Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Alberas

Members
  • Posts

    1,458
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Alberas

  1. Nous espérons tous que ce sera le cas avant le 31 décembre 2021. Mais pour en revenir à un 3ème lot ... Si al Sissi avait voulu monter à 80 ou 100 Rafale, il aurait pu le faire en en commandant directement 60 ou 80 appareils avec un calendrier de livraison adhoc. Encore faut il avoir le budget pour ça. La Finlande peut le faire, mais pas l'Egypte. Le risque économique et le risque politique en Egypte sont trop forts pour que la France garantisse des contrats aussi élevés, sachant que l'encours des crédits français ne couvre pas que Dassault. Cela montre que la concurrence ne porte pas que sur les qualités de l'avion, elle porte aussi sur les qualités du financement.
  2. L'Egypte a commandé son 1er lot de 24 Rafale en 2015, et le 2ème lot de 30 appareils en 2021, mais toujours pas en vigueur. Que al Sissi souhaite en commander un 3ème lot, c'est très bien, mais il faudra attendre quelques années. -
  3. Des journaux locaux sur Google. Mais ça n'engage à rien! Ca fait partie des documents qu'on signe avec tous les pays pour que des industriels puissent discuter avec des clients potentiels.
  4. N'oublions pas qu'on est entré en période pré électorale. Mediapart et aussi Politis, qui sort des articles sur la "France immorale marchande d'armes", sont des publications de "la gauche-écolo-pacifiste" alliées des associations du type ATTAC ou ANTICOR. Macron, et nos entreprises, sont leurs adversaires privilégiés.
  5. Bon, une LOI de coopération en matière de défense a été signée avec le Bangladesh. Est ce que ça fait suite à une demande de prospection ou de proposition de Dassault (ou d'autres industriels) dans le pays? Pour ceux qui l'ignoreraient, la prospection est la 1ère autorisation octroyée par la CIEEMG dans le processus de vente. C'est très en amont d'une hypothétique vente, mais ça permet de transférer quelques infos au pays en question. L'autorisation de proposition est l'étape suivante.
  6. Les américains vont encore renforcer l'armée de l'air marocaine avec la vente de 20 F16 "dernier modèle (?)". Ce n'est pas anodin pour l'Espagne et c'est donc normal que la VP aille les rassurer.
  7. Alberas

    Le F-35

    La cour de jeux dont je parlais était "les pays du Golfe" On y a eu notre heure de gloire, surtout en KSA avec DCNS et Thomson-csf, les UAE avec Dassault et le GIAT... Mais c'était il a plus de 20 ans. Depuis, à de rares exceptions près, on s'est fait laminer par les USA, UK et même l'Italie et l'Espagne (TGV). Le Qatar est un cas à part. Il s'est mis bien avec tout le monde.
  8. La, je suis d'accord. On peut développer une version export à partir de la version nationale. Normalement, il y a une redevance à payer à l'Etat pour chaque vente export basée sur un produit national. Assez souvent, on arrive à l'éviter ou la minimiser.
  9. Alberas

    Le F-35

    Merci @herciv pour ce post. Donc, le projet EAU fait rage! Et dire que certains ne voulaient pas en parler! Mais que fait donc Dassault? ... La réponse est évidente. La France ne joue pas dans la même cour. Mais on ne peut pas s'en offusquer. Heureusement, il nous reste une chance: la susceptibilité des Princes du golfe face aux gros sabots des américains.
  10. Ouais! Dassault pourrait peut être même aller piquer du fric dans la caisse pour commencer tout de suite le développement. Pas besoin que la DGA étudie s'il n'y aurait pas d'autre solution que le 10x. Ca fera gagner du temps.
  11. Cites moi un matériel militaire développé par Dassault Thales, Safran, avec des crédits du Mindef, qui ne l'aie pas été pour répondre aux objectifs tactiques ou stratégiques de la France. C'est la raison d'être de cette industrie. Mais les industriels, eux, ne peuvent pas s'en contenter. Quand ils le peuvent, et quand le client paye pour, ils adaptent le matériel franco fraçais aux besoins du pays client. Quant au f35 et aux autres matériels US, ils sont définis, développés et fabriqués pour répondre aux armées des USA. C'est pareil pour tout le monde. Et bravo à la DGA de financer des contrats de "maintien des compétences" pour certains labos des industriels.
  12. Mais c'est bien évident D'ailleurs c'est pour cela que je me suis inscrit sur le forum. On y trouve de tout, et même quelquefois du très intéressant sur des sujets qu'on ne connaissait peu ou pas du tout. Il y a même des contributeurs qui dépassent les 10k messages. Ils doivent avoir un sacre durillon de comptoir eux aussi! Et peut être un avis motivé sur les EAU? A moins qu'on considère que ce n'est plus un sujet de "qui sera le prochain client.." A mon niveau, je ne peux livrer qu'une info partielle datant de 2008 (à peu près) quand le PDG de Thales avait reçu une lettre de boycot tant qu'il n'accepterait pas les nouvelles conditions d'offset aux EAU. Le bruit courait dans nos couloirs que ce refus des conditions d'offset venait d'un ordre du principal actionnaire de Thales, qui ne voulait pas que ce soit un précédent pour la vente de Rafales ... Depuis, Airbus a vendu des MRTT et Thales a vendu un satellite ...
  13. 7,5 M€ en 5 ans pour travailler sur un tel contrat ... c'est pas crédible, c'est du gagne-petit. Mais pour Mediapiss, dès que tu dépasse le SMIC, tu es suspect. Qu'ils aillent faire un tour à Koweit ou à Riadh. Là bas, il comprendra ce que coute le lobbying.
  14. C'est pas à Mme Irma que je posais cette question mais aux experts en stratégie du forum
  15. A quelques jours de l'ouverture du salon de Dubai, pensez vous que les Emirats annoncent l'achat de Rafale ou de F35,
  16. Les banques comme BNP ou SG n'investissent pas dans Dassault pour aider à ses ventes. Elles participent aux ventes en prêtant aux acheteurs étrangers, dans des pays où elles sont déjà implantées et où elles participent à la vie économique du pays. Elles y ont leurs contacts au niveau des ministères des finances et budget et aussi auprès de personnalités du monde de la finance et de la politique. Ce faisant, elles participent à l'effort de vente global. Mais la défense n'est qu'une faible partie de leurs activités. Mais avec la multiplication des mediapart et autres lanceurs d'alertes, elles ont la hantise de se faire accuser d'être complice des opérations de corruption dont on accuse souvent les vendeurs de matériel de défense. Et si c'était une banque publique adhoc qui finançait ces ventes, c'est alors l'Etat qui en serait accusé (alors qu'il est déjà accusé d'armer des dictatures, ...). Notre problème français est que nous vendons surtout dans des pays où de telles questions sont fréquemment soulevées. Beaucoup plus qu'en Norvège, Pays Bas ou Suisse.
  17. Evidemment. Mais pourquoi ne l'a t on pas encore fait?
  18. Je suis OK avec @Boule75et @Patrick sur la quasi totalité de leurs posts. Mais il y a quand même un bémol. La compétition entre les pays existe dans tous les domaines. L'expression "un pays n'a pas d'amis, il n'a que des intérêts" est appliquée par tous. Une co-opération n'est donc possible que chacun y trouve son intérêt. Les discusions sur le SCAF en sont une exemple parfait. Et c'est vrai qu'on a du mal à voir quel y est l'intérêt français. Mais dire que la France est "capable de se défendre de manière souveraine sans dépendre d'alliés ..." c'est historiquement faux et l'exemple des opex en Afrique démontre que ça l'est encore.
  19. Vous confondez les sociétés d'investissement et les business angels, qui investissent dans une société ou lui prètent de l'argent, avec les banques qui, dans le cas qui nous intéresse, prètent de l'argent aux acheteurs. Mais il est vrai que c'est un problème car les banques comme la BNP ne veulent pas se prendre les pieds dans le tapis.
  20. BPI n'est pas une banque et n'a pas le droit d'exercer dans le secteur de la défense.
  21. Ce n'est pas le montant total de tous les financements qui posent un problème. C'est le montant des encours garantis par pays. Les pays acheteur financent 85% de chaque contrat (avions, metros, centrales électriques, ...) par un crédit acheteur proposé par un pool bancaire et garanti par la Coface. Le problème est le plafond d'engagement que la Coface va accepter de garantir sur chaque pays en fonction du risque de défaut de paiement qu'il représente. Pour cela chaque assureur crédit analyse l'ensemble des encours du pays acheteur auprès de tous les pays préteurs. Mais quelques fois on va trop loin, comme en Grèce dans les années passées. Et là c'est le défaut de paiement. Donc, en résumé, il n'y a pas de lien entre l'Egypte et l'Indonésie. En revanche, l'activisme des lobbies verts et droitsdel'hommistes sont un problème si on ne bloque pas leurs velléités. D'autant plus que ces lobbies sont facilement manipulables par des intérêts adverses (Russie par exemple) Je pense cependant que les pays exportateurs tels que France, Allemagne, Italie, Pays Bas, Espagne s'y opposeront. Mais on risque un contrôle accru sur les CIEEMG et sur les risques de corruption dans certains pays.
  22. Alors là, vous êtes gonflés Vous me traitez d'arrogant parce que je dis que les industriels français, dans ce domaine d'avion de combat, ont les meilleures compétences. Alors relisez bien ce qui est écrit dans tout ce forum, parce que cette "arrogance" y est partout. En revanche, j'ai moi aussi un reproche, et même une condamnation, à faire à ceux qui ont utilisé ou défendu le terme "d'esclave". Il y a des mots qu'on ne peut pas utiliser, même au 2ème degré, parce qu'ils sont trop lourds de sens. Il y a une éthique à respecter.
  23. Je pense que ta formulation est au moins aussi arrogante que la mienne, surtout pour dire la même chose, à savoir que, dans ces domaines particuliers, les industriels français sont technologiquement plus avancés que les Allemands et les Espagnols. Et quand je mentionne que Thales a des filiales ou des coopérations dans quasi tous les pays européens (je connais moins bien SAFRAN) je ceux dire qu'elle est particulièrement bien placée pour transférer et coopérer avec les sociétés des pays concernés. Et la je ne parle pas d'offset, mais de vraie co-développement, du même genre que celui que tu évoques sur la voilure. A ceci près que s'l n'y a pas d'autre choix possible que EADS dans ton exemple, il faudrait s'assurer que son bureau d'études ne soit pas en France!.
×
×
  • Create New...