Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

DAR

Members
  • Posts

    1,509
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by DAR

  1. Tu devrais pouvoir nous éclairer là dessus puisque visiblement tu es dans la tête de Poutine. De mon côté, je vois que le plan initial (foireux à la base) d'une guerre-éclair avec des forces légères qui prennent le contrôle de points-clés, accompagnée d'une rapide fuite en exil du gouvernement ukrainien remplacé par des hommes-liges pro-Kremlin, a échoué. Et que les plans suivants, paraissant plus ou moins improvisés, ne marchent pas très bien non plus.
  2. Normalement Marioupol a vocation, dans la vision de Poutine, à intégrer un "Grand Donbass" russe. Donc les Russes auront à tout reconstruire et à faire vivre la région. Comme le disait l'excellent Gérard Chaliand, Poutine est un tacticien remarquable (car malin, cynique, menteur, sans scrupules, brutal, etc., toutes "qualités" héritées de son passé de racaille des rues de Saint-Pétersbourg) mais un stratège médiocre. Au mieux maintenant, il ne peut qu'obtenir une victoire à la Pyrrhus.
  3. C'est ce genre de considérations, très justes, qui montrent que Poutine s'est trompé de siècle avec sa guerre de conquête territoriale, qui nous renvoie directement à la période nationaliste de l'Europe (soit entre le milieu du 19e siècle et le milieu du 20e siècle).
  4. Poutine semble en effet vouloir cela mais aucun gouvernement ukrainien légitime ne signera un tel traité et quasiment aucun pays du monde ne validera ce redécoupage des frontières de l'Ukraine. Sans parler de l'opposition d'une nette majorité de la population de la zone concernée (un référendum bidonné ne suffira pas à faire passer la pilule). La Russie pourra certes continuer à l'occuper militairement mais alors avec toutes les conséquences induites (sanctions économiques, techno-guérilla...). Déjà où la Russie va-t-elle trouver l'argent pour reconstruire (seulement) une Marioupol russifiée ?
  5. Pas sûr que cela fonctionne effectivement hélas mais il ne semble pas exister d'alternative valable. On pourrait souligner cependant que la Russie d'aujourd'hui est un pays plus évolué, plus proche des standards occidentaux de consommation, que les pays précédents. Donc avec plus de "mauvaises habitudes" de confort dont la disparition ou la forte érosion serait plus difficile à vivre. Mais d'un autre côté la masse de la population russe paraît zombifiée, pour reprendre une expression de la journaliste TV contestataire à la pancarte...
  6. Une petite piqûre de rappel toujours salutaire : https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/guerre-en-ukraine-comment-les-russes-ont-seduit-les-complotistes-antivax_AN-202203170254.html
  7. Une autre répercussion de la guerre, peu évoquée jusqu'ici : La Russie perd des dizaines de milliers de jeunes professionnels tournés vers l’extérieur https://news-24.fr/la-russie-perd-des-dizaines-de-milliers-de-jeunes-professionnels-tournes-vers-lexterieur/
  8. Sans pouvoir être informé de tout, la simple composition des émissaires russes donne des indications sur la volonté réelle ou pas de Poutine de négocier en ce moment : https://www.nicematin.com/conflits/guerre-en-ukraine-qui-sont-les-emissaires-envoyes-par-la-russie-et-lukraine-pour-negocier-753358 En résumé : les négociateurs russes actuels sont des sous-fifres ultra-nationalistes. La conclusion logique est que le pouvoir russe pratique pour l'instant l'enfumage diplomatique, en attendant que ses forces militaires puissent croquer plus de territoires et imposer alors des conditions iniques à l'Ukraine.
  9. Tu qualifies de trollage les contradictions les plus sensées qui te sont opposées. Les lecteurs objectifs de ce forum ne seront pas dupes...
  10. Si les Russes à la suite De Poutine s'illusionnent sur une victoire totale, le prix à payer sera une défaite (presque) totale...
  11. D'une façon générale, je remarque que beaucoup de forumeurs ont une prédilection pour les sources douteuses, souvent de tendance complotiste ou/et idéologiquement très marquées (extrême-droite, pro-russe, etc.).
  12. J'imagine que les installations concernées ont fait partie des premières cibles, mais apparemment le missile anti-navire Neptune était plus ou moins au point il y a déjà 2 ans. Vraiment dommage s'il n'y a pas un lanceur de disponible, Odessa en aurait bien besoin aujourd'hui ! (Accessoirement dommage aussi qu'il n'ait pas été livré de missiles anti-navires à l'Ukraine dans un but dissuasif avant le déclenchement des hostilités)
  13. Egalement étonné pour le dortoir dans une caserne militaire de Mykolaïv.
  14. Exact mais le porte-parole de l'armée russe a indiqué que le dépôt contenait ici des missiles et des munitions. Peut-être le dépôt n'a t-il pas été entièrement détruit. La réciproque doit aussi être vraie. Beaucoup de personnes d'origine ukrainienne en Russie.
  15. Si tu veux dire que la Russie aurait encore les moyens de détruire des objectifs à très fortes valeurs stratégiques de l'OTAN, oui certes... La réciproque est aussi vraie. On pourrait même s'anéantir mutuellement... Mais là on bascule dans l'inconnu cauchemardesque. On n'en est pas là.
  16. Effectivement. M. Goya notait hier soir que l'armée russe avait déjà tiré de 700 à 800 missiles, sur un total d'environ 1500 selon lui (je me borne à reprendre ses chiffres, je n'ai pas cherché d'autres sources). Bien sûr, les Russes ne peuvent pas tous les utiliser jusqu'au dernier, il leur faut en garder suffisamment pour faire face à l'OTAN. Par ailleurs, les missiles de ce genre sont coûteux à produire, ils ne peuvent pas renouveler leur stock rapidement. Donc sur ce plan comme sur d'autres, la Russie ne va pas pouvoir maintenir le même rythme d'opérations durant longtemps encore.
  17. Petite mise au point sur les sources frelatées style Xavier Moreau ou Jacques Baud, et autres personnes d'origine française faisant office d'idiots utiles au service de la désinformation russe : https://www.franceinter.fr/monde/comptes-complotistes-fake-news-propagande-plongee-dans-les-tweets-de-l-ambassade-russe-en-france Par exemple :
  18. Puisqu'il a été question des avoirs de la Banque centrale de Russie : En creux, il y en aurait donc encore près de la moitié d'accessible, somme qui devrait cependant assez vite fondre pour payer les différents coûts de la guerre.
  19. Question d'enfoncer le clou sur les allégations de néo-nazisme ukrainien, une petite mise au point bienvenue concoctée par l'AFP pour réfuter le narratif de guerre officiel russe : https://factuel.afp.com/doc.afp.com.324Q3AK
  20. Ils ne pourraient se permettre de faire cela qu'à une seule condition : un soutien économique et financier massif des Chinois. On va être maintenant rapidement fixé sur cette éventualité. (Sachant que cela aurait des conséquences géopolitiques globales : à titre d'exemples, cela en serait fini des liens entre la Russie et l'Inde, et Poutine, en voulant faire de l'Ukraine un vassal, aurait réussi à faire de son pays un vassal de la Chine...).
  21. Une objection cependant à cette analyse : le temps ne joue pas en faveur du pouvoir russe, qui ne peut certainement pas se permettre d'espérer avoir les Ukrainiens à l'usure. Poutine n'est plus le maître des horloges, comme certains ont pu l'avancer avant le déclenchement de la guerre. L'économie est sous la menace imminente d'un défaut de paiement, le taux d'attrition de l'armée d'invasion est très rapide (si les choses continuent d'évoluer au même rythme, dans peut-être 3 semaines, celle-ci serait HS), la raspoutitsa est à présent là, suivie ensuite par la pousse de la végétation qui avantagera une techno-guérilla... Ce que peuvent faire désormais concrètement les Russes, c'est comme d'hab la politique du fait accompli, à savoir se saisir des oblasts administratifs du Donbass, y compris surtout de Marioupol puis exhiber dans leurs médias de propagande quelques gars du régiment Azov prisonniers en clamant "on a éliminé les néo-nazis ukrainiens". Très cher payé à tous niveaux pour un tel résultat...
  22. Les "méthodes russes" déjà à l'oeuvre au Mali... On va voir maintenant ce que les activistes maliens et d'autres pays africains, si prompts jusqu'ici à dénoncer la présence militaire française, vont trouver à y redire...
  23. Parmi la clique des propagandistes russes, le pire, le plus cynique, le plus violent, est certainement Vladimir Soloviev. C'est aussi le plus populaire... Un article intéressant sur ce sinistre personnage : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2022-02-28/vladimir-soloviev-le-plus-celebre-des-propagandistes-du-kremlin-31246142-e40c-4d15-8d9f-34ba9193e366
×
×
  • Create New...