Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

roland

Members
  • Posts

    2,891
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by roland

  1. Fait pas le malin. Je parle de l'Adrar des Ifoghas vers Kidal, sanctuaire de l'AQMI.
  2. Un rezzou qui echoue est un rezzou que ne peux pas refaire le plein. De retour sur les bases de départ les pick up doivent etre a sec. M'etonnerait pas qu'on bombarde partout ou il y a du carbu. Ces cons de Jihadistes sont coincés : sur les quelques 250 pick up / 800 hommes qui ont participés a l'offensive sur Konna/Mopti/Sevare pas un seul ne rejoindra les montagnes du nord. C'est qui ? des Touareg ou des Al Quedistes ? m'étonnerait pas que les Al Quedistes aient encore envoyés les Touareg au casse pipe et restent bien planqués dans les montagnes du nord.
  3. Il serait temps de comprendre que la France n'est pas censé etre une Démocratie mais une République. En République la majorité ne s'applique que tant que les Droits fondamentaux ne sont pas atteints. Notament le droit de Propriété (a défaut du Droit de résister à l'oppression passé a la trappe depuis belle lurette...) M'enfin c'est pas parce que quelquefois il a des éclairs de lucidité qu'on peut considerer qu'il fait bien son boulot. Pour enc... les mouches sur des détails du droit oui mais il faudrait aussi qu'il planche sur les grandes lignes de ce qu'est une République...
  4. merci. pff j'ai galèré pour pouvoir le visionner (Linux me gave de plus en plus, mettre les main dans le camboui ne m'amuse plus du tout..) Bon c'est vrai la "pensée" progresse, on a plus a faire seulement aux réaction viscérales émotives sans aucune vision stratégique d'il y a quelques années. Notament Yves Calvi, on devine que son opinion balance du coté de la fermeté et meme qu'il est frustré par les réponses plutot langue de bois des invités. Pourtant sur les 4, 3 penchent plutot pour un changement de méthode. Mais ils osent pas parler cash de peur de choquer et de passer pour des enfoirés. Ils sont tétanisés. Quand est ce qu'il y en a un qui va enfin nous considerer comme des adultes ? Bref la lenteur du progrès est exaspérante. On dirait qu'ils découvrent des trucs qu'on savait depuis le début : du genre il est inenvisageable que les otages exercent la moindre influence sur la politique française quelqu'en soit les conséquences. Bravo, belle découverte, et quel courage de le dire, a demi mot quand meme.. ! On a quand meme entendu je ne sais pas combien de fois les mots "négocier", "tractation", "enjeux". Quelle négociation ? il y a quoi a négocier ? A propos des familles, il y a quand meme une bonne partie de l'émission qui leur est consacré. Pour arriver au final à une autre évidence : qu'ils sont à plaindre. Mais aussi quand meme, et c'est nouveau mais dit avec une telle langue de bois que c'est quasi inaudible : qu'ils sont beaucoup trop impliqués émotionellement pour avoir quoi que ce soit d'interessant à dire. Ouai bon, merci, mais ça aussi on le savait depuis le début faudrait arretter de prendre les gens pour des billes. Mathieu Guidère est pas trop mauvais meme si il y a quelques connerie. Celui que je préfère c'est Sifaoui. Quand il dit qu'il faut que chacun doit rester dans son role il a tout dit : - pourquoi empecher les familles d'exprimer leur détresse ? ils sont dans leur role, faudrait etre un monstre de froideur ou de patriotisme pour faire passer l'interet du pays devant l'interet de son enfant. Les comités de soutient c'est une autre affaire.. - l'état : le role de l'état n'est pas le meme que celui des familes. Pourquoi nous avoir fait croire pandant toutes ces années que c'était le cas au risque de mettre les français en danger ? pourquoi nous faire croire qu'une affaire d'otage est une affaire d'état ? qu'il arrete de mentir et dise enfin que ça n'a que l'importance qu'on veut bien lui donner et qu'en réalité c'est peanuts. Au niveau de l'état tout ce qu'il importe c'est de prendre les mesures militaires/barbouzes/FS etc.. adéquates pour laver l'affront et s'assurer que nos compatriotes serons vengés. Et ça ça n'a toujours pas été dit. - les médias : ils devraient se contenter de reporter les deux points de vue ci-dessus en expliquant quel est le role de chacun, - le public : je crois qu'il a déjà compris, c'est juste les politiques, médias, bref communicants qui nous prennent pour des abrutis seulement guidés par notre cerveau reptilien. PS : ah oui, et quand un télespectateur a posé une question sms tout a fait pertinente : "pourquoi ne pas faire des prisonniers et les échanger contre des otages" ils ont rigolés et balayé la question avec le discours état de droit bla bla bla. Mais qu'est ce qu'ils croient ces grands spécialistes ? que c'est des enfants de coeur en face ? pour faire la guerre en dentelle il faut etre deux. En plus c'est ce qu'on faisait régulièrement pandant la guerre froide, du moins quand ça concernait des soldats. Hors il se trouve qu'il y a au moins un soldat otage.
  5. Les familles et proches sont a plaindre c'est sur. Les journaliste c'est du corporatisme. Idiot d'ailleurs parce qu'ils ont sciés la branche sur laquelle ils sont assis : a force de faire pression sur nos faibles poltiques et de jouer le jeux de nos ennemis ils sont devenus une cible de choix et ils ne peuvent plus sortir sans etre escortés par un peloton armé jusqu'au dent. Faut pas qu'ils viennent pleurer ils l'ont cherchés. Nous on a perdu une source d'information indepandante sur le terrain :-[ J'ai raté l'emission d'hier de C dans l'air : "la France otage de ses otages". J'ai vu que la fin et le peux que j'ai vu, le ton adopté (notament par ce M. Guidère) me fait craindre le pire. Quelqu'un a vu l'émission ? c'était le bal habituel des capitulars ou on a enfin vu quelqu'un nous parler comme à des hommes ?
  6. je revient là dessus : il ne faut pas tirer des conclusions hatives de quelques expériences malheureuses. Le partenariat public privé peut fonctionner mais ça suppose quelques conditions. Il y avait un article dans DSI à ce propos. Vite fait : il ne faut pas que l'entreprise privée soit en situation de monopole, ni que le client, le publique en l'occurence, soit le seul client de l'entreprise privée. Exemple de PPP réussi : l'école de formation de l'ALAT : ils louent des heures d'hélico à une entreprise privée qui a d'autres clients que l'ALAT, et il y a d'autres fournisseurs possible pour l'ALAT au cas ou l'entreprise se mette a deconner. Allié à un bon cahier des charges et un donneur d'ordre compétent : ça fonctionne.
  7. bien d'accord qu'un monopole privé c'est pire qu'un monopole public. En l'occurence FT a été privatisé à la veille de bouleversements énormes : l'arrivée du mobile suivit de pret par l'internet haut débit suivit immédiatement de la téléphonie IP. Pas étonnant que FT ait été secoué. Je sais pas si ça avait été anticipé ou si c'est du bol, mais valait bien mieux pour le contribuable que ces bouleversements se passe avec un FT privé plutot que publique : s'ils étaient restés publiques il y aurait eu un grand risque que ça se passe comme avec charbonnage de France : un truc qui coute une fortune à la collectivité alors que ça sert plus a rien. Avec un FT privés si ils ne s'étaient pas adaptés assez vite ils auraient coulés pour un cout global nul vu que c'est d'autres acteurs français qui auraient pris leur place : SFR, Bouygues, Free.
  8. la privatisation de FT j'y ait vu aucun inconvénient perso. Faut se concentrer sur les devoirs de l'état au lieu de vouloir tout faire. Enfin depuis que FT est privé la note de teléphone a sacrément diminuée voir a completement disparu. Par contre quand le Portugal privatise les ports et aéroports ça c'est completement idiot (comme nous lorsqu'on a privatisé les autoroutes). Les infrastructures doivent rester du domaine publiques, payées par l'impot et éventuellement délégué au privé.
  9. Il serait pas un peux lourd ce M. Mathieu Guidère ? En tout cas les terroristes preneurs d'otages semblent tout décontenancés de ne pas assister à l'habituelle course à la capitulation de notre part. Crédit a Hollande quand meme (je crois que Sarko sur la fin avait aussi initié notre sursaut) et aussi a la classe politique de pas faire des otages un sujet politique. Et enfin, vu que c'est Noel, crédit aussi aux médias, de rester discrets et pudiques. le temps joue contre les Salafistes non ? paix entre Ansar Dine et le MNLA, dissenssions au seins des Salafistes. Amha c'est en grande partie grace a l'Algérie. Maintenant faudra savoir saisir le bon moment pour que tous ensemble on écrase la racaille Salafiste concentrée et coincée au nord Mali/Azawad, et obtenir une victoire qui fera date et marquera les espris. Le monde Arabe (Tunisie, Egypte) a bien besoin d'une défaite retentissante de ces mystiques tarés. Si gibbs dit que le Général Lecointre est un bon c'est de bon augure ;)
  10. tout a fait c'est pour ça qu'il serait bon de faire la différence et chiffrer les deux pour la raison suivante .. là ou je veux en venir, et on revient au début, c'est que j'émet l'hypothese que pour un particulier, payer en fonction de ses revenus pour la solidarité est bien accepté, mais que payer en fonction de ses revenus pour ce qui ne releve PAS de la solidarité peut etre a juste titre consideré comme confiscatoire a partir du moment ou les sommes versées dépassent trop ce qu'il reçoit de la collectivité en retour. ..... Petit cours de philosophie Républicaine : L'hypothese ne vient pas de nulle part, je reprend ce que disaient les Lumières dans leurs travaux ayant mené aux principes de la République. Ceux-ci distinguent deux devoir de l'état: 1- le devoir de Justice : régalien (+ éducation en France), consistant a defendre les Droits : Liberté, Sécurité, Propriété. 2- le devoir de Bienfaisance : tout le reste, les infrastructures et tout ce que les politiques jugerons bon pour rendre la vie des gens plus agréable. La grande différence entre les deux, c'est que le devoir de Justice consistant à défendre des Droits, on peux attenter à un autre droit pour le financer : le droit de Propriété via l'impot. Pour le devoir de Bienfaisance c'est beaucoup plus flou : vu qu'il ne s'agit pas de défendre des Droits, comment attenter au droit de Propriété pour le financer ? Bon il se trouve que la Propriété est définie par : "le Droit de profiter des fruits de son travail". A l'époque dans une société agraire le cas du paysan avait son importance : labourer et semer est le travail du paysans, après ça pousse tout seul, c'est le travail de la nature, pas celui du paysan, on peut donc le taxer sur cette partie pour financer le devoir de bienfaisance. Plus actuel : idem pour les ressources naturelles : on distingue le travail d'extraction de la presence du minerait lui meme qui est le fruit de la nature. C'est pour ça qu'en France les mines sont seulement des concessions, PAS une Propriété. Enfin et c'est le plus important aujourd'hui, comme le disait Skw et c'est tout a fait exacte, la richesse d'un particulier n'est pas que le fruit de son travail, mais aussi le fruit d'un environnement, d'infrastructure, éducation, etc.. L'essentiel et c'est ce qu'il faut retenir, c'est que la proportion de prélèvement possible pour financer ce deuxieme devoir de l'état, le devoir de bienfaisance, est limité et doit correspondre a un service plus ou moins équivalent en retour contrairement au devoir de Justice. Voilà ou je voulais en venir. Le régalien c'est de la solidarité : les besoins de Liberté et de Sécurité (et d'education jusqu'a un certain point du moins en France) de tout homme sont les memes. Dans une société riche on peut y rajouter les besoins vitaux de base : maladie et autres besoins vitaux meme si au sens stricte, ne pas mourir de maladie, de froid ou de faim n'est pas un Droit. Et ça je pense que c'est bien accepté, surtout si, pour la partie sociale, c'est pas pour entretenir des assistés et si la notion de "marche ou crève" est préservée. Un riche est pret a contribuer pour ça. Mais tout le reste ? ben non. Faut un service équivalent en retour. C'est comme ça, c'est la nature humaine. l'oublier mene à l'oppression.
  11. Mettons nous d'accord sur les mots : solidarité ça veux dire payer selon ses moyens, recevoir selon ses besoins. Hors si on prend le cas de la retraite, les besoins de n'importe quel retraité sont les memes. Donc ce n'est PAS de la solidarité mais de l'assurance/mutualisation. J'emploi le mot solidarité dans son sens réel, pas administratif, juridique, politique ou je ne sais quoi d'autre. non. Quand on dit "salaire brut" on entend net + charges sociales salariales. ça comprend donc le salaire direct mais moins de la moitié du salaire indirecte. Le calcul est donc faux car le salaire indirecte comprend aussi les charges patronales non comprises dans le salaire brut. pfff c'est qui qui a pondu c't'horreur
  12. c'est le contraire : un graphique censé prouver qu'on est pas matraqué doit prendre en compte toutes les charges. Notament, si il prend en compte les charges sociales, il doit aussi prendre en compte les charges sociales patronales qui viennent s'ajouter aux charges sociales salariales. Sinon il y a pas de cohérence (D'ailleurs la distinction entre charges sociales patronales et charges sociales salariales n'a pas le moindre fondement logique) Cette erreure de methodologie, certainement voulue, suffit pour conclure que ce graphique ne prouve rien, c'est seulement de l'enfumage politique.
  13. Je ne veux rien imposer à personne ni me faire élire. Juste faire une différence qui me semble pertinente entre la solidarité et la mutualisation/assurance. faux : les charges patronales sont aussi du salaire indirecte. Si tu veux compter le salaire total, il faut compter le salaire net + les charges salariales + les charges patronales. j'ai rien compris :-[ comment un graphique censé prouver que personne paye plus de 50% de ses revenus, et surtout pas les riches, n'entre il pas en contradiction avec le fait que des millions ont étés remboursés au titre du bouclier fiscal ?
  14. la santé c'est de la solidarité certe mais la retraite absolument pas. Si c'était de la solidarité personne ne toucherait plus du smic a la retraite obligatoire. D'ailleurs depuis que le rsa existe l'assurance chomage et la retraite obligatoire auraient du disparaitre (enfin progressivement : s'agit pas de dire a un mec de 58 an qu'il ne touchera que le RSA à la retraite..) Bon on s'éloigne du propos initial : mon propos c'est que consciement ou non, on accepte des prélèvement selon ses moyens pour le régalien, et la vrai solidarité, c'est a dire les minimum vitaux plus l'éducation, mais pour le reste les prélèvements doivent etre en proportion de ce qu'on reçoit en retour sinon ça passe mal psychologiquement. Surtout quand le bazard est perçu comme mal gèré (dernier exemple symboique mais très symptomatique : certains envisage sérieusement d'utiliser notre fric durement gagner pour financer la PMA pour des gouines qui veulent des gosses juste pour pas qu'elles baisent avec un homme : non mais on se fout de notre gueule ou quoi ?) Maintenent dans tout ce que dépensent l'état, les sociaux, et les locaux, quelle est la proportion correspondant au régalien et la solidarité ? ça serait interessant de savoir, moins de 50% je présume. Petit récapitulatif : Solidarité (=> peut etre proportionnel aux revenus) : Ministeres regalien : Police, Justice, Armée, Finances et puisqu'on est en france on va rajouter l'école laique, gratuite et obligatoire jusqu'a 16 ans, -> budget ? + RSA, maladie/CMU -> budget ? + logement d'urgence pour les clochards, soupe populaire, etc.., aide au logement pour les foyers avec enfants -> budget ? PAS solidarité, c'est a dire que le service attendu doit etre proportionnel à ce qu'on cotise (=> la cotisation doit etre plafonnée) : tout le reste .. c'est à dire en gros : retraite, + chomage, + infrastructures, + tous les ministeres non régaliens. ça interesse peut etre que moi mais il me semble indispensable d'effectuer la distinction sinon on ne peut pas comprendre ce qui parait insuportable aux contribuables, et donc est contre-productif, de ce qui ne l'est pas. Entre parenthese : Il serait pas un peux bidon ce graphique ? 1) déjà ils parlent en salaire brut : c'est mauvais signe : le salaire brut est une abberation et ne signifie rien si ce n'est embrouiller le gogo pour lui cacher combien il paye réellement, 2) si personne ne dépasse 50% de prélèvement et surtout pas les riches comme la courbe le montre, je ne vois pas pourquoi l'état aurait fait des cheques au nom du bouclier fiscal. C'est louche ou il y a quelque chose qui m'échappe ?
  15. mauvais exemple : les autoroutes sont payantes. du racket. autre mauvais exemple : il y a des taxes d'aéroport sur le prix de chaque billet et en plus le prix des place de parking sur les aéroports : encore du racket. La qualité ? les aéroports français sont les plus pourris du monde, infestés de Salafistes qui plus est. Quand au places du stationnement : il y a des parcmetres partout, racket toujours. Alors on paye des impots lourds et en plus faut encore payer pour tout : notre fric il va ou ?? je concluerais surtout que les infrastructures, qui devraient etre payés par l'impot, ne le sont pas (autoroutes, aéroport), que pour le reste des infrastructures rien ne dit que le rapport qualité prix soit bon (rien ne dit qu'il est mauvais non plus m'enfin si on regarde la multiplication des rond points on a des doutes), enfin : combien ces infrastructures representent sur les 1000 milliards de prélèvements obligatoires ?
  16. tu veux dire qu'il vaut mieux anticiper, regler les problemes a froid avant qu'ils ne deviennent explosifs ? ben oui, sauf que pour une fois c'est ce qu'on avait fait : ça s'appellait le bouclier fiscal. On était combien en france et sur le forum a le défendre ? je ne me souvient pas de ton opinion exacte a ce sujet mais je pense que si tu défendais le bouclier fiscal je m'en souviendrait. Donc cette idée qu'il vaut mieux agir avant qu'il y est conflit c'est de la théorie mais dans la pratique rien ne se fait tant qu'on a pas de la m***e jusqu'au cou. Il y a pas que la proportion il y a aussi les montants bruts : il arrive un moment ou la contribution d'un riche à la société n'a plus rien a voir avec ce qu'il reçoit d'elle en retour. Ok il y a la solidarité, pas de probleme, la solidarité c'est selon ses moyen. Mais la solidarité ne s'applique pas a tout : le régalien ok, aider les français qui en on vraiment besoin, ok. Mais sur le total dépensé par l'etat, le social et les locaux, combien releve réellement de la solidarité ?
  17. Des fois ne pas dépenser l'argent qu'il faut au bon moment ça coute très cher. Garder un certain savoir faire avec des protos c'est bien, gagner du fric avec ce savoir faire c'est mieux. Si on déboule avec un UCAV opérationnel dans pas trop longtemps il y a une bonne chance de reprendre pied sur le marché des avions de combats en Europe, le marché le plus fermé du monde pour nous (un comble =( )
  18. Apparement il est pas trop mal placé : il a payé 145 millions a la collectivite en 45ans. Par contre effectivement je ne sais pas si c'est du net, déduit de ce qu'il a touché, notament du status d'intermitent, et aussi si ça inclus les charges sociales. Mazis bon il ne fait guere de doute que c'est un gars qui rapporte. Il y a quelque chose qui me dit qu'il va rapporter beaucoup moins ces 10 prochaines années.. C'est pas grave, continuons à tuer la poule aux oeufs d'or avec des mesures injustes et manifestement inconstitutionnelles tout ça pour faire plaisir à quelques Communards sortis de la naphtalines. Parait que c'est bon pour l'image, c'est les communicants ex-maoistes qui le disent ça doit etre vrai.
  19. L'affirmation comme quoi l'embauche d'un fonctionnaire detruit 1.3 emplois je l'ai déjà entendu et lue aussi (j'ai entendu destruction de 2 emplois en fait) et s'il s'agit de chercher des sources ça doit pas etre trop difficile. Clair que c'est réducteur et d'une simplification extreme, un slogan, m'enfin ça m'a l'air assez sensé et meme pas scandaleux a partit du moment ou l'embauche dudit fonctionnaire est murement réfléchit et entre dans un shema cohérent au service de l'interet général. Si par contre c'est pour pretendre réduire le chomage ainsi, ou favoriser la croissance par la consommation ou d'autre conneries pseudo-keynesiennes de ce genre dont on nous saoul depuis des decennies (sans demander de sources) ou alors d'autres but inavoués genre favoriser sa base electorale, embaucher un fonctionaire est tout de suite beaucoup plus contestable (et destructeur d'emploi d'ailleurs) A propos des prélèvements obligatoires, les socialistes sensés (il y en a) sont en train de réaliser que la limite du supportable a été largement atteinte déjà avant qu'ils arrivent au pouvoir et qu'il n'y a rien a attendre de ce coté. Le débats est dépassé : c'est meme pas seulement les mecanismes de l'économie qui coincent : c'est ni plus ni moins la nature humaine. On ne peux tout simplement pas demander a un particulier de participer à la collectivité à des niveaux exhorbitants qui n'ont plus rien a voir avec ce qu'il reçoit de ladite collectivité. point barre. ..surtout quand les taxeurs demandent des efforts aux autres mais ne font pas le moindre efforts pour réduire leurs besoins de financement (au global, on sait que dans certains services ils se serrent la ceinture). On nous promet 60 milliards sur 5 ans, c'est peanuts et encore une fois il y a que l'état qui s'y colle (les sociaux et les collectivités locales ils sont ou ?) et on a pas vu le moindre début de réalisation. M'enfin soyons positifs, saluons la démarche c'est une premiere. On s'fforce d'y croire, courage les gars. Ce qu'il y a c'est que les taxes c'est toujours pour maintenant et les économies pour demain.. Le premier a ouvrir enfin sa gueule c'est Depardieu. Saluons sont courage, il a osé mettre le pavé dans la marre et peut etre faire ainsi évoluer les mentalités au lieu de se barrer en silence. Entre parenthese les théoriciens de la République avaient bien compris qu'on pouvait pas taxer les gens a mort. Les droits de l'homme sont basés sur la nature humaine et si dans les droits fondamentaux il y a la Propriété c'est pas pour rien. Si le conseil constitutionnel n'était pas qu'une bande de clown et de planqués, ils auraient bloqués les prelevements à moins de 50% du PIB et c'est eux qui auraient mis le bouclier fiscal il y a bien longtemps au lieu de laisser Sarko aller au casse pipe en faisant leur boulot.
  20. A ma connaissance les systemes EMP non nucléaires suffisament miniaturisés et suffisament puissants utilisent quand meme des explosifs. Si le missile peut effectuer plusieurs décharges c'est soit que l'explosion est confinée dans le missile, soit il y a quand meme un genre de sous munition soit c'est tout nouveaux et il y a pas d'explosion.
  21. Injustifié, comme tu y va, indirectement c'est quand meme les propriétaires (les actionnaires) qui l'accordent ce salaire. Donc ça doit etre justifié pour eux et c'est ça qui compte. D'autant qui c'est toujours ça de moins dans leur poche. Pour un propriétaire, le salaire, et celui du PDG ne fait pas exception, la regle c'est "le minimum necessaire mais suffisant" (je met en gras "suffisant" pour les non matheux qui ne connaissent pas la formule) Donc effectivement l'inflation du salaire des dirigeants ces 10-20 dernière année est assez etonnante. C'est mondial. C'est tous des Ibrahimovic du management ou quoi ? moi j'y crois pas, c'est pas rationnel il doit y avoir quelque chose qui cloche mais quoi ? Y a il pénurie de dirigeants de qualité ? les actionnaires on ils peur de lancer des nouveaux et se sentent rassurés en embauchant des stars ? Peut etre faudrait que le salaire ainsi que les extra et annexes (genre parachute doré...) des dirigeants soit décidé directement en assemblée générale des actionnaire et fasse systematiquement l'objet d'une motion qui devra etre approuvée. Mais bon c'est pas un drame non plus, ces salaires c'est peanuts pour l'entreprise, si ça plombait le résultat, vous inquietez pas, le PDG serait le premier a sauter. Le plus choquant c'est pas le montant des salaires de ceux qui réussissent, c'est les parachute dorés de ceux qui échouent amha.
  22. Ils veulent qu'on fasse la danse du ventre pour eux. au lieu de leur répondre avec du napalm on met un tutu et on leur fait un petit numéro. Vous allez voir qu'on va bientôt se mettre un plume dans le cul. Avant c'était des barbouzes, des corses, qui s'occupaient de ce genre d'affaire. Maintenant c'est des communicants homosexuels parisiens. Autant dire qu'on a pas finit de se faire emmerder par n'importe quelle racaille. La seule chose qu'il y a a négocier c'est pas la vie des otages c'est la vie des preneurs d'otages.
  23. oui c'est a relativiser. exemple : le secret bancaire suisse reste valable pour les français mais pas pour les américains. La raison ? la France combien de divisions ? mais bon déclin ou pas, la France restera quand meme incontournable à l'ouest du continent. Au niveau mondial elle est déjà quantité négligeable. Pour relativiser encore, je dirais quand meme que plus la France est dans la m***e plus il faut s'en méfier. ça a toujours été l'erreure des étrangers dans l'histoire : nous sur-estimer quand tout va bien, nous sous-estimer quand ça va mal.
  24. que la France ait une politique économique et fiscale débile, et depuis un bon bout de temps, tu preches à un convaincu. Mais en l'occurence, on s'en fout de savoir si c'est juste ou pas juste : qu'est ce qui empeche la France de récupèrer de la thune en taxant la bière Belge ? la Belgique combien de division ? He oui, faire partit d'un petit pays présente quelques inconvénients, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
  25. t'es sur ? regarde bien ta fiche de paye et la somme du net + charges salariales + charges patronales. ça baisse ? ça serait étonnant ça a meme dut augmenter. Ben voilà : t'as moins de salaire directe (le net) mais plus de salaire indirecte (les charges). Alors heureux ? Désolé de remuer le couteau dans la plaie avec de l'humour noir c'est juste histoire de mettre en valeur l'immense foutage de gueule que constitue dorénavant la gabegie des systemes sociaux. Depuis qu'ont ne peux plus emprunter pour financer cette gabegie et que meme il faut payer l'addition de la gabegie passée c'est le salaire net qui va en prendre un coup ça c'est sur. Il serait temps que les gens commencent à convoiter leur propre argent : regardons de plus pret la fiche de paye et le montant des charges salariales ET patronales et regardons de plus pret ce qui est fait de cet argent, notre argent....
×
×
  • Create New...