Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ARPA

Members
  • Posts

    11,493
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by ARPA

  1. ARPA

    Le F-35

    En lisse sans Aim-9X. Si les Aim-9X n'ont pas de RAM, on passerait en réalité juste à 0.02 m² s'ils emportent deux missiles.
  2. A relativiser, on parle d'une quinzaine de transporteurs russes qui nous permettaient de compléter "nos" 52 C-5M, plus de 200 C-17 et autres A400M. On a même parfois utilisé ces antonov pour faire des missions qu'un MRTT pourrait assurer.
  3. Ça voudrait dire que l'A400M peut décoller à pleine charge avec 2 moteur au lieu de 3 ? donc qu'on pourrait repartir leurs 23 240 cv (2×11 620) sur 3 moteurs donc se contenter de moteurs de 7 750 cv nettement plus facile à concevoir ?
  4. Pour un pays qui s'attend à utiliser ses Rafale lors du prochain accrochage avec son voisin, ils préfèrent peut-être avoir tous leurs Rafale et ne pas attendre une livraison groupée. Et vu les effectifs commandés, ils peuvent se permettre des livraisons à l'unité.
  5. Pourquoi faire ? Par rapport au C-130, le C141 va presque 2 fois plus vite et 2 fois plus loin. Par rapport à un A400M, une variante stratégique à réaction n'ira que marginalement plus vite et plus loin. Avec le ravitaillement en vol possible sur tous les A400M, le gain en distance franchissable sera même nul. Si on parle de la différence de charge utile, je ne suis pas sur qu'on ait besoin de dépasser les 37 tonnes si on peut faire plusieurs voyages. Un avion plus gros devrait avoir une soute plus grande pour embarquer des hélicoptères lourds. Et si on veut un avion stratégique qui servirait à ravitailler un hub desservi par des A400M, on aurait besoin d'une charge utile vraiment importante. Si on prend le même rapport qu'entre le C-130 et le C-141 (petit par rapport aux C-5 ou C-17) on aurait 100 tonnes de charge utile pour l'avion stratégique.
  6. Ok, mais je pense que du coup, c'est un exemple HS pour parler d'un transport aérien stratégique. À moins de parler de dirigeables, on risque de se baser sur de gros avions (plus gros que les A400M) Le transport aérien ne résoudra pas forcément tous les problèmes et encore moins si on se limite au volet stratégique.
  7. Uniquement dans les livres d'histoire. Mais la logistique de cette opération avait en grande partie été assurée par des C-141. Nos A400M sont presque aussi performant. Si tu as le tonnage transporté à l'époque, ce serait intéressant de savoir combien il faudrait d'A400M (et A330MRTT) pour effectuer cette mission. A confirmer, mais je ne crois pas qu'on ait utilisé les C-5 pour transporter une charge indivisible qui ne serait pas rentrée dans un A400M.
  8. Je ne suis pas loin de penser que le transport stratégique (donc non couvert par les A400M) est anecdotique. Le besoin se limite quasiment au transport d'hélicoptères lourds ... que la France n'a pas. Pour un hélicoptère lourd (ravitaillable en vol) une solution permettant de le déployer sur l'aéroport international à proximité de la zone d'opération suffirait.
  9. ARPA

    Utilité du F35

    Dans 99% des cas, on n'a pas besoin d'un spécialiste ou d'un expert. On a juste besoin de quelqu'un de disponible et avec des compétences minimales. Dans le civil, je connais un bricoleur professionnel qui fait parfois concurrence aux serruriers en changeant une porte plus vite et moins cher que le spécialiste ne changera ou n'ouvrira la serrure.
  10. Cela permettrait même d'envisager un système analogue sur un autre modèle de Béluga XXL. Vu le coût de développement des Béluga, refaire la même chose sur base A350 ou A380 devrait être faisable et autoriserait l'emport de charges lourdes.
  11. Et nos partenaires ont des besoins particuliers (dissuasion ou aéronavale embarqués) qui les obligent à s'équiper de F-35 A/B ce qui nous fait grincer quelques dents. Et à l'origine du SCAF (il y a déjà 5 ans) les allemands cherchaient à remplacer leurs Tornado nucléaire. Vu les retards du SCAF, le retrait prévisible plus tôt qu'espéré du Tornado et le soutien US, c'est vite devenu hors sujet, mais initialement c'était cohérent.
  12. ARPA

    Marine Britannique

    Ça s'est la théorie pour les avions VTOL. En pratique avec un STORVL comme le F-35B, on a bien une approche très comparable avec celle d'un CATOBAR. Bon, pour les photos ou en cas de besoin, oui le F-35B peut se comporter comme un Harrier. Et son approche "classique" sera plus lente que celle des BAR donc l'aérologie doit être moins importante.
  13. Peut-être pas, mais c'est une source de surcoût et de retard. Les 2 pays et les 2 industriels pourront se rejeter la faute.
  14. ARPA

    Tchéquie

    Énorme. Un merci au gouvernement suédois pour récupérer ses Gripen A/B/C/D surnuméraires contre plusieurs dizaines de millions à SAAB pour construire un E/F.
  15. 6, c'est une microflotte donc ridicule. Mais 12, ça commence à être crédible. À mon avis, Dassault est assuré d'avoir une seconde commande, mais je ne m'avancerai pas sur le nombre. Une seconde de 18, ça fait 24 donc un chiffre plus que correct. La Marine française a commencé avec 9 (+1 pour essais) Rafale donc une seconde commande de 3 pourrait suffire pour rendre la micro flotte crédible. La première commande était minimaliste (pas d'armements...) donc un second contrat est de toute façon obligatoire même sans augmenter le nombre de Rafale.
  16. Les deux pourraient avoir tort. Dans XX années, les Suisses se rendront compte du scandale du F-35 mais le vote dans XX semaines n'aurait servi à rien.
  17. Il faudrait quoi pour justifier l'investissement associée à la construction d'une nouvelle ligne de sous-marins ? Suivant les sources, à cause de nos capacités industrielles, on devrait renoncer aux SNA n°7 et n°8, à l'exportation de 2 SSK égyptien, à celle des 4 premiers australiens (pour remplacer les 4 collins, 8 SNA ou 12 Attacks..., on peut espérer une autre commande) et probablement d'autres clients export potentiel (Grèce, Roumanie, Indonésie ...) La question de l'outil industriel me paraît pertinente quand on se limite à un petit contrat. Quand on parle de réindustrialiser la France, d'augmenter les capacités de notre marine et de plusieurs contrats dont un gros, on doit pouvoir justifier l'investissement dans notre outil de production. C'est comme quand on présente le Leclerc uniquement pour des marchés export de plus de 200 unités et acceptant de gros délais de livraison.
  18. Je suis surpris qu'on en parle pas plus. Et s'il y avait un vrai besoin de KC-130, je ne sais pas pourquoi on a commandé 2 C-130J-30 plutôt que des KC-130J supplémentaires..
  19. Elle est aussi réalisée maintenant qu'on n'a plus besoin des C-130H comme avion de transport vu qu'on a des A400M. Par contre, j'ai du mal à comprendre le passage sur le ravitaillement en vol.
  20. Pour 2 sous marins à livrer rapidement, c'est dur de justifier un investissement dans l'outil de production. Pour 4 sous-marins à produire en 20 ans et probablement d'autres (pour l'export ou les SNA n°7 et 8) on peut accepter d'investir. À partir d'une certaine quantité et d'une vision à long terme, on peut tout produire.
  21. J'avais compté une centaine de variante...
  22. C'est aussi qu'on s'en fout de combien ils peuvent financer. Ce qui compte, c'est combien ils vont financer. Pour le SCAF repartit à égalité entre les 3 participants, ça veut dire que l'Allemagne (ou la France) ne paiera pas plus que l'Espagne. Donc la France seule pourrait probablement financer seule ce SCAF.
  23. ARPA

    L'Inde

    Ce serait une "solution" pour équiper l'ex Bakou mis en service en 87, modernisé depuis et actuellement doté de MiG-29K livrés en 2017 pour les plus récents. L'Inde n'a pas vraiment besoin d'équiper ce PA qui est déjà vieux et en fin de carrière même s'il vient d'être mis en service. Maintenant la version indienne pourrait être adaptée. Un film de com en image de synthèse de Dassault présente le Rafale en vol sans ses pylônes de bout d'ailes, il serait peut-être envisageable d'installer ces pylônes sous le point 3 sous voilure plutôt qu'en extrémité d'ailes. On économise le démontage de ces missiles pour des performances assez proche. Ensuite pour le radar, est-ce qu'il ne serait pas possible d'installer un "couvercle" permettant d'étanchéifier le radar même si le cône est ouvert ? Cela va prendre de la place, donc il faudrait réduire la taille du RBE2 et on se retrouverait avec un mini RBE2 AESA avec une portée de PESA (et probablement moins cher). C'est une solution qui pourrait être souhaitable pour le Vikramaditya et qui pourrait être acceptable pour une partie de la flotte (entraînement, nounou, équipier d'un Rafale avec un "gros" radar) du Vikrant. Bon idéalement, je souhaiterais qu'on installe un vérin au niveau du 2ème point lourd sous voilure, mais une adaptation beaucoup plus simple serait probablement suffisante. Je voulais rappeler qu'il y a des solutions techniques et qu'il est prématuré de bloquer le Rafale pour ces critères.
  24. C'est vrai qu'une des critiques que je fais au mirage 2000 est de ne pas avoir d'AESA contrairement aux F-16V. Avec des clients export et une chaîne d'assemblage qui reste ouverte, Dassault aurait pu vouloir commercialiser le mirage 2000 RBE2 AESA dès 2013 et la France aurait pu accepter d'en co-financer le développement pour une modernisation de ses 2000 (B, C, D ou N) éventuellement avec des PESA issus des premiers Rafale.
  25. En 2002 pour un début des livraisons en 2006, oui un peu. Ils auraient été les derniers clients. Le Rafale aurait aussi dû être proposé. Lui aussi aurait eu des défauts et le choix en 2002 du F-16 face au Rafale pourrait se comprendre.
×
×
  • Create New...