Sylla

Members
  • Content Count

    355
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

1 Follower

About Sylla

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Merci pour votre orthographe. Mes yeux saignent.
  2. annoncée un peu partout à 19h GMT pourtant
  3. Trève dès ce soir à compter de 19h GMT http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/21/97001-20121121FILWWW00592-israel-et-le-hamas-se-sont-mis-d-accord-sur-une-treve.php
  4. quand on parle de refus, il s'agit du refus d'obéir à un ordre ou plutôt de très fortes réserves sur les ordres donnés ? Parceque concrètement un EM qui refuse d'exécuter les ordres du pouvoir politique c'est pas forcément comme cela que c'est censé se passer...
  5. A mon avis si L'Iran riposte par un strike sur Dimona derrière c'est strike au Nuke à coup sûr. mais globalement j'ai de plus en plus l'impression que les israéliens sont dans une stratégie qui vise à faire faire le boulot par les américains voir les brittons et la France en rabe. Tout le monde est plus ou mois d'accord pour dire qu'une attaque conventionnelle par les airs ne serait pas efficiente pour atteindre leurs objectifs. S'ils attaquent eux-mêmes se sera par un moyen inédit. N'oublions pas qu'à la guerre, rien ne vaut l'effet de surprise. Le revival d'Osirak me paraît trop attendu.
  6. sage décision. on savait depuis longtemps que l'ANA était une cible privilégiée pour frapper au coeur de notre dispositif. J'imagine que depuis le début la confiance entre les hommes doit être toute relative...
  7. surtout que stratégiquement, les deux pays non arabes de la région ( hors Turquie) auraient bien plus intérêt à s'entendre qu'à s'opposer. Après j'ignore quel est le degré d'animosité qui existe réellement entre les deux peuples, au delà des joutes diplomatiques de leur gouvernement.
  8. C'est un risque qui était connu et qui démontre , une fois encore, toute la vacuité de l'idée même de dépenser des vies humaines et de l'argent pour ce pays. Triste. Qu'on se barre de là bas et qu'on les laisse s'entre tuer.
  9. aux dernières nouvelles la loi exprime la volonté souveraine du peuple français, exprimée par l'intermédiaire de ses représentants élus, et n'a pas à s'embarrasser de contingences telles que " ne pas froisser les turcs" ou "préserver une alliance provisoire". Si la Turquie n'est pas assez éclairée pour regarder son histoire en face tant pis pour elle.
  10. Pour moi c'est le contraire. L'économie chinoise bénéficie d'une armée de réserve inépuisable en nombre et corvéable à merci. Les mêmes différences de coûts qui existent entre la Chine et ses clients existent au sein même de la Chine, ce qui crée une pression constante sur la masse salariée. La Chine aujourd'hui c'est l'alliance " parfaite" de la dictature communiste et du libéralisme économique le plus sauvage. la seule ombre au tableau que je vois c'est le problème démographique. Sinon c'est parti pour durer un bon moment. _________________________________________________________ je change de sujet et demande leur avis aux spécialistes du forum sur une question que je me pose depuis un moment: la crise financière des Etats européens aujourd'hui et la défiance des agences de notations viennent principalement de la méfiance sur la solvabilité des Etats. Dans ce cas pourquoi ne pas revenir à un système où la BCE prêterait directement aux Etats au même taux auquel elle prête aux banques ? En fait pourquoi la BCE prête t-elle aux banques à 1% qui elles prêtent aux Etats à des taux quasi usuriers ? C'est juste totalement hallucinant comme système et surtout de voir que tout le monde semble ignorer ce tour de passe-passe.... A mon avis le simple fait de permettre à la BCE de financer directement les Etats couperait l'herbe sous le pied des spéculateur en même temps de résoudre le problème de la dette..
  11. ça me fait mal de le dire mais c'est probablement le programme de défense que je trouve le plus cohérent ambitieux de tous les candidats. Je poste les grandes lignes: Un retour au ratio tel qu'il était il y a quelques décennies encore il me semble. Là-dessus pas de surprise,même s'il existe aujourd'hui un large consensus sur cette question sur toute la largeur de l'échiquier politique à l'exception de l'extrême gauche. On note toutefois qu'ils ont mérite de ne pas utiliser l'argument du feu nucléaire comme "caution militaire" et unique proposition en matière de défense et qui sert le plus souvent à évacuer tout débat sur un sujet auquel ils ne comprennent rien, et dont ils savent qu'il n'intéresse de toute façon personne. Là dessus je suis plus réservé. J'ai du mal à saisir la pertinence de cette démarche. Il me semble que la menace d'une invasion du territoire est écartée en toute hypothèse, ce qui ne rend pas la création d'une telle force immédiatement nécessaire, sans parler des coûts qu'elle engendrerait. Là encore ça m'emmerde de le dire mais j'adhère à 100%. Le PA et le programme spatial, j'ai bien conscience que ça coûte la peau du cul, mais c'est typiquement le genre de propositions d'une sortie par le haut, et ça parle aux gens. on rentre, on sort, on re-rentre pour mieux ressortir.... D'un point de vue purement idéologique je suis pour une sortir du commandement intégré. Heureusement, elle n'est pas la seule à proposer ça. Après d'un point de vue purement concret, je ne saurais dire les conséquences que cela aurait. Notamment au regard des commandements que la France a obtenu des américains et qu'ils faudrait abandonner. Là on touche plus à la politique extérieure. Des déclarations d'intentions c'est facile à faire, ça n'engage à rien. maintenant je l'attends sur le concret. Comment sortir d'Astan, selon quelle modalités, quel calendrier.... Globalement je trouve ces quelques propositions cohérentes. J'aime beaucoup le PA2 et le spatial. On voit clairement que le positionnement gaulien en matière de pol étrangère et de défense appartient aujourd'hui à des gens comme le Pen ou NDA, c'est à dire souverainistes. Je regrette amèrement qu'un parti de comme le PS ou même l'UMP soit infouttu de sortir sur des questions comme celles là. Ce qui séparait il y a encore quelques années un parti de gouvernement du FN c'était la crédibilité des propositions et la cohérence. A l'UMP les questions de défense sont traitées à la seule aune budgétaire ( comme le reste d'ailleurs merci la RGPP et S&P) et au PS personne n'en parle ( à mon grand regret) de peur de passer pour un bonapartiste nationaliste.
  12. L'incurie des responsables israéliens aura été criminelle sur les dernières décennies. A combien de reprises les gouvernements auraient pu prendre les devants quand ils étaient en position favorable ? Mais non, ils ont préféré repousser l'échéance en arguant de l'absence d'interlocuteur crédible et légitime, en espérant que le temps jouait pour eux pour ne pas céder devant les partis. Résultat: le vote va probablement aboutir défavorablement pour Israël, qui va se retrouver dos au mur. TOUJOURS négocier quand on est en position de force, sempiternelle loi d'airain de la politique.
  13. Là tu poses la question des nouvelles guerres " humanitaires". Le problème avec cette manière nouvelle d'aborder les conflits que ce soit dans les Balkans en AfStan ou en Libye c'est qu'on fait la guerre un peu mais pas trop. Au début j'étais assez enthousiaste par rapport à notre intervention là bas. L'appel de la liberté, la révolution, le rôle de la France dans le monde toussa. Et puis plus le temps passe, on se rend compte que ça n'a pas de sens. Ca fait trois mois qu'on y est et personne n'est capable de dire clairement quels sont les objectifs. Finnalement Rambo qui avait raison. " C'est pas notre guerre"