Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Alberas

Members
  • Posts

    883
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Alberas

  1. Interview de Eric Trappier aujourd'hui sur ECORAMA - Il n' a évidemment pas eu de déclaration fracassante mais quelques infos intéressantes et quelques piques vers EADS. Je vous garantis pas un verbatim précis, mais c'est l'esprit de ses réponses : Léger retour sur les très bonnes performances de 2021 très bonnes perspectives pour 2022 avec des prises de commande en Rafale "historiques" : EAU + Grèce + Indonésie (les 42) + Serbie. Pour ces 2 derniers pays, il parle de délais en mois (edit: je vois mal la Serbie en vigueur en 2022) le CA 2022 sera en légère baisse du fait d'une moindre facturation en Rafale. C'est normal, ça correspond à des prises de commande plus faibles il y a 3 ou 4 ans. D'autres prospects sont en cours, mais pas cités. "on fait des plans stratégiques à 10 ans, mais c'est pas toujours les contrats les plus attendus qu'on signe" La production des Rafale est en train de passer à cadence 2. La cadence 3 sera enclenchée lorsque le contrat Indonésie sera en vigueur. L'Inde: "Ce pays a besoin de beaucoup plus que les 36 appareils qu'il nous a commandés" L'Europe de la défense: "On s'aperçoit trop tard qu'il aurait fallu y réfléchir depuis longtemps et, comme rien n'a été fait, les pays s'abritent naturellement sous le parapluie américain" Les leçons de la guerre en Ukraine: question "On constate que les drones turcs sont très efficaces et en même temps très économique. Croyez vous que l'Eurodrone soit une solution d'avenir" Réponse: l"'Eurodrone est sous maitrise d'oeuvre EADS. Nous ne fournissons que les commandes de vol (c'est normal, on est les meilleurs!). C'est à EADS de faire en sorte que le produit réponde aux besoins opérationnels. Nous, on a fait le Neuron, drone de combat furtif, avec 6 partenaires. Ca s'est très bien passé, ....". "l'autre constat qu'on peut faire est que les conflits modernes doivent se faire avec une très forte connectivité entre les forces armées. C'est déjà le cas avec le Rafale" Le SCAF et le NGF; Avec Thales et Safran, nous sommes les seuls européens à savoir faire un avion de combat, qui donne pleine satisfaction aux armées qui l'utilise. Ce savoir faire unique est l'héritage des décisions de DE GAULLE de doter la France d'une dissuasion nucléaire avec sa composante aéroportée. DA est le seul maitre d'oeuvre comPétent en Europe pour diriger le NGF. " Oui, on fera l'avion en coopération .... ou pas! " La taxonomie verte: "cette taxonomie qui empèche les petites sociétés d'accéder au financement est une hérésie. On se tire une balle dans le pied. Ni les USA , ni la Chine, ni la Russie ne vont dans ce sens." L'activité aviation d'affaires se porte très bien. On a ouvert le carnet de commande du 10X. Le cours de l'action: "On est sur une activité à long terme, on ne se préoccupe pas du cours de l'action au jour le jour. Mais je constate qu'il est très sous évalué" Merci de l'avoir posté. Vous pourrez vérifier si mon CR est correct
  2. Si c'est pour le "train jaune ", de Villefranche de Conflent à Bourg Madame, ça peut marcher ... c'est un train crémaillère Donc en cas de coupure de courant, le train ne bouge plus. En revanche, il faudra prendre un hamac pour se retrouver à l'horizontale
  3. L'éolien est non seulement une arnaque, mais après 20 ans d'investissements à coups de taxes, on a monté 8000 éoliennes qui défigurent les paysages et ne produisent que 7% de la production électrique française en 2021. On court après une chimère. Et pourquoi pas rester sur les 75% de production nucléaire, en France. Il faut pas oublier que désormais, les réseaux des pays européens sont interconnectés. On peut utiliser le'éolien allemand quand c'est intéressant et réciproquement.
  4. Bon, on va pas se balancer les avantages des uns et des autres. Ils sont décrits en long et en large dans tous les articles. En plus, on l'a déjà fait sur la Suisse et la Finlande et on a vu les résultats. Si, comme cela semble être le cas, la compétition va jusqu'au bout, l'Inde risque de se retrouver dans ses imbroglios habituels de programmes qui n'avancent pas. Le cas du programme de sous marins P75I en est un parfait exemple. Et là ils sont partis pour avoir un porte avions sans avions.
  5. Depuis des mois, on a parlé de prêt de quelques Rafale M, solution qui me paraissait peu crédible, puis, plus récemment, de la vente de 4 avions d'occasion. Ces hypothèses, plus les avantages concurrentiels réels du Rafale sur le F18, en particulier avec la communalité logistique avec l'IAF, plus le succès des essais à GOA, plus les problèmes dimensionnels du F18, plus... me faisaient penser que les faiblesses relatives du F18 ne justifiaient pas les frais d'une compétition perdue d'avance. Son seul avantage étant l'existence d'une version biplace. J'avais tort! Puisque Boeing semble ne pas vouloir lacher le morceau et a eu le temps de préparer 2 avions "aux petits oignons". Donc, s'ils viennent, c'est qu'ils sont sûrs du succès des essais (mais pas du marché)
  6. A long terme oui. Mais c'est d'abord la conso de charbon, puis celle de pétrole, puis celle de gaz. D'ailleurs le pb du gaz russe en Allemagne vient de l'arrêt (malheureux!) de leurs centrales nucléaires ET du remplacement des centrales charbon par du gaz, avec la bénédiction de l'UE. De plus, les énergies dites renouvelables étant par nature des énergies intermittentes, il faudra bien des centrales thermiques, et nucléaires, pour alimenter le réseau quand les conditions atmosphériques limiteront leur production
  7. Ce supportage a excité ma curiosité et ... ça existe! Le système Varifix • Modularité de montage : Varifix est un système de supportage permettant de répondre à toutes les problématiques de fixation d’équipement, tel que tuyauteries, gaines de ventilation, unités de climatisation…. • S’adapte au bâtiment existant : Il se compose de différents éléments de liaisons et de fixations : rails, consoles, raccord d’angle, écrou de rail, colliers, qui permettent de se fixer sur tout type de structure (acier, béton, maçonnerie) et de réaliser toutes les configurations. • Ce système permet de réaliser une multitude de supportsadaptés aux métiers de la maintenance l’industrielle, de l’électricien, deu climaticien, du plombier, du frigoriste, et du chauffagiste….
  8. Non, sur l'installation à l'aéroport de GOA. Comme pour le Rafale.
  9. Tout à fait. L'US Army avait déployé le réseau en AS pendant la guerre du golfe et ils en avaient été très satisfaits.
  10. Oh, la moralité est une notion à géométrie variable. Je trouve seulement que cet "arrangement" démontre l'incapacité du gouvernement irakien à maitriser son budget et probablement aussi à l'impossibilité d'accéder aux crédits export à un coût supportable . Ce n'est pas surprenant compte tenu des évènements passés. Donc vendre des Rafale neufs, donc F4, à un gouvernement financièrement exsangue, politiquement instable et ne maitrisant pas sa production pétrolière (cf le pétrole "Kurde") pose des questions et pas seulement sur son mode de paiement. Mais si le gouvernement français soutient ce marché, c'est qu'il y trouve un intérêt géostratégique. Ca je peux le comprendre, car l'Irak a des voisins qui ne sont pas vraiment no amis. Et si l'OPEP laisse l'Irak dépasser son quota de production sans protester ...
  11. Encore un succès de Thales ^pour l'équipement de l'US armyn en radios tactiques "software defined radio". THALES REMPORTE UN CONTRAT AVEC L'ARMÉE AMÉRICAINE POUR LE PROGRAMME COMBAT NET RADIO 16 MAI 2022 COMMUNICATION RADIO Fournit un élément clé de l'initiative de modernisation du réseau tactique intégré de l'armée américaine. Fournit une solution définie par logiciel et sécurisée pour mettre à niveau la flotte radio actuelle de l'armée américaine. Étend un partenariat fructueux avec l'armée américaine pour fournir des communications prêtes au combat. Thales était l'un des deux (2) fournisseurs à qui l'armée américaine a attribué un contrat de livraison indéfinie, quantité indéfinie (IDIQ) d'un plafond de 6 milliards de dollars pour fournir des radios tactiques avancées dans le cadre du programme de modernisation Combat Net Radio (CNR) de l'armée américaine. Le contrat concurrentiel de 10 ans pour le programme Combat Net Radio (CNR) comprend une période de commande de base de cinq ans et une période de commande optionnelle supplémentaire de cinq ans. Ce contrat a été attribué dans le cadre d'un effort visant à retirer son système radio terrestre et aéroporté à canal unique obsolète (SINCGARS). Dans le cadre du contrat de livraison indéfinie, quantité indéfinie (IDIQ), Thales fournira un CNR basé sur le système de radio tactique interarmées AN/PRC-148 Enhanced Multiband Inter/Intra Team Radio (IMBITR) - la dernière évolution d'une famille de radios de combat -radios vocales et de données tactiques éprouvées. Le CNR flexible, défini par logiciel et sécurisé permettra à l'armée américaine de remplacer en toute transparence l'ancien parc de radios R/T1523. Il continuera d'être compatible avec la forme d'onde SINCGARS existante, mais permettra à l'armée d'ajouter de nouvelles formes d'onde et des capacités améliorées pour répondre à l'évolution des besoins. Le CNR de Thales fournit au réseau unifié de l'Armée de terre un composant essentiel qui offre des capacités de communication robustes et sécurisées à la périphérie tactique du futur champ de bataille. "La Combat Net Radio perpétue la tradition de Thales consistant à répondre aux besoins émergents en soutien du combattant", a déclaré Mike Sheehan, PDG de Thales Defence and Security, Inc. dans l'architecture de l'armée, assurant la connectivité à la périphérie tactique. Conçu avec les systèmes du soldat à l'esprit, le Thales CNR est un ajustement sur mesure pour le réseau tactique intégré de l'armée. Le contrat CNR fait suite aux commandes de livraison passées par l'armée américaine en octobre 2021 pour la radio Thales à deux canaux AN/PRC-148D Leader et la nouvelle radio monocanal AN/PRC-170 Javelin. Les deux radios fournissent des communications vocales et de données portables aux combattants dans les conditions les plus extrêmes du champ de bataille. Fort d'une expertise de plus de 40 ans, Thales est un leader mondial dans le développement, la fabrication et le support d'équipements de radio logicielle (SDR) éprouvés au combat, répondant aux défis critiques de taille, de poids et de puissance (SWAP) environnements d'espace de combat restreints.
  12. Alberas

    [Rafale]

    Oui, oui, j'ai du loucher
  13. Je dis simplement que payer en pétrole un tel achat, c'est mettre un projecteur sur un marché "par essence" douteux! D'ailleurs je finis par rejoindre les questions de @Niafron sur les raisons d'un tel mécanisme très anachronique . Et je finis par penser que le journaliste a mal interprété ses informations.
  14. Tu t'entraines au jeu des 7 erreurs depuis quand?
  15. Alberas

    [Rafale]

    Presque .... mais c'est Visionics
  16. Tu parles de l'Irak ? Exact et en plus ils veulent doubler leur production. Mais franchement, vendre des armes à forte implication politique et médiatique à un pays comme l'Irak, classé dans les pays les plus corrompus, et le tout payé en or noir, ça sent pas très bon https://atalayar.com/fr/content/lirak-dynamise-le-secteur-pétrolier-en-accordant-des-licences-dexploitation-à-des-sociétés
  17. MBZ succède à KBZ Le président des Émirats arabes unis cheikh Khalifa est mort
  18. Evidemment si on rentre dans les détails, c'est plus complexe! Et ce serait bien que des experts en pétrole interviennent parce que mes connaissances sont très incomplètes! -C'est pas le ministère des finances irakien qui extrait le pétrole. C'est une des sociétés qui ont reçu une concession pour exploiter un gisement et qui, pour chaque baril extrait, versent une redevance à l'Etat Irakien. Supposons alors que Total soit une de ces sociétés. Je suppose aussi que la redevance varie en fonction du cours du brut, mais je sais pas comment. - L'Etat Irakien peut décider de réserver le pétrole extrait (en totalité ou en partie ???)à certains pays, par exemple à la France. Le tanker qui partira du port irakien transportera donc du pétrole destiné à la France et lui appartenant (via un trader je pense). Mais si la France a déjà assez de réserves, rien ne l'empèchera de revendre la pétrole et le tanker ira n'importe où ailleurs dan le monde.
  19. T'inquiète, c'est un mécanisme bien huilé En gros, tu prends un fournisseur de brut d'une qualité cotée en continu à la City, + un trader qui achète, transporte et revend le brut, + une banque qui gère le compte courant alimenté par le trader et qui paye l'avionneur pour le compte du fournisseur de brut. Et en plus, tu peux faire ça avec n'importe quelle matière première. Dans notre monde idyllique, tout s'achète, même la monnaie fictive Je pense que c'est le prix du marché au moment ou le trader achète le volume de brut correspondant à la prochaine facture de Dassault. Il faut seulement surveiller que l'Irak n' a pas prévendu plus de brut qu'il ne peut en extraire!
  20. Sais pas si c'est le bon fil, mais on reparle de l'Irak et du Rafale ... https://www.avionslegendaires.net/2022/05/actu/lirak-en-route-vers-un-double-contrat-rafale-et-h225m/
  21. Oui, je sais. C'est juste pour faire monter la pression L'article d'aujourd'hui il est là https://eurasiantimes.com/boeing-dassault-pr-teams-fire-salvo-at-each-other/
  22. https://www.hindustantimes.com/india-news/us-f-18-fighters-to-be-tested-for-ins-vikrant-at-goa-on-may-21-101649214644477.html Ca s'approche. Viendront? Viendront pas?
  23. Tu penses à ça?
×
×
  • Create New...