Kovy

Members
  • Content Count

    3,575
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Posts posted by Kovy


  1. Il y a 10 heures, Wallaby a dit :

    Le problème c'est qu'il existe, avec la théorie de l'« urban scaling », des lois empiriques qui permettent de calculer en particulier le PIB d'une ville en fonction de sa population. C'est une science qui en est à ses balbutiements, et qui varie selon les pays, et il y a des exceptions dans tous les coins. Mais approximativement, le PIB d'une ville est proportionnel à la puissance 7/6 de sa population. C'est à dire que si je double la population d'une ville, j'obtiens un PIB qui est plus que le double du PIB initial (il sera 2^(7/6)=2,24 fois plus grand). Ou réciproquement, si je divise par deux la population d'une ville, en déplaçant la moitié de la population dans une ville nouvelle située à des centaines de kilomètres de là, de façon à obtenir deux villes deux fois moins peuplées, j'obtiendrai un PIB plus faible que ce que j'avais au départ.

    Tout se passe comme si les lois de l'économie donnaient une prime au gigantisme. Plus une ville est géante, plus elle est efficace en terme de production de PIB. C'est une manière de dire que la densité est une source d'efficacité.

    Mais peut-être peut-on jouer sur certains paramètres (la fiscalité ?), les modes de transport, les logements, que sais-je et réussir à faire mentir cette loi empirique. Ou encore analyser les exceptions et s'en inspirer.

    https://www.lesechos.fr/2016/03/comment-predire-la-ville-du-futur-217893

    « La ville est une forme complexe, dont il n'existe aucun autre équivalent dans la nature, explique Luis Bettencourt, physicien spécialiste des systèmes complexes à l'Institut de Santa Fe.

    Quand les humains se regroupent en colonies denses, il est clair qu'ils créent collectivement une dynamique capable de produire des résultats créatifs et économiques. » C'est ce qu'il appelle « un réacteur social » qui, en tant que tel, évolue selon un petit ensemble de principes mathématiques décrivant comment les propriétés des villes varient en fonction de la taille et des interactions de leur population.

    « Si nous savons comment fonctionne le système, nous pouvons l'optimiser en créant le plus possible d'interactions sociales positives à faibles coûts en termes de mobilité et d'énergie ». Dans son modèle, les obstacles à la socialisation, tels que la criminalité ou la ségrégation, et les catalyseurs qui favorisent la capacité des gens à se connecter, comme le transport et l'électricité, font partie de l'équation. Une ville dense mais encombrée perd, par exemple, une partie du potentiel qu'elle pourrait réaliser avec de meilleurs transports.

    Après le rôle d une ville est il de faire toujours plus de pib ou de permettre à ses habitants de vivre heureux et en bonne santé ?

    parceque si tu mets ces 2 facteurs dans l equation a mon Avis ca doit creer rapidement un effet de seuil sur la taille de la cité.


  2. Le 25/08/2019 à 20:10, PolluxDeltaSeven a dit :

    C'est le plan qu'on trouve partout sur Internet, je me demande si ça vient pas de la maquette Revell au départ ou un truc comme ça.

    Plan russe, complètement faux.

    • Thanks 1

  3. il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

    Dans ces conditions, la France aurait produit 944/5 = 189 avions. Alors qu'en ayant un programme national, nous devons produire 225+96 = 321 avions. C'est plus intéressant, moins coûteux et cela nous permet aussi de préserver notre savoir-faire.

     

    Euh non, les parts industrielles de chaque participant au programme dépendent de la quantité d'avions commandées. Ce n'est pas une simple division par nombre de participants.

    • Like 1

  4. Le 12/08/2019 à 21:56, Boule75 a dit :

    L'idée que le capital ne génère pas de profit dans une économie capitaliste, puisque "la plus-value (le profit) est générée par le travail humain"  est on-ne-peut-plus distrayante !
    Et puis c'est rassurant de savoir qu'on n'est nul part en régime capitaliste : je ne paye pas l'air (quoi qu'en Inde ou en Chine, indirectement... :wacko:) et il reste quelques services publics ; quelques centaines de services publics, même, par chez nous ! On n'est super pas capitalistes alors...

    Le capital ne génère du profit que grâce au travail des autres.

    l argent du capital ne génère pas des profits par l’opération du saint esprit mais bien en ponctionnant une partie de la valeur ajoutée générée par le travail des gens. Le but du système étant d en ponctionner le plus possible au détriment de ceux qui produise réellement la valeur.

    ou alors faudra que tu m expliques comment un système capitaliste pourrait fonctionner Sans travailleur qui produisent des produits ou des services....

    Quant a l air tu ne la payes peut être pas encore directement mais sa qualité elle, a un prix bien quantifiable... Notamment à paris où les bas revenus se retrouvent en bordure du perif.

    tu pourrais aussi prendre l exemple des voitures haut de gamme dont l air de l habitacle est bien mieux filtre qu une vielle gimbarde. Idem pour les logements abordables rarement équipé de vmc.


  5. Pour suivre l'évolution :

    https://www.adprip.fr/chart.html

    Si ça continue comme ça (3500 signatures /jour alors qu'il en faudrait 17200/j) aucune chance d'atteindre 4.7 millions de signatures pour que le référendum ait lieu.

    Pour une fois qu'on pourrait avoir l’opportunité d'avoir un peu de démocratie directe (qu'on soit pour ou contre cette privatisation), tout le monde dort, tout le monde s'en fou. :sad:


  6. Il y a 1 heure, kotai a dit :

    C'est une question économique, les USA représentent 1/4 des richesses et le plus gros investisseur et marché au monde.

    Mais non. quand Patrick Kron tortillait du cul pour faire passer la vente d'Alstom (pour sauver ses fesses corrompues), l'état français pouvait dire non et tout s’arrêtait. C'est uniquement une question de volonté politique et de vision stratégique à plus de 5 ans.

    Montebourg est très clair la dessus.

    : https://youtu.be/W7OY8TeglnM?t=872

    Et là : https://youtu.be/W7OY8TeglnM

    Montebourg sur le décret du 14 Mai 2014:

    "Le décret du 14 Mai 2014, [...] permet au Ministre de l'économie, sans contreseing [...] de bloquer tout investissement étranger dans une vente à caractère stratégique dans 7 secteurs: L'eau, la Santé, l'énergie, le transport, la défense, les jeux et les télécommunications. Donc Alstom, on pouvait bloquer la vente en disant c'est non !"

    "Ce décret aurait permis de bloquer la vente de Technip, aurait permis de bloquer la vente d'Alstom [...] Mais le ministre de l'économie ne l'a pas bloquée [...]

    L'interviewer :

    "Le Ministre de l'économie, à l'époque, c'était qui ?"

    Montebourg  :

    "Je crois que c'était un certain... Emmanuel Macron" :mellow:

    • Upvote 2

  7. Le plus déprimant étant que nous avons tout l'arsenal législatif pour contrer une partie de la prédation économico-stratégique des USA mais qu'on se laisse piller comme des lapins de 6 semaines. Alors qu'en face, les USA ne se gênent pas pour activer leur propres règles ultra-protectionnistes à tout moment. :sad:

    Ceux, au plus haut niveau des conseils d’administration qui laissent le pillage se faire sont promus, les lanceurs d'alertes sont laissés en pâture à une "justice" américaine complètement instrumentalisée.

    Enfin, cela illustre l'inconséquence, la négligence voire l'incompétence de nos gouvernements dont la préservation des intérêts stratégiques de la nation devrait pourtant être la priorité. Qu'attend t-on pour reprendre le contrôle total d'Alstom et Technip ? Qui a intérêt à ce que cela ne se fasse pas ? Pourquoi vend t-on ADP ? Pourquoi tout le monde s'en fou ?

     

    Il y a 8 heures, Chimera a dit :

    Et l'interview A VOIR ABSOLUMENT (bien que longue) de Montebourg sur les sujets Alstom, Technip et autres. Il a une bonne vision des enjeux et des solutions à mettre urgemment en place, les actions sur les GAFA, etc

     

    Non ces interviews ne sont pas longues. Beaucoup de gens passent bien 2h devant BFM tous les soirs en ayant l'illusion de s'informer. 2 heures d'interview de ce calibre ça vaut plus que 2 ans de BFM/LCI/CNEWS 24h/24. Donc en fait ça te fait gagner du temps. :sleep:

    • Like 1
    • Upvote 3

  8. Il y a 3 heures, ARPA a dit :

    Pour le côté humoristique, j'ai trouvé un article sur mediapart sur le développement du Rafale F4 et l'impact à l'export  :

    Le Rafale augmentera ainsi sa supériorité sur ses concurrents européens, Eurofighter et  Gripen. Inutile de préciser aussi que dans le même temps les déboires du programme américain F-35 , qui tourne au scandale politique majeur, élimineront la concurrence de ce dernier. Les gouvernements européens qui avaient par complaisance servile avec les Etats-Unis, accepté de s'en équiper, devront vraisemblablement se rabattre sur le Rafale F4. Ils n'y perdront rien.

    Donc, si on croit cette "source" à la crédibilité douteuse, la Belgique, la Norvège, les Pays-Bas... vont finir par acheter du Rafale.

     

    PS: Le reste de l'article https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/190719/defense-le-rafale-f4 est élogieux sur le Rafale mais je ne vous conseille pas de le lire et il ne mérite pas d'être cité sur ce forum (ou alors uniquement pour le coté humoristique).

    Comme noté par Gargouille et Pic, la source n'est pas Mediapart mais Jean-Paul Basquiast.

    Je pense que la citation à laquelle tu fais référence relève plus de la boutade que d'une prédiction sérieuse de l'auteur. L'article dans son ensemble ressemble d'ailleurs à un gros troll envers Mediapart... voir la note de bas de page :

    Citation

    Note. 
    Faut-il préciser que nous n'avons reçu de Dassault aucun cadeau, même pas des homards, pour écrire cet article ? 

     

    • Like 1
    • Haha 1

  9. Il y a 15 heures, LePetitCharles a dit :

    Mais je reviens sur les questions en reformulant pour ne pas donner l'impression de chercher à démontrer quoi que ce soit :

    1) On fait voler des avions en patrouille de 2 en France pour pouvoir se partager le travail. Je ne me rends pas compte si 140° c'est confort ou pas. J'imagine que c'est limitant (habituel mais limitant) puisque je vois les brits et les suédois créer des repositionneurs. Donc la question :  Si on fait du loin/ près, comment est ce qu'on se partage la tache concrètement ?

    2) l'un scanne et l'autre poursuit, donc a prioiri le PESA poursuit .... Est ce que ca veut dire que la patrouille est lache (donc très écartée) pour permettre à l'AESA de ne pas avoir a manoeuvrer ? Et donc de se positionner comme un mini Awacs ? Idem pour la logique  3) l'un scanne et l'autre reste discret, 

    4) l'un scanne haut et l'autre plus bas: Est ce que les 2 types de radars ont les mêmes performances en look down ? 

     

    Ci-dessous une vidéo d'un essai en vol de l'APG-81 pour illustrer la vitesse de scan d'un aesa. En 10s il détecte et poursuit les 23 cibles qui sont dans tout son cône de recherche (125°) entre 20 et 80 nautiques. Et encore, en moins de 3 secondes il avait déjà choppé 80% des pistes.  Pourquoi voudrais-tu qu'un aesa restreigne son volume de recherche avec de telles performances ?

     

    • Like 1
    • Thanks 1

  10. Il y a 11 heures, Picdelamirand-oil a dit :

    La conclusion de la phrase n'est pas cohérente du reste : le balayage électronique permet d'allouer du temps pour poursuivre efficacement des pistes qui sortent de la zone de recherche, la zone de veille.

    Il ne faut pas confondre la poursuite sur une piste localisée ponctuellement avec la veille qui suppose un balayage systématique quasi identique selon le type d'antenne.

    Dans les deux cas, plus la zone de veille est importante, plus il faut du temps pour la parcourir.

    Desolé je ne comprends toujours pas.

    Pour moi,  "Fully target tracks independent of search volume" ça veut dire que tu peux faire du "Track While Scan" de 40 cibles sur tour le volume de recherche permis par le radar (un cône de 140° d'ouverture)  là ou un radar meca ne pourra le faire que sur une fraction de son volume total (limitation en azimut, en site et en portée) à cause de sa lenteur de scan.

    Évidemment, même un AESA aura besoin de quelques  dizaines de secondes pour les détections initiales et pour habiller toutes les pistes détectées dans le cône de recherche, mais ensuite le rafraichissement de ces pistes est censée être ultra efficace grâce à la vitesse de scan multi faisceaux dans plusieurs directions simultanées, laissant plein de temps pour la veille sur tout le volume à la recherche d'autres cibles.

    Me trompe-je ?

     

    • Like 1

  11. il y a 13 minutes, Ponto Combo a dit :

    "On se demande comment on faisait avant".

    Ca marche aussi pour

    • Le GPS
    • La liaison 16
    • Le HMD
    • ...

    :souritc:


  12. il y a 29 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

    Il n'y a déjà pas de différence entre le PESA et l'AESA, c'est le même soft, il y a des différences de performance dues à l'antenne mais c'est tout. Et de toute façon la remarque ne portait pas sur une comparaison avec une antenne mécanique mais entre AESA et PESA.

    Patrick répondait sur le fait que l'aesa et le pesa auraient à se partager des secteurs de recherche (haut/ bas, droite/gauche, loin/près) et se partager également la recherche et la poursuite. Or on nous a vendu l'aesa (et aussi le pesa en son temps) comme étant capable de poursuivre un nombre incroyable de cibles (quasi) simultanément sur tout le volume de recherche du radar, rendant la recherche simple des antennes méca complètement obsolètes.

    Merci également de préciser :

    • AESA : 1000 balayages par seconde. VRAI / FAUX
    • AESA peut suivre 40 cibles dont 20 de façon renforcée. VRAI / FAUX
    • AESA peux engager 8 cibles simultanément au lieu de 4 cibles pour le PESA (ie, l'aesa permet de doubler le nombre de LAM). VRAI / FAUX

    Car je me souviens également avoir lu ces specs un peu partout. mais peut être n'était-ce que du pipo...

    Au final si le RBE-2 AESA/PESA peut tracker 40 cibles sur tout son volume de recherche, ou est l'intérêt de segmenter les zones de recherche au sein de la patrouille ? Rafraichissement plus rapide des 40 pistes ?

    • Thanks 2

  13. Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

    C'est complètement faux.

    C'est plus ? :biggrin:

    On notera toutefois que selon Thales:

    Fully target tracks independent of search volume.

    Ce qui fait une grosse différence comparé à un radar à antenne mécanique dont le volume de recherche se réduit fortement en mode poursuite multicibles

    • Thanks 1

  14. Il y a 11 heures, emixam a dit :

    Le plug and play permet de transférer rapidement les radars sur les appareils qui sont déployés sur le porte-avions.

    C'est ce qui est pratiqué en vrai ou juste une supposition de part ?

    Il y a 12 heures, Fusilier a dit :

    Mais, je vous crois quand vous dites que le PESA suffit.  Mais,  je vois que les clients sont moins sensibles à cet argument et préfèrent l'AESA.  Note que ce n'est pas particulier à l'aviation pour les bateaux , c'est pareil. 

    Sauf erreur, le PESA n'est plus en production depuis au moins 6 ans Donc pour l'export c'est AESA obligatoire.


  15. Le 15/07/2019 à 20:58, DEFA550 a dit :

    Peu importe. On n'a pas besoin de mettre du Meteor sur tous les avions au même moment et au même endroit, sinon c'est qu'il y a trop de monde en face et qu'on peut directement passer à la phase M-51.

    Je ne comprends pas cette remarque.

    Un vol de 4 rafale (2aesa + 2 pesa) pourrait très bien emporter 8 meteor s'il y a risque de se retrouver en infériorité numérique et sans qu'il n'y ait besoin d'invoquer une guerre nucléaire.

    Mieux équiper et mieux armer chacun de nos vecteurs est la conséquence logique de la réduction du format de la flotte de première ligne.

    • Like 1

  16. Le 09/07/2019 à 14:13, Patrick a dit :

    Et c'est ÉNORME. Je pèse mes mots.

    Enorme ? sérieux ?

    Et bien moi ça me désespère, qu'une affaire de mœurs digne de la rubrique des chiens écrasés et qui devrait d'ailleurs être dans le topic "USA criailleries" passionne plus le forum "USA/Relations internationales" que l'interview de 2h d'un cadre dirigeant d'Alstom qui explique, après l'avoir vécu de l'intérieur, comment fonctionne le système US de vampirisation des industries stratégiques françaises et européennes. :huh:


  17. Il y a 1 heure, collectionneur a dit :

    @Kovy Non, la, c'est de la stupidité 100 % pur jus car sinon ''ils'' devraient criaient contre tous les drapeaux jusqu'à 34 étoiles en usage jusqu'à l'abolition de l'esclavage outre-Atlantique. Voir interdire celui des saoudiens sur le sol américain qui ne l'on officiellement interdite qu'en 1962.

     

     

    Et bien pourquoi pas ? C'est stupide pour toi pour qui cela n'a pas d'importance et ne signifie rien. Mais tu peux admettre que ce n'est pas le cas de tout le monde, non ?

    Et il ne s'agit pas d'interdire un drapeau... mais de pointer du doigt que ce vieux drapeau peut ne pas évoquer que des bons sentiments patriotiques à une partie non négligeable de la clientèle de Nike au US. Ce serait stupide de leur part de ne pas en tenir compte.

    Et je ne vois pas le rapport avec le drapeau Saoudien qui,  à ce que je sache n'a pas encore été apposé sur des articles de grande consommation vendus au US et que tu ne trouveras pas ailleurs que dans leurs ambassades et devant l'ONU

    C'est un peu comme si Nike sortait des chaussures avec le logo de la first air cavalry division...sur le marché Vietnamien. Moi personnellement cela ne me ferait ni chaud ni froid, mais les Vietnamiens risqueraient de ne pas apprécier.

    En tout cas, n'étant pas concerné, moi, je ne peux pas juger.


  18. Le 06/07/2019 à 16:38, collectionneur a dit :

    Encore un exemple, le premier drapeau américain à 13 étoiles sur une basket accusé de rappeler l'esclavage :wacko:

    Ce n'est pas à nous de juger qui peut ou non s'offusquer.

    Tu sembles sous-estimer l'impact sur la communauté noire américaine qui a subi la ségrégation jusqu'en 1964 et qui est, à juste titre, encore très sensible à tout symbole rappelant l'esclavagisme de près ou de loin. Après 190+ ans de discrimination, n'ont-ils pas le droit d'être tatillon ? Si en plus ça fout la honte à Nike, c'est encore mieux.

     


  19. Il y a 3 heures, Picdelamirand-oil a dit :

    Non c'est l'IRST qui a été supprimé. Il était obsolète et les pilotes ne s'en servaient presque pas.

     

    Il y a 4 heures, Ponto Combo a dit :

    Il s'agit de la boule (côté tribord) de  l'OSF qui est uniquement un lest depuis l'OSF-IT. Il y aura donc de nouveau un IR-dome au lieu d'une surface peinte.

     

    Euh, on a tout de même une quarantaine d'IRST en inventaire qui, sauf erreur sont encore utilisés. Ou me trompe-je ?


  20. Au passage, j'en profite pour glisser cet extrait d'un rapport de 2018 de la commission de la défense nationale dans lequel un député défend un amendement pour être sûr que le viseur de casque sera bien dans le standard F4

    --------------------------------------------------------

    M. Jean-Jacques Ferrara. Le présent amendement a pour objet l’introduction du viseur de casque au standard F4 du Rafale, qui sera lancé en 2018. J’appelle votre attention sur le fait qu’il s’agit d’un équipement indispensable pour nos pilotes et j’ai pu constater, au cours de mes déplacements en métropole et sur les théâtres d’opérations extérieures, à quel point il leur manquait. Cet équipement est disponible dans d’autres aviations de combat. Il sera ainsi livré avec nos Rafale en Inde et au Qatar. Sincèrement, j’y insiste, je vous demande de nous rassurer, Madame la ministre, en donnant un avis favorable à cet amendement. Je ne conçois pas que le viseur de casque ne soit pas prévu par le texte.

    M. le président Jean-Jacques Bridey, rapporteur. Je comprends votre appel, mon cher collègue, mais ne peux y donner suite : plusieurs éléments vont composer le standard F4 ; aussi, pourquoi ne mentionner que le viseur de casque ?

    M. Jean-Jacques Ferrara. On peut ajouter d’autres éléments.

    M. le président Jean-Jacques Bridey, rapporteur. M. Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation, a bien précisé, lors de son audition par la commission, qu’une discussion était engagée entre la DGA et l’avionneur à propos du contenu du standard F4. Nous ne pouvons donc inscrire dans le texte un de ses éléments constitutifs. Je vous propose donc de retirer votre amendement même s’il me paraît, à moi aussi, nécessaire d’intégrer le viseur de casque au standard F4.

    Mme Florence Parly, ministre des Armées. Je vous confirme que l’objectif est d’intégrer le casque visée tête haute dans le standard F4 du Rafale. Je vous confirme également que d’autres améliorations seront apportées aux capacités du Rafale et que les discussions à ce sujet ne sont pas terminées. Je ne peux par conséquent que vous inviter à nous faire confiance sur le bon aboutissement de ces discussions et donc à retirer votre amendement.

    M. Jean-Jacques Ferrara. Sans vouloir vous offenser, Monsieur le rapporteur, Madame la ministre, compte tenu de ce qui m’a été confié sur le terrain, je maintiens tout de même mon amendement.

    • Thanks 1