Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marc P

Members
  • Posts

    334
  • Joined

  • Last visited

    Never

Everything posted by Marc P

  1. Marc P

    Le F-35

    Je ne suis pas sûr de bien te comprendre. Donc en gros ta position correspond à ta première affirmation (plutôt catégorique), ou à la deuxième? Ou peut-être à une 3ème? [12]
  2. Plutôt le RBS-15 Mk3. [12]
  3. Je ne crois pas qu'il y ait du nouveau concernant le financement des FREMM pour la Marine Italienne, bref ni des bonnes nouvelles, ni des mauvaises nouvelles. Le financement actuel, tel qu'il a été approuvé par le gouvernement précédent et apparemment confirmé par la suite, prévoit un total d'environ 1.5 Md € (hors budget de la défense/marine) qui comprend les coûts de développement du programme, la construction et l'équipement des deux premières frégates, ainsi que le soutien logistique initial. Par la suite, et donc pour les 8 autres frégates prévues d'ici 2020, le financement devrait être normalement trouvé dans le cadre du budget d'investissements de la marine, une fois passée la "bulle de financement" liée aux programmes déjà en cours (PA Cavour, destroyers Doria, sous-marins Todaro), c'est-à-dire à partir de 2009 (plus ou moins). Concernant la "nouvelle stratégie de COM", il s'agit plutôt de l'adaptation habituelle au climat politique du moment. Ensuite, les journalistes en rajoutent en termes de banalités et stupidités. Finalement, du moment que les programmes se poursuivent ... . [12]
  4. Concernant l'état des livraisons du NH-90 pour les forces armées italiennes: - les premiers 6 exemplaires de série destinés à l'Esercito (armée de terre) devraient être rapidement livrés à partie de la fin de cette année (2006) essentiellement pour des activités de formation et d'évaluation - la livraison des exemplaires destinés aux unités opérationnelles débutera à partir de la seconde moitié de l'année prochaine (2007) - les premiers exemplaires de série de la version "navale" seront livrés à la Marina Militare durant le dernier trimestre 2007. Source:Flight International [12]
  5. Marc P

    Le F-35

    Le principe d'une chaîne d'assemblage (FACO) du F-35 en Italie pour les env. 200 exemplaires de F-35 envisagés à terme par l'Italie et les Pays-Bas semble acquis depuis un bon moment au niveau inter-gouvernemental et industriel, cela dépend seulement de la volonté du gvt italien de poursuivre dans cette voie ou non, et du coût additionnel de l'opération. [12]
  6. Les dernières estimations parlent d'un cout total pour le programme britannique de 3.6 à 3.8 milliards de £, donc près de 5.8 milliards €, donc pratiquement 3 Md € par exemplaire. [12]
  7. En gros, il devrait y avoir: - 200 forces spéciales dans le cadre d'Enduring Freedom - env. 1'000 hommes à Kabul dans le cadre de l'ISAF - un détachement de l'Armée de l'Air - le dispositif naval en Mer d'Arabie/Océan Indien (min. 2 frégates ou avisos) [12]
  8. Le navire a l'air d'être allemand. Le personnel a l'air d'être allemand. Mais l'hélicoptère me semble être très ... Italien. [08] [27] [12]
  9. Je ne sais plus. [21] Essentiellement des clients privés il me semble. Très peu de militaire (voir pas du tout) et de para-militaire pour le moment. [12]
  10. Désolé philippe, mais dans ces cas le "cavaliere" n'y est strictement pour rien. Le choix du C-130J en échange d'une coopération industrielle entre Alenia et Lockheed pour le développement d'une nouvelle version du G-222/C-27 (ce qui deviendra le C-27J Spartan) a été fait dans la seconde moitié des années 90 par un gouvernement de centre-gauche. Quant au KC-767A, si la commande est intervenue au début du gvt Berlusconi, le choix technique avait déjà été fait auparavant par l'AMI durant le gvt de gauche. D'ailleurs, en passant et pour chasser quelques lieux communs: - commande du C-130J = décision du gvt de gauche - commande du C-27J = décision du gvt de gauche - choix du F-16 comme "interim fighter" = gvt de gauche - entrée de l'Italie dans le Joint Strike Fighter = gvt de gauche - ... Il est donc faux de reprocher au "cavaliere" d'avoir "acheté américain". Le gros problème du gvt Berlusconi, c'est bien qu'il n'a rien acheté du tout et drastiquement réduit les budgets d'investissements des forces armées !! Bon, pour être honnête, le "cavaliere" a bien commandé un total de 2 (!!) avions pour l'armée de l'air italienne, mais à .... la France: un A319CJ et un Falcon 900EX. [12]
  11. Une soixantaine d'exemplaires commandés il me semble, avec des premières livraisons prévues vers 2010. [12]
  12. Marc P

    BPE+PDA Espagnol

    Désolé, pas de missiles HARM sur les AV-8B Harrier II+. [12]
  13. Pour être précis, la Royal Navy dispose de fait de deux PA, depuis 1 an et le placement en "disponibilité réduite" du HMS INVICIBLE. En théorie ce PA continuera à faire partie de la flotte jusqu'en 2010, puisqu'il pourrait être remis en condition opérationnelle, dans un certain délai, en cas de grave crise. Mais c'est hautement improbable et la RN devra donc se "contenter" des deux autres PA jusqu'à l'arrivée des CVF. Parmi ces deux PA restants, le HMS ILLUSTRIOUS, récemment rentré de l'Océan Indien, est optimisé pour la fonction "strike" en embarquant un mix de Harrier GR.7/9, de SeaKing AEW/ASaC et de Merlin Mk.1. Quant au HMS ARK ROYAL, il a récemment terminé une longue période d'entretien et retrouve sa place au sein de la flotte britannique, optimisé pour la fonction d'assaut amphibie en version "LPH", embarquant un mix de Apache, SeaKing HC.4 et Chinook. Cela permettra notamment d'assurer la disponibilité d'un navire de type LPH également durant les périodes d'indisponibilité du HMS OCEAN. De plus, le HMS ARK ROYAL conserve bien entendu la capacité à être utilisé dans le rôle "strike" si nécessaire en embarquant des Harrier. [12]
  14. Image du 2ème des 4 prototypes prévus du BA-609, le premier construit en Italie par AgustaWestland, qui a effectué son premier vol le 9 nov. 2006: [12]
  15. ... and the winner is: BOEING et son HH-47 !!!
  16. Marc P

    BPE+PDA Espagnol

    1. L'Italie et l'Espagne possèdent en gros la même flotte d'env. 16 chasseurs-bombardiers AV-8BII(+), même si certains (4?) des HARRIER espagnols ne sont pas de la version "Plus" équipée de radar et AMRAAM. Compte tenu du nombre total d'appareils en ligne, des besoins de maintenance et d'entraînement, du nombre de pilotes, etc ... ça laisse donc pour chaque pays la capacité de pouvoir embarquer entre 6 et 12 appareils sur son PA en opérations. Rien de plus. Cela correspond d'ailleurs au nombre de machines habituellement embarquées pour les grands exercices et en opérations (du moins dans le cas italien car les Espagnols n'ont pratiquement jamais déployé leur PA en opérations réelles). Dès lors parler d'embarquer 20, 30 (ou plus) Harrier sur les PA italien ou espagnol n'a tout simplement pas de sens et frise le ridicule. Faisons svp la distinction entre propagande à 2 balles et capacités réelles. 2. De la même manière il est peu pertinent de tenter de comparer le BPE et le CAVOUR, qui correspondent à des missions et philosophies d'emploi assez différentes. Le CAVOUR ne pourra jamais avoir les même capacités de transport de troupes et de matériel que le BPE, et le BPE n'est pas conçu pour avoir les mêmes capacités de planification, conduite et soutien d'opérations aériennes offensives que le CAVOUR. Dans ces domaines il est bon de se rappeler qu'on en reçoit pour son argent. On ne peut pas obtenir les mêmes capacités en payant 2 ou même 3x moins sans faire de compromis ou accepter des limitations importantes. Le fait est que, toutes proportions gardées, la Marine Italienne a "payé" le coût important du CAVOUR (et des DDG DORIA) par un retard dans la modernisation du reste de sa flotte de surface, tout comme la France avec les programmes CDG/Rafale/SNLE-NG ou maintenant la Royal Navy. [12]
  17. Salut philippe. Franchement je n'en sais rien. Et d'ailleurs les 2-3 dernières années ont été marquées par des coupes tellement profondes dans le budget de la défense italienne que toute prévision devient vraiment hasardeuse. En gros disons tout de même que la flotte envisagée de frégates AAW a été progressivement réduite au cours des dernières années: - au début des années '90 l'objectif était encore de pouvoir aligner un total de 6 navires (destroyers/frégates) à vocation principale anti-aérienne, ce que sont devenues les frégates AAW HORIZON, en remplacement des deux croiseurs AAW de classe Andrea Doria, des deux DDG de classe Audace et enfin à terme des deux DDG de classe Durand de La Penne. La flotte envisagée comprenait alors un total de 16 destroyers et frégates, dont six à vocation AAW. - par la suite, on est passé à un objectif de 4 frégates type HORIZON; les deux commandées en remplacement des DDG de classe Audace, et une deuxième paire pour épauler et à terme remplacer les deux DDG de classe Durand de La Penne; c'est encore l'objectif fixé en 1998 dans le "Document de Planification à Long Terme", qui prévoyait une flotte de 14 destroyers et frégates (4x DDG de type "Horizon" - ce qui deviendra la classe Andrea Doria - et 10x frégates de type FNM/FNG - par la suite devenues le programme "Rinascimento/FREMM", ou classe Bergamini) - récemment la nouvelle version (2005) de ce même "Document de Planification à Long Terme" ne prévoit plus qu'un total de "12-13" destroyers et frégates, c'est à dire destroyers de classe Doria et frégates de type FREMM. Ce total ne laisse donc logiquement la place, à terme, que pour 2 ou 3 destroyers "Horizon". Et en effet on ne mentionne officiellement plus beaucoup cette deuxième paire de frégates HORIZON ... . Donc, que va-t-il se passer? D'une part les deux destroyers de classe Andrea Doria vont enfin entrer en service d'ici la fin de la décennie et combler le vide laissé par la récente (2005)mise à la retraite des deux DDG de classe Audace. D'autre part, les deux DDG de classe Durand de La Penne, qui après tout datent de la fin des années '80 - début des années '90, vont subir entre 2007 et 2009 des importants travaux de modernisation pour leur permettre de rester en service au moins jusqu'en 2020. Ces travaux devraient se concentrer sur le remplacement des systèmes radar et C4I, mais ne concerner que de manière très limitée les systèmes d'armes. Puis, à terme, une 3ème "Horizon" pourrait être construite afin de renforcer les capacités AAW de la flotte et remplacer les DDG actuellement en service. Mais il s'agit de spéculations. On peut enfin noter que l'option "version AAW des FREMM" se présente pour l'Italie d'une façon légèrement différente que pour la France. Comme cela a été dit, la Marine Italienne a en effet standardisé sa flotte sur le radar EMPAR, qui équipera le PA CAVOUR, les destroyers de classe Andrea Doria et les 10x FREMM prévues. Et ces FREMM sont d'une façon générale mieux équipées et armées que leur version française, y compris au niveau des capacités anti-aériennes, entre la capacité de lancer des missiles Aster 30, le radar supplémentaire ou les canons de 76mm à munitions guidées. De fait elles devraient donc finalement disposer d'un système assez proche de celui envisagé comme "intermédiaire" au début du programme franco-italien FSAF, c'est-à-dire le "Naval SAAM AD", dont les capacités se situent entre celles du SAAM et du PAAMS. Mais en ces temps où le format de la flotte est d'avantage dicté par les contraintes financières que par les besoins opérationnels, tout peut encore changer, y compris le nombre final de frégates "Horizon" ... et FREMM. [12]
  18. Marc P

    PUMA it

    Non, ni le blindé CENTAURO ni l'hélicoptère d'attaque A129 MANGUSTA ont été déployés en Afghanistan. Ces deux systèmes faisaient en revanche partie du "pool" initial de forces proposé par l'Italie aux USA fin 2001 pour un déploiement en Afghanistan dans le cadre d'Enduring Freedom. Mais finalement ce déploiement n'a pas eu lieu et les forces terrestres envoyées par la suite, dès déc.2001-janv.2002 dans le cadre de ce qui était devenu l'ISAF, ou bien même dans le cadre d'Enduring Freedom en 2003, n'ont jamais pu compter sur ces matériels. Matériel ayant été déployé en Afghanistan: - hélicoptères: AB-212, CH-47 - transport de troupes: VM-90, Puma 6x6, BV-206S, et bientôt probablement VTLM "Lince". C'est par contre en Iraq que l'Italie a progressivement déployé du matériel supplémentaire afin de renforcer son contingent (mais à partir de 2004, donc avec 1 an de retard au moins), comme par exemple: - chars de combat (MBT) ARIETE - véhicules chenillés de combat d'infanterie (VCI) DARDO - hélicoptères d'attaque A129 MANGUSTA - drônes RQ-1 PREDATOR Un escadron de blindés CENTAURO était en revanche présent dès le début des opérations en juin 2003. [12]
  19. Marc P

    PUMA it

    Le "Centauro" dans sa version armée d'un cannon de 105mm a effectivement été déployé dans le cadre de pratiquement toutes les principales missions des forces armées italiennes à l'étranger, que ce soit dans les Balkans (Kosovo, Bosnie, FYROM, Albanie), en Somalie, en Iraq et maintenant au Liban. Une exception: l'Afghanistan, justement. [12]
  20. Ce qui est manifestement connu c'est que tu ne sais pas lire un message. Où est-ce que j'ai parlé de la France? [12]
  21. Tu veux dire à part protéger le hezbollah ... ? [12]
  22. Marc P

    FREMM Italie

    Pour ma part j'espère vraiment que l'Italie ne va pas se lancer dans le développement d'une version "anti-aérienne" (AAW) des FREMM. Si on peut déjà discuter de la validité du concept dans le cas français, l'adopter dans le cas itaien n'a pas tellement de sens. Soit on veut vraiment une capacité de défense aérienne de zone et de compilation de la situation "air" et coordination de toute la lutte anti-aérienne, et dans ce cas il faut le PAAMS au complet (et donc autant construire au moins un DDG HORIZON supplémentaire tel que prévu). Soit on se contente d'une robuste capacité de défense anti-aérienne, y compris de zone, et dans ce cas les 10 frégates FREEM italiennes prévues sont déjà en mesure de le faire, leur radar EMPAR étant conçu dès le départ pour travailler précisément non seulement avec les missiles ASTER 15, mais aussi avec les ASTER 30, sans besoin de radar additionnel LRR (S1850). En ce qui concerne la nécessité de protection des gros batiments de type PA ou amphibies, la question se pose en effet mais dans le cas italien touche essentiellement les LPD de type San Giorgio (pratiquement complétement dépourvus de toute capacité de défense), puisque le GARIBALDI et le CAVOUR possèdent quant-à-eux déjà une très bonne capacité de défense anti-aérienne. [12]
  23. Et vice-versa de la part de la France vis-à-vis des USA en d'autres circonstances ... ; c'est le jeu, quoi. [12]
  24. Vu le total de 15'000 hommes espéré pour la "Super-FINUL" et les requêtes officielles de l'ONU en terme d'unités (du type 8 bataillons mécanisés, 3 d'explo/cavalerie, 3 du génie, etc...), il semble que cette force s'articulerait sur 3 ou 4 brigades multinationales. Il serait logique que la France, outre le commandement "divisionnaire" de la force, constitue l'ossature d'une de ses brigades, donc avec 2000, 3000 ou même 4000 homes. L'Italie assumerait la même responsabilité pour une autre brigade, peut-être la Turquie pour une troisième, etc ... . Ces unités seraient alors en mesure d'intégrer également les contingents d'autres nations, européennes ou asiatiques/musulmanes, de niveau bataillon. [12]
  25. Pour revenir sur l'identification du "truc à droite" dont on a parlé quelques pages plus haut, après quelques recherches il semble bien s'agir d'un des deux éléments/antennes de la partie ECM (Nettuno 4100 par Elettronica/Thales) du système intégré de guerre électronique. [12]
×
×
  • Create New...