui s'avère finalement hors de portée des capacités britanniques et qui est utilisé comme levier pour devenir un partenaire de premier plan dans un futur programme de développement de chasseurs américains. (C) Un échec qui conduit le Royaume-Uni à acheter davantage de F-35B et à remplacer le Typhoon par un appareil "sur étagère" acheté aux États-Unis, avec une faible contribution industrielle britannique. La RAF prévoit maintenant d'avoir 3 escadrons de F-35B en première ligne (4 étaient initialement prévus). Chacun d'eux aura un effectif de 12 à 16 appareils. Si l'on part du principe qu'environ 20 % des avions à réaction sont en maintenance à tout moment, il en reste environ 60 pour la "flotte avancée", qui comprend les avions affectés à l'OCU (207e escadron - formation des pilotes) et à l'OEU (17e escadron - unité d'évaluation opérationnelle basée aux États-Unis). Les 47 appareils restants, qui constituent la première tranche d'achat, assurent le strict minimum pour la capacité de frappe du porte-avions. En règle générale, le porte-avions sera déployé avec 12 avions à réaction (bien que ce nombre puisse être fréquemment renforcé par des avions de l'USMC). En cas d'urgence, deux escadrons totalisant 24 avions à réaction pourraient être déployés. Les porte-avions sont conçus pour embarquer jusqu'à 36 aéronefs à voilure fixe (plus des hélicoptères), mais le Royaume-Uni ne pourrait y parvenir qu'en cas d'extrême urgence, en interrompant la formation des pilotes et en perturbant gravement le cycle de maintenance. Bien qu'elle ne représente que 54 % des 138 appareils promis, une force de 73 jets offre un peu plus de profondeur et la possibilité de déployer 24 appareils de manière plus régulière sur le porte-avions. Bien entendu, cela dépendra également des autres tâches terrestres que la Lightning Force devra accomplir en plus de son rôle principal d'aviation navale". Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
×
×
  • Create New...