flanker

Members
  • Content Count

    591
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About flanker

  • Rank
    Connaisseur
  1. et le troisième proto vient de décoller aujourd'hui! =D http://www.youtube.com/watch?v=X_CSDYFlJO4
  2. pour le 16, même si je ne connais pas le russe, il doit s'agir de la taille des pneus, et non celle des disques de frein. sur la différence entre 117S et 117, et bien en gros le 117 est le moteur intérimaire du T-50, possède un diamètre de soufflante plus gros qu'un Al-31F ou un 117S, et doit pousser dans les 15T, alors que le 117S est le moteur du Su-35S et pousse 14T
  3. ha la la, ces journaux à sensations qui transforment un décollage avorté en atterrissage d'urgence :P concernant les missiles en développement, j'ai retrouvé cet article de Jane's dans mes archives
  4. il avait été montré sur certaines photos l'emplacement de l'ouverture des petits compartiments latéraux, mais je les ai pas sous la main où je suis. ces soutes sont adaptés pour le remplaçant du R-73 mais pas d'équivalent au MICA, qui reste une exception française avec son double rôle moyenne et courte portée les soutes principales sont elles taillées pour recevoir des missiles moyenne et longue portée, mais aussi des armements air-sol, car c'est plus un chasseur bombardier qu'un intercepteur pur
  5. vidéo de démonstration en vol du T-50 à MAKS 2011 =) http://rutube.ru/tracks/4729648.html tout en puissance, dans un style assez différent des flanker qui passent leur temps à évoluer en décrochage
  6. je crois que le nom donné aux bords d'attaques mobiles de grandes dimensions est LEVCON, et seul le LCA indien utilise quelque chose qui s'en rapproche concernant leur débattement important, surtout vers le bas, je ne pense pas effectivement que ça soit permis en croisière, mais le domaine de vol de l'avion sera surement extremement étendue à terme, et ces LEVCONs placés au dessus des entrées d'air servent aussi à réguler l'alimentation des moteurs, voir éventuellement cacher l'entrée d'air aux radars adverses et à très fort AoA, je pense que ça pourrait être très utile pour orienter le flux d'air sur l'aile, mais aussi directement dans les entrées d'air réacteur
  7. et lancement réussi, réalisé par le yuri dolgorukiy pour la première fois! http://russianforces.org/blog/2011/06/bulava_launched_from_yuri_dolg.shtml le missile semble être sorti de ses erreurs de jeunesse =)
  8. je n'ai jamais été aussi heureux de m'être trompé, moi qui n'y croyait plus! bravo à notre PR sur ce coup (c'est dingue je n'aurais jamais cru pouvoir écrire ça un jour)
  9. p*tain, j'osais encore espérer un miracle, que notre cher PR qui n'est pas manchot pour faire des coups médiatiques vienne avec Cameron au secours de la révolte pour se redonner une certaine crédibilité internationale (en tout cas c'est le seul truc qu'il lui restait pour se refaire une image) mais là avec le Japon qui tourne en boucle, c'est bon nos dirigeants sont sauvés l'écrasement de la révolte fera 30 secondes au jité, emballez c'est peser. et Allemagne qui veut jouer le chef de l'Europe qui nous joue non seulement une position petit bras, mais qui en plus fait chi** ceux qui veulent y aller et mettre les mains dans le cambouis faillite morale et politique complète! >:( >:(
  10. entièrement d'accord avec Tancrède, la France à une occaz unique de mener une opération qui pourrait être extrêmement rentable politiquement si elle marche... et si ça ne marche pas ça ne pourra pas être pire que de laisser Kadhaf reprendre la main en disant uniquement "c'est pas bien"
  11. le réacteur intérimaire est prêt :lol: pour le réacteur définitif, il faudra attendre une petite dizaine d'années le radar lui est sur les rails, et il va bientôt être intégré à un avion pour essai (un Su-30 je crois?) sinon il va falloir attendre le 3e proto pour avoir une meilleure idée de la version de série
  12. Alors le MiG-1.42 est la version de série du proto MiG-1.44 qui lui a volé. Quelques modifications auraient été apportées à la version de série, mais elle n'a jamais quitté la planche à dessin. Maintenant le MiG-1.44 est stocké dans un hangar à Joukovsky, et avait été mis dehors lors du dernier salon MAKS, mais sans que l'on puisse en approcher. Les générateurs de plasma personne ne sait vraiment où ça en est, et sinon la technologie du MiG-1.44 remonte à la fin des années 80, date de sa conception, et la furtivité n'était pas un facteur pris en compte. Donc oui les russes ont eu raison de privilégier le PAK-FA, qui est d'ailleurs moins maousse que le MiG.
  13. en espérant qu'il y soit cette année, croisons les doigts :-\ ps : moi ce qui me fait tripper, c'est l'église orthodoxe que l'on voit au fond sur la première photo, des fois que l'on ait des doutes sur le pays... :P
  14. eh ben, quelle agitation, et en plein pendant les congés, ils pouvaient pas attendre un peu :-X très rapidement mes impressions sur le J-20, car j'ai beaucoup moins de temps à consacrer à ma passion maintenant formule avec canard à l'avant, intéressant car ce sont les seuls à la mettre en pratique sur un avion furtif le problème avec ça c'est que ça passe pour dégrader la furtivité avant alignement des bords d'attaque et bords de fuite non concluant, alors que c'est vraiment ce qui est primordial pour la furtivité, de même les quilles ventrales encore présente, ça fait un peu trop une taille vraiment maousse!! qui me ferais un peu penser dans son rôle à un Mig-31 furtif, conçu pour le combat BVR, pas très maniable à cause de sa taille, avec une grande autonomie, d'ailleurs les multiples projets de missiles longue portée chinois pourraient coller mais quand on conçoit un appareil pour du combat BVR, je trouve bizarre de dégrader sa furtivité secteur avant par l'emploi de canard l'avion sera-t-il capable de supercroisière? ça me parait compliqué, étant donné la taille de l'engin, et sa formule pas forcément très optimisé pour la grande vitesse (canards, angle d'attaque des ailes, à comparer avec celui du T-50) il faudrait des réacteurs vraiment très puissants, alors que les chinois ne passent pas pour être en pointe sur ce domaine, et que le challenge sur tous les nouveaux projets porte plus sur le réacteur que sur la cellule