Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Alzoc

Members
  • Posts

    175
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Alzoc

  1. ça veut dire une espérance de vie en baisse, un niveau d'éducation en baisse, moins de confort matériel. Tout est corrélé à la quantité d'énergie dépensée par tête de pipe. Les conséquences du réchauffement climatiques continuerons à s'aggraver, pas grand chose à faire de ce point de vue là (à moins de faire en sorte que la population mondiale ne chute drastiquement et rapidement). D'un point de vue moral nous n'avons aucun droit d'empêcher les pays en voie de développement de dépenser suffisamment d'énergie pour atteindre le plateau sur la courbe. Techniquement la France et les nations européennes sont déjà à l'optimum en terme de "confort"/dépense d'énergie ... et on sait qu'on a encore des effort à faire en terme d'efficience énergétique. Et même si on fait des miracles en terme de dépense énergétique ça restera peanuts au niveau mondial à côté des géants en terme de populations que sont la Chine et l'Inde (qui ont encore du rattrapage à faire en terme de dépenses énergétique). Le problème racine reste et restera toujours la surpopulation. la Terre est un système fermé et on est déjà largement trop nombreux pour les ressources qu'elle peut offrir. Tout l'enjeu de ce siècle (et peut être du prochain) sera de ralentir au maximum la vitesse à laquelle la température va augmenter tout en tentant de pallier aux conséquence de ce réchauffement (inondations, baisse des rendements agricoles, températures extrêmes) ... ce qui va demander encore plus d'énergie. En soit il faut se préparer à augmenter de manière massive la quantité d'énergie disponible dans le monde entier tout en limitant l'impact environnemental de cette production d'énergie (ce qui est contradictoire). Ça veut dire, dans le moins pire des cas, du nucléaire partout où c'est possible avec un peu de renouvelable là où c'est adapté. Tout ça pour nous faire gagner du temps et nous laisser le temps de nous adapter aux conséquences du changement climatique. Plus le changement sera rapide plus le mur qu'on se prendra dans la tête fera mal (guerres, pénuries d'énergies, famines, etc). Les seules issues possibles sont soit une diminution drastique de la population mondiale, soit de gagner assez de temps pour qu'on soit capable d'accéder aux ressources spatiales (et donc repasser dans un système semi-infini). C'est comme pour le COVID, tu étale le nombre de cas dans le temps par des mesures de prévention pour ne pas saturer tes urgences et gagner du temps en attendant un vaccin.
  2. Il y a probablement aussi la question de la corruption à prendre en compte. Même si d'après ce que j'ai compris les échanges en cryptos ne sont pas fondamentalement moins sécurisés et transparents que ceux utilisant des monnaies classiques (on peut retracer l'historique complet des transactions), les cryptos facilitent cependant grandement le blanchiment d'argent (conversion d'argent sale en bitcoins, puis reconversion en monnaies réelle et voila!). Les utiliser comme monnaie officielle ne va que faciliter ce processus, surtout dans des pays pas nécessairement très propres niveau corruption. Corrigez moi si je me trompe, mais un des intérêts majeur de ces monnaies pour des entités étatiques est qu'elle sont plutôt décorrélées des monnaies classiques et contournent donc le dollar et ce qui va avec. C'est le cas principalement parce qu’il n'existe pas toujours de lois et réglementations les concernant au niveau national et encore moins au niveau international. Le jour où tout le monde arrivera à se mettre d'accord sur les règles à appliquer pour limiter les risques liés à la criminalité, elles ne présenteront plus aucun avantage par rapport à une monnaie classique.
  3. Tout le monde est en train d'adopter le multicam ou équivalent. Que les États-Unis aient encore des problèmes et qu'un camouflage unique impose des compromis pour certains type d'environnement ou de luminosité je veux bien l'entendre. Ça ne rends pas le concept mauvais pour autant. Même des "petites" nations comme la République Tchèque sont en train de s'y mettre : De gauche à droite : Leur ancien camo Vz. 95 forêt, le MAD21 (équivalent multicam), et le Vz. 95 désert En situation avec le multicam US en plus pour comparaison.
  4. Il y avait déjà eu un concept présenté par Nexter à l'IDEX 2019. Deux drones portés dans un caisson sur la nuque de la tourelle du Leclerc. Un relié par un câble au char et servant à faire de la reco dans l'environnement immédiat et un autre drone avec une autonomie de 30 min et une vitesse de 40 km/h (soit en théorie 20 km de portée max). https://www.edrmagazine.eu/idex-2019-nexter-launches-the-augmented-leclerc-uavs-becoming-the-long-eyes-of-the-mbt Le genre de solution (relativement) facile et rapide à intégrer sur le Leclerc si jamais on en avait besoin dans un environnement de type Ukraine. Avantage majeur du drone filoguidé, il a potentiellement une autonomie virtuellement illimitée et sera pratiquement impossible à brouiller.
  5. Petite parenthèse matériaux : C'est difficile à faire de manière industrielle (et donc ça coûte cher) mais en soit le principe n'a rien de révolutionnaire. Il faut faire un petit peu attention à la composition mais principalement ça vient de la vitesse de refroidissement de ton acier qui doit être très rapide pour que la taille des grains ne se compte plus en dizaines de µm mais plutôt en centaines de nm : En soit pas très compliqué pour une petite pièce d'acier, ça devient plus coton si ta plaque à une grande surface et surtout une grosse épaisseur. Un matériau cristallin (quel qu'il soit) dont tu réduis la taille des grains devient plus rigide (augmentation du module de Young E sur le schéma) donc il faut plus de contrainte (force appliquée par unité de surface) pour le déformer (la dureté va également avoir tendance à augmenter). Par contre en contrepartie la taille du domaine plastique (plage de déformation pour laquelle le matériaux va se déformer de manière irréversible mais sans casser) en rouge sur le diagramme va diminuer. Donc tu as un matériau qui va pouvoir se prendre des contraintes potentiellement plus élevées et se déformera moins mais qui va être cassant (et qui va casser de manière brusque). C'est bien si c'est juste une plaque frontale qui sert à briser ou à induire des contraintes dans le pénétrateur de la flèche, c'est très mauvais si c'est de l'acier structurel. Donc l'acier nano-grains du Type 10 c'est, comme toujours en métallurgie, un compromis entre les différentes propriétés désirées et la capacité à le produire repose avant tout sur du savoir faire industriel. La France est parfaitement capable de faire la même chose (et c'est peut être le cas sur le Leclerc ou des véhicules plus récents pour ce qu'on en sait), on est tout aussi bon que les Japonais en métallurgie (probablement idem pour l'Allemagne d’ailleurs). Le super acier Japonais, c'est honnêtement juste du marketing pour le coup...
  6. Parce que le système de veto au conseil de sécurité bloque tout si ne serait-ce qu'une des cinq puissances est gênée par la résolution proposée. Et accessoirement qu'aucun des cinq ne s'est privé de l'utilisation de son droit de veto quand ça l'arrangeait (ce qui a complètement galvaudé la valeur de ce veto et par rebond des institutions de l'ONU). Je ne sait plus si c'est sur ce fil que je l'avais vu passer mais il y avait eu une proposition de je ne sais plus quel pays qui avait demandé que chaque utilisation d'un veto soit au minimum justifiée. Ça ne coûte pas grand chose et ça permettrai de mettre à jour l'hypocrisie de certaines décisions (et un peu plus de transparence sur des décisions aussi importantes est souvent souhaitable).
  7. Mais l'arc frontal protégé contre cette munition est probablement beaucoup plus étroit que sur un MBT classique. Il a bien fallu diminuer le poids sur le Type 10 (43 tonnes) et une fois que le volume intérieur a été réduit le plus possible (chargeur automatique, suspensions oléopneumatiques externes, etc) et qu'on a utilisé les meilleurs solutions technologiques disponible (ce qui a un coût), la seule option restante pour diminuer la masse est d'amincir le blindage latéral (exit les jupes de surblindage avant sur la caisse et le blindage latéral de tourelle). Le blindage du Type 10 peut certainement arrêter une flèche de 120 frontalement, mais il faut limite qu'elle arrive pile à 90°
  8. Officiel! La Bretagne annonce une «opération militaire spéciale» visant à «dénormandifier» le Mont Saint-Michel
  9. Le président français est coprince d'Andorre avec l'évêque d'Urgell : https://fr.wikipedia.org/wiki/Andorre#Organisation_politique
  10. Surtout sachant que les normes techniques ferroviaires ne sont pas toujours les mêmes d'un pays à un autre (cf Thalys). De mémoire les ICE fonctionnent sans problème sur le réseau français (au moins une partie) et réciproquement pour les TGV mais c'est vrai que des trains médicalisés qui pourraient être mis à disposition n'importe où en Europe ça aurait de la gueule :
  11. De mémoire à aider en terrain boueux. On l'attache sous les chenilles à l'avant, ce qui améliore un peu la traction. Le char avance, on récupère le tronc à l'arrière et on le replace à l'avant. https://www.tankarchives.ca/2016/03/the-log.html Personnellement, je ne me souviens pas avoir jamais vu de photo ou film où on voit le tronc être utilisé en situation réelle. Edit : Autant pour moi en cherchant un peu j'ai trouvé une vidéo qui montre le processus complet (probablement à l'entraînement)
  12. Et je suis d'accord avec ces personnes là. Même en oubliant le côté historique de la IVème, les pays fonctionnant à la proportionnelles autour de nous ne donnent pas particulièrement une bonne image du système. Que ce soit l'immobilisme et le clientélisme régional en Allemagne, la Belgique qui a passé plus d'un an sans gouvernement (et donc où des fonctionnaires non élus gouvernaient de facto) (Cf corrections de @mehari ci dessous, ça reste néanmoins une situation de blocage), l'Autriche et les Pays-Bas où des partis d'extrême droite ont réussi à former des gouvernements... Le seul système parlementaire à peu près fonctionnel auquel je peux penser parmi nos voisins est celui du Royaume-Uni Non le système présidentiel de la Vème et ses élections majoritaires à ses défauts, mais je le préfère largement à un système parlementaire à la proportionnelle. Un peu de proportionnelle pour améliorer la représentativité des idées oui, mais surtout pas suffisamment pour que des partis représentant une fraction infime de la population soient capables de dicter leurs lois.
  13. C'est un autre débat. Personnellement je pense que notre système est globalement adapté sous condition qu'on rappelle les règles de notre démocratie et le raisonnement qu'il y a derrière. La seule modification que je ferais serais effectivement d'introduire une petite dose de proportionnelle aux législative afin de renforcer les chances des petits partis à être présents à l'assemblée et donc de faire en sorte que les idées qu'ils portent soient au minimum entendues et puissent être discutées. Il y avait 37 partis/listes présents aux législatives de 2017 (d'après Wiki)! Certes tous ne proposaient pas de candidats partout, mais ce n'était clairement pas le choix et la diversité des idées qui manquaient.
  14. Ce genre de raisonnement poussé au bout, c'est risquer de dire que les gens sont trop stupides pour prendre du recul sur les informations qu'ils reçoivent et in fine de tuer le principe même de démocratie qui repose sur le choix éclairé des citoyens. Que les informations qui nous parviennent ne soient pas neutres et qu'il soit nécessaire de faire attention à leur provenance d'accord. Par contre rejeter en bloc toutes les informations provenant de sources qui on un agenda (perçu comme) suspicieux, ça revient au final à ne choisir que celles qui vont dans notre sens et tomber dans des biais de confirmation. C'est comme ça que n'importe quel système majoritaire à deux tours devrait fonctionner. C'est cette manie à vouloir faire des calculs alambiqués qui est dangereuse pour la démocratie et fait penser au gens que tout est joué d'avance. Réfléchir comme ça c'est effectivement écarter d'office les petits candidats et les idées qu'ils représentent avec, c'est ce genre de comportement qui participe au fait qu'une part des électeurs ne sente pas représentée. C'est précisément pour ça qu'il faut rappeler le principe d'un suffrage majoritaire à deux tours.
  15. A mon sens le problème de l'influence des sondages est pris dans le mauvais sens. Je part du principe que toute information est bonne à prendre et que ce qui compte c'est uniquement ce qu'on en fait. Pour moi c'est plus un problème d'éducation qu'autre chose. Il faut rappeler qu'au 1er tour on choisit notre candidat "de cœur" et qu'au second on fait un choix de raison en votant pour celui qui nous parais le moins éloigné de nos convictions. Les sondages ne doivent rester qu'un outil d'information dont chacun fait ce qu'il veut avec.
  16. L'inconvénient majeur du 30mm c'est qu'un IFV moderne est probablement protégé contre ce calibre (au moins dans l'arc frontal). Pour le 40mm par contre, il n'y pratiquement aucune chance qu'un IFV soit protégé contre ce calibre (du moins une enveloppe de poids raisonnable). Et si rencontrer des APC reste largement plus probable que de rencontrer des IFV, ces derniers ne sont pas particulièrement rare pour autant. Edit : Cela étant dit, ça n'enlève rien à l'argument que le 30 mm standard reste moins cher et sera plus disponible. Si on veut vraiment du 30mm disponible sur plein de plateformes, je pense qu'il vaudrait mieux réfléchir à en mettre sur nos Griffons que sur du Jaguar ou du VBCI.
  17. Dans ce cas là pourquoi détruire le pont à l'avance? Si l'objectif est de soulager la pression à l'est il aurait été préférable de d'abord attirer les troupes Ukrainienne dans la région puis de les y piéger en coupant le pont. Je suppose que sur le long terme ça permettrai aux Russe de menacer Odessa, mais il faudrait au préalable conquérir la région, puis reconstruire le pont tout ça en devant se ravitailler par la mer dans une zone où aucune côte n'a l'air d'être aménagée. En regardant sur google maps, ça à l'air d'être des plages sablonneuses qui permettraient un débarquement, mais se ravitailler sans infrastructure portuaire existante sera une autre paire de manches.
  18. C'est une tendance mondiale, les zones rurales qui subissent souvent un déclassement économique tendent à voter pour des conservateurs et les zones urbaines plutôt riches et mondialisées votent plutôt pour des libéraux. En Turquie avec le vote pro-Erdogan pour les présidentielle de 2014 et pour son référendum sur une modification de la constitution en 2017 : Aux États-Unis avec le vote Trump en 2016 et en 2020 : Ou encore en Autriche en 2016 et en Allemagne en 2017 : Bien entendu, les modes de scrutins ne sont pas les même, les enjeux et le ressorts de ces votes non plus mais la tendance reste la même à peut prêt partout.
  19. Petit bémol, si c'est du Pu issu du nucléaire civil il est relativement inutilisable pour une bombe. Dans un réacteur civil tu veut laisser ton combustible dans le réacteur le plus longtemps possible, ce qui implique formation de 239Pu mais surtout de 240Pu de 241Pu , 242Pu, etc. Si les isotopes impaires (239, 241) sont bien sympa les pairs t'emmerdent car ils ont tendance à absorber des neutrons (donc à empoisonner la réaction en chaine) et en plus ils ont une probabilité faible (mais non nulle) de fission spontanée (AKA ta bombe te pète entre les pattes ce qui complique les calculs de criticité). Donc du Pu civil qui est resté longtemps en réacteur on n'en veut surtout pas dans une bombe, et la séparation isotopique du plutonium c'est compliqué (ont sait techniquement le faire mais c'est cher et ça pose des problèmes de prolifération).
  20. L'équivalence entre plusieurs PA légers et un PA lourds est peut être valable quand il s'agit simplement d'action vers la terre où tu peut plus ou moins mettre ton GAN à distance de sécurité et où les PA légers peuvent travailler de concert. Ce n'est pas le cas pour la mission première d'un PA qui reste la suprématie navale et le combat contre un GAN ennemi. Les PA STOBAR seront probablement limités à une utilisation défensive car leurs avions seront trop courts sur pattes et ça revient à laisser l'initiative à l'ennemi. La capacité de submerger l'ennemi en envoyant des raids consécutifs ou d'être capable d'envoyer des raids réguliers pendant plus longtemps va avoir tendance à favoriser les gros PA. Même si tu prends un GAN ou tu aurais 2 CATOBAR légers type CdG (un en défense, un attaque ou un mix des deux), si le PA lourd se concentre sur un des deux et planifie bien ses raids consécutifs il va finir par arriver à passer et à réaliser une défaite en détails. Vraiment le concept de PA léger je n'y crois pas (pour la lutte anti-navire du moins), il y a vraiment des seuils de capacité (certes théoriques et limité par le facteur humain dans la réalité) qui dépendent de la taille de ton PA, passer de 2 à 3 catapultes, un ascenseur supplémentaire etc. Le CdG est un PA léger non pas par doctrine mais simplement parce qu'on ne pouvait pas faire autrement.
  21. De mémoire c'est basé sur un rapport du Sénat (qui commence à dater un peu mais reste tout de même très intéressant): https://www.senat.fr/rap/r99-358/r99-3583.html 24h / 4 ça fait 6 lancement par jour fois 20 avions à chaque fois ça fait 120 sorties par jour au grand maximum en théorie. Dans la pratique c'est effectivement plutôt 100/j (mea culpa) Et en nombre de sorties dans la durée (toujours selon le même rapport) : L'argument principal reste qu'un seul PA lourd écrase sans aucuns problèmes plusieurs PA légers dans la plupart des cas.
  22. Il y a un point qui n'a pas été évoqué dans les dernières pages qui est que les PA légers (type CdG) sont inefficients en terme de projection de force. https://blog.usni.org/posts/2009/08/27/the-monster-myths-of-the-cvl-concept La taille du pont influe beaucoup sur le nombre de missions pouvant être réalisée par jour. Ça se comprends facilement quand on se souvient que sur un gros PA américain ils peuvent lancer et récupérer des avions en simultanés alors que c'est impossible sur le CdG. https://sturgeonshouse.ipbhost.com/topic/1487-the-aircraft-carrier-shitstorm-thread/#comment-97093 Grosso modo le nombre maximum de sortie maximum par jour qu'on peut atteindre avec le CdG sur une courte durée (42 500t) n'est que de 120/jours ce qui est exactement autant qu'un Nimitz (97 500t) peut générer quotidennement sur une longue période de temps. Il faudrait deux CdG pour être en équivalence à un seul classe Nimitz et les classes Fords qui arrivent seront encore plus gros (112 000t) et devraient être capables de générer encore plus de sorties/jours. Il y a une raison pour laquelle le PANG est projeté à 75 000 tonnes. C'est tout simplement plus économique et plus intéressant de construire un très gros PA que plusieurs petits. Les gros PA sont également capable de vaincres plusieurs petits à la fois simplement par le fait qu'ils peuvent mettre plus d'avions dans les airs à un instant donné, que ce soit en génération de sorties max ou dans la durée. Et c'est sans compter sur le fait que, comme certains l'ont déjà dit, si on va vers une route à plusieurs petits PA, ça veut dire soit risquer de diluer les contres mesures et défenses du GAN pour couvrir deux PA à la fois, soit avoir suffisament d'unité d'escorte pour avoir deux GAN séparés (ce qui coute également horriblement cher). Il y a une économie d'échelle à construire de très gros PA et de concentrer un réseau de défense le plus dense possible autour d'eux. Le seul désavantage des gros PA c'est qu'ils ne peuvent pas êtres partout à la fois.
  23. D'après un membre Russe sur SH, c'est une des craintes du pouvoir Russe. Les Russes auraient continué à utiliser la rhétorique de dénazification plutôt qu'une rhétorique de protection des russophones dans le Donbass, car ils craignent que la guerre ne donne des idées d'indépendance aux nationalistes et aux différentes ethnies présentes au sein de la fédération de Russie et in fine à sa dislocation.
  24. Plutôt oui pour la dernière question. Depuis la fin de la guerre froide, la position française est grosso modo que des armes tactiques ne feront qu'augmenter le risque d'escalade. Complètement à l'opposé de la posture Russe. Il n'y a plus de nucléaire tactique en France depuis le retrait du service des missiles Pluton (et des AN-52). Grosso modo, le missile avait juste assez de portée (120 km) pour frapper les troupes soviétiques en Allemagne si elles s'approchaient de la frontière française. Les B61 sont de vrais armes tactiques qui étaient faites pour annihiler des colonnes de chars soviétiques qui nous auraient autrement submergé numériquement. Mais on n'est plus au cœur de la guerre froide et les hordes soviétiques n'existent plus, l'intérêt tactique de la B61 a donc fortement diminué (même sans parler du fait qu'une simple bombe à gravité n'a pas grandes chances d'arriver jusqu'à sa cible). La B61 n'est pas, et n'a jamais été, une arme de dissuasion. Simplement un bouton panique pour éliminer une grosse concentration de troupes ennemies. L'ASMP-A est techniquement une arme pré-stratégique, qui peut effectivement servir à détruire une concentration de troupes ennemie qui serait sur le point de nous envahir ou une cible militaire dans la profondeur du dispositif ennemi. Mais son rôle premier est d'être le dernier avertissement avant une frappe massive via les M51. Cet avertissement pourrait par exemple prendre la forme d'une détonation déclenchée à haute altitude au dessus de la capitale ennemie afin de générer une EMP. Ça fout le bordel, ça va faire quelques morts par accidents suite à la chute du réseau électrique, mais surtout c'est un avertissement visible à la population du pays visé qui leur montre que leurs dirigeants sont sur le point de les conduire à la ruine. Le fait de ne pas commencer directement par une frappe "létale" sur un centre de population permettrai également de montre une certaine retenue de la part de la France et laisse théoriquement une porte ouverte à la désescalade : "On ne fait que se défendre, et ceci est le dernier avertissement avant que nous ne devenions sérieux. Vous avez encore le choix de rebrousser chemin". Est ce que la position française sur les armes nucléaires tactiques est toujours valable quand des adversaires potentiels ne s'interdisent pas leurs utilisation? C'est une vrai question et peut être que l'ASN4G emportera une tête à puissance variable et pourra potentiellement servir d'arme tactique.
  25. Je fais une dernière réponse là dessus et après je m'arrête sur les comparaisons de systèmes AA. D'accord sur le fait que le nombre de billes est assez proche, mais en terme de volume interne de la munition on gagne quand même pas loin de 30% (à longueur égale) quand on passe du 35 à du 40 mm. Sachant que l'électronique prendra la même place dans les deux cas, je ne suis pas sur que ce soit négligeable sur la taille du cône de létalité. Après est-ce que ça compense la plus faible cadence de tir du 40 mm effectivement c'est la question. Ce que je reproche surtout au système Millenium de Rhm (puisque c'est de lui qu'on parle au final) c'est précisément sa cadence de tir trop élevée. En mode AA il doit passer à 1000 cps/min pour avoir une chance de toucher. Ça reste un gain énorme par rapport aux anciens systèmes sans munitions airburst (Le Goalkeeper on est visiblement autour de 4000 cps/min) mais ça reste un gaspi non négligeable de munitions. Pour une utilisation navale pas de problèmes, il y a de la place sur un bateau. Pour une utilisation sur un système terrestre où l'emport en munition est réduit ça nécessite par contre de recharger très souvent, voir de se retrouver complètement à sec.
×
×
  • Create New...