Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Tsaokung

Members
  • Posts

    40
  • Joined

  • Last visited

Reputation

0 Neutral
  1. C'est exact.Cependant les forces nécessaires à l'occupation de la Pologne ne sont pas inférieures en nombre à celles prévues en 1914 pour défendre l'Est du reich. Sur le long terme c'est une différence majeure mais étant donné qu'il était prévu de vaincre la France avant la fin de la mobilisation russe,je pense que les situations sont proches. J'ai déjà un ordre d'idée,environ un million de francs pour un char ou un chasseur,50 millions pour un sous-marin et 1,5 milliards pour un cuirassé.Mais de précision par modèle,ni de détails sur les problèmes d'industrialisation. L'argent est toujours un problème,dès le XVI° siècle un proverbe espagnol dit que celui qui gagne la guerre est celui qui peut dépenser le dernier écu.Et si probablement en 1940 les problèmes d'industrialisation sont plus important que les problèmes financiers. Le nombre limité d'armes et la multitude de modèles différents est caractéristique de problèmes de financement ou/et d'industrialisation ou/et d'indécision en matière d'emploi de l'arme. Oui.Par contre je ne m'intéresse qu'à connaître les prix de l'époque,pour essayer d'estimer,en tenant compte des informations dont disposaient les décideurs de l'époque,si le choix est rationnel ou ne l'est pas. Les problèmes d'industrialisation sont en effet un élément qui devrait-être majeur dans le choix d'une arme.L'arme la plus parfaite techniquement n'est pas obligatoirement l'arme optimale sur le champ de bataille. Je me demande si ce n'est pas la principale faute des responsables politiques français d'avoir mal préparé cette conversion.
  2. Difficile à dire,si on prend l'hypothèse qu'il faut respecter les propos du général De Gaulle selon lesquels il fallait affecter au moins 3% du PIB au budget de la défense nationale (dans les années 80 je ne suis pas certain que c'était encore le cas),il faut compter de 1990 à 2007 au moins 1 point de PIB perdu,soit dans les 300 milliards. En ce qui concerne les intentions De De Gaulle,c'est possible.Quelqu'un connaît-il le prix des chars français de l'époque et les contraintes industrielles de leur fabrication? Si traditionnellement cette bataille est considérée comme catastrophique.Des études modernes montrent qui si le retentissement à l'époque fut grand,l'humiliation majeure,à la différence d'autres souverains capturés,l'empereur byzantin retrouvera brièvement son trône avant de le perdre au profit de son beau-fils. C'est la politique des successeurs de Romain IV qui sera responsable de la perte de l'Anatolie,pas directement cette bataille (elle réduit les forces byzantines de 10%,c'est significatif,mais les romains ont connu bien pire dans l'histoire),puisque les Comnène redonneront sa dernière grandeur à Byzance,sans toutefois faire de la question anatolienne,un enjeu toujours majeur.Cela explique qu'à la fin de cette dynastie puis surtout lors de la partition de Byzance,après la quatrième croisade,il ne se soit pas trouvé de résistance suffisante à l'avancée des turcs. Les conséquences principales sont donc décalées d'un siècle.En 1176 la bataille de Myriokephalon est une défaite comparable à celle de Manzikert et plus directement responsable de l'avancée seldjoukide. C'est certain,sur terre il est possible de compenser une infériorité numérique ou aussi d'ailleurs technologique. Cependant la France n'a que rarement eu une supériorité opérationnelle nette sur ses adversaires.Peut-être au temps de Charlemagne.Certainement au temps des compagnies d'ordonnance et jusqu'aux premières années des Guerres d'Italie.Finalement à partir du Consulat jusqu'à presque la fin de l'Empire.Sinon les armées françaises se reposent sur le nombre ,pas obligatoirement la supériorité numérique dans une bataille,mais la capacité de reformer facilement et rapidement des armées après des défaites.Et il y a aussi le talent à travers l'histoire de plusieurs de nos généraux,dont nous connaissons tous les noms. Le fait qu'on n'ait pas de supériorité opérationnelle ne veut pas dire que nos armée sont mauvaises,mais qu'elles ne sont pas meilleures que celles de nos ennemis. Les pays moins nombreux sont eux obligés soit d'avoir des généraux très brillants,de meilleures armées car ils ne peuvent pas se permettre l'échange un pour un,ou de savoir organiser des coalitions. Par contre l'atonie démographique a plus de conséquences qu'on ne pense.Une augmentation faible de la population n'entraîne pas de demande forte de nourriture,donc pas besoin d'augmenter la productivité agricole.Sans augmentation de cette productivité,des méthodes dépassées et fortement consommatrices de main d'oeuvre sont utilisées.Il n'y a pas d'exode rural et donc pas de pression pour trouver des activités.Ta,t que la Révolution industrielle ne commence pas dans le pays ou qu'elle est faible,l'immigration,en particulier vers les USA est la porte de sortie.Dès que la Révolution industrielle prend de la vitesse,l'immigration cesse et l'exode rurale alimente les usines. La France a débuté sa Révolution Industrielle une trentaine d'année après le Royaume-Uni mais avec au moins autant d'avance sur l'Allemagne.Pour autant,c'est l'Allemagne qui à partir du milieu du XIX° siècle cesse son immigration vers les USA et devient la première puissance industrielle du continent. Une plus puissante démographie jusqu'à la Révolution industrielle c'est la possibilité d'avoir plus d'hommes ou des ressources financières plus importantes qui permettent de mieux équiper le même nombre de soldats que l'ennemie.Après c'est toujours la possibilité d'avoir plus d'hommes,plus de ressources financières et un effet démultiplicateur d'abord sur les capacité industrielles puis ensuite sur les capacités scientifiques,en raison des effets d'entraînement que peu susciter une industrie puissante sur les recherches scientifiques. Il n'y d'échec que si un des deux adversaires ne mène pas le même type de guerre.Avoir une démographie plus puissante et une technologie supérieure ne permet que de gagner une guerre conventionnelle,elle ne donne aucune intelligence aux responsables politico-militaires.Les américains mèneraient la même guerre en Irak que les insurgés,ils auraient déjà gagnés. La Belle Epoque et la crise de 1929 ont touché tous les pays (sauf l'URSS),il n'y a donc aucun désavantage particulier pour la France. Je n'ai pas l'impression que dans cette discussion il y ait des anti-français. Ce n'est franchement pas intelligent lorsqu'ils annoncent très clairement qu'ils n'enverront sur le continent qu'une force réduite et pas 70 division comme lors du conflit précédent. L'Etat-nation n'existe que depuis deux siècles,toute l'histoire du XIX ° siècle en Europe est la tentative d'en constituer,puis au XX° siècle cela s'étend à toute la planète. Quant à définir quelles nations sont celles qui existent et ont le privilège de pouvoir former des Etats,le XIX° siècle et début XX° voient s'opposer les conceptions allemandes et françaises. Aucune démocratie n'est sortie durablement de la Crise en 1940,seule la II° guerre mondiale assurera une sortie générale de crise.En 1937,les USA ont connu une nouvelle crise.La France ne se lance massivement dans un effort de réarmement qu'à partir de Munich et le Royaume-Uni avec le coup de Prague.Les budgets ont bien augmenté en France depuis 1937,mais il n'y a pas de majorité qui croît à l'imminence d'une guerre. Oui,mais la situation dans les premières semaines de guerre n'est pas différente en 1914 ou 1940,le principal effort allemand porte contre la France.Dans un cas les allemands sont repoussés,dans un autre non. C'est à mon avis une cause essentielle.Les politiques sentent que le pays n'est pas capable de supporter une épreuve comparable et ils se trouvent dans l'incapacité de trouver une solution à ce problème.Ils finissent par se dire puisque les français ne voudront pas recommencer les mêmes sacrifices,peut-être que si on fait la politique de l'autruche tout s'arrangera tout seul.On a vu comment cela s'est terminé.
  3. En 1812 ce n'est pas suite à un plan que les armées russes retraitent mais parce que Kuutouzov pense qu'elles sont incapables de s'opposer aux français. La première guerre Israëlo-arabe à durée plus d'une année. Les deux guerres mondiales sont longues,la guerre de Corée,aussi,tout comme celle Iran-Irak.N'est pas un conflit frontalier mais sont utilisés des moyens conventionnels la guerre d'Espagne.Plus courtes,les guerres en Europe de l'Est à l'issu de la première guerre mondiale mais à chaque fois au moins plusieurs mois,plus récemment le conflit entre l'Ethiopie et L'Erythrée. La question de la vitesse de marche des armées moderne est comme celui des déplacements en ville.Les gens sont toujours surpris lorqu'on leur indique qu'à Paris on ne se déplace qu'à peine plus vite maintenant que lors du début du XIX° siècle.La voiture permet d'aller beaucoup plus vite que le cheval,mais les embouteillages annihilent cet avantage. En matière de guerre,face à un ennemi ne présentant pas d'opposition sérieuse,avions et chars permettent de beaucoup accélérer les guerres,mais à condition qu'il n'y ait pas d'opposition forte ou que les effectifs de départ soient faibles ou les réserves de matériels faibles avec des possibilités limités de les reconstituer.Sans compter bien entendu le génie ou l'incompétence qui peuvent accélérer ou ralentir les guerres. Je ne conteste pas que le D2 soit un mauvais char.Si le général De Gaulle pensait qu'il valait mieux avoir des D2 que des B1,la question intéressante est de savoir pourquoi;Quelqu'un a-t-il des informations à ce sujet? J'avoue que j'ai beaucoup de mal à utiliser la dénomination officielle qui n'existe que parce qu'officiellement les unités de cavalerie ne devaient pas disposer de chars mais uniquement d'automitrailleuses.Il est plaisant d'appeler auto-mitrailleuse le meilleur char français. On ne voit pas souvent une armée subir une défaite aussi humiliante alors que 20 ans plutôt cette même armée a gagnée contre cet adversaire.Qu'à l'époque les nul observateur ne s'attend à une défaite aussi soudaine,que rien ne justifie à priori. Peu importe les raisons,les résultats sont là. Cette discussion n'aurait pas de sens si je pensais le contraire;La discussion n'est pas pourquoi la france a été toujours nulle au combat,mais pourquoi depuis 1815 et de façon continue l'armée française n'est pas aussi performante quelle l'a longtemps été. Je pense que la raison principale est démographique. A l'époque de la quatrième coalition c'est déjà Napoléon et les autrichiens et russes ont subi Austerlitz. A l'époque de Valmy je suis d'accord.La France et la Prusse sont alliés avant la quatrième coalition. Oui bien sûr,il n'en demeure pas moins que si une arme peut être adaptée à la guerre pour laquelle elle a été prévue,elle peut se retrouver inadaptée pour la guerre réellement faîte. Toute la question est de savoir si avec les éléments à la connaissance du commandement français,il était logique de prévoir une guerre dans laquelle le B1 et non le S35 serait plus utile. Quel allié si c'est l'allié polonais,cela semble très compromis dès septembre 1939.Par contre c'est très clairement ce que souhaitent faire les anglais puisqu'il avait été décidé qu'il n'y aurait pas de grand armée sur le continent. Ce que je voulais dire par là c'est que les gascons ne sont pas dans une situation différente des anglais.Ce ne sont pas des troupes coloniales ou alliés.Gascons comme anglais sont tous vassaux du roi D'Angleterre. Je ne suis pas d'accord là.Le terme de Nation n'a de sens que dans le cadre de ce débat apparu au XIX° siècle à moins d'uniquement le prendre dans le sens du Moyen-Age.Avant il n'existe que des citoyens d'une république,des sujets d'un roi,des membres d'un peuple ou d'une ethnie,pas de nationaux;le terme de nation n'est alors que très proche de celui de peuple. Si l'on utilise nation
  4. L'Irak étant l'envahisseur et souhaitant arracher une partie du territoire iranien,c'est l'Iran qui a gagné,puisque les irakiens ont échoué. Les pertes irakiennes ont été moins lourdes que les iraniennes,par contre rapporté à la taille de la population,j'ai oublié ce qu'il en est.
  5. Les Seldjoukides de 990 à 1307 pour l'extension maximale de leur dynastie. Les Ottomans de 1299 à 1922. C'est une proposition qui a l'air raisonnable,mais au minimun jusqu'à la deuxième guerre mondiale,elle n'est pas vérifiée.Les allemands en 1941 n'ont pas avancés plus vite que les français en 1812.Il me semble qu'il faut attendre la première guerre du Golfe pour que des armées se déplacent plus vite que les mongols. Ce qu'on constate par contre avec le progrès technologique c'est l'extension du champ de bataille.
  6. Si le but est de me faire dire que des puissances importantes ont subit puis ont su compenser des défaites humiliantes,je serai d'accord avec vous.Mais la situation n'est que partiellement celle-là. Voyons les termes de la question.La première armée au monde (c'est l'opinion commune,militaires inclus, en France et à l'étranger que l'armée française est la première au monde) est battue en 6 semaines alors qu'une vingtaine d'année plutôt elle a résisté victorieusement pendant quatre année à l'armée qui vient de gagner. Dans le cas de l'Autriche si c'est bien une grande puissance,la régularité de ses défaites notamment contre la France au XVIII° siècle,ne peut en faire une puissance militaire exceptionnelle aux yeux de l'Europe. Avec la Prusse cela ressemble déjà plus à la situation française de 1940.Une armée à la réputation d'excellence depuis Frédéric le Grand.Sa participation assez faible jusque là dans la première coalition a permis de préserver la réputation de l'armée. Je ne sais pas ce qu'on pensait en Europe des possibilités de victoire des armées prussiennes contre Napoléon,je doute que le commandement français de l'époque ait eu autant de doutes que celui de l'Allemagne en 1939-40. J'avoue que parmi les quelques pays auxquels j'ai pensé en écrivant que peu de pays avaient été confronté à la situation de la France en 1940,il n'y avait pas la Prusse de 1906. Autant je conserve des doutes quant à la guerre de 1806,autant je suis d'accord sur le fait que la guerre perdu de l'Empire Ottoman, contre Tamerlan est très proche de la situation française de 1940.Une situation d'ailleurs peut-être encore plus rare que celle de la France,il est rare que deux grands conquérants à la tête de deux puissants empires s'affrontent et que l'un s'effondre aussi rapidement.D'habitude les grand empires se créent en profitant de la faiblesse relative des autres puissances. Par contre la première guerre balkanique vient après une très longue série de défaites turques.La réputation de son armée est très faible.Cet Etat n'existe plus à cette époque que pour former un tampon contre les ambitions russes d'accéder aux mers chaudes. L'expansion arabe au détriment notamment de l'empire byzantin au VII° siècle autre situation historique à la quelle j'avais pensé,mais il faut des années,pas une poignée de semaines. La bataille de Cannes n'a rien de comparable.Je confirme qu'en occident c'est la bataille de l'histoire, XX° siècle compris,dans laquelle il y a eu le plus de mort en une journée.Cependant Rome n'a pas demandé d'armistice,la guerre a continuée.Si l'on veut comparer c'est "la grande guerre patriotique" (le front est pendant la II° guerre mondiale) qui s'en rapproche le plus.Pour l'Inde et la Chine,les effectifs des batailles étant souvent disons "fantaisistes",il est possible qu'il y ait eu plus de mort en une seule bataille,mais on n'en sait rien. Sauf la quatrième coalition,les situations n'ont rien de commun,sauf bien entendu que ce sont des défaites sans appel.Des défaites sévères,dont les conséquences sur le long terme ont été d'ailleurs encore pires pour certains de ces pays que pour la France. Bien entendu. Pour De Gaulle ce n'est qu'une ligne sans source primaire mentionnée,donc un peu de prudence est conseillée.C'est bien entendu très intéressant si c'est confirmé. Oui et non,le B1 est bien un char lourd mais c'est avant tout un char d'accompagnement de l'infanterie et pas un char de cavalerie comme le S35.Il serait un char de plus de 30T avec en tourelle un canon de 75 à grande vitesse que ce serait une arme redoutable justifiant son prix et les difficultés d'utilisation.Mais son canon de 75 en casemate n'est utilisable que contre l'infanterie.Il n'a faillit avoir en tourelle qu'une mitrailleuse.Avec son canon de 47 en tourelle il n'est pas plus performant que le S35 et si sa plus grand résistance l'avantage par rapport au S35,sa plus faible mobilité lui fait perdre cet avantage,pour le transformer en un char par meilleur,voir un peu inférieur pour la réalité de la guerre qu'il y a en 1940.Qui plus est le type d'unité auxquelles il est attribué,les DCR sont inférieures aux DLM,pour une guerre de mouvement. Ni plus ni moins que pour les vassaux d'Angleterre.Les armées qu'elles soient anglaises ou françaises restent féodales.Elles sont composées de vassaux,avec des compléments de mercenaires. Donc ce n'est pas "ils" pour les anglais mais "il" pour le roi d'Angleterre. D'un point de vu linguistique la définition est exacte,mais d'un point de vue historique et philosophique elle est creuse. Je renvoi à ce lien qui en fait une présentation. http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/idee-nation.html J'avais bien compris.Mais ce qui n'était posé que comme une hypothèse peu crédible,d'après la formulation de la phrase,est l'ossature de la réflexion d'un brillant historien américain. Si l'on a signalé que j'étais sévère,ici je dirai que les européens ayant été le premiers à réaliser leurs révolution industrielle,il est logique que ce soient les premiers à faire des guerres industrielles et à être les victimes des destructions de masse de ces guerres.
  7. Dans quelles guerres? Je ne prétend pas que l'histoire de la France ne soit pas plus longue que celle des turcs islamisés et sédentarisés.Mais dès le IX° siècle il y a des dynastie turques qui deviennent indépendantes un siècle plus tard au fur et à mesure de la perte de pouvoir du Califat abbasside. Je ne doute pas que lorsque Liddell Hart fait mention des qualités guerrières de la nation française,il n'y est inclue comme d'autres,les gaulois,les gallo-romains qui formèrent l'ossature de l'armée romaine d'occident,les mérovingiens,les carolingiens dont la capitale se trouve en territoire allemand,les royaumes francs de Terre Sainte et bien entendu toute l'histoire métropolitaine. Lorsqu'on cumule tout ça effectivement on peut légitimement se placer dans le trio des plus grands peuples militaires d'Europe:avec les romains et les grecs (si les byzantins sont comptés avec eux). A titre de curiosité,je ne connais pas la raison de cette croyance, les arabes qui avaient lutté contre les francs dans les croisades,pensaient aux indiens comme le peuple le plus guerrier au monde. Ce ne sont pas des alliés mais des vassaux.Les alliés des anglais sont alternativement Armagnacs et Bourguignons jusqu'à ce que c'est dernier passent une alliance officielle avec les anglais. Un char pas plus efficace au combat,moins mobile,nécessitant une logistique plus lourde,qui ne peut pas servir dans une guerre de mouvement et nettement plus cher à fabriquer. Qui préfère avoir 400 B1 ou un nombre supérieur de S35? Le général de Gaulle aurait préféré que l'armée française produise des D2 pour remplacer les B1.N'ayant lu cette dernière info que sur wikipédia,j'utilise les conditionnels d'usage. Qui souhaite alors me définir ce qu'est une nation? Les turcs ne relèvent pas d'un unique groupe ethnique. Cette idée des européens plus grands guerriers au monde est celle que défend Victor Davis Hanson dans par exemple Carnage et Culture.
  8. Je ne sais pas si les russes ont été plus combatifs que les français.Un moyen simple est de comparer le nombre de morts et blessés par rapport aux prisonnier de 1941 aux chiffres que l'on obtient pour la France en 1940. Si les russes ont été plus combatifs,et c'est à vérifier,ce n'est pas au début de la guerre globalement par esprit de sacrifice,ils y étaient tout simplement contraints par les ordres de Staline.Gamelin aurait donné l'ordre de résister sur place avec des commissaires politiques tirant sur les fuyards et des généraux fusillés parce qu'ils avaient retraités,que les pertes allemandes auraient explosés,mais il est vrai encore plus celles françaises. Ensuite pour comparer l'efficacité respective des deux armées il faut examiner sur une durée identique les pertes qu'ils ont infligées aux allemands.
  9. C'est gentil de la part de cet historien,mais il doit plutôt se retrouver isolé.Quant à la place de 2° après Rome,je pense à d'autres nations que la France.La Chine ou les turcs par exemple,voire les grecs s'y on y rattache les byzantins. Effectivement je présente la position du côté basher. Mais si Davout,avec 250 ans ils se débrouillent très bien pour se mettre dans des situations humiliantes,ils vont juste les chercher loin et avec entêtement,par exemple la guerre d'Irak. Sauf sa durée,je ne vois rien de fondamentalement différent dans la guerre de Cent Ans et d'autres au Moyen Age. Effectivement en Algérie il y a une victoire militaire française nette,en Indochine par contre l'échec n'est pas que politique,il est aussi militaire. J'irai plus loin,la francophobie imbécile des tabloïds anglais ne peut avoir de source que celle d' un complexe d'infériorité. Comme dit ce bon mot dont je ne me souviens plus l'auteur "les anglais ne sont que des français qui ont mal tournés". Je voudrais bien savoir quand. L'amiral Jean de Vienne prend le contrôle de la Manche de 1378 à 1380.Et ensuite il faut attendre Tourville qui contrôle la Manche en 1690.Eventuellement pendant la guerre d'indépendance Américaine la marine aurait pu si elle l'avait tenté,contrôler la Manche à certains moments. Je trouve que cela ne fait pas beaucoup.Toutes les autres victoires françaises ne sont jamais significatives au point de le permettre. Dans cette logique Napoléon,Hannibal et d'autres sont de mauvais généraux parce qu'ils ont perdu finalement leurs guerres.Montgomery puisqu'il gagne El Alamein un meilleur général que Rommel... Rappelons que sauf à Formigny bataille dans laquelle il y a égalité numérique,les français sont 50% plus nombreux que les anglais pour gagner et dans la trilogie de nos défaites majeures,on est trois plus nombreux.Une seule victoire que ce soit à Crecy,Poitiers,Azincourt assure la victoire définitive à la France.Par contre à elle seules Patay,Formingy et Castillons ne suffisent pas. Il suffit de me lire pour se rendre que mon texte se réfère non pas à l'ensemble de l'histoire de France mais exclusivement aux guerres que je cite:"si on prend ce corpus de guerre,il n'y a que l'exception napoléonienne qui donne un visage vraiment glorieux à la France".Remonter par conséquent aux gaulois n'a pas de sens.Qui plus est la zone de peuplement des gaulois dépassant largement la france contemporaine,il est difficile d'assimiler exclusivement leur histoire à la nôtre.Qui plus est les plus dangereux des gaulois étaient selon César ceux qui résidaient dans ce qui est actuellement la Belgique. Quant aux sources que l'on a sur les affrontements entre gaulois et germains,il n'y en a qu'une c'est La guerre des Gaules. César dit malheureusement pour toi que les germains sont de meilleurs guerriers que les gaulois,mais qu'il y a plus d'un siècle et auparavant ce n'était pas le cas. Quant aux victoires du Moyen Age ce n'est nullement une domination implacable des chevaliers français ni d'ailleurs des chevaliers. A Bouvines il n'y a pas d'anglais c'est des flamands et des allemands. Les compagnies d'ordonnances terminent effectivement la reconquête de la France,assurent la gloire française aux débuts des guerres d'Italie,mais elles vont se heurter à un dispositif plus performant,les tercios espagnols,qui domineront le champ de bataille jusqu'au milieu de la guerre de Trente Ans.La France ne reprend l'ascendant sur le tercios qu'avec la bataille de Rocroi.La domination française sur les champs de bataille durant environ 150 ans,du règne de Louis XIV jusqu'à la fin de l'aventure napoléonienne. Je ne condamne pas le french bashing,j'y suis indifférent.Je ne m'attache pas à ce que racontent des gens ridicules. J'essaye au contraire de comprendre sur quels bases historiques ils s'appuient.Aucune nation occidentale ne faisant l'objet d'autant de moqueries que la France,il m'est difficile de voir uniquement dans ce comportement la malveillance de quelques frustrés.Et comme nous ne sommes pas dans le forum relations internationales du site,je ne cherche que les sources historiques et pas les raisons contemporaines.
  10. Ta réaction Bouguiboulga en écrivant que les USA sont un pays dont une bonne partie des habitants sont des incultes notoires est à mon avis caractéristique d'un anti-américanisme à base de clichés qui ne doit pas recevoir plus de sympathie,que les délires des "french bashers". Ce qui est plus intéressant que de dénoncer l'inculture des américains est de savoir pourquoi cette idée prospère si bien chez les anglo-saxons,car elle n'est pas limitée aux seuls américains.Je pense que c'est tout simplement en raison de ce qu'un individu moyen chez eux peu connaître des guerres menées par la France. Il va connaître la guerre de Cent Ans,les guerres de la Révolution et de l'Empire,les deux guerres mondiales,quelque fois la guerre de 1870 et les guerres de décolonisation (Indochine et Algérie).Ainsi que les affrontements maritimes entre la France et l'Angleterre. Il est clair que limité à ces guerres,l'histoire militaire française n'est pas spécialement brillante sauf dans l'une d'elles.Les plus incultes savent que Napoléon a existé,un nombre considérable qu'il était français.Mais on pourrait dire que la perfidie anglo-saxonne et pas uniquement anglaise [08] fait préciser à quelques uns pour enlever tout prestige à la France,que les français ne gagnent des guerres que lorsqu'ils sont commandés par des étrangers,en l'espèce un italien puisqu'il était Corse. Napoléon Bonaparte étant né en 1769,un an après le rattachement de la Corse à la France,n'a bien entendu,jamais été italien. D'abord les affrontements sur mer.Si un examen détaillé montre que les batailles ont été moins disproportionnées que ce qu'habituellement on le pense,il est certain qu'il est difficile que les anglo-saxons soient plus au courant des victoires françaises que le système scolaire français ne l'enseigne à ses élèves. La Guerre de Cent Ans.A-t-on besoin de rappeler que les 3 plus importantes batailles sont des désastres pur la France,bien que l'on soit à trois contre un.Il est difficile de savoir si mai-juin 1940 ou la trilogie Crécy,Poitiers,Azincourt sont ce que nous avons fait de pire. La guerre de 1870,on perd en deux mois,le régime s'effondre alors que le pays était la première puissance militaire du continent aux yeux de tous.Un résultat sans précédent au XIX° siècle. La première guerre mondiale,en cherchant bien,étant donné que les généraux de l'époque ont globalement dans toutes les armées fait preuves d'incompétence,ils trouvent de quoi nous salir.Avec un malin plaisir ils précisent que la France est le pays des mutineries,à la différence des "courageux anglo-saxons qui ont serrés les dents" les français se mutinent. On n'a rien à rajouter sur la II° guerre mondiale. Lors de la guerre d'Indochine il y a eu Diên Biên Phu,l'une des rares batailles du XX° siècle ne relevant pas des guerres mondiales mais connues mondialement. Une fois que l'on enlève les outrances,il est difficile néanmoins de ne pas constater,que si on prend ce corpus de guerre,il n'y a que l'exception napoléonienne qui donne un visage vraiment glorieux à la France. Lors de la I° guerre mondiale,on est probablement moins bon que les allemands mais pas plus mauvais que les anglais et meilleurs que tous les autres.La guerre d'Indochine connaît des phases brillantes en réalité pour la France,mais lorsque les maréchaux de la II° guerre mondiale ne seront plus aux commandes la situation se dégradera et Diên Biên Phu sera en paraphrasant le titre d'un film,une bataille trop loin et donc de trop.Sans elle le résultat ne serait au minimun pas inférieur à celui des américains lors de la guerre du Vietnam. Le problème de la France depuis 1815 c'est que ses guerres victorieuses aussi brillantes soient certaines,pâlissent en comparaison des conséquences de certaines de se défaites.Avant 1815 seule la Guerre de Cent Ans,aurait pu se comparer,mais en raison de l'énorme disparité démographique,cela se termine finalement par une victoire française.
  11. Ce n'est malheureusement pas exact,ce n'est pas que quelques rednecks.Se moquer des français parmi les anglo-saxons est une habitude chez le grand public (pour les militaires ou les spécialistes je n'en sais rien,je pense qu'ils doivent-être un peu mesuré) dans les forums militaires ou historiques. Depuis l'opposition française à la guerre d'Irak,les campagnes de french bashing ont explosé ,de simples commentaires négatifs sur les capacités de l'armée française à travers son histoire on passe à des remarques telles que voici: La France a-t-telle jamais gagné une seule guerre dans son histoire? ou encore comment un pays qui n'a jamais gagné une seule guerre n'a-t-il pas fini par être conquis par ses voisins? Faut-il préciser que c'est tellement ridicule que ça en devient comique? Je suis d'accord avec tout. Une simple précision,ce n'est pas seulement que les allemands prennent plus de risques,c'est que les français apprennent vite et s'améliorent.Sans la capture des meilleures unités,une résistance d'au minimun plusieurs mois était possible,mais le rapport de force étant devenu 2 contre 1 en faveur des allemands,un redressement à la 1914 n'était plus possible.
  12. Je suis en désaccord avec toi.A l'époque quelques années c'est le temps de changer de génération de matériel pour les chars ou les avions par exemple.Pour d'autres équipement comme l'artillerie ou les bâtiments de ligne,l'obsolescence est plus lente. De plus le simple fait de conceptuellement ne pas prévoir qu'il est possible à une ennemi de mener une guerre rapide et de mouvement démontre que la doctrine est restée figée à celle de la I° guerre mondiale. Je suis d'accord avec toi ce qui compte c'est le rapport de pertes.Par contre puisqu'il est possible de faire plus de pertes à une ennemi en ayant par exemple la surprise stratégique,le fait que des pertes nombreuses aient été infligées à l'ennemi ne signifie pas donc pas automatiquement que la combatativité ait été forte. Il me semble bien ou est-ce que je me trompe que cette surprise les allemands l'ont provoqué?[17] Tu es donc pour lancer des affirmations sans argumentation.Affirmer sans argumenter ou prouver n'est-ce pas les prémices d'un dialogue de sourd?[08] Des pertes importantes dans seulement l'une des armées,entre armées comparables par leur génération peuvent-être le fruit du sous-équipement de l'une par rapport à l'autre,d'un commandement déficient,de la défaillance des hommes,de problèmes logistiques,de la surprise stratégique et je suis persuadé d'en avoir oublié. En toute logique la combativité ne peut pas entrer dans cette liste. Ne te connaissant pas parce que j'interviens peu dans ce forum,à priori non,juste la reprise d'un lieu commun du politiquement correcte. Dans ce cas là il suffit de ne pas parler d'histoire militaire.Mais puisqu'on est sur un forum d'histoire militaire c'est un peu problématique. Par nature même nous parlerons sans cesse de la mort d'un nombre incalculable d'être humains,tués non pas par des catastrophes naturelles mais par la volonté d'autres êtres humains. Je t'en prie.
  13. Si c'est une réponse à ma question de 700 000 hommes et de 15 divisions,je t'en remercie,mais en réalité elle portait sur l'armée française de 1944-45 pas sur les américains lors de la grande guerre.
  14. Que je sache le commentaire habituel de nombreux historiens,puisque tu t'intéresses à leur opinion, est que l'armée française a préparé pour 1940 la I° guerre mondiale.Donc avoir une guerre de retard est-ce vraiment le signe d'être une armée comparable et de ma même génération? Je précise qu'être une armée de même génération ne peut se limiter selon moi à aligner du matériel de même complexité technologique. Je remarque d'ailleurs qu'après avoir écrit que le niveau de pertes de l'armée française suffisait comme critère pour établir la combativité,tu commence à prendre en compte les pertes chez l'adversaire.Un critère à mon avis plus pertinent. Ensuite tu précises les pertes qui ont concerné les allemands,étayant de façon argumenté ton opinion.La seule déclaration de l'importance des pertes françaises n'était en rien une argumentation. Sinon je n'ai pas écrit que l'armée française c'était faîte tirée comme un lapin,quoiqu'il est possible que mon texte puisse le suggérer,j'ai cité deux exemples radicalement opposés,dans lesquels il y a beaucoup de pertes.On peut avoir beaucoup de pertes,pour des raisons radicalement différentes,tels les exemples irakiens et japonais. Je suis par ailleurs choqué que l'on puisse considérer que des pertes aussi importantes soient-elles dans une armée ennemie puissent-être obscènes. Je ne partage pas ton opinion sur l'incapacité de l'armée allemande de tenir ses lignes en prenant une position défensive,en l'absence d'arrivée des américains. Les allemands ayant gagné la guerre à l'Est,ils peuvent abandonner toutes leurs conquêtes à l'ouest et rechercher une simple paix blanche,ils n'en restent pas moins alors les grands gagnants de la guerre. Il me semblait que ce n'était que 700 000 hommes et une quinzaine de divisions.Peux-tu confirmer ton chiffre de 1 700 000 hommes?Cela correspond à quelles forces?
×
×
  • Create New...