Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Rescator

Members
  • Posts

    978
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Rescator

  1. les mécanismes d'usure de tube sont toujours les mêmes: échauffement dû au tir à longue distance à charge max et à forte cadence, mauvais traitement thermique et métallurgique de l'intérieur du tube (nitruration, chromage, autofrettage), mauvais entretien du tube (après un certain nombre de tirs, il faut nettoyer le tube sinon les déchets de tir fragilisent la surface, pas sûr que les Ukrainiens aient compris les consignes), les ceintures de cuivre des obus qui permettent à l'obus de suivre les rayures laissent beaucoup de particules très abrasives. Tirer 100 coups par jour c'est beaucoup, surtout si ça recommence tous les jours. Et puis il faut faire très attention aux freins de tir.
  2. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    oui dans le rapport de fin d'étude écrit par les élèves ingénieurs. j'en connais un. je vais lui demander.
  3. j'espère que cela ne sera surtout pas cette configuration système.
  4. Gros dossiers dans Raids 435 sur l'infanterie 2040 et les OAP en HI. Robotique, puissance de feu, MTO, organisation, etc.
  5. pour justifier le choix d'un concept ou d'une solution, il est inutile de dire des conneries sur les solutions concurrentes. C'est un travers typiquement allemand. "si votre solution marchait, on le saurait et on l'aurait trouvée avant vous." Toute solution non allemande ne marche pas. C'est du vécu.
  6. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu ce nom là ! Presque 35 ans !
  7. Rescator

    40 CTA

    non, c'est dans l'ordre de ma pauvre tête
  8. Rescator

    40 CTA

    entraînement, stock de munitions, sol-air basse couche y compris lutte anti-drones, franchissement, frappe dans la profondeur, drones, munitions téléopérées, flotte camions tactiques, MCO hélicoptères, numérisation/cyber, guerre électronique
  9. Rescator

    40 CTA

    je confirme il y a zéro budget pour ça. Le VBCI gardera son 25 mm qui est très bien et qui perce tout les blindés de moins de 30 tonnes (grossièrement) et ça en fait un paquet. La modernisation envisage la scorpionisation (SICS, Contact), peut-être un lance-roquettes guidées laser quadruple (TDA pousse fort), deux ou trois bricoles dans la chaîne cinématique (obsolescences ) et basta. Certains rêvent d'un lanceur MMP mais il n'y aura pas l'argent je pense. Pour la nième fois l'adt a d'autres priorités qui vont consommer les budgets. Voir mes posts précédents.
  10. tous les blindés Scorpion sont donc écolo, c'est génial.
  11. excellent cas de figure et examinons la carte de la région: que nos moyens de transport stratégique nous permettent-ils de projeter pour reprendre une île ou reconquérir la Thrace ? C'est pas un GTIA de Leclerc renforcé qui fera peur aux Turcs. J'espère que les Grecs ne se font pas d'illusion sur nos capacités terrestres (aériens et navals c'est autre chose). Une crise majeure entre grecs et turcs se règlera à washington et tout le monde le sait.
  12. C'était tout l'enjeu de feu le MGCS. Rheinmetall va surement tuer le programme puisqu'il ne peut y imposer ses vues et le KF-51 est sa machine de guerre commerciale. L'article ne dit rien d'autre qu'il y a besoin d'un système de combat terrestre autour duquel s'organise le reste des moyens. Mais le débat est ouvert car le schéma "artillerie + techno-guerilla" a ses fans et ça se défend aussi. Si la LPM révisée dit que la France participera à des missions Otan à l'est ou au nord pour défendre les frontières de l'europe, sa participation peut se matérialiser par autre chose que des unités blindées qui seront de toutes façons amenées par les américains, les polonais ou les allemands. La France pourrait apporter des moyens de frappe dans la profondeur, des FS, une capacité d'assaut amphibie, montagne ou aéroportée , du génie et de la logistique. La question de l'offre stratégique française se pose avec acuité. Les chars ne sont pas automatiquement la réponse et croyez bien que ça me coûte de dire ça ! La défense de nos outremers passe d'abord par une marine forte, de la logistique projetée et des TDM, les chars sont secondaires. Le modèle d'armées complet coûte plus de 3% du PIB et on en est loin.
  13. la taille des munitions de 130/140 ne permettra pas d'en emporter beaucoup plus, d'où l'importance de deux choses: un ravitailleur de munitions qui colle au cul des chars et un armement secondaire très sérieux. Les suédois l'avait bien compris en mettant un 40 coax avec le 140 sur le projet de char STRV140.
  14. Rescator

    AMX-45 - Char 45T

    pour l'infanterie qui cherche désespérément des appuis feu, ça se regarde
  15. c'est un choix politique, il fallait un bout de KMW dans l'E-MBT sinon le message aurait été terrible vers les politiques français (les politiques allemands s'en foutent complètement car l'Allemagne a deux offres de chars, le Léopard 2A7+ et maintenant le KF-51) et aurait marqué l'échec, déjà patent, de KNDS à former une entreprise ayant un avenir. L'enjeu ce n'est pas la longueur du châssis c'est la masse totale du char qui doit baisser. Le raccourcissement concourt à la baisse évidemment.
  16. justement la leçon retenue par Tsahal est qu'il faut augmenter le nombre de munitions dans un char et c'est à la base de la conception du Merkava.
  17. @g4lly @BPCs il n'y aura pas d'évolution radicale du Jaguar. Dans 20 ans il sera revalorisé (électronique, optronique, blindages, pneus) mais ça restera un Jaguar. Ce qui ne veut pas dire que l'on ne puisse pas trouver d'autres utilisations du châssis, je pense au SABC par exemple. Ni la cavalerie ni l'infanterie n'ont exprimé le besoin d'un canon de gros calibre sur un châssis médian. L'objectif de l'adt est de pouvoir poursuivre Scorpion et de trouver des budgets pour des capacités hautement prioritaires : SABC, franchissement, frappe dans la profondeur, GE, sans compter munitions et entraînement. Aucun budget ne sera dégagé pour un engin gros calibre médian. Le futur engin de gros calibre c'est MGCS, point barre. l'autre grand défi concerne la DGA. D'une administration temps de paix qui déroule les programmes en mode pépère qui conduit à des mises en service à T0 + 15 ans, elle doit passer à un mode "combat" dans sa façon de gérer les programmes. Un SCAF en 2045 et un MGCS en 2040 tout le monde s'en fout. Il faudra qu'elle apprenne le mode incrémental et l'implantation capacitaire en flux. Entre 1939 et 1945, quatre générations de chars ont été conçues chez tous les belligérants. Le P51 a été dessiné en 3 trois mois, le Hellcat en 5. La DGA et les industriels ont donc de très grandes marges de manoeuvre.
  18. j'ai les mêmes questions sur ce ce concept, archétype de la fausse bonne idée?
  19. un nouveau Hors-série consacré aux chars est en préparation, ce sera le tome 6 sur le sujet.
  20. cher @BP2, le contrat EAU a fait l'objet d'un nombre incalculable d'articles qui cherchaient le sensationnel et qui étaient "pilotés" par des gens qui se réglaient des comptes entre eux ou des concurrents qui voulaient couler l'entreprise. Tout ce contrat s'est déroulé alors que plusieurs plans sociaux se succédaient et qu'il fallait "justifier". Tout cela a donné des fakes mais pas trop fakes pour que ça reste crédible, transformés en semi-vérités puis en commentaires puis en avis puis en certitudes puis en légendes urbaines. Sans compter les gens qui savent tout sur tout et qui se sont sentis obligés d'éclairer les gueux sur ce qu'il fallait faire. Les gens qui connaissent par coeur ce qui a été signé avec les EAU sont très peu nombreux et ce contrat a été modifié par avenants au cours du temps. Le reste c'est de la com.
  21. non j'étais juste au Bourget le jour de l'embarquement. Grand moment. oui aussi non, non et non. La seule obligation de Nexter et de l'état français est d'informer les EAU des évolutions du char emat afin de leur proposer les mêmes si elles leur conviennent mais moyennant un avenant au contrat avec un financement, c'est pas gratuit. Je répète que la seule obligation qu'a prise Giat c'est de livrer 388 chars identiques, point barre, d'où les rétrofits de la flotte aux EAU. Ce que l'état français a payé effectivement à travers les recapitalisations successives de giat c'est les pertes du contrat, c'est indéniable. non, tous les anciens responsables de l'ex-arsenal avaient été remplacés par des "cadors" débauchés à prix d'or du privé.
  22. références ? les EAU ont acheté un char dans une référence technique donnée et décrite dans le contrat. Tout le monde connaissait le contrat par coeur et on a signé en sachant que les premiers chars livrés ne seraient pas dans cette référence, il manquait des équipements (LBMS, GAP, logiciels). D'où la campagne de rétrofit qui a coûté cher. Le reste des pertes financières est dû à la sous-estimation du coût usine de production qui n'a cessé de grimper au cours du contrat.
×
×
  • Create New...