desorgues

Members
  • Content Count

    258
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About desorgues

  • Rank
    Connaisseur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. moi dans cette affaire ce qui me navre c'est que certains de nos candidats présidentielles ont tendnace à porter tous les maux budgétaires de la france sur ce seul porte avion. Cela en dit beaucoup sur la culture de défense de nos politqiues
  2. anglais je ne sais pas , français oui mais en meme temps on donne la priorité aux snle
  3. ok pour davoult avec masséna ; les autres étaient de bon tacticiens; davoult et masséna, à l'instar de l'empereur, excellaient dans la stratégie
  4. libé/ Nicolas Sarkozy est prêt à enterrer le projet d’un second porte-avions, s’i est élu à l’Elysée. Dans un entretien à la revue Défense, publiée pa l’Association des auditeurs de l’Institut des hautes études de défens nationale (IHEDN), le candidat de l’UMP affirme que dans l’absolu, un deuxième porte-avions peut paraître nécessaire ». Une manière pour lui de dire que dans la pratique il n'est pas indispensable. Difficile donc de le dire en ces termes, sauf à s’opposer franchement à un projet défendu par le président de la République et le gouvernement auquel il appartient. « La décision de se lancer dans la construction (d’un nouveau porte-avions) doit s’apprécier relativement aux marges de manœuvre dont nous pouvons disposer et à la lumière des arbitrages capacitaires », ajoute Nicolas Sarkozy. En la matière, le candidat de l’UMP « ne croit pas que l’immobilisme soit une option raisonnable » et plaide pour « quelques ajustements ». Le deuxième porte-avions en fera-t-il les frais ? « Je n’ai pas aujourd’hui tous les éléments pour me prononcer sur ce point », glisse Nicolas Sarkozy. La France envisage de construire un porte-avions en coopération avec les Britanniques qui souhaitent en acquérir deux pour la Royal Navy. Nicolas Sarkozy estime que la France « s’est greffée » sur le programme britannique et que le maintien de cette coopération « ne peut pas être le critère de décision le plus déterminant » pour « l’approfondissement » des liens avec Londres, qu’il appelle de ses vœux. C’est également une manière diplomatique de préparer Londres à un éventuel retrait français. Le besoin d’un second porte-avions s’explique par les longues périodes d’indisponibilité du Charles-de-Gaulle. En particulier à cause des contraintes liées à la maintenance de sa propulsion nucléaire. Ainsi, le Charles-de-Gaulle restera immobilisé à quai pendant dix-huit mois, à partir de juin prochain. Au moment même où Nicolas Sarkozy rêve de s’installer à l’Elysée.
  5. paru dans libé Nicolas Sarkozy est prêt à enterrer le projet d’un second porte-avions, s’i est élu à l’Elysée. Dans un entretien à la revue Défense, publiée pa l’Association des auditeurs de l’Institut des hautes études de défens nationale (IHEDN), le candidat de l’UMP affirme que dans l’absolu, un deuxième porte-avions peut paraître nécessaire ». Une manière pour lui de dire que dans la pratique il n'est pas indispensable. Difficile donc de le dire en ces termes, sauf à s’opposer franchement à un projet défendu par le président de la République et le gouvernement auquel il appartient. « La décision de se lancer dans la construction (d’un nouveau porte-avions) doit s’apprécier relativement aux marges de manœuvre dont nous pouvons disposer et à la lumière des arbitrages capacitaires », ajoute Nicolas Sarkozy. En la matière, le candidat de l’UMP « ne croit pas que l’immobilisme soit une option raisonnable » et plaide pour « quelques ajustements ». Le deuxième porte-avions en fera-t-il les frais ? « Je n’ai pas aujourd’hui tous les éléments pour me prononcer sur ce point », glisse Nicolas Sarkozy. La France envisage de construire un porte-avions en coopération avec les Britanniques qui souhaitent en acquérir deux pour la Royal Navy. Nicolas Sarkozy estime que la France « s’est greffée » sur le programme britannique et que le maintien de cette coopération « ne peut pas être le critère de décision le plus déterminant » pour « l’approfondissement » des liens avec Londres, qu’il appelle de ses vœux. C’est également une manière diplomatique de préparer Londres à un éventuel retrait français. Le besoin d’un second porte-avions s’explique par les longues périodes d’indisponibilité du Charles-de-Gaulle. En particulier à cause des contraintes liées à la maintenance de sa propulsion nucléaire. Ainsi, le Charles-de-Gaulle restera immobilisé à quai pendant dix-huit mois, à partir de juin prochain. Au moment même où Nicolas Sarkozy rêve de s’installer à l’Elysée.
  6. les forces spéciales bnritanniques grace à des incitations financiers réussissient à garder leurs gars. Nous au bout de leur engagement ils quittent les commando et vont faire fortune d&ans des companies de sécurité privé notamment en Irak.
  7. helas pour nos commando maine le probleme c'est que n'arrivons pas à garder nos gars contrairement aux britanniques. C'est ce qui fait que nos forces spéciales sont un peu moins bonnes
  8. merci fusiller` honneur et patrie
  9. bien sur mais l'echec du programme horizon prouve si il n'en est déja pas besoin qu'un simple programme national ou avec un seul partenaire européen sur un nombre de navires réduits coute trop cher. Plus de 6 milliards de francc pour un navire de 6000 tones. Comment vendre cela politquement à nos conpatriotes? Et ceal va aller en s'accentuantà mon sens. Les technologies requises devenant d eplus en plus sophistiquées. L'avenir ce sont des partenaraits européens élargies. Tel navire devra etre construit par au moins 3 ou 4 pays européens.
  10. mais c'estq ui ce type là fusiller qui confond tout. J'ai juste appeler les commando marine le commando kieffer par affection et il s'excte alors que je recherche juste une video sur les selctions d'entrée à lorient réalisé par France 2. Et puis il confond tout premier régiment de fusiller marin, régiment de la France libre et les commando Kieffer, autre unité qui s'est inspiré des sas britannique. Les commando marine heritiers du commando kieffer porte le béret vert à l'angalise c'est à dire à gauche. Les commando amrine qui abritent il est vari pas mal d'ancien fusillers marine ont leur base à lorient comme les fusillers marins c'est tout. je n'ai pas en tant qu'enseigne de vaisseau deuxieme classe reserviste à recevoir des leçons sur les unités surtout quant on dit n'importe quoi et surtout sur ce ton. Abonentendeur.