max

Moderateur
  • Compteur de contenus

    1227
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

243 Excellent

À propos de max

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

802 visualisations du profil
  1. Valérian et Laureline

    A vous lire... mon désir d'aller voir le film reste intact. St Thomas, quand tu nous tiens....
  2. [VBMR] Le remplacant du VAB ?

    Et moi je suis le quatrième... qui va te demander de ne plus aborder ce chapitre personnel ici. De gré ou de force, on revient sur le VBMR. C'est sans appel.
  3. Mon nom est Nans, Ceysset Nans ;)

    Salut nans2France, bravo pour cette présentation complète et sincère, bienvenue sur le forum et bonne lecture à toi. J'espère que tu trouveras plein de bonne choses à échanger ici. Tu verras, l’ambiance est bonne et il y a un tas de types absolument géniaux dans leur domaine. Comme beaucoup, ce sera pour toi une excellente occasion d'échanger et de partager. Bonne continuation ! Amicalement
  4. [VBMR] Le remplacant du VAB ?

    Comme quoi ...
  5. Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR

    Ah ben leclerc, tu vas pas recommencer avec ces histoires de casemates tournantes des forces mécanisées... C'est un discourt maintenant situé entre le néolithique et le paléolithique ça, puisqu'on te dis que c'est super chouette-tout automatique-et que mème entre deux séquences de tirs on peut ce reposer. Super blinder le truc !
  6. Un peu d’ident’, Ces jeunes gens boutonneux portent la cote bleue qui leur est nécessaire pour apprendre leur métier de mécaniciens, ils ont entre 16 et 17 ans. Cet entrainement se situe sur la place entourée des ateliers de formation (motorisation diesel, carburation, ajustage et injection). Derrière ces ateliers, on aperçoit un des huit bâtiments de troupe si cosy et douillets. On aperçoit de dos aussi un de ces vieux adjudants rompu à l’OS comme au reste. Le tromblon amoureusement manié devient alors un « prolongement de soi-même ». La tarte qui leur sert de béret est franchement laide. Nous sommes ici à l’ENTSOA, mais de quelle promo s’agit-il et en quelle année ? En tout cas et pour ma part, je suis de la 18eme. Merci Born to sail
  7. Ben dis donc, elle ont une sacré allure les manifestations de motards à Hambourg.
  8. Tout sur le dernier système d'artillerie CAESAR

    Tout élément d’une chaine cinématique peut être amener à céder mécaniquement, il ne me semble pas (?) qu'il en existe certains qui soient dédiés lors de leur conception à servir de fusible. Seule cette solution est appliqué aux chaines cinématiques de treuils (goupille de cisaillement), lorsque la résistance est supérieur au couple. Aurais-tu d'autres éléments STP ? Ou alors il s'agit d'un limiteur de couple, auquel cas il rempli son rôle...de limiteur.
  9. ... et oui, chaque équipe de pièces au sein d'une batterie de tir s’auréole effectivement de sa propre réputation... dont le commandement d'une formation est d'ailleurs extrêmement sensible (bien plus que l'on ne pense, CF désignation aux écoles à feu et OPEX). Qui plus est l'ensemble de ces équipes forges ainsi l'image d'une batterie au travers de son taux de dispo DTO de parc, résultats d'unité aux écoles à feu (EAF), résultat aux épreuves techniques en position (ETP), absentéisme (consultations médicales)... Et bizarrement le bureau OPS envoie telle batterie en mission, comme un acte réflexe. Comme quoi, il n'y a pas de fumée sans feu, on ne triche jamais avec les "canono" et leur chef de pièce ! La sol-sol a gardé cette valeur d'authentifier le mérite de la pièce (personnels et matériel) sans fard ni chi-chi, Et le mérite d'une pièce, ça ne date pas d'hier....
  10. La volée est la décharge simultanée de plusieurs pièces, immédiatement après l'ordre de tir. Ici il ne s'agit pas d'un tir de volée, mais d'un hasard pur et dur qui fait que deux pièces déchargent quasi en mème temps. Au sein d'une batterie, les pièces n'ont qu'un ordre de consommation (ex tir à dix coups) et en aucun cas ne font feu simultanément, une pièce n'attend jamais l'autre ou les autres. Chaque pièces et ses servants ont une cadence propre ( n'est-ce pas Gibbs... ). Si tu veux voir les quatre pièces décharger en mème temps, ça ne peut être que lors du premier coup, ensuite et dans le temps la séquence de tir se poursuit avec des décalages (mème très légers ) entre les pièces. Sauf au cinéma. Les quatre pièces illustrées ici ont pour mission principale des tirs d'efficacité, donc de neutralisation, avec des possibilités de tir de harcèlement. Il est à noter que quatre pièces d’artillerie représente un moyen limité pour effectuer des tirs de destruction (personnel et matériel, denses et précis). Le tir de destruction demande au moins deux batteries pour pouvoir s’inscrire dans la durée, on oublie trop souvent le facteur temps au profit de la densité des feu si séduisante... Et autant dire qu'autour des pièces et ses servants, il sera nécessaire d'avoir une chaine log et RH conséquente( hors relève ), parce qu'une batterie en tir de destruction ça consomme dur. Très vite les déchets de tir envahissent la position, et celle-ci mute en déchetterie sauvage particulièrement énergivore et chronophage. Il faut des bras, des bras et encore des bras... Avoir deux équipes de canonniers par pièces signifie que la RH est pauvre. Une pièce sol-sol au contact en OPEX dont la mission consiste à disposer H24 de tirs d'efficacité demande trois équipes par pièces. J'ajoute qu'en plus l'ensemble soutien directe de batterie (style BCS and co) doit intégrer pour chaque personnel le composant une spé' feu artilerie. Donc l'adj de batterie, le comptable (matière et SA), l'armurier, le sou-Off trans etc,etc sont tous avec double spé'. De mème tout officier du dispositif (le CU et le CU adjoint entre autre) ont aussi la spé' officier de tir. A ce titre seulement la batterie est doté d'une RH adapté, donc permettant d’être opérationnel. Ici deux équipes de canonnier par pièces augure d'une finalité très, comment dire, "chirurgicale"..... Ou d'une mission dont le but est affiché (ou avéré), mais aux possibilités restreintes.
  11. Armée de terre Chinoise

    Henri va se resservir un fond de Lagavulin et nous trouver une autre photo, non ?
  12. Armée de terre Chinoise

    Ce qui aussi validerais un tant soit peu l'approche acoustique en chambre car pour qui a un peu bourlingué Outre mer on connait le barouf du tonnerre que ça fait.... Encore bien vu camarade, pas de pont sur le train avant (l'age...)
  13. Armée de terre Chinoise

    Well, je suis pratiquement certain que l'on est sur des modules frigorifiques de groupes froid, ce qui renforce l'approche Soutien Log.
  14. Armée de terre Chinoise

    Bien vu Ascromis. Effectivement 2 fardeaux sont palettisés alu (donc je te rejoins, manipulation/levage aisé, d'autant plus que le châssis 6X6 touts chemins et non tout terrain est plateau), ils semblent identiques.La base du dernier fardeau diffère. Entre celui du milieu et le dernier, un coffrage clair deux tons de dimension plus petite (couvercle/porte d'une façade parlante ?). Un ensemble de ferrures autorisant le levage et la manutention ( ou l'assemblage des deux modules ?) apparait en sommet des deux fardeaux identiques. En y regardant de plus près, je me demande si se sont bien des cotés de palettes alu que l'on observe sur la base des deux cotés des fardeaux identiques, ou des échelles d'accès simplement fixés sur le plateau porteur.... Dans ce genre de salle dédiée, l'acoustique est étudié, qu'est ce qui (en dehors d'un simple châssis 6x6) pourrait bien faire l'objet d'une telle attention... Une unité de décontamination NRBC ? Une unité de filtration ou intercooler ? Beaucoup de ferrure métalliques sur ces fardeaux en coffrage (gabarits de renforcements ? de maintien en volume restreint avant déploiement ?). I'll be back...
  15. Le 519ème GTM

    Et c'est très sage ...