Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Phobos

Members
  • Posts

    226
  • Joined

  • Last visited

Reputation

7 Neutral

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. @fjojo032 Pas si sûr que le Chinook soit vraiment plus cher à opérer que le TTH. D'après les chiffres que Boeing a donné aux Allemands pour le remplacement des CH-53G, le coût moyen d'une heure de vol pour le CH-47F serait de 10600$. Le coût moyen d'une heure de vol de nos TTH est de 12000€ soit plus cher qu'une heure de vol sur F-16 comme l'avait remarqué le patron de la Composante Air... Cela dit, comparer le coût d'une heure de vol de différents appareils est un sujet complexe et je n'ai pas toutes les données en main donc je me trompe peut-être, mais d'après mes recherches, il n'y a rien qui permette d'affirmer que le Chinook soit plus onéreux à mettre en oeuvre comparé au TTH. En ce qui concerne les coûts d'acquisition, un CH-47F tout équipé coûterait environ 30 millions d'€ soit un prix comparable au NH90 TTH. Et comme l'a souligné mehari, il existe une synergie possible avec nos voisins néerlandais. Si ce plan d'investissement se confirme (il doit encore recevoir l'aval du gouvernement), je pense que le CH-47F pourrait être une solide option. Wait and see.
  2. Les F-16 hollandais ont un âge comparable aux F-16 belges. Ils ont reçu leur dernier appareils en 1992 (en 1991, pour les nôtres). Par contre, Les F-16 norvégiens et danois sont effectivement globalement plus anciens, la Norvège et le Danemark n'ayant pas passé de commandes complémentaires significatives après l'achat initial.
  3. Le F-35 semble s'imposer comme le successeur naturel du F-16 et F/A-18. Personnellement, je pense qu'il était illusoire de croire que la Finlande allait choisir autre chose qu'américain après plus de 25 années avec du matériel US. D'autant plus que l'expérience finlandaise avec le Hornet fut largement positive. Je remarque que les forces aériennes de par le monde sont assez conservatrices et n'aiment pas trop sortir de leur zone de confort en ce qui concerne le choix du pays fournisseur. On observe la même chose avec les clients exports du Rafale qui sont principalement d'anciens clients du Mirage 2000 et qui continuent dans la même lignée. Pour les Finlandais, choisir le Rafale, c'était leur demander de faire un acte de foi et se lancer dans l'inconnu. Je pense que Dassault devrait principalement concentrer ses efforts à l'exportation à fidéliser des client existants comme le Pérou ou le Maroc par exemple qui devront tôt ou tard remplacer leur chasseurs Dassault (respectivement Mirage 2000 et F1 modernisés) et viser également les pays cherchant à remplacer leurs chasseurs d'origine russe comme l'Indonésie, Malaisie, Vietnam, Ukraine (?)... Mais s'engager dans des compétitions qui vise à remplacer des appareils tel que le F-16 ou le F/A-18 semble perdu d'avance. Ces marchés sont "verrouillés" par les Américains.
  4. En effet. Assez surpris de constater que ces nouveaux MCM auront en fait un tonnage supérieur à celui des frégates de classe Wielingen... Un sérieux gain capacitaire en vue pour la flotte MCM belge.
  5. C'est la Composante Médicale qu'on pensait supprimer, pas la Composante Marine... C'est d'ailleurs ce qui va plus ou moins arriver dans les années à venir puisque la Composante Médicale va se fondre dans les autres composantes sans totalement disparaître toutefois. Je doute très fort que la suppression de la marine ait jamais été sérieusement envisagée pour de nombreuses raisons...
  6. Je n'ai pas trop eu envie de m'attarder sur ce forum vu le manque de tolérance pour certains points de vue. Jusqu'à... aujourd'hui maintenant qu'on connais le dénouement de l'histoire. Quoi qu'il en soit, je ne vois pas en quoi le fait que je sois actif ou non sur ce forum invalide mon opinion.
  7. @ jojo Quelqu'un qui était actif sur ce forum bien avant toi. Ravi de faire ta connaissance également.
  8. Le choix de la raison. Dites ce que vous voulez mais d'un point de vue technique, logistique et stratégique, faire le choix du F-35 n'a rien d'irrationel, bien au contraire. Cette décision s'inscrit juste dans la continuité. Et en plus, c'était le moins cher. Dans ces conditions, il était difficile de résister... Personellement, je suis satisfait de cette décision (ouf le bouton downvote n'existe plus! ) tout comme la Force Aérienne j'imagine qui aura l'appareil qui correspond le mieux à ses besoins. On ne peut que s'en réjouir dans un pays où les choix en matière d'équipements militaires sont trop souvent dictés par les politiciens et pas toujours avec bonheur (AIV DF90, NH90 voire même A400M...). Ce ne sera pas le cas cette fois-ci. Tant mieux. C'est sans doute dommage pour la défense européenne mais "acheter européen" ne pouvait pas être le seul argument pour faire le choix de l'EF ou du Rafale. Pas quand le F-35 était à a ce point attractif au niveau performances, prix et retours économiques. Mettez-vous à notre place. En définitive, le principal problème de mon point de vue est que l'EF et le Rafale arrivent simplement trop tard. Difficile de convaincre un pays d'acquérir l'EF ou le Rafale quand leurs pays d'origine ont déja lancé leur programmes de remplacement. Si ce n'est pas un aveu que l'EF et le Rafale ne sont pas ou ne seront bientôt plus compétitif face au F-35, je ne sais pas ce que c'est. Je remarque aussi avec amusement que l'idée que je préconisais ici il y a quelques mois d'acquérir le F-35 tout en investissant dans le développement du SCAF pourrait très bien devenir réalité. Cela m'avait valu pas mal de critiques et de downvotes... j'avais plus raison que tort. Il reste toutefois à voir si la Belgique sera admise dans le SCAF. Et si ce n'est pas le cas, tant pis, on peut toujours acquérir quelques F-35 supplémentaires avec cet argent. Allez, sans rancune. On ne peut pas toujours tout gagner et vous avez le beau contrat CAMO en guise de consolation et sans doutes d'autres à venir. Souriez!
  9. Adhésion de la Belgique au programme ESSM Block II en vue d'équipper les futures frégates: https://www.presscenter.org/fr/pressrelease/20180914/adhesion-au-programme-de-l-otan-evolved-seasparrow-missile-block-2
  10. Acquérir le F-35 tout en choisissant d'investir dans un programme européen d'avion de combat du futur serait la solution idéale selon moi. Ça pourrait être un compromis acceptable entre les atlantistes et pro-européens. Une façon pour tout le monde de sauver la face. Notre industrie aéronautique aurait aussi l'avantage d'être impliquée dès le début dans le développement d'un nouvel avion de combat après avoir raté le coche avec le F-35. Quant à la Faéb, elle aurait l'avion qu'elle souhaite vraiment.
  11. Si la possibilité existe d'acquérir quelques appareils supplémentaires dans les limites du budget imparti, franchement on ne devrait pas hésiter. Ce ne serait pas un luxe superflu vu le nombre assez modeste d'avions prévu actuellement. 34 appareils, c'est à peine le minimum suffisant et représente une (légère) diminution du niveau d'ambition en terme de nombre d'avions deployables pour les OPEX. L'idéal bien sur aurait été de conserver le format actuel de 4 escadrilles opérationnelles, l'OCU et une réserve d'attrition, soit environ 60 appareils. Inconcevable pour nos chers politiciens, hélas. Ce serait pourtant tout à fait à notre portée si l'on consacrait 2% du PIB à la défense comme nous sommes censés le faire (et se sont engagés à le faire...).
  12. Autant pour moi. Cela dit, le développement du système d'armes du F-35 n'a véritablement commencé que quand le contrat SSD (System Development and Demonstration) a été octroyé à LM en 2001... soit la même année que le développement du standard F2 fut approuvé. Donc l'affirmation de Kelkin que le système d'armes du F-35 est de conception plus ancienne que celui du Rafale F2 est incorrecte.
  13. Déja oublié les propos tenus par le général Lanata l'année passée? Amusant comme "cette vérité qui dérange" a été très vite balayée sous le tapis par certains.
  14. En gros, ton argument c'est: "le F-35 sera peut-être plus avancé technologiquement mais il n'est pas encore véritablement opérationnel". Un peu léger. Quel discours me tiendras-tu quand il le sera? Car il le sera, il ne faut pas s'y tromper. Le programme progresse pas à pas et de nouvelles étapes sont franchies tout les mois: accroissement constante des capacités, intégration de nouvelles armes, unités en cours de transformation, premier déploiements à l'étranger, première utilisation au combat (Israel), etc. Ouvre les yeux. C'est assez typique des détracteurs du F-35 de se focaliser sur les délais du programme. Ils s'accrochent au (très) mince espoir que le programme sera un échec et que l'avion ne sera jamais déclaré pleinement opérationnel. Un bien vain espoir, j'en ai peur.
×
×
  • Create New...