Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

g4lly

Administrateur
  • Posts

    62,225
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    357

Posts posted by g4lly

  1. 6 minutes ago, ARMEN56 said:

    tu as raison , une prolongation du plan mince ?

    Ça y ressemble. On a l'impression qu'il y a un très gros travail d'optimisation sur la ligne centrale. La partie fixe qui prolonge l'ogive est aussi étonnante.

    Peut être que l'aileron essentiellement a soutenir cette prolongation d'ogive. Il me semble compliqué qu'elle ne soit fixé à l'intérieur de l'axe de l'arbre d'helice, sauf à faire un montage avec des roulement côté moyeu hélice et côté prolongation pour permettre un accomplement libre en rotation...

     

  2. 5 hours ago, ARMEN56 said:

    Idem sur les CTM CMT, çà aide au positionnement dynamique, j'ignore quels étaient les exigences de chocs sur ce programme

    Sur CMT c'est la signature qui a aboutit au la solution de propulseur électrique dans des nacelle gourvernail actif, alimenté par des turbine installer au dessus du pont principal.

    A très basse vitesse le gouvernail actif permet beaucoup d'autorité aussi bien en avant qu'en arrière se qui permet d'éviter des mines repéré tardivement au besoin ou de rebrousser en marche arriere, facilement ch,emin en cas d'excursions dans une zone miné.

    La double fonction propulsion et gouvernail limite la casse au niveau traînée quand le propulsion électrique est en drapeau et qu'on est seulement sur la ligne centrale.

    Pour un usage frégate c'est plus étonnant. Les pods trainent pas mal lorsque qu'il ne tirent pas... Pour les haute vitesse ça semble largement contre productif. Sa sauf à ce qu'il soient moteur a toutes les allures... Certes ils servent à gouverner mais c'est un peu surprenant.

    La ligne centrale n'a pas de gouvernail sur ma marquette ça semble juste que être un aileron fixe.

    • Upvote 1
  3. Les tête IR sont des lentilles optiques.

    A ce titre elle n'ont pas une forme aérodynamique. C'est déjà un grosse limitation.

    Le second souci c'est que la vitesse d'impact de l'air sur la coiffe induit un transfert de chaleur.

    Sur une coiffe EM c'est pas bien grave.

    Sur une lentille optique, elle se mette à rayonner sa chaleur dans l'IR ... Et donc pollue le signal.

    Dernier souci la portée.

    En passif HoJ une tête EM peut avoir une direction de loin voir très loin. Ce dont la tête IR est incapable.

    Enfin y a le souci de meteo... L'état de l'atmosphère modifié sérieusement la portée de la vu dans l'IR ce qui fait que le machin n'est pas tout a fait tout temps ou seulement a courte portée.

    Tout ça pour dire que c'est beaucoup trop d'emmerdemet.

    - Efficacité aérodynamique

    - Pollution de la vision

    - Performance altéré par la météo.

    Donc on évite de faire des missiles IIR rapide.

    Pour l'hypersonique il y a des solution assez compliqué de fenêtre latérale refroidi en matériaux exotique... Pour un guidage terminal en air sol. Mais c'est pas un sport de masse pour le moment.

     

     

    • Like 1
    • Upvote 1
  4. Je doute que le cout du Meteor très largement dû a son statoreacteur largement réglage ... soit une bonne base pour un engin aussi basique - au sens propulsion et aéro - qu'un missile ARM.

    L'idée d'utiliser un mode passif sur le Mica EM pour faire un peu d'ARM air sol ... c'était essentiellement d'avoir une solution d'auto-défense contre DCA, dual - le même missile fait l'air air ET la riposte réflexe contre DCA -  ... mais ça n'a de sens que s'il n'y a que du soft à développer.

    Développer un missile ARM ... c'est pas bien sorcier ... un gros pain de poudre ... une aéro qui ne traine pas ... une cellule qui le marque pas trop dans l'EM sur l'arc avant ... la vrai plus value c'est le senseur large bande et les traitement derrière.

    D'ailleurs l'AARGM-ER casse pas trois pâte à un canard coté cellule ... des strakes vaguement arrangées pour casser les parties verticales latérales - le même genre de pincement qu'il y a sur les tomahawk - ... un empennage "tail control" très classique et très court - c'est imposé par la soute des F-35, même si ça doit rendre le bidule plus agile - ... des anneaux largable pour l'aéro et la discrétion en drop launch. Évidement un nouveau gros moteur à poudre ... le reste est repris du modèle précédent, senseur, guidage, charge militaire etc.

  5. 54 minutes ago, FAFA said:

    Un A-10 qui volerait à 6000 mètres et qui attaquerait sa cible de très loin n'aurait plus d'utilité car les F-16 et F-15E peuvent le faire mieux que lui (la vitesse augmente la portée des munitions) et contrairement au A-10 ils pourraient se défendre avec de grandes chances de réussite contre la chasse adverse.

    Sauf que de faire de l'interdiction c'est pas le rôle de l'A-10 ... c'est un pur avion de CAS avec une grosse capacité anti-char anti-structure, avec un très gros loiter time ... il combat essentiellement au dessus des troupes amis, et sur la zone de contact, et apporte reconnaissance, feu, et commandement aéroporté au besoin.

    Les mecs sous la mitraille ils s'en branle de la SDB ... qui va mettre une plombe à planer avant de déboiter le mec d'en face. Ils veulent de l'AGM-65 tiré à moins de 10 kilomètre, des rafale de 30mm et de l'Hydra ... quand t'es dans la merde et dans la boue tu ne peux pas te permettre d'attendre que la SDB tiré à 50km ait fini sa promenade champêtre.

    Tu te places du point de vue de l'aviateur qui essaie de sauver ses miches ... plutôt que du point de vue du pilote de l'USMC qui essaie de sauver ses potes, forcément qu'il y a une incompréhension.

    Faut pas voir les HdC et les avion de CAS comme un outil de l'armée de l'air ... mais comme un outil de l'armée de terre ... comme un char ... mais qui va plus vite.

    • Like 1
    • Upvote 1
  6. https://ereverra.files.wordpress.com/2012/08/ere_copie_tata_10600.pdf

    Reconnaissance offensive

    Action de combat destinée à neutraliser les
    éléments de sûreté adverse
    et préciser le
    dispositif
    qu'ils couvrent afin d'en préparer
    l'attaque.

    Note de moi : Ici les éléments de sûreté font probablement référence à l'avant garde ennemi.

    Reconnaître

    Action qui consiste à aller chercher le
    renseignement d'ordre tactique ou technique,
    sur le terrain ou sur l'ennemi, sur un point ou
    dans une zone donnée, en engageant
    éventuellement le combat
    .

    Éclairer

    Rechercher du renseignement sans engager
    le combat
    pour contribuer à la sûreté
    rapprochée d'une force
    .

  7. 36 minutes ago, olivier lsb said:

    Je relance, j'ignore si tu as eu la possibilité de regarder. C'est assez dommage car on passe à coté de pas mal de partage d'articles. 

    Mais j'imagine que c'est du temps à y consacrer et en tout cas pas de mauvais sentiments de ma part :)

    Visiblement dans la config d'Invision Community il n'y a rien qui limite la longueur des messages ... ça doit merder - au sens ou la requete produit une erreur parce qu'une champ est trop long - au niveau de la base de donnée principale ou du serveur de stockage intermédiaire redis. Et la dessus j'ai pas la main, faut voir avec @seb24

    • Thanks 1
  8. 19 minutes ago, Scarabé said:

    En Ukraine c est la HI avec des lignes de front bien établie. Faire voler des hélicos de transport pour ravitailler c'est  bien plus risqués 

    Pourtant ils l'ont fait ... ils ont ravitaillé les assiégés de Mariupol avec des Mi-8 et ca a duré ...

    Et si les FS US adorent le CH-47 c'est pas comme promène couillon ... ils ont participé à l’assaut contre Ben Laden par exemple.

  9. On 11/3/2022 at 2:47 PM, Scarabé said:

    Prennont l'exemple des CH-47 Chinook 

    Pendant des années dans les commissions de defense des députées des généreux des journalistes etc.. Ont plaidé pour l'aquistion sur étagere d'une vingtaine de ces machines pour nos FS. Aujourd'hui plus personne ne parle de Chinoock mais d' Himras. 

    Certes on a utilisé les  Chinoock US en Afghanistan et ceux des anglais au Mali.  Mais nous aurions trés bien pu nous en passer.

    On peut se passer de tout ... et ne rien faire, comme les belges :bloblaugh:
    Sans capacité hélico tactique "lourd" - et encore le CH-47 est à la limite moyen-lourd en pratique - on s'interdit quantité de mission qu'on doit faire avec la bite et le couteau à la place ... ou pas du tout.

    Pour faire simple tout ce qui n'est pas transportable par air ... passe par la "route" ce qui multiplie les convois en zone hostile ... bouffe de la ressource, pétrole, escorte etc. ... et fait prendre beaucoup plus de risques au soldats.

    Quote

    Quand tu vois les drones iraniens à 1000€ qui arrivent à traverser l’Ukraine à 300 km heure pour aller cibler un transformateurs électrique. On part sur la mauvaise voie  avec des MDCN et des Hirmas qui coute la peau des fesses.  Commander 300 hélicos de type EC 120 y monter une Mag en axiale pour shooter les drone low coast me semble une meilleur piste . 

    Voir fabriquer des drones kamikazes qui vont aller plus loin qu'une roquette.  Partir sur du neuf et de l'innovant pas sur des trucs du passé.

    Encore un coup de la pensée magique.

    Ils sont piloter comment les drones iraniens ? Par magie ?

    Sinon les lance rocket ne coutent pas cher ... et ne rentre pas en concurrence avec les drones kamikaze léger.

    Un M31 c'est 300kg dont 100kg de charge militaire ... et ça égratigne à peine un pont. Tu va en consommer combien de tes drones iraniens avec 10 à 20 kg de charge militaire pour taper l'infra lourd d'en face?

    Le GROOOS avantage des missiles balistique c'est justement que c'est bon marché ... et que ça va super vite. Non seulement ça à une chance de passer les défenses terminales mais sur le délai entre l'ordre de tir et l'arrivée sur l'objectif est très réduit ce qui permet de taper les objectif "time sensitive".

    Avec des aéronef léger lent ... il faut tout anticiper des heures à l'avance ... assurer la permanence au dessus de l'objectif potentiel ... entretenir le flux de communication bidirectionnel vers les drones etc. etc. Ça semble simple sur Youtube mais c'est très loin d’être trivial.

    Tout ça pour dire que ce sont des moyens complémentaire et pas du tout concurrent ... c'est seulement concurrent budgétairement parce qu'on depuis longtemps mis de coté l'artillerie au profit d'autres dépenses.

  10. 21 minutes ago, Rob1 said:

    Par contre, l'avion qui met 40 minutes à venir quand tu l'as appelé au lieu de 20 à cause de sa vitesse... :endifficultec:

    On s'en accommode très bien avec les drones très lents ... il suffit de prépositionner les avions et d'organiser des patrouilles.

    Et on va pas me faire croire qu'un F-16 transit M1.2 pour aller faire du CAS ...

    Un autre avantage du A-10 c'est qu'il consomme peut etre emporte beacoup de carburant interne ... ce qui lui permet de jouer les camionnettes à bombe, avec 6 à 7t d'armement en plus du canon.

  11. 2 minutes ago, clem200 said:

    Mais c'est l'avion le 3eme ^^

    Comme c'est toi qui le pilote ca peut facilement s'arranger ^_^

    Ça se fait quand les cibles sont favorablement placée ... et quand l'opposition n'est pas trop trop velue. Mais des véhicules qui avance en ligne ... et une passe transversale - en défilade - tu trouve facilement deux cibles plus ou moins dans ton alignement.

  12. 1 minute ago, clem200 said:

    2 civiles sur la même passe canon ? Dans le même alignement ? J'ai du mal à visualiser

    Pour moi l'avantage principal c'est de pouvoir faire demi tour très rapidement. Donc au lieu d'avoir un passage toutes les 90sec tu l'auras en 45sec, au sol ça rassure

    Deux points sont nécessairement alignés ^_^ ou confondus.

    Et oui en général on vise deux cibles en s'alignant plus ou moins sur l'axe A->B ... on engage A directement  ... puis un coup sur le manche un coup sur le palonnier et on est sur B. En Afgha y a pas mal de vidéo ou on entend clairement deux grosse rafale de 30mm, séparées par 2 bonne secondes ... souvent c'est pour engager deux cibles distinct. Parfois on voit carrement les deux zones d'impact - quand c'est filmé en montagne par exemple - il peut y avoir 100 ou 200m entre les deux.

    Ça peut être deux véhicules éloigné de 100m ou deux groupes de combattants ...

  13. 1 minute ago, Paschi said:

    Ils l'ont toujours été. Tout la question est la doctrine d'emploi et les armements. Dans un RETEX de la guerre en Ukraine, il était indiqué qu'un des points faible des hélicoptères de combat russes était les fortes vibrations qui rendaient plus difficiles la visée et le tir de missile. Là, je crois que les appareils occidentaux ont un avantage. 

    Il suffit de voir les choix US et allemand ... avec des radar/optique en mat ... et des gros chargement de missile pour justement rester loin des blindés à engager ... et ne pas dépasser la tête du relief/maque.

    Le probleme des ancien HdC c'est qu'ils était concu comme des avions d'attaque ... avec des gros canon attaquant en passe vers la cible ... et donc quasi contraint de survoler la cible à un moment. C'est en partie corrigé avec le Mi28, et les engins plus missilier comme le Ka-52.

  14. 5 minutes ago, Paschi said:

    La vitesse n'était pas le critère 1er mais bien la maniabilité et agilité à basse vitesse de même que la capacité à encaisser des tirs directs de ZSU-23-4 et de SA-7. D'ailleurs c'est sa capacité à virer court et revenir rapidement sur sa cible qui le rendait populaire contrairement aux F-16 et F-15 qui virent plus large

    Sa grande maniabilité à basse vitesse lui permet surtout d'engager proprement deux cibles bien distinctes à chaque passe ... alors que les engins plus rapide n'en engage qu'une et pas forcément très précisément.

    Pour les mecs qui sont au contact au sol ... c'est vraiment le jour et la nuit. D'autant que la précision de l'ensemble avion<->canon à basse vitesse est bonne et permet de tirer vraiment tres pres des lignes ... en Afgha il y a eu des tirs à 30m des amis ... avec certes un mur de compound entre les deux, et des amis un peu abrité dans un fossé ... mais 30m personne d'autre ne se risque à faire ça en air-sol ... en dehors des HdC à la limite.

    • Upvote 2
  15. @meharill me semble que la différence entre éclairage et reconnaissance c'est la profondeur.

    Éclairage tu es presque directement suivi par les unités que tu éclaires. Reconnaissance tu travailles plus profond et moins lié au unité à qui tu profites.

    Pour la mission reconnaissance offensive... Je ne sais pas trop quelle est la doctrine.

  16. 44 minutes ago, BPCs said:

    On a mélangé le besoin de la reco où le 40 CTA est cohérent et celui de l'appui-feu qui est plutôt du ressort d'un 105.

    C'est surtout que la cavalerie qui hérite de l'engin exigea un engin capable de tirer précisément en mouvement rapide ... et qu'on devait faire rentrer qua dans un prix très contenu de la partie feu.

    Pour faire simple un gros canon - 105 ou plus - sérieusement stabilisé ne rentrait pas dans le budget, d’où le choix d'un "gros" autocanon infiniment plus facile à stabiliser pour un usage cavalerie.

    La fonction reco n'a forcément pas besoin d'un élément feu ... dans beaucoup d'armée on retrouve des véhicules avec une simple doucette d'autodéfense pour ce rôle. La reco n'implique pas nécessairement d'engager le combat, c'est même le contraire la plupart du temps, on se garde bien d'engager le combat, on refile cette mission aux autres dont c'est la mission, une fois qu'on leur à montrer qui et ou attaquer. En général la reco devrait au pire engager la reco d'en face ...

    Même dans la rôle "combat reconnaissance", on trouve pas beaucoup de gros autocanon ... https://en.wikipedia.org/wiki/Armoured_reconnaissance

    C'est parce qu'on a voulu y associer -  ou y associer à nouveau - un rôle d'agression qu'on se retrouve avec un engin équipé d'un gros autocanon et de missile antichar.

    ---

    Pour l'appui direct au profit d'élément n'ayant pas cette capacité organique ... la question c'est de savoir si c'est le job de la cavalerie, ou pas.

  17. 11 hours ago, laurent simon said:

    Alors que si on cherche à obtenir une fréquence fixe, cela impose un accessoire supplémentaire, et là je comprends (en plus, enlever cet accessoire allège l'ensemble, ce qui est évidemment favorable).

    La fréquence du courant en sortie de générateur dépend de la vitesse de rotation du générateur. Pour obtenir une fréquence donnée on doit donc piloter une vitesse donnée. Dans une centrale thermique on régule le débit de vapeur, l'énorme inertie de la chaine turbine->transmission->générateur fait le reste. Ca permet de limité au minimum la conversion de courant - en fréquence - ensuite, et donc les pertes de puissances occasionnée - la conversion n'est pas gratuite -.

    Pour piloter cette vitesse d'entrée, dans l'aviation, on avait recourt à une boite de vitesse réglable en continue. Une sorte de CVT hydromécanique. Sauf que ce genre "d'accessoire" ça bouffe beaucoup de puissance, en plus d’être lourd, et de nécessité de l'entretien.

    D’où l'idée de coller directement le générateur sur l'entrée de puissance ... et de faire avec l'électricité qui sort.

    Sauf que ... tout un tas d'équipements sont très ... voir vraiment très sensibles à la fréquence d'alimentation. Autant sur la tension on peut allégrement s'écarter du nominal, autant sur la fréquence c'est une mauvaise idée.

    Les solutions ... du moins pour la partie AC du réseau de bord ... la partie DC n'a pas de problème de fréquence elle.

    • Sélectionner des composants très peu sensibles du à la fréquence du courant.
    • utiliser des contrôleurs de courant pour transformer le courant alternatif aléatoire en entrée, en courant nominal en sortie - au moins en fréquence -. Il se trouve qu'on sait de mieux en mieux faire ce genre de contrôleurs en "solid state" même pour des puissance confortable et avec d'assez bon rendement - clairement pas pire que la conversion mécanique force<->vitesse en continue, même en eCVT -. C'est sans entretien ... quand ça commence à déconner on change, problème réglé. On a ça dans les bateaux diesel-electrique type IEP/FEP notamment avec des très forte puissance.

    La conversion de fréquence https://en.wikipedia.org/wiki/Frequency_changer

    • Thanks 2
  18. 2 minutes ago, Ciders said:

    Quelle démocratie ? Mossadegh ? Le shah ? C'étaient de grands démocrates ? :happy:

    Le pouvoir iranien a d'abord été aux mains de souverains tout puissants puis confisqué par le clergé chiite. Que la population finisse par exploser n'a rien à voir avec l'Occident (bizarrement cette fois, c'est vrai).

    Quant à parler de guerre civile, il faudrait qu'il y ait deux camps. Pour l'heure, on n'en voit qu'un.

    Je constate juste qu'encore une fois certains se réjouissent de la violence et d'une potentielle guerre civile... Et ça me désole.

    • Upvote 1
  19. 1 hour ago, Kelkin said:

    Mais bon, même si des Mollahs ont été agressés physiquement, je dirais juste que c'est de bonne guerre ...

    Une bonne guerre civile et uenrassde de violence y a que ça de bon :bloblaugh::chirolp_iei:

    Accessoirement si les mollah sont là ... C'est à cause de l'occident qui a installé la dictature et chassé la démocratie en Iran, mais chut.

    Félicitation nous juste du bordel ... Chaos is a ladder.

  20. 56 minutes ago, clem200 said:

    Je n'ai pas l'explication technique mais tous les avions radars avec radome le suréleve énormément 

    Pour éviter le masque des ailes ...

    C'est aussi la raison de l'empennage des E2 ... Ne pas manquer la vue vers l'arrière.

    C'est aussi la raison de l'empennage des E2 ... Ne pas manquer la vue vers l'arrière.

    • Like 1
    • Thanks 1
  21. On 11/8/2022 at 8:38 AM, stormshadow said:

    Ok, donc si on augmente la vitesse max de l'Aster 30 a 2/3/4/5km/s (grâce à un booster plus gros) cela augmenterait-il la portée et le Pk (à portée équivalente) de l'Aster 30 ?

    Pas forcément.

    La vitesse n'est pas tout. Encore faut il pouvoir en faire quelque chose.

    Pour aller plus loin souvent on préfère brûler plus longtemps moins fort la même quantité de poudre par exemple.

    En plus trop rapide un missile sera moins manœuvrant... D'autant plus que sa solution de pilotage est choisi pour certaines conditions d'altitude et de vitesse. Si tu t'en éloigné trop ça devient une fusée de feu d'artifice.

     

  22. 22 minutes ago, Benoitleg said:

    Et un 3eme type d'autodirecteur sur MICA-NG pour la lutte anti-radar ? Mach 4 et une portée de 100 km fourniraient déjà une bonne base ? 

    Il me semble que autodirecteur EM actuel possède déjà un mode HoJ ... C'est un mode passif qui vise "bêtement" en LOS la source du brouillage.

    Je ne sais pas si la bande radar de l'antenne permet de capter les radars de DCA par contre ni si l'énergie à bord permet de fonctionner suffisamment longtemps en mode passif.

    La limitation vient souvent de la largeur de bande captable par l'antenne... Sur des missile actif elle est général assez mince car très optimisé pour l'usage actif sur cette bande étroite.

    L'énergie de bord est aussi très optimisé les "batterie" étant assez lourde on optimise pour l'usage. Et l'usage sur un missile c'est quelques secondes de radar quelques kilomètres avant la position anticipé de la cible. Et donc il n'y a guère plus d'énergie que ça a bord. Je ne suis pas sûr que ce soit compatible avec une "longue" écoute passive. Mais je me trompe peut être.

    Cote autonomie ... Contre un cible sol, tiré depuis un bonne latitude on doit etre un peu limite je le crains.

    On peut imaginer être autour des 100km en tir balistique... Ca casse pas trois pâte a un canard pour de l'ARM.

    Contre une cible aérienne on a le Meteor qui est sensé traité du guet aéroporté de très loin.

    Si un mode ARM est implementable directement sur les Mica NG ... Sans modification hardware ... Ça peut être utile en riposte reflexe contre une menace sol air. Avec la tête EM l'engin est rapide, petit et discret ... Le radar adverse risque de ne voir que tard ... Ce qui complique la nettement défense. Et comme le défenseur n'a pas de conscience précise de la menace il devrait faire comme si c'était une menace un peu plus velu qu'une toute petite charge militaire. Un truc qui vole droit vers toi à M2+ ... C'est forcément pas une simple SDB en goguette.

    Autrement j'ai peur que le missile soit un peu "petit" pour le job.

    • Like 1
    • Thanks 2
  23. Le problème des sous marin AIP ... Reste la vitesse.

    Si tu mets des plombes à attendre ta zone de patrouille ... Et que sur place tu doit serrer les fesses en espérant avoir assez d'énergie pour revenir c'est pas super rassurant.

    Les AIP ce sont des vitesses de croisière en immersion de l'ordre de 6 ou 7kts. Et l'endurance est limité à quelques milliers de nautiques.

    Pour de la défense côtière ça peut s'entendre... Mais pour un flotte océanique c'est vraiment très limitant.

    C'était un des problème du Shortfin ... Il devait naviguer au schnorkel une bonne partie du temps pour réaliser ses ambitions oceanique.

    Et ce genre de tuba est une contrainte forte ... Bien plus que les autres aériens.

    • Upvote 3
  24. 11 minutes ago, LePetitCharles said:

    D'après ce qui est évoqué dans la source non. Il s'agirait justement d'un armement moins couteux/ moins ambitieux que le FMAN/FMC. Cela semble devoir être le successeur des Smart Gliders et AASM

    http://www.defense-et-republique.org/1Fichiers/FA/2019_07_00_Minarm_armee de l'air de demain.pdf

    ARMEMENT AIR/SOL FUTUR La mission de « Suppression/Destruction of Ennemy Air Defense » regroupe les moyens qui concourent à neutraliser (rendre inopérant de manière temporaire) ou à détruire les moyens de la défense aérienne ennemie. À travers le monde, les moyens de défense aérienne, de la courte à la très longue portée, gagnent régulièrement en performances. Historiquement et doctrinalement, la Russie est en pointe dans ce domaine. Par le jeu des alliances géopolitiques, des batteries de missiles prolifèrent dans de nombreux pays. À cela s’ajoutent d’autres moyens comme le brouillage GPS ou les attaques cyber qui concourent à ce que l’on appelle la « stratégie de déni d’accès » (Anti Access/Area Denial ou A2/AD), visant à empêcher toute intrusion à l’intérieur d’une zone défendue. Cette stratégie de déni d’accès remet en cause notre liberté d’action, essentielle pour mettre en œuvre les modes d’action les plus efficaces. Ces dernières décennies, ces modes d’actions se sont largement appuyés sur le maintien de la supériorité aérienne complète ou locale et sur la confiance dans les signaux satellitaires de type GPS pour assurer la navigation aérienne et le guidage des armes. Ces deux points ne sont plus acquis aujourd’hui. L’Armée de l’air a pour ambition de disposer le plus rapidement possible d’armements capables de neutraliser les défenses aériennes ennemies. Les travaux en cours permettront d’augmenter la portée des armes pour atteindre ces batteries de missiles antiaériens en maintenant les avions hors de portée, y compris à long rayon d’action (plusieurs centaines de kilomètres). Ils permettront également d’améliorer la survie des munitions afin qu’elles ne soient pas détruites avant d’atteindre leurs cibles. Parallèlement, il faut développer les capacités de détection de ces cibles à très grande distance, déterminer leur position précise, pouvoir les suivre lorsqu’elles sont mobiles, puis les atteindre alors qu’elles sont en mouvement, de jour comme de nuit, y compris par mauvais temps. Enfin, les études se concentrent sur le développement de la capacité des munitions à voler en meute, c’est-à-dire naviguer de manière coordonnée vers ces cibles. Cela nécessite que les munitions puissent dialoguer entre elles, s’appuyant sur la connectivité et l’intelligence artificielle pour adapter leur trajectoire.

    • Like 1
    • Thanks 1
  25. 46 minutes ago, Paschi said:

    Est-ce que cela ne devrait pas être le rôle du futur VBAE que de mettre en oeuvre un drone de reco ?

    Ça dépend de quel drone on parle, endurance, autonomie, liaison·guidage, kamikaze ou pas.

    Mais un mat drone téthérisé me paraît bien plus adapté à un MBT qu'un engin piloté s'éloignant largement du tank.

    Pour le VBAE on peut penser qu'il y aura des modules équipements qui permettent d'embarquer des équipements plus typé agression plus typé observations etc.

    • Like 2
×
×
  • Create New...