Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Mauser

Members
  • Posts

    1,207
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mauser

  1. Sur la photo en haut un Tokarev en 7.62 TT. En dessous un revolver Nagant en 7.62 Nagant au fait savez vous que c'est le seul revolver au monde qui peut être muni d'un silencieux ? C'est possible car cette arme ne possède pas de feuillure de barillet au moment du tir .
  2. Une 45 s’expandre en touchant un foie ? Je sais que je vieillis mais depuis quand cette vénérable munition atteint ou dépasse les 6/700 M/sc. Et à ces vitesses il n’est question Que d’expansion partielle sauf à toucher un os long. Pour le stopping power c’est le ½ de MV2 des balisticiens qui ne fait que traduire l’énergie de a munition. Mais en aucun cas celle transférée à la cible le nombre de facteurs à prendre en compte sont alors assez nombreux. Pour a recherche d’une arme de poing puissante par les militaires n’y voyez qu’une adaptation à leurs nouvelles taches qui tiennent plus du maintient de l’ordre musclé que de la bataille de la trouée de Fulda.
  3. comme bien du matèriel soviétique .Pour les mauser semi auto je n'ai pas d'opinions précise n'avant pas utilisé ceux-ci . Mais mécaniquement ils me semblent loin d'une réussite Ps pour l'ogive de 100 grains soit 6.48 grammes je parlais de celle du revolver Nagant et non du fusil dont l'ogive doit faire plus du double à vue de nez
  4. Sans une petite étude de la balistique de but . Disserter sur la puissance d'une munition par rapport à une autre est vain Je n'utilise pas un marteau-pilon pour casser mes noix ni un opinel pour abattre un arbre . En fait si le passage au 357 était nécessaire à une époque . Les vénérables 7.65 et 38 ne traversant plus les carrosserie de certaines berlines allemandes ( je me refuse à toute publicité si je ne suis pas grassement rétribué) Le débat 40 contre 45 acp est assez vain . Ce qui compte avant tout c'est l'entraînement .
  5. La question est assez épineuse vous devez faire face a diverses solutions et à quelques constations désagréables. Pour les militaires jusqu’à l’apparition de mission à cheval entre police et guerre. La question n’est pas de tuer mais de neutraliser l’adversaire. Un officier un peut cynique vous apprendrait qu’à une époque il était plus profitable de blesser 100 adversaire que d’en tuer 1000. Simple question d’intendance pour s’occuper de 100 blessé il faut +ou- 500 hommes pour 1000 tués un bul une pelleteuse et 10 gus. En plus les soldats obéissaient à une certaine règle du jeu. Et l’arme de poing sauf pour les américains n’a jamais été un souci primordial des EM européens. Pour la police le cas est totalement différent et double Neutraliser totalement un individu dangereux en ne lui laissant aucune chance de tuer ou blesser un membre des forces de l’ordre ou un innocent. D’autre part éviter de tuer sans nécessités. Maintenant il faut tenir compte des évolutions de la « société ». Les statistiques US des années 1970 concluaient que lors d’une fusillade avec la police la zone était de l’ordre des 3 M qu’il n’était échangé qu’une cartouche 1/3 . De nos jours ce n’est plus le cas et de loin. Si la règle des 30 Kg de paquetage n’est pas recevable pour le policier n’oublions jamais que certains opèrent en civil et que dissimuler un canon n’est pas facile. Que les polices européennes ne consacrent que peut de place et de moyens à l’exercice. Maintenant un peut de balistique terminale comment tue une balle ou comment meure t’on d’une balle ? La réponse courante est par la destruction d’un organe vital. Vrai et faux une balle en plein cœur laisse la « minute » du mort. En fait en fonction de critères aussi variables que le poids la forme physique la prise ou non « d’excitants » par le sujet le laps de temps varie de 30 seconde à 2,5 minutes avant la perte de conscience. En fait il n’existe qu’un seul organe qui une fois détruit stoppe net tous les mouvements du sujet c’est le cervelet ou bulbe rachidien pour les puristes On peut y ajouter le début de la colonne vertébrale si la moelle épinière est sectionnée. Sur l’atteinte du cerveau les avis sont partagés. Je dirais que le nombre de facteurs à prendre en considération est trop aléatoire. L’autre solution est d’obtenir un choc nerveux suffisant pour disjoncter le réseau nerveux. Mais ici il faut considérer que l’homme est un animal bilobé c'est-à-dire que ses nerfs sont répartis par paire de chaque coté de la colonne vertébrale. Atteindre un seul coté est insuffisant. En plus il faut imprimer au sujet un choc équivalent à approximativement son poids pour obtenir le choc inhibitoire. Mais une munition n’abandonne pas l’intégralité de son énergie dans un corps humain elle le traverse et n’y dispense qu’une fraction de son énergie d’assez faible si elle ne rencontre pas d’os massifs à plus importante si elle doit en détruire un. Le recours à des munitions expansives n’est qu’un pis aller en effet en fonction de la structure de la balle soit vous ne pouvez pas dépasser certaines vitesse et en dessous de 4/500 M/sc. il n’y à pas d’expansion sauf à toucher un os long. Vous pouvez aussi travailler sur le choc hydropneumatique ou délabrement des zones périphériques. Un corps humain étant composé à 90% d’eau et celle-ci étant incompressible. Le passage d’une balle crée une onde de choc qui est plus importante que sa voie (généralement égale à son calibre sauf expansion). Ici : 3 stades à moins de 400M/sc. Rien ou presque la cavité est du diamètre de la balle De 4 à 900 M/sc. Pus la vitesse augmente plus la zone de dégâts est importante A plus de 900 m/sc. L’on entre dans la zone du choc hydrodynamique. La zone lésée n’a aucune mesure avec le diamètre de la balle. La cavité temporaire creusée dans le corps atteint de volumes s’exprimant en litre. Ainsi un organe qui serait resté intact au passage d’un autre projectile explose t il sous l’onde de choc. Voila pour aller au plus court .
  6. Si l'on en croit le CARTIGES of the WORLD . Le catalogue FIOCCHI 1979 ou le manuel de rechargement de R. Malfatti les ogives de la 7.62 TT et de la 7.63 Mauser sont du même poids 86 grains attention à ne pas confondre avec la 7.62 mosin nagant revolver qui elle faisait 100 grain pile . En fait la seule cote différente serait la taille totale de la cartouche et encore sur 1/10 et pas dans tous les ouvrages . Ps oubli de ma part pour la charge de poudre le chiffres sont obligatoirement différents entre un poudre RWS et une poudre soviet de l'arsenal de ?? En ces circonstances la seule question est la pression admissible
  7. Quand je dis strictement interchangeable Je veux dire quel les cotes sont identique ainsi que les pressions . Ce n'est pas comme si vous confondiez 30 Luger et 30 Mauser . Pour le mauvais fonctionnement du MP 40 je reste assez dubitatif sur le nombre de mémoires de soldats allemands Qui ne se privent pas de critiquer le matériel sur le front de l'EST . Je n'ai aucun souvenirs de critique sur la MP sur le P38 une ou deux La majorité étant réservé aux engins mécaniques camions et autres véhicules . Pour le chargeur tambour si il était si mauvais expliquez mois comment il figure encore en masse sur les photos de la prise de Berlin
  8. L’adoption du 45 ACP est la quintessence du dilemme sur la puissance des armes de poing les américains confrontés aux rebelles philippins dopé au rhum ou à la fumette se sont vite rendus compte que leurs Colt 1892 en 38 Long Colt était insuffisant pour stopper un indigène. En faisant au plus court au détour de la jungle ou d’un chemin un Moro chargeait l’officier Déchargeait son Colt mais le moribond avait le temps d’étriper son adversaire à la machette. Un certain nombre d’homme avaient soit dans leurs paquetages soit se sont fait envoyer des vieux Colt en 45 Long ou des SW en 44. Et là miracle les minutes du mort se transformaient en seconde. D’où une série de débats et une commission qui va durant les années 1910 se livrer à des séries de testes dont certains pas ragoûtant comme mesurer le balancement de cadavres humains sous l’impact de divers calibres. Bon il est vrai que les gelées balistiques, Le corps modélisé de S. Hubnert , l’ultra-photographie ou l’ordinateur n’existait pas . Le reste relève de la balistique de but ou de l’étude médicale des traumats par armes à feu ce qui risque de largement nous faire déborder du sujet .
  9. Pour les Italiens connaissez vous la "blague" sur ces hommes qui courrait dans l'Afrikacorp ? Pourquoi les italiens sont courageux parce qu'ils acceptent de faire la guerre avec leur matériel Juste un autre ajout ne pas oublier chez eux les X Mas du prince noir ou les paras de la Folgore .
  10. Je croiais que l'on parlait munitions de PM Pour les armes de poings n'oubliez jamais quelques petits trucs . Qui dit puissance ne veut pas dire précision ou puissance d'arrêt absolue Ou alors je vous conseille le bon vieux calibre 12 avec des chevrotines . Puissance sous entend aussi une arme lourde rien que pour supporter les pressions engendrées et aussi amortir le recul C'est aussi la cause très amusante d'une course à encore plus de puissance . Plus la munition est puissante plus elle coûte cher d'où moins il y a d'exercices de tir . D'où le policier tirant de plus en plus mal va accuser son arme . En fait si il ne le fait pas la hiérarchie le ferra pour lui. En plus en tant que simple civil je tremble en voyant certains "cowboys" L'autre jour à Paris un CRS ?avec son sig et 4 chargeurs de rab . Il s'attendait à affronter quoi ? Pour des troupes de maintient de l'ordre courante le 10 mm me semble la valeur supérieure . Maintenant dans l'absolu retournez à l'époque de la silhouette métallique il s'était produit des choses intéressantes . Je me souviens de contender chambré en 460 Withe Horse un truc à base de de 460 Weatherbi Au premier tir j'ai longtemps cherché si oui ou non mes dents étaient toujours la . Petit oubli si cela vous intéresse souvenez vous de l'adoption du 45 acp ne bien belle histoire à raconter
  11. Non les alemands préféraient les PPSH pour la capacité du magasin au point qu'il a été fait des MP40 avec un double magasin et pas qu'en nombre confidentiel. Pour la 30 TT celle ci étant strictement intercheangable avec la 30 Mauser en dotation semi-réglementaire et en plus réglementaire chez les finlandais avec la SUOMI Je ne vois pas où il existe un bug . Pour la non fiabilité de la MP sur le terrain ??? Peut être une semi-légende née aux premier hivers où la graisse réglementaire soudait les piéces mobiles . Bof les allemands ont aussi vite appris qu'un caméraman de l'USAF qu'arrivé à une certaine température soit l'on utilisait de la poudre de graphite ou rien . Pour la récupération c'est vrai que les allemands étaient des champions.
  12. Et ce bijou est en dotation chez qui et en quelle quantité . Si c'est à titre confidentiel l'engin risque bien de connaître le sort du PM transformable de Marlin
  13. Pour le PA qui ressemble au Luger C'était le BORCHARTou(D)? je ne me souviens plus. Pour le calibre c'était du 7.65 Borchart quasiment comparable à la 7.65 luger du P06 Suisse La 9mm Luguer a été créée pour la version allemande du luger le Waffenamt trouvant la 7.63 Mauser trop faible . A titre indicatif elle est aussi classée derrière la 9mm par la commission Thompson Delagarde celle du 45ACP . Si vous reprenez les cotes du la 9 Luger d'origine et celle des tables CIP actuelle il y existe de différences minimes certes mais suffisantes pour endommager un P08 Exemple simple le poids de l'ogive qui passe de 116gr 7 gramme à 125 grains 8.10 grammes. Bon pour le poids des deux bestiaux je ne peux que me fier aux ouvrages que je possède mais ce qui me chiffonne c'est qu'ils font ou faisaient autorité ... Merci pour le site Au fait si la 30 Tokarev était si bonne pourquoi les allemands auraient pris la peine d'en recanoner quelques milliers en 9 para .
  14. Toujours le même dilemme Que privilégier la puissance de feu qui implique une grande quantité de munitions Ou la puissance de choc qui implique des munitions en nombre plus restreint. En fait le débat reste ouvert depuis l'apparition des premières armes à feu . Soit des soldats sur entraînés au tir avec les frais que cella comporte Ou des biffins moyens dont le rôle n'est plus de faire la guerre depuis la chute du mur . Je grossis le trait mais n'oubliez pas les fameux dividendes de la paix . Les militaires proposent les politiques disposent. La munition de 5.56 est née d'une séries de constations de l'EM US qui étaient valable pour la troué de Fulda. Pas pour le Nam et encore moins pour l'Afghanistan . N'oublions pas que le retour à un calibre plus sérieux 6.6.5 ou 7 mm s'accompagne d'une baisse du nombre de cartouches emportées La solution dans l'absolu deux armes identiques sauf le calibre l'une en 5.56 ou proche et l'autre dans un calibre intermédiaire genre 7.62*39 . Bon mais c'est du rêve
  15. Si cella peut intéresser je veux bien me hasarder sur le sujet .
  16. Pour le KG de différence vous prenez vos poids où ? Pour ma part je recoupe entre le Smith and Smith ; Le Hertzel sur les Armes d'assaut tome 2 ; Un siècle d'armement mondial de J. Huon . Attention nous parlons du STG 44 Et de l' AK47 même pas modifié . Méfiez vous aussi de certaines fiches techniques où le poids de l'arme est donnée une fois à sec et une fois garnie. Je crois que l'erreur vient de la . Quant à se servir du chargeur comme bipied c'est le meilleur moyen d'obtenir un bel incident de tir . Pour la puissance de la 30 TT et de 9 Para Je suis très dubitatif Les tables de tir sont assez sujette à caution pour qu'une comparaison soit fiable . Il faut que les munitions soit tirées dans des tubes de même longueure Dans des conditions identiques de température d'hydrométrie d'altitude ... Et que les lots proviennent du même encartoucheur car les munitions soviétiques je tairais pudiquement leurs régularités . J'ai eu entre les mains un lot de munitions en 7.62*53R pour Dragounov que l'armée française n'aurait pas accepté pour un FM . Juste une précision la 9 mm luger et la 9 mm para sont bien intercheangeables Mais la luguer pése un peux plus de 7grammes 4116 grains) et la 9 para 8.10 grammes (125grains) Je reviendrais sur l'organisation des armes un peu plus tard
  17. Pour les PA les principaux système sont La culasse non calée . Celle-ci reste en place à la fois par son propre poids et la résistance du ressort récupérateur C'est le cas des armes de petit calibre 380 auto au max Culasse articulée cas du P08 du Borchart Rampe hélicoïdale du canon Roth Steyr 1908 et dérivé . Le canon au recul pivote sur lui même pour se désolidariser de la culasse A retard d'ouverture par galet la culasse est muni de deux galets excentriques qui s'effacent sous la pression Cas des armes HK A verrou de gaz Le canon est pourvu d'évents dans sa partie avant qui font effet de retardateur d'ouverture par l'équilibre des pressions exercées entre la tête de culasse et la bulle de gaz en avant. Cas Steyr GB A emprunt de gaz c'est le cas du plus vieux PA du monde le Clair de st etienne en 8 mm Au fait saviez vous qu'il a existé un révolver automatique ? UN wembley qui agissaitpar un sixiéme de tour grace à une rampe le long du barillet .
  18. Pour le 7.65 long français son adoption est une décision politique nous avions un PM en 9 Para STA . Qui avait donné toute satisfactions lors de la guerre du RIF . Mais la France ayant décidé d'adopter un calibre différent de celui des allemands . Il a été étendu au PM Pour le rendement balistique il était des plus médiocre . Les nouveaux calibres répondent à divers critères : La généralisation des protections balistiques Une baisse des moyens financiers obérant les entraînement au tir . La logistique depuis la légion romaine le poids du paquetage est resté inchangé +ou- 30 KG . Alors plus la munition est "petite" plus on en emporte . Plus pudiquement une plus grande létalité de la munition par ses effets hydropneumatique face à des adversaires "irréguliers"
  19. Vous êtes sur de ne pas confondre avec une balle plast destin"e au tir réduit ?
  20. Pour la munition à tête verte c'est une KTW d'origine us et recouverte d'un alliage à base de téflon . Pour les conventions de la haye je crois que c'est la premiére les militaires étant pour la prémiére fois confrontés aux dégats du aux chocs hydropneumatiques . Guerre de 1870 et guerre de Boers .
  21. Balle Dum-dum Pour mémoire c'est le nom d'un arsenal en inde . Qui c'est fait connaître pour ses munitions expansives . En fait des balles en plomb mou avec une cavité atteignant les 2/3 du diamètre de la balle et pour faire joli une cheville en bois à l'intérieure . A l'origine ces munitions étaient destinées à la chasse . Mais devant le problème posé par les natives chargés à diverses drogues elle fut adaptée au calibre 455 Wembley des revolvers anglais . Inciser une balle en croix peut avoir un effet sur son expansion Mais à plusieurs conditions : Que le noyaux de la balle soit en plomb assez mou Que vous touchiez un os long ou que la VO résiduelle dans la cible atteigne les 800 M/sc . Pour la cartouche à la fausse ogive repliée en croix Soit c'est une Munition à blanc soit une munition pour lance grenade . Dans ce cas je vous déconseille le tir avec si vous avez posé un BTB sur le canon. Pour la cartouche à tête verte c'est une perforante au ? il en a été fait en 357 mg 9 para et 44 mg Voila c'est tout
  22. Euh je croiais que la blitzkrieg n'était que la répétition de la bataille de Cannes Summum de l'art militaire pour l'école prussienne. En pricipe le blitzkrieg consiste à percer les lignes adverses puis à enrouler le front en une série de poches qui seront réduites . Réalisant ainsi l'anéantissement de l'armée adverse si cher à C. Klausewitz . Les centres de productions ne peuvent être atteint que dans des pays de dimensions modeste comme la France et qu'à la condition d'un écroulement du front et à l'absence de réserves
  23. Etonnant de quel type précis de sub est il question La majorité des sub soviets ont les missiles vers l'avant le kisoque est lui derriére les missiles . Ou cas plus rare je ne me souviens plus du type les missiles sont sur des modules inclinés de part et d'autres du kisoque .
  24. Les russes ont eu de très gros problèmes avec leurs premiers NUC De mémoire je crois me souvenir de 3 incidents majeurs . Alors qu’il en perdent un « officiellement » ne me parait pas Impossible sans recourir à une théorie fumeuse de complot. Car juste au cas ou certains l’ignorerait la sécurité des armes atomiques relevait du KGB exclusivement . Alors autant dire qu’ils savaient contourner les verrous.
  25. Sur le poids de l'AK comparé au STG 44 la différence est de 410 grammes Pour le tir couché ??? les deux armes utilisant des chargeurs courbes de 30 cartouches assez similaires la 7.62 serait même un peut plus volumineuse si ma mémoire est bonne . Les chargeurs ont sensiblement la même taille . D'où le problème récurent des ces engins pour le tir couché . Je dirais que l'AK serait légèrement handicapé par la pente de sa crosse qui vous oblige à relever plus la tête. A l'inverse la crosse droite du STG transfert quasiment l'ensemble du recul dans l'épaule d'une façon très sèche . Ayant eu la chance de tirer avec les deux je n'y vois pas de grandes différences. Pour les Pm soviétiques une porté supérieure aux Pm allemands ? Les PPSH avaient une bien plus grande capacité de chargeurs 72 coups contre 30 . Maintenant la cartouche soviétique le 7.62 Tokarev en fait la copie pure et simple de la 7.63 Mauser . Offre très théoriquement une plus grande rasance de trajectoire Mais la masse plus faible du projectile entraîne une plus grande perte d'énergie.
×
×
  • Create New...