Bleusaille

Members
  • Content Count

    144
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About Bleusaille

  • Rank
    Débutant
  1. Le lien Armées-Nation n'est rien si n'existe pas un attachement fort de la Nation pour ses Armées. Et, quoi que certains puissent étaler à longueur de posts, cet attachement existe et nos Armées ne sont la cible d'aucun complot "journalo-coco-pacifico-subversif". Ceux qui prennent la peine d'aller à la rencontre de nos soldats, ceux qui (plutôt que de se la jouer en développant des théories fumeuses et fumantes) participent aux opérations de solidarité (un colis pour nos soldats, rêves d'enfants), ceux qui s'investissent dans la Réserve ou dans D2C, ceux-là savent bien que les français sont fiers de leurs Soldats. Que le grand dialecticien qui se cache derrière le portrait de l'homme de Colombey se "sorte les doigts", qu'au lieu de songer à "éventuellement peut-être envisager de se renseigner" sur la Réserve citoyenne, il signe un ESR dans une UIR. Qu'il aille à la rencontre des jeunes (et des moins jeunes) qui sacrifient leurs vacances, leurs week-end, une partie de leur vie de famille, pour SERVIR. Il pourra, après, parler en connaissance de cause... Mais il n'en a pas besoin... il a un "copain journaliste"... Quant à Mani et ses "remords", je vais (une fois encore) manquer de tact, mais je m'en tamponne. Oyez, oyez, bonnes gens, dormez tranquilles, les vieux cons sont en voie de disparition... Bientôt le monde sera sauvé : les "stratège", les "samson", les "goering" se chargeront de forger une nouvelle France, débarrassée des enseignants, des "mal-pensants", des "cocos", des "franc maçons"... P'tain, tout ça a des relents nauséabonds.
  2. Oh p'tain... Goering "a permis de donner une image positive" et a "soudé une nation".... Bon, vous voudrez bien excuser "l'autre machin décadent", le "tatoué baroudeur local type Commandant Sylvestre", de ne pas vous suivre dans une telle voie... J'ai une autre idée de mon Pays et d'autres ambitions pour mes enfants que de voir un "Goering" entreprendre de "souder la France" ou d'en "donner une image positive"... Quant à vous Monsieur Samson, dont la seule connaissance du monde militaire est d'avoir "un ami journaliste", je ne perdrai même pas mon temps à vous dire ce que je pense de vous. C Seven l'a suggéré fort à propos, et j'ai l'impression que vos discours creux, oiseux et insignifiants ne font plus guère illusion... Et je n'ai pas attendu après vous, ni après vos citations "in-extenso" de Monsieur Boniface pour dire, redire et répèter qu'il faut cesser de croire que la Nation est au service de l'Armée, mais tenter (en vain je le crains) de faire entrer dans le crâne de certains grands penseurs (fortement représentés ici) que les Armées sont au service de la Nation. Fermez le ban !
  3. Je suis tout ce qu'il y a de plus calme, faisant simplement ressortir que je n'ai jamais eu l'occasion de prendre ou de mettre une peignée à un Légionnaire ("Romain"), à un parachutiste ("Crotte de Transall") ou à un Fusilier-Marin Commando (FuMaCo ou "Fum'crado"). Nous nous affrontions sans concession aucune sur le terrain, mais après le Finex, la troisième mi-temps se pratiquait dans les bistrots de ces villégiatures sympatiques que sont les camps de RCA (non, non, pas "République Centr'Africaine", seulement "Région Champagne Ardennes"). Si je n'ai aucun souvenir de "peignée" ou de "branlée", des souvenirs de cuites mémorables, "interarmes" et "interarmées", j'en ai quelques uns de pas piqués des ver(re)s. Et les "Fum'crado" n'étaient pas les derniers à ce jeu de c.ns, les Biffins non plus d'ailleurs...
  4. Mouaif... Des "forts en gueule" qui se faisaient forts de "casser du char" et de "bouffer du Biffin", j'en ai vu plus d'un se faire dessus quand un escadron de 13 tonnes débouchait d'une lisière, sirènes hurlantes, balançant quelques coups de 90 à blanc (histoire de leur déboucher les portugaises)... Ils étaient plus aussi fiers les "rouleurs de caisse"... Et, navré pour les légendes, ça ne se finissait pas par des "branlées", mais par un aller-retour dans la rue principale de Mailly ou de Mourmelon, à grand coups de tournées générales et réciproques... Et, quelle que soit la couleur du béret, quel que soit le côté vers lequel il penchait, on en rentrait tous faits commes des rats, beurrés comme des p'tits LU, ronds comme des queues de pelles... Et la GDB du lendemain ne faisait, elle non plus aucune différence entre "Biffins", "Romains", "Crottes de Transall" ou "Fum'crado"...
  5. Ben mon garçon, ça montre s'il en était besoin que tu parles, tu parles, mais tu ne sais pas de quoi ni de qui tu parles... Le CEMA, c'est un Homme, je devrais écrire un HOMME comme j'en ai rarement connu. Je l'ai connu Lieutenant, chef de section, je l'ai retrouvé ensuite Capitaine, commandant une Cie d'éclairage, je l'ai revu, bien des années plus tard, Chef de Corps d'un superbe Régiment... Tu as bien de la chance d'être derrière ton clavier, bien à l'abri dans ton "monde virtuel", faute de quoi je te botterais le cul avec vigueur pour t'apprendre le respect. Vas donc dire à ses Appelés du 9e RCP, de la CED de la 6e DB, du Quinze-Trois, que c'est un "Major d'homme"... Sombre cloche, pôvre naze... tiens j'vais te dire et tant pis si ça me vaut une "sanction virtuelle", t'es un trou du cul. Quand on ne connait pas les gens dont on parle, quand on ne sait rien, ni de leur carrière, ni de leur parcours, on la moule... Lieutenant, Capitaine, Colonel, aujourd'hui Général 5 étoiles, GEORGELIN, c'est un HOMME, un vrai. Droit, dur, impitoyable avec les mauvais, mais un Chef derrière lequel on avance sans hésiter. Tu es qui toi, pour portr des jugements de valeur sur cet HOMME ? Un "cador" de la virtualité ? J'laisse tomber, tu me donnes envie de gerber !
  6. On croit rêver... Mais qu'auriez-vous écrit si vous aviez connu les années 70 ? J'y ai déjà fait référence un certain nombre de fois... lisez et relisez l'interview que le CEMA a donné à "Armées d'Aujourd'hui"... L'image des Aemées n'a jamais été aussi bonne dans la population qu'à l'heure actuelle... sauf évidemment aux yeux des quelques illuminés qui voudraient voir la Nation au service de l'Armée... mais là, jeunes gens il y a erreur. Ce sont les Armées qui sont au service de la Nation... et pas l'inverse. Et point n'est besoin de remonter à Napoléon ou d'accuser pêle-mêle les journalistes, les enseignats, les "coco", les "soixante-huitards" et je ne sais quels autres boucs émissaires... Fort heureusement pour les Armées françaises, bien peu d'entre vous y ont servi, et encore moins y serviront... parce qu'avec une bande d'allumés comme vous, elles seraient pas dans la merde nos Armées...
  7. Un des multiples projets "sans suite" de l'industrie militaire jordanienne (qui est très prolifique dans ce domaine...) http://www.kaddb.com/falcon_turret.shtm si quelqu'un lit le polonais : http://www.specops.superhost.pl/technika/wachowski/wieza_falcon/wieza_falcon.htm Ce n'est pas basé sur un chassis Centurion mais Challenger 1
  8. le 8 juin 1982 à Fitzroy, ils faisaient quoi à part prendre part à une opération amphibie, les deux bâteaux brit's qui ont subi une attaque aérienne qui a fait 50 morts et 60 blessés graves ? Dieu du ciel... un "vrai guerrier" qui ... a accumulé les missions, les heures de vol, les sauts (civils et militaires) et a même cassé la gueule aux paras à l'ETAP ! Halte au sketch Fusilier... Tu à fait au moins 40 ans de carrière ? Ah oui... et sans les Puma et Cougar de l'ALAT, elle utiliserait quoi la "Royale" comme hélicoptères ? Elle est tellement "royale" la "Royale" qu'elle a même besoin des "pignoufs" et de leurs "rangeots crottées" pour avoir des hélicos sur la "Jeanne" pour la croisière d'application de ses midships... Tu vois, Fusilier, en un post tu viens de perdre beaucoup de la crédibilité que j'accordais à tes interventions... C'est marrant, mais à bien y réfléchir, tu me rappelles quelqu'un...
  9. Oh p'tain, ça c'est de l'opération amphibie "à risque"... les grands moyens, plus d'un million d'Euros dépensés pour "réduire" une force ennemie composée de ... 7 gendarmes marocains sans armes... Et l'on continue à mettre en avant des opérations médiatico-politiciennes comme des démonstrations de capacités amphibies... Haïti : où est l'aspect amphibie ? Projection par voie maritime, certes... Liban : Tout le monde s'est fait plaisir, on a fait de belles images... mais on aurait pu débarquer à quai avec la même facilité... Mais que ne ferait-on pas pour justifier budgets et crédits [22]
  10. Oserais-je tirer comme conclusion de tout ce qui précède que ce débat relève du "Café du Commerce" ? Docte échange d'arguments plus ou moins étayés, sur un point de doctrine assez "artificiel"... Les britanniques, qui furent les derniers à réaliser un débarquement aux Malouines en 1982, se sont bien gardés de renouveller la tentative en Sierra Leone... Ils procédèrent, n'en déplaise à Fusilier qui visiblement n'aime pas l'hélicoptère, à un héliportage relativement massif pour sécuriser les atterrages avant de débarquer "du lourd"...
  11. Oh grand merci, je suis tellement idiot que j'avais pas vu... faudrait voir à pas trop prendre les gens pour des lapins de 6 semaines... tu imagines, si tu n'étais pas là pour m'apprendre à regarder les images ? Et à défaut de vouloir m'apprendre à regarder, tu devrais apprendre à lire... Ce que vient faire la Somalie ? et bien pose la question à European qui y fait allusion plus haut... Ceci étant précisé, superbe et belle liste "d'opérations amphibies" qui ont marqué les esprits par la violente opposition rencontrée de la part de l'adversaire... La spectaculaire mise en scène du débarquement italien prète à sourire... médiatisation, quand tu nous tiens... S'il y avait eu le moindre risque opérationnel, ça aurait eu une toute autre gueule cette affaire... avec un peu moins de drapeaux flottant au vent et beaucoup moins de caméramen et de photographes... Comme je suis un garçon têtu, je repose ma question : quand donc le Tercio de Armada ou le San Marco ont-ils réalisé leur dernière opération amphibie avec une opposition militaire en face d'eux ? La dernière armée européenne à avoir affronté ce genre de situation est l'Armée de sa très grâcieuse Majesté... il va y avoir 25 ans dans quelques semaines... c'était dans la nuit du 21 mai 1982 aux Malouines... et l'opération a été particulièrement coûteuse en vies humaines... Depuis lors les "débarquements" réalisés par les uns et par les autres n'ont été que de croquignolesques opérations médiatiques...
  12. Ah bon ? Et qu'y avait-il comme opposition en face ? Non, c'est vrai, pas des exercices, juste du "grand guignol" médiatique... Débarquement en Somalie [13] avec les caméras de télévision sur la plage pour accueillir des assaillants... Mouarf aurait dit un Marsouin de mes amis... Débarquement "de vive force" à Durres le 11 avril 1997... avec sur les quais la population pour assurer l'accueil, je cite le Général Godinot, qui était l'adjoint du Général italien commandant l'opération : "l'accueil est des plus chaleureux. Le maire de la ville nous a meme propose d'installer des cabines telephoniques pour nos soldats." C'est sûr, voilà de brillantissimes exemples de grandioses opérations amphibies... [22]
  13. Loin de moi l'idée qu'existe une réelle maîtrise... mais le CNOA ne prévoit en aucune façon des opérations d'une ampleur nécessitant l'engagement des deux Brigades... qui ne revendiquent d'ailleurs pas "l'expertise" mais des "savoirs-faire"... Sauf erreur de ma part, dans la prose du dit CNOA, il est même question de simples opérations "va-et-vient" pour qualifier les opérations amphibies... Et aujourd'hui, qui oserait encore se lancer dans un débarquement "de vive force" de grande ampleur ? Même l'USMC n'envisage plus de telles opérations... Pour en revenir aux "traditions amphibies"... la bataille de Lépante... oui, certes... Non, sérieusement, qu'on décille mes yeux fatigués et qu'on remette en marche ma "boîte à comprenette", quand donc Tercio de Armada ou San Marco ont-ils conduit une quelconque opération amphibie que l'on pourrait qualifier de "moderne" ? Allez, pour le plaisir : Mise à l'eau d'un LVT-4 équipé d'une tourelle de M-8 HMC avec obusier de 75mm pendant un exercice de la FAI...
  14. Un petit témoignage de l'existence de la Force Amphibie d'Intervention française à la charnière des années 60/70... Le BDC (bâtiment de débarquement de chars) L9004 "La Bidassoa", plagé sur l'île d'Oléron (si mes souvenirs sont exacts) avec au premier plan un LVT-4. > Fusilier : En Indo, le 1er Régiment de Chasseurs d'Afrique a également opéré sur LVT-4 ("Alligator"). Pour ce qui concerne l'activité amphibie des Coloniaux, il faudrait que je me replonge dans les archives de feu "Lulu le Colo", le grand'père de mes enfants, qui regorgent de photos... dont quelques unes prisent à l'occasion d'opérations amphibies côtières avec la Flottille amphibie Nord de la Marine Nationale ou en Plaine des Joncs avec diverses Dinassau.
  15. Quelle propension à déformer les propos ou les écrits des uns et des autres… Où donc a-t-il été écrit que Quant aux traditions amphibies du Tercio de Armada ou du San Marco… soit… Mais quand diable ont-ils exécuté leur dernière opération de combat amphibie ? Quand et où ont-ils été engagés au combat ? Nos Troupes de Marine et nos Légionnaires ont pratiqué le combat amphibie en Indochine, nos troupes (et les Britanniques) ont débarqué à Port Fouad et Port Said en 1956, la Force amphibie d'intervention doit être "trop vieille" pour être présente dans vos raisonnements… Pas de "traditions amphibies" dans l'Armée française… dont acte… nos camarades des 9e BLBMa et 6e BLB apprécieront… http://www.duhamel.bz/indochine/images/1953/annam.jpg http://www.duhamel.bz/indochine/images/1953/Ngo-Ke.jpg http://www.duhamel.bz/indochine/images/1953/annam2.jpg http://perso.orange.fr/odetto/EGYPTE.html