max

Moderateur
  • Content Count

    1,418
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

469 Excellent

About max

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,422 profile views
  1. OK, allons-y pour du plus cher XXL alors. Mais par pitié, il faut absolument un troisième train de roulement chenillé en milieu de caisse avec au minimum un tourelleau doté d'un Otobreda "pas navalisé" en 76 mm , voir une pile à combustible logé en nuque de tourelle, du hard kill dans les embouts de barres de torsion (pour la version low cost) et un galet tendeur enchâssé d'une régulation thermodynamique, pour le moins. Je me permets de le répéter, un petit effort que diable. Et pour engerber nos joies naissantes, un train roulant additionnel et escamotable... à roues !
  2. Ah ben dites donc, ça fait pas envie tout ça ... Pas très sexy ce manque de croustillant. On est loin des ancestraux Black Eagle et autres James-Bonderies d'avant pour lesquelles les chancelleries occidentales produisaient du jus de cerveaux à grand renfort de sudation. Z'auriez pas une nouvelle gamme dans les cartons ? Un truc dingue sorti par Youri l'ingé', du fin fond de son bureau à Kaliningrad-sur-Pregolia ? Allez, une petit effort ...
  3. Armée, moto, toussa toussa .... deux roues quoi.
  4. Mince, une deuxième guerre froide à l'horizon. Il faut absolument développer cette axe de progression du front commun avec les Européens. Tu nous en dit un peu plus ?
  5. Beau travail Laviduce, sur la cotation des sous ensembles, tu as pu avoir accès à des mesures fiables ?
  6. max

    L'artillerie de demain

    « Ce forum ne permet donc pas de faire une remarque sans avoir ce type de commentaire ? D'accord budget de la défense a respecter etc mais on est sur un forum d'échange censer exister pour avoir des échanges donc constructif ce genre de commentaire est donc à mon sens inutile cela démotive de participer tout comme régulièrement qu'on nous disent daller chercher sur google . On est tous ici dans l'ère numérique donc on sait faire des recherches sur Google on sait qu'il ya un budget que la défense coute cher. Donc merci de garder ces commentaires inutiles et démotivant. » Ce forum fait sens justement parce que les idées qui le dimensionnent (et donc les intervenants) se croisent avec spontanéité, sans d’ailleurs forcément être calculées. Certains modérateurs ici (et je cite ouvertement Akhileus ou Pascal) ne comptent pas leur temps pour veiller en permanence au maintien permanent de cette ouverture des échanges. Et du temps, comme de la patience, crois-moi ils en passent. Depuis pas mal d’années. Dans les sujets abordés et concernant la limite élastique entre l’utopie et le quotidien, force est de constater que ce forum a acquis d’années en années une maturité permettant sur le fond des sujets et au gré des échanges de s’auto réguler. Oui, à un moment parfois un membre rappel un contexte, un repaire, une limite parce que justement, cela lui semble nécessaire. Ou pas. Mais surtout il n’y a pas un flicage des sensibilités, une espèce de charte bornant ce que l’on a à disposition comme connaissances (et donc comme sources) sur le net, et ce que certains apportent simplement par expérience ou connaissance. Parce qu’à ne mettre en avant qu’une portée, un poids ou une précision sur la spécificité d’une munition ou d’un système d’arme finit inexorablement par un discours de sourds. Entrainant une perte d’acuité des débats qui peuvent devenir pauvres et sans réelles pertinences. Acceptons donc cette confrontation saine entre la réalité et la théorie, simplement. Chacun doit être capable d’en prendre ou d’en laisser. Évitons donc de se perdre dans les chiffres et ses valeurs ajoutées qui certes remplissent un tableau noir mais vulgarisent à l’excès le fond. Acceptons de se questionner et de prendre en compte des faits interrogateurs. Croiser des idées ne veut pas dire les partager. Sinon ouvrons des topics utopies.
  7. max

    Nanas au combat

    effectivement, avec cette approche comme celle-ci, on est tous égaux.
  8. Ta curiosité d'en connaitre et le fait de nous faire partager certains éléments t’honorent Koojisensei. Pékin serait donc accusé de "cacher des choses" ?
  9. max

    L'artillerie de demain

    Je ne vois pas d'hydrojets à l'arrière et la mature n'est pas gréé, vous êtes sur que ça flotte ?
  10. Oui, financièrement ça tiens. Mais ça tiens car on tape dans le budget social, celui pour lequel la charge de fonctionnement (dont la masse salariale) est doté annuellement par l'ARS et le Département. La ressource humaine du plateau technique ainsi que les frais de fonctionnement sont assurés, je parle ici du BPAS (Budget Principal d'Activité Sociale). Pour le budget Annexe de Production Commerciale (BPAC), point mort, comme toute entreprise du secteur privé. Les ateliers sont fermés, et les travailleurs restent chez eux. Donc il reste de quoi dégager un accompagnement H24 pour la quarantaine de travailleurs hébergés au foyer de vie et foyer d'hébergement qui n'ont pas de "chez eux" (temps clés du quotidien, suivi Psy et sanitaire, activités d'éveils et de maintien des acquis). L'équipe d'infirmiers psy est sur le pont (comme les psychiatres), et pour l'instant pas d'EVASAN en secteur Psy sur le Secteur Hospitalier. Pas de cas COVID 19 sur le site déclarés non plus . En revanche très grosse mobilisation des équipes de moniteurs d'ateliers ( Ateliers qui sont fermés) pour renforcer les équipes d'éducateurs du foyer en charge des résidents (levés, couchés, prises de repas, toilette, soins, consultations, activités, situations d'aides). Il a fallu improviser pour la maitrise sanitaire, assurer des repas chauds (avec hélas pas beaucoup de cuisiniers de métier), la plonge, le service de salle, la désinfection quotidienne des locaux .... De mème les maintenanciers ont réalisés l'exploit de pouvoir dégager rapidement une aile d'un batiment pour y accueillir potentiellement des patients infectés en isolement (raccordement électrique aux normes, accès, commodités ...). Il a fallu aussi gérer un service de lingerie, sa permanence et sa montée en puissance capacitaire. Tout ça en y intégrant une logistique en adéquation avec les attentes exceptionnelles du moment (notamment au registre des soins). Le quotidien de l'accompagnement d'un public psychotique lors d'une situation de crise n'est pas écrit, les plans bleu existants sont obsolètes. On s'adapte, on écrit notre devenir d'institution. Pour la petite histoire et quant aux masques, les palettes de masques de protections poussières en notre possession nous ont été enlevés très tot par l'ARS ... passons.
  11. Oui, financièrement ça tiens. Mais ça tiens car on tape dans le budget social, celui pour lequel la charge de fonctionnement (dont la masse salariale) est doté annuellment ^par l'
  12. la plus jeune de mes filles est infirmière au Pole St Hélier sur Rennes, en réa'. Sur 15 soignants du service, il n'en reste que 7 à travailler .... cependant il n'ont plus que 7 patients Coronavirus sur la totalité des personnes prisent en charge. Ma voisine, infirmière au CH de St Malo est au lit avec une forte fièvre, comme son époux et ses deux fils. Donc oui, les stats' sont moins lourdes par ici, mais il n’empêche que la réalité est bien là. Perso, dirigeant un ESAT Psy de la région, je constate qu'actuellement aucune personne accompagné n'est impacté par la maladie, ni au foyer de vie et ni au foyer d'hébergement (patients et professionnels). On veille.
  13. max

    ACMAT

    Évolution de gamme peut-être, en tout cas de prix. Sur un mème châssis proposer 180 ch/12 tonnes ou 340 ch/15 tonnes, c'est loin d’étre anodin.
  14. Parallèlement aux EHPAD, hélas ne sont pas pris en compte l'ensemble des foyers d'hébergement et foyers de vie en lien avec les ESAT (établissements et services d 'aide par le travail). Nous n'avons pas encore de masques. Pourtant les personnes accompagnées mangent, doivent être soutenues dans les moments clés du quotidien (toilette etc ...), alors on s'organise comme on peut, préparation des repas chaud ou froid (on s'improvise cuisinier), suivi psychiatrique et soins quotidiens, prises médicamenteuse, relation d'aide avec isolation, évacuation... Avec en premier lieu les somatisations et l'omniprésence de l'angoisse. Certes l'équipe pluridisciplinaire s'est organisé en conséquence, mais alors franchement au registre de la protection des professionnels, pouet pouet. Attention, la fragilité des séniors ne peut être à elle seule l'objet d'une alerte "alerté". Les publics fragiles se définissent d'une manière autre, et notamment les personnes en situation de handicap mental hébergées en collectifs. Nous avons tous des anciens vivant en EHPAD, donc notre sensibilité est impacté naturellement, et relayé par les médias. Pour ceux des "Asiles", c'est une autre affaire...
  15. max

    L'artillerie de demain

    Génial, des chambres à volumétrie variable avec des culasses mobiles (sans verrou) et des bouches à feu télescopiques... Tout ça pour tous calibres et à toutes portées. Du coup plus de gargousses (tout en charge rouge/cul rouge) ni rien. On bourre les culasses, pièce calée, et paf le pointeau ! Merci Gibbs, mon sommeil sera plus léger (rire) !