Kovy

Members
  • Content Count

    3,561
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Posts posted by Kovy


  1. Il y a 4 heures, DEFA550 a dit :

    Le MICA EM ne va pas en bout d'aile parce qu'il n'apporte pas les mêmes fonctionnalités que la version IR (mieux adapté à la surveillance, l'auto-défense et le combat rapproché).

    Pour un usage général, on est d'accord, mais dans le cas de la config 1 Mica IR +1 mica EM, est-ce uniquement par soucis d'économie de potentiel du LM2266 qu'on ne met pas le mica EM sur le point d'emport libre en bout d'aile ?

    Et dans ce cas, ne devrait on pas carrément enlever ce lance missile qui n'emporte rien (comme on le fait avec les LM de fuselage) ?

    Pour ajouter à ma confusion, une petite photo de Rafale en config 1Mica IR +1 mica EM, avec les 2 missiles en bout d'aile...:wacko:

    09013013.jpg

    • Like 1

  2. il y a une heure, Oxcart a dit :

    Les M2000 C/B/N n'ont pas de LM2266.

    Par contre, ils ont des LM2255, qui ne sont pas compatibles avec le MICA.

    cqfd :smile:

    Ce qui amène la question suivante : a-t-on acheté des LM2266 supplémentaires pour les 2000D ou vont ils devoir partager ceux des M2000-5 ?


  3. il y a 18 minutes, Kelkin a dit :

    Ça dépend de si ça demanderait une intégration... C'est peut-être le même corps de missile, mais ce n'est pas la même tête chercheuse ni la même méthode d'acquisition de cible.

    je pensais aussi à une économie d'intégration.

    Cependant, on aurait fait l'intégration du mica IR sous fuselage (qui me semble plus compliquée et moins pertinente du fait de la limitation à 5G) mais on aurait fait l'impasse sur l'intégration du Mica EM sous les ailes ? Etrange quand même :huh:

    deux-mirage-2000-5-sur-la-base-de-dijon-

    • Like 1

  4. il y a 15 minutes, Phacochère a dit :

    Simple hypothèse:

    Pour la police du ciel pas besoin d'être armé jusqu'aux dents, on peut donc optimiser le potentiel missiles et porte-missiles.

    On garde des lances-missiles vides pour armer plus costaud et rapidement sur alerte. On fait tourner les missiles et lance-missiles sur les points d'emports en conservant des configurations qui optimisent le comportement de l'avion. [Trim] 

    J'imagine que le potentiel d'un lance-missile s'atténue d'avantage sous les contraintes d'une arme.

    Je suppute, corrigez-moi si nécessaire. 

    Je veux bien pour les lance missiles de fuselage qu'on a quantité limité car uniquement achetés pour la trentaine de M2000-5, mais pour les LM 2266 des ailes, on doit quand même en avoir un bon paquet en stock avec tous les M2000 C/B/N qu'on a mis au rebut. (à moins que ce soit le ministère de la santé qui gère le stock de lance missiles ? :biggrin:)

    Tant qu'à économiser les LM de fuselage, et n'avoir que 2 missiles, pourquoi ne pas tout mettre en bout d'aile ?


  5. il y a 9 minutes, Phacochère a dit :

    @Teenytoon @ogo

    Voici l'explication de @DEFA550 mais je ne sais pas si c'est valable dans le cas présent. 

     

    Ca n'aurait pas été plus simple de mettre le mica EM en bout d'aile ?


  6. Le 04/08/2020 à 11:31, FATac a dit :

    Au hasard : informer l'avion tireur du bon accrochage de l'autodirecteur lors de son activation après x secondes de temps de vol ? C'est une forme de BDA non ?

    Ainsi, il n'a pas besoin d'attendre y secondes supplémentaires pour compter sur une élimination fortement probable et peut passer plus rapidement à autre chose.

    Après, si cette LAM deux voies peut passer par d'autres antennes que l'antenne principale du radar, cela permet aussi des géométries d'engagement différentes (ré-engagement plus rapide selon le succès ou l'échec, tout en permettant l'évasive pendant le temps de vol du missile).

    En bon français, arrogant et orgueilleux, je dirais qu'on a besoin d'une LAM deux voies quand on n'est pas assez sûr de ses capacités et de ses moyens au primo-engagement. C'est indispensable pour les médiocres. :biggrin:

    On peut aussi voir le problème à l'envers : savoir que la fusée de proximité d'un missile ne s'est pas activée après x secondes est la garantie d'un échec. Une info que le SNA pourrait utiliser pour re prioratiser les menaces dans le cas d'un engagement multicibles.

     

    Le 04/08/2020 à 11:31, Patrick a dit :

    Dans le cas du Rafale c'était donc considéré comme pas utile surtout que le Meteor est considéré comme devant servir à frapper des assets importants comme les Awacs, les ravitailleurs, les avions de guerre électronique... qui sont de gros avions avec de grosses SER. Mais le MICA NG va a priori amener cette capacité lui aussi, aux côtés de son autodirecteur AESA.

    Mouais, les meteor seront surtout utilisés pour traiter l'escorte de SU-35 qui ne manquera pas de se s'interposer entre les Rafale et le dit AWACS.

    • Upvote 2

  7. il y a 45 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

    C'est pas une capacité de l'IRST c'est une capacité de "Combat Identification" c'est à dire la voie TV, elle permet l'identification avant le tir au canon par d'autre moyens.

    + solution de tir sur la VTH ?


  8. Le 29/07/2020 à 00:21, Kovy a dit :

    Le pilote de clavier est très, très bon. Face à Até, un "bon" simeur se fait fracasser en 2 virages. Lui, il arrive à mettre Até  en échec assez longtemps et même à avoir des opportunités de tir car il a une bonne maitrise des techniques de BFM (il fait peu d'erreur) et une très bonne connaissance des modèles de vol de DCS.

    Pour l'instant ils ont fait 2 BFM symétriques et 1 dissymétrique (F-18 vs F-18, M2K vs M2K et F-18 vs M2K). Le prochain devrait être être F-16 vs M2K : le roi du rate fight contre le furieux du noise pointing...ça va être intéressant.

    Pour ceux que ça intéresse, le dog Growing sidewindewinder (F-16) vs Até (M2K) est dispo

    +Un court interview ou Até liste les avions (réels) contre lesquels il a fait du BFM

     

    • Thanks 3

  9. Il y a 11 heures, PolluxDeltaSeven a dit :

    Parce qu'il est trop bon.

    A la base, le Rafale devait pouvoir effectuer des passes canon air-air "semi-automatisée", un calculateur devant déclencher automatiquement le tir au moment opportun, voire infléchir légèrement la trajectoire de l'avion pour faciliter ces tirs. Cela devait pouvoir être fait même sur une rencontre en face à face avec une vitesse de rapprochement de plusieurs Mach. Bref, le gros machin bien ambitieux (sans être non plus révolutionnaire, ce genre de choses étant en développement depuis le F-15 au moins).

    Pour que ce soit réalisable et particulièrement létale, il fallait un canon ultra-précis, et c'est ce qui a été fait. Sauf que le système de visé automatique a été abandonné pour être remplacé par une conduite de tir air-air classique.
    Par contre cette précision était parfaite pour les frappes air-sol. Sauf que le développement de la conduite de tir air-sol avait aussi été annulé/retardé. Du coup on a dû lui intégrer une CDT en urgence pour les premiers déploiements.

    A cela se rajoute effectivement, comme l'a dit FATac, les problèmes de vibration (qui ont été résolus) mais encore le système d'éjection des douilles qui a été modifié pour pas que ces dernières percent les réservoirs pendulaires sous voilure. Bref, des problèmes de jeunesse qui ont été corrigés.

    Aujourd'hui, le canon fonctionne très bien. Mais il reste effectivement "trop précis", avec une trop faible dispersion. En gros, il demande un peu plus de maîtrise et de précision de pilotage que pour un Phalanx de 20mm.
    Par contre quand il touche, il fait très très mal, sans doute plus que n'importe quel autre canon embarqué dans un chasseur moderne.

    + ton rapport de 2015 pendant le salon du Bourget

    "Ce n'est toujours pas la grande joie du côté du canon du Rafale. Je ne vais pas réexposer ici l'historique de cette arme que j’avais déjà évoqué en long en large et en travers, mais c'est clairement là un des deux gros défauts de conception du Rafale. Une cadence trop élevée, du coup un canon qui chauffe et qui s'enraye, et une trop faible dispersion des munitions tirées. Ce qui aurait pu être excellent avec une conduite de tir automatique comme prévue au départ est devenu à peine correcte dans le meilleur des cas dans le cadre d'une utilisation conventionnelle. Comme me l'a dit un pilote : "il marche très bien tant qu'on ne l'utilise pas", et il ne semblait plaisanter qu’à moitié.   

    Malgré tout, une grosse partie des problèmes originaux dus aux vibrations ont été résolus ou sont en voie de l'être. Nexter travaillerait aussi à réduire la cadence de tir afin d'augmenter la fiabilité de l'engin.

    Bref, il n'a pas encore la fiabilité du canon du Mirage 2000, mais il est en amélioration constante et est aujourd'hui suffisamment fiable (ou en tous cas sécurisé) pour être utilisé régulièrement en opérations, que ce soit pour des sommations en AA ou des tirs AS. Mais, je cite toujours, " heureusement qu'on vole à deux ".

    Le problème de la dispersion trop faible par contre semble plus difficile à corriger. [...]"

    Du coup, est ce que la cadence de tir a finalement été réduite depuis 2015 pour augmenter la fiabilité ?

     

    Il y a 6 heures, ARPA a dit :

    À 125 (?) obus, ça permet donc entre 25 et 42 rafales ?

    On pourrait donc imaginer le Rafale après l'usage de ses bombes et missiles détruire encore 42 cibles ? Je suis le seul qui trouve ça beaucoup ?

    Quoique pour la PO, s'il s'agit d'intercepter un raid de drones qui vont en ligne droite, ça se justifie.

    Pour des drones oui, mais en dogfight classique les opportunités de tir ne sont pas si nombreuses et avoir un canon qui disperse très peu est plutôt un inconvénient face à une cible qui se tortille dans tous les sens et est très difficile à aligner sur le réticule de tir tout en tirant des g (revoir la vidéo du Rafale vs F22). Dans ces conditions, il vaut mieux arroser large avec des salve assez longues.

    • Thanks 1

  10. Il y a 9 heures, DEFA550 a dit :

    Ca m'apprendra à prendre le cas le plus simple comme exemple...

    L'idée du "one circle" est apparemment de rester autant que possible à l'intérieur du cercle d'engagement du missile adverse, donc dans une zone où il ne peut pas (ou difficilement) aller te chercher (= hors enveloppe d'engagement), tout en profitant des qualités dynamiques de ton appareil pour prendre un avantage et ainsi pouvoir tirer Fox 2 dans de meilleures conditions.

    Sinon je précise pour ceux qui imaginerait autre chose que "lock" d'un Fox 2 est affiché en tête haute même si la cible n'y est pas visible, avec une bonne idée de la direction où celle-ci se trouve. Du coup l'objection relative aux 15° me semble bien sévère, d'autant que la cible potentielle a pu être identifiée visuellement au moment du premier croisement (merge) puis suivie pendant le virage.

     

    Bon point,

    D'autant plus qu'avec un lock OSF, on peut même avoir une vraie confirmation visuelle sur la cible avec un dépointage vertical important.

    A-ton une idée du dépointage  max du mica IR ?


  11. Le 25/07/2020 à 20:43, DEFA550 a dit :

    Je n'ai pas la même lecture. Le combat à un cercle prive l'adversaire d'une solution de tir en LOAL.

    Pour en être réduit à ne pouvoir utiliser que le canon, il faudrait être à moins de 300/400m de l'adversaire. Peu probable dans le premier cercle après le merge.

    Je ne suis pas sûr de comprendre ta remarque.

    La plupart des fox 2 en service utilisés avec viseur de casque n'ont pas de data link et sont donc tirés en LOBL avec possibilité de fort dépointage (90° sur un AIM-9x).

    Or sur un Rafale le dépointage max possible sans HMD correspond à la moité du champ vertical du HUD soit 15° (en admettant qu'un tir sans confirmation visuel du lock est interdit)

    Dans le premier cercle après le merge, si le Rafale peut tirer un mica avec 15° de dépointage, c'est à dire forcement vers la fin du cercle, je ne vois pas ce qui empêcherait un adversaire au performances similaires (taux virage, AOA) mais équipé d'un HMD de tirer quelques secondes plus tôt grâce à son avantage de dépointage.

     

    • Like 1

  12. Petite discussion avec Ate sur le dogfight avec le Mirage 2000 et le Rafale.

    Il y aborde brièvement le sujet des HMD et la tactique utilisée par les pilotes Français pour contrer les adversaires qui en sont équipés : privilégier le combat à un cercle et donc manœuvrer au plus près de la cible pour sortir de l'enveloppe de tir du missile. On est quand même loin d'une solution miracle puisque cela revient donc à ne pouvoir utiliser que le canon dont on sait qu'il est assez moyen sur le Rafale.

     

    • Thanks 3

  13. il y a 34 minutes, Patrick a dit :

    Et là le petit rappel de l'existence des points latéraux avant, c'est du pur génie!

    Blague à part ils sont câblés pour autre chose que des pods ces points? Et même CE point puisque je n'ai jamais vu autre chose que du damoclès/litening/sniper/talios en point avant droit, et jamais rien en point avant gauche?

    Il faudrait demander à Jarod il doit savoir ça.


  14. Le 18/07/2020 à 02:10, FoxZz° a dit :

    Ces chiffres sont à jour ?

    Normalement oui :)

    Je n'ai pris en compte que les commandes signées.


  15. il y a une heure, pascal a dit :

    Je pense qu'il y a un effet d'aubaine ... comme @FATac je suis convaincu que les avions n'ont pas été déconfigurés pour la séquence et que, effet d'aubaine, montrer un Rafale en mission de Police du ciel avec une conf' proche air sol çà montre la polyvalence de l'avion ...

    Sauf que ce n'est pas l'avion en conf Air sol qui fait l'interception, c'est l'autre (pour une question de pétrole restant si j'ai bien interprété les crachouillis de la radio) ;)


  16. il y a une heure, emixam a dit :

    Ben si c'est pour un livraison horizon 2026-2027 ça fait un lot 6 vers 2030 ce qui correspond à la date du début des retraits des M2000.

    Donc pas forcément d'inquiétude. 

    D'autant plus que a cet horizon il faudra peut-être remplacer les premiers avions ?

    Oui mais, dans ce cas, pourquoi ne pas commander directement 50-60 Rafale dans la tranche 5 directement ?

    • Like 1

  17. Le 27/02/2020 à 23:11, emixam a dit :

    Tranche 5 France c'est 30 appareils

    https://www.usinenouvelle.com/article/l-etat-commande-30-nouveaux-rafale-dans-la-foulee-du-standard-f4.N792829

    Donc la tranche 6 sera 20 minimum pour atteindre des 225 appareils prévus.

    Donc France c'est 28+30+20? 78 appareils

    Plus les 47 export c'est 125 appareils. On a de quoi tenir jusqu'en 2030 (Dassault peut revenir a 11 appareils par an)

    Les 3 tranches précédentes ayant été commandées par lot de 50-60 avions, je doute qu'il y ait une tranche 6 si la tranche 5 se limite à 30 Rafale. :sad:


  18. Il y a 8 heures, emixam a dit :

    Petite question :

    La tranche 5 France des Rafales (30 appareils) a été annoncé mais a-t-elle été officialisée ?

    Si oui il faudrait passe à 210 appareils.

    Si non vous avez une idée de la date prévue pour l'officialisation ?

    non et comme à chaque fois elle le sera probablement au tout dernier moment... vers 2023 (grosso modo, 3 ans avant les premières livraisons)

    Il y a 18 heures, Teenytoon a dit :

    Rien de neuf côté Typhoon et Gripen depuis le début de l'année, on a d'autres chiffres sur les livraison de Rafale ?

    wvv2.png

    Tu pourrais me confirmer si c'est bien 6 rafale B et 15 C qui ont été livrés au Qatar ?


  19. Il y a 11 heures, Patrick a dit :

    Merci, la démonstration est simple, claire, et magistrale. Juste une chose, tu avais des données pour le Gripen également? Vu que c'est dans le titre des graphiques?

    Et ce sont pourtant eux qui ramènent le plus d'export.
    Et les allemands leur bloquent tout de même l'export des 48 nouveaux appareils en AS. Toujours pas réglée cette affaire.
    Est-ce que les allemands et les espagnols comptent sur leurs nouveaux achats pour se dégager de l'impondérable qu'était l'export jusqu'ici?

    C'est très étrange ces histoires quand même. Y avait-il une redistribution du workshare dans les cartons entre les partenaires?

    J'ai enlevé le gripen car, comme le souligne Fatac, il est un peu compliqué à comparer à cause des leasings et la version NG qui est en fait un nouvel avion.

    Mais si tu comptes le NG, on arrive à un total de 264 commandés pour la suède (204 C/D dont 28 en leasing + 60 E) et 74 exports (36 brésil + 26 Afrique du Sud + 12 Thailand) soit 338 au total contre 276 pour le Rafale (sans compter la tranche 5 de 30 machines qui n'est pas officiellement commandée)

     

    • Thanks 1

  20. Il y a 8 heures, FATac a dit :

    Au hasard : parce que ce n'est pas une vraie vidéo d'une mission de PO, contrairement à ce que l'on peut supposer. C'est juste une vidéo promotionnelle faite avec deux Rafale "quelconques" qui étaient disponibles à ce moment, grées comme ils l'étaient.

    Je n'avais pas fait attention aux AT-730, mais je m'étais fait la remarque que le PDL pouvait être utilisé en PO comme cela l'avait été envisagé lors de la première évaluation suisse.

    Par contre, je m'étais dit que la PO en bidons joufflus et sans missiles, ce n'était pas vraiment de la PO.

    Certes, mais ce genre de film est préparé et scénarisé longtemps à l'avance, ce qui me fait douter qu'ils aient juste pris des Rafale équipés au hasard.

    Dans le scénario de la vidéo les 2 Rafale ne font pas partie de la PO mais sont en fin d'une mission d'entrainement inconnue et demandent un RTB sur Mont-de-Marsan.

    Bien qu'il soit devant dans la formation, le Rafale avec le pdl et l'es AT-730 est l'ailier et il commence son approche alors que le leader est réaffecté à l'interception du kodiak. Puis on voit l'ailier atterrir (superbes images du freinage aérodynamique au passage) et enfin, on revient sur l'interception. Il y a un réel soucis de cohérence dans le montage qui montre à chaque fois le bon avion avec les bons emports. Du coup je me dis que c'était peut être juste pour que les 2 rafale soient vraiment différents et identifiables facilement.

    Cependant cela m'a aussi rappelé le crash du Rafale B316, qui faisait partie d'une mission d'entrainement CAP/sweep et donc purement Air-Air mais qui était étrangement aussi équipé de 2 AT-730.

     


  21. Personnellement, je m'interroge sur la config du Rafale leader 30-HH. Pourquoi monter un PDL et 2 AT-730 pour cette video ?

    Sinon, très belles images. Ça se voit quand c'est du matos ciné opéré par des gens qui maitrisent.

    • Upvote 2