Froggy

Members
  • Content Count

    566
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Froggy

  1. J'ai rechenillé plusieurs fois dans ma carrière, sur AMX30B2 ou sur Leclerc. Allez on va dire tout de suite et casser les pattes au canard : on ne rechenille sur le terrain pas au combat! On détend la chenille, On coupe la chenille si il faut (on defait les connecteurs et la dent guide centrale). Et on tire le char avec un autre blindé. Si on peut, on accroche la chenille derrière le char en panne, sinon on la laisse sur place. Dans tous les cas, il faut un 2ème véhicule (et c'est comme ça depuis la 2ème guerre mondiale). Si il n'y a pas urgence, on appelle le DCL ou le MARS rattaché à l'escadron pour tracter le véhicule sinon, c'est un char du peloton qui s'en charge. Si on peut réparer sur place car la chenille a subit peut de dégâts (moins de 8 patins), il faut tomber le jupe et relever les PB avant. Ensuite 2 cas de figure: 1- la chenille est toujours en place mais désengrenée (comme le M1), ou coupée. 2- la chenille est coupée et en dehors du train de roulement 1- il faut ammener le morceau à changer au niveau de la poulie de tension (avant on fesait au barbotin, comme pour le 30 (cf photo où je rechenille au Qatar), mais trop dangereux, on a changé de procédure en 2000. Pour cela, il faut enrouler la chenille sur le barbotin en mettant la rallonge de 1,2m au bout de l'axe du patin, et faire tourner le char en pivot normal du côté opposé, ce qui a pour effet de faire tourner le barbotin vers l'avant sans faire bouger le char, puis soulager au fur et à mesure du passage des galets de soutien. Quand on est à passé la poulie de tension, on laisse pendre et on démonte la partie endommagée. Si il a des éléments hs sur la partie de brin au sol, on fait reculer le char jusqu'à dégager les patins hs. On desserre les vis des connecteurs et de la dent guide et on retire les patins. On ajoute les patins neufs sur le brin pendant a l poulie de tension en mettant juste la dent guide sans serrer. Ensuite on fait s'assoir le char sur ses suspension en fesant un pivot normal côté opposé. Et on accroche la dent guide. Ensuite on met les connecteurs avec un marteau, en amenant les patins a former un angle correspondant à la précontrainte des axes pour ne pas avoir à forcer. On fini de les rentrer à la masse, puis on serre les vis de la dent guide et les vis des connecteurs. On recommence avec l'autre raccord. 2- il faut mettre la chenille à plat et dans l'alignement du char, prenant en compte que le char va se deplacer un peu latéralement du côté sans chenille, de préférence derrière. Si le terrain est est porteur, on recule le char sur sa chenille jusqu'au bout, ce qui va réaligner correctement la chenille avec les dents guides entre les galets. Ensuite c'est comme pour le 1. Si le terrain est peu porteur, il faut soit pousser le char si on a un triangle, soit le tirer si on a que les cables de remorquage, sur la chenille. Ensuite, le char recule seul, et procédure 1. @Rescator Dans l'armée les chenilles sont livrées en traks de 8 patins, ce qui facilite la manipulation, mais complique la mise en place, car il faut d'abord l'assembler derrière le char. Pour cela on place les morceaux sur la tranche et on met la dent guide et un connecteur entre chaque track. Ensuite il faut la basculer de l'autre côté pour mettre les autres connecteurs. J'ai fait le changement de chenille des 2 côtés à 2 en une journée (assemblage d'une chenille, changement, assemblage de la 2ème, changement). C'est sportif, mais bon, dans les chars on a des bras, car tout pèse lourd.
  2. Nous avons désormais une chaîne YouTube en plus du forum. https://507rcc.leforum.eu/portal.php https://www.youtube.com/channel/UCkTeWXVFHECKGxlR0Z203gA
  3. oui, plan de Lagne, Centre National de Contrôle des tirs
  4. L'E-MBT est une proposition de char pour des pays de l'Est. Au moins 1 pays est en prise de contact pour des essais.
  5. Pff.... les HK arriveront après le début de notre déployement le mois prochain. On passera le CATI2 HK 416 au retour
  6. Les canons sont classés en 3 classes en fonction de leur résistance à la pression de la combustion de la poudre propulsive: - Haute pression, canon lourd très résistant qui tire tout type de munitions, dont celles aux plus hautes vitesses initiales (flèches) jusqu'à ~1800m/s (Leclerc) - Moyenne pression, qui va tirer des obus de tous types mais à des vitesses initiales plus faible car moins de poudre propulsive, et de poids plus faible (ex obus OFL 105 F3 de l'AMX 10RC qui ne peut tirer les obus OFL 105 G1 de l'AMX 30 B2) - Basse pression, qui ne peut tirer que des obus faiblement énergétiques et donc faible vitesse initiale, explosif ou charge creuse (ex BMP1)
  7. Pour la chenille V2 en alliage, c'est 125kg le track de 8, soit environ 15kg le mailllon. Pour la chenille V5 en acier, on passe à près de 20kg le maillon.
  8. Rechenillage d'un Leclerc façon 30T (le gars qui tient la corde c'est moi). il n'y avait pas encore l'autre méthode et on raccordait à l'arrière. Maintenant on le fait par l'avant, ce qui réduit le risque pour celui qui tenait la corde, et permet de le faire à 3 au lieu de 4.
  9. On se connait? Que tu sois tombé sur des blaireaux "pilotes de chasse sur Leclerc", je n'en doute pas un instant. J'ai d'ailleurs été bien surpris du faible niveau des équipages en arrivant au 503 en 2004. Moi qui venait du 30T, où l'équipage complet participait aux opérations de maintenance (changement des galets, barre de torsion, détourrellage, dépose moteur...) j'ai vu des adjoints de peloton poser le char à l'atelier et dire "ça marche pas" et se barrer jouer sur l'ordi au bureau. J'ai vu un équipage du peloton phare du régiment couper les 2 chenilles, reculer et se retrouver comme des fruits avec un char hors de ses chenilles sans pouvoir remonter dessus (d'ou le besoin d'un autre véhicule). J'ai jamais fait appels aux mécanos pour une chenille ou des semelles. J'ai enseigné à mes équipages comment faire pour recheniller en toute sécurité (avec la corde ou avec la barre) comme mon mentor en mécanique, le Major GIB...., chef d'atelier au 12RC me l'a enseigné sur 30T puis sur Leclerc.
  10. J'ai jamais eu besoin d'un autre véhicule pour changer une chenille complète. Ça peut se faire à 3. Et Dieu sait que j'en ai changé. Il faut un autre véhicule seulement si on change les 2 chenilles d'un coup (ce que l'on ne fait jamais sauf double déchenillage)
  11. https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/vehicules-armee-fabriques-limoges-seraient-defectueux-1370695.html
  12. C'est à ça qu'ils s'entrainent (s'entrainaient?) au CENZUB avec les AUF1
  13. C'est un char M-60 Patton
  14. Pour Paris c'est différent tu passes par Brétigny, le grand supermarché du matos
  15. Parce que les GPB Sentinelle sont mis en place par la GSBdD de Marseille et non apporté par l'unité.
  16. Le code de la route français fait autorité pour la circulation en France... La limite de 4m est fixée pour le trafic international car certains pays (Belgique, Allemagne, Suisse...) fixent eux une limite à 4m pour les poids lourd ( et pour rappel, une directive européenne n'est pas une loi en soit). Ce n'est pas les seules contraintes que nous, chauffeurs routiers français, devont prendre en compte pour le trafic à travers certains pays (en Allemagne, il faut avoir un tapis anti-dérapant par palette, une sangle par mètre linéaire avec une date de fabrication inférieure à 2 ans, même si elles sont neuves... et j'en passe).
  17. Faux. Il n'y a pas de limite en hauteur. c'est au chauffeur de vérifier qu'il peut circuler sur l'itinéraire avec le dégagement pour les ponts. La hauteur de ceux ci n'est pas signalé si ils sont supérieur à 4 m 50
  18. Le camouflage développé pour Scorpion sera mis en place sur les véhicules neufs (Griffon, Jaguar ) et sur les autres véhicules au fur à mesure de leur passage en retrofit ou en grande visite (Leclerc, Vbci... )
  19. Ce sont des saoudiens face aux Houti au Nord Yémen et au sud Arabie Saoudite.
  20. Les unités felins ont un type de casque, les autres un autre type de casque.