benji

Members
  • Content Count

    405
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by benji


  1. il y a 58 minutes, mehari a dit :

    Le truc, c'est que les munitions que tu as citées ne pénétreront pas forcément les gilets 3. D'après ce que je peux voir, une veste 2A protège contre le .40 S&W, le .45ACP et le 9mm, une veste 2 protège contre les 9mm +P et le .357 Magnum et une veste 3A contre le .357 SIG, le .44 Magnum et le 10mm Auto. Finalement, le niveau 3 protégera contre du 5.7mm FN ainsi que des fusils (5.56, 7.62, etc.).

    Par conséquent, chercher un calibre, de pistolet qui plus est, qui puisse aider contre ce genre de menace est plus ou moins inutile. De plus, ces calibres génèrent tous plus de recul, rendant la précision et la rapidité de succession des tirs, occupent un espace plus important, posant des problèmes de capacité, et pèsent plus lourd, rendant le port plus contraignant pour l'agent ou le soldat. Pour prendre un extrema de la liste que tu as donné, le Desert Eagle tirant le .50 AE et le .357 Magnum pèse entre 1.5 et 2kg. Dans un cas moins extrême, un Glock 31 .357 SIG chargé pèse 940g chargé, la même chose que le Glock 17 Gen 5 9mm qui emporte 2 balles de plus.

    Il n'y a pas si longtemps, le FBI a d'ailleurs choisi de retourner à la 9mm et tu devrais sérieusement lire les raisons.

    Tout d'abord, il faut prendre en compte que le policier moyen n'est pas suffisamment entraîné pour obtenir un grand nombre de tir sur cibles en situations complexes et certainement pas en situation de stress. Le rapport mentionnait que, lors de fusillades, les LEOs (Law Enforcement Officer, agents des forces de l'ordre) mettaient entre 75-80% des tirs à côté. Par conséquent, la capacité du chargeur est capitale.

    Par ailleurs, il y est aussi dit que la psychologie de la cible est un des éléments les plus important lorsqu'il s'agit de stopper une cible. Dans de nombreux cas, un adversaire arrêtera de se battre à la première balle reçue, peu importe son effet ou son calibre, non parce qu'ils sont incapacités mais par réflexe de survie: ils savent qu'ils ont été touchés et craignent des blessures additionnelles et la mort. Dans les cas où l'adversaire ne s'arrêterait pas, peu nombreux sont les calibres qui puissent l'arrêter en un coup (à moins d'un tir direct au cœur, à la colonne vertébrale ou à la tête) et aucun de ceux-là n'est pratique pour dans un pistolet. Dans ce cas-là, la nombre et la localisation des coups au but sont plus important que la balle en elle-même indiquant donc qu'une arme à faible recul et large capacité est préférable.

    Ces éléments signalent clairement un avantage au 9mm de par son recul plus faible et la capacité plus large des chargeurs (classiquement 17 coups).

    Plus d'information ici: https://loadoutroom.com/51037/the-reasons-why-fbi-went-to-back-to-9mm/

     

    Si jamais on était effectivement face à un gang équipé d'AK et de protections balistiques, ce serait de toute façon du ressort des groupes d'interventions, auquel cas, c'est 7.62×39mm, .300BLK ou 5.56×45mm au menu, avec balle perforante spéciales si il le faut et un niveau d'entraînement sans commune mesure avec ce que le policier moyen possède.

     

    @Patrick Sinon, je connais une arme que tout le monde a encore pensé à prendre en compte. Une arme avec un levier de sécurité, une légèreté sans comparaison (200g plus léger qu'un Glock (tous deux chargés) et des chargeurs pesant la moitié d'un chargeur Glock), un chargeur grande capacité (20 coups) et un recul notablement faible...

    84945_2.jpg

     

    Le Five seven pourrait convenir pour les forces armées (quoique, le coût des munitions est rédhibitoire), mais pour les forces de sécurité, aucune chance qu'il soit retenu.

    Le coût des mun' encore une fois et surtout le caractère sur pénétrant du projectile.


  2. il y a 31 minutes, MeisterDorf a dit :

    AL-31FP + TVC 2D depuis leur sortie d'usine.

    Merci pour l'info.

    La TVC 3D est réservée aux appareils russes ? Ou seulement dispo depuis le Su 35 ?


  3. il y a 35 minutes, Oxcart a dit :

    C'est la version officielle ça...

    Dans les faits, c'est un peu moins en faveur des Mirage. D'autant plus que quand les Mirage étaient Bingo, ils retournaient vite se poser, alors que les Su-30 restaient en l'air pour attendre la prochaine patrouille de Mirage, parce qu'ils avaient encore plein de pétrole...

    Dans mes souvenirs, il me semble que les pilotes de 2000 avaient été impressionnés par la capacité du Su 30 à prendre de l'altitude durant le dogfight alors qu'habituellement durant un combat rapproché, au fil des évolutions, on se dirige vers le sol.

    Mais vu la puissance du Su30 Mki et la poussée vectorielle (s'il en est bien équipé), ce n'est pas si étonnant.

    Reste au Mirage 2000 son excellent taux de virage instantané pour prendre l'ascendant au tout début du combat.

     


  4. il y a 10 minutes, Claudio Lopez a dit :

    Seulement 4 neutralisés pour une perte aussi lourde ? :endifficultec:

    Je pense qu'ils sont tombés dans le même cas de figure que lors de la tentative de libération de Denis Alex  : un ou des ravisseurs ont probablement du être planqués quelques part et utiliser l'effet de surprise pour abattre nos 2 commandos.:destabilisec:

    Il suffit d'un gus bien planqué à l’écart du dispositif pour faire du dégât, surtout de nuit.  Sans compter le degré d'aguerrissement des "terroristes" en question.

    • Sad 1

  5. Il s'agirait de deux opérateurs du commando Hubert.

    4 preneurs d’otages "neutralisés" d'après l'article et engagement de drones reapers américains pour le renseignement, en amont de l'opération semble t-il.

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/05/10/burkina-deux-militaires-francais-tues-lors-d-une-operation-d-20221.html

     

    Triste dénouement pour une libération d'otages, quand bien même la mission en elle même est une réussite.

     

     

    • Sad 1

  6. Il y a 2 heures, prof.566 a dit :

    Pour l'AIM 9X, ben... bon... Euh...... Pas sur le C en externe pour l'instant, hein. Et après, si ils ne shootent pas un SU22...

    Le pire c'est que bien utilisé,  ce missile doit sûrement faire mouche dans 95 % des situations, contre mesures ou pas, et là sur un tir opérationnel ça foire... Et c'est ce que tout le monde retiendra. Après je ne doute pas un seul instant que ce "raté " sera analysé,  décortiqué et que des changements interviendront. Il vaut mieux en même temps vu le nombre d'appareils qui vont l'emporter sous les ailes  (ou en soute). 


  7. Les ingénieurs de Lockheed auraient pu répondre de la même façon aux railleries des uns et des autres sur la "brique volante" et pourtant ils ont fait en sorte de garantir une manoeuvrabilité loin d'être ridicule sur cet engin. Le viseur de casque et les aim 9x sont aussi prévus cela dit ;-)


  8. A ce niveau là on est plutôt sur de la manoeuvrabilité de fin de dogfight, où les deux parties se sont enroulées jusqu'à se retrouver basse altitude et (très) basse vitesse.  Ça peut être un avantage dans ce cas de figure de pouvoir encore pointer le nez dans la bonne direction. Je me demande si un Rafale  (ou un EF) peut encore le faire à si basse vitesse. Je pense que la formule aéro du Typhoon n'est pas la plus appropriée pour ce genre de situation,  malgré ses puissants réacteurs.  Mais quid du Rafale ?  


  9. http://www.combataircraft.net/2017/06/19/f-35-puts-in-a-beast-of-a-display-in-paris/

    Selon cet article, le F35 a fait sa démo du Bourget limité à 7G.  Étonnant que le domaine de vol ne soit pas encore complétement ouvert en 2017...

    Selon un pilote de l'USAF, le show devait démontrer la capacité de l'appareil à prendre des angles d’attaque élevés à basse vitesse. Il évoque 50 ° d' Aoa.

    A voir si çà se confirme en version opérationnelle.

     

     


  10. Disons que la question ne se pose pas vraiment. Quand tu en prends un vivant, c'est le droit qui s'applique tout simplement. Pas la vindicte populaire. Instruction, procès d'assises, réquisitions, défilé des parties civiles qui veulent comprendre et qui réclament justice. Et condamnation à la fin.

    Les faire réfléchir sur les actes passés ou à venir pour les postulants au terrorisme n'est pas / plus la finalité. C'est en amont qu'on doit marquer les esprits, faire réfléchir. En aval c'est trop tard. Dans tous les cas il y aura des déçus : pas assez ou pas du tout de réponse à la question : "Pourquoi" ? ; pas assez de sévérité dans la décision rendue. Et bien évidemment pas d'assurance que tout cela serve à l'avenir.


  11. il y a 11 minutes, christophe 38 a dit :

    alors qu'on l'embastille pour 10, 20 ou 30 ans, ça ne fera pas frémir ni le commanditaire, ni les autres.

    En même temps se faire tuer ça n'a pas l'air de les faire frémir non plus, d'où la guerre de longue haleine qui leur sera menée pour bien longtemps.  


  12. Il y a 4 heures, christophe 38 a dit :

    @ Gally ; cette loi est rétro active ??

    au moment des faits, etait elle en vigueur ??

    En 2015 c'était 20 ans pour "groupement formé ou entente établie en vue de la préparation d'actes terroristes" qui rentre dans le cadre du 421-6 (et c'est le cas vu ce qui s'est passé en novembre 2015, tuerie de masse, substances explosives, etc..). 

    Maintenant c'est 30 ans depuis la loi du 21/07/16 qui a modifié le 421-6.

    Après je suppose que ce ne sera pas le seul chef d'inculpation pour Abdeslam vu qu'il est directement complice des actes de terrorisme commis après la préparation (il était présent et n'a rien empêché, çà suffit pour la complicité).

     

    Il y a 2 heures, rendbo a dit :

    héhé, une loi rétroactive, le smile du matin... :bloblaugh:

    çà pourrait si elle était plus douce ou loi pénale de forme. Mais là ce n'est pas le cas.


  13. Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

    la loi ne retro agira pas : la date des crimes est antérieure à cette mouture ; ce sera l'ancienne qui s'appliquera.

    Il n'aide pas les enqueteurs (autrement dit, ne pourront lui etre mis sur le dos que ce que l'enquete pourra lui attribuer et que ses avocats ne pourront pas se débrouiller)

    Je n'ai jamais dit que la loi rétroagirai. Je l'ai d’ailleurs rappelé dans mon post en disant que la simple participation à une association de malfaiteurs préparant une action terroriste c'était déjà 20 ans encourus pour des faits commis en 2015.

    Qu'il collabore ou non ne changera pas grand chose pour son renvoi devant les assises et une condamnation lourde. Sa participation est établie dans la préparation ainsi que sa présence dans l'une des voitures lors des attentats. Ce qui est dommage par contre c'est qu'on en saura pas beaucoup plus sur les différents protagonistes, le modus operandi lors de la préparation, les complicités éventuelles venant de l’étranger voire les donneurs d'ordre. çà oui c'est dommage mais le concernant l'affaire est pliée.

     

     

    • Upvote 2

  14. Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

    Par exemple, Salah Abdeslam : qu'avons nous à lui reprocher ? Il n'a tué personne, n'a pas porté d'arme, ne s'est pas rebellé. Il aura beau jeu de dire qu'il n'avait pas de ceinture d'explosif lors de l'attaque du Bataclan... (ses empreintes genetiques prouvent qu'il l'a manipulée, pas qu'il l'a portée, et quand bien meme, il n'est pas allé au bout de son geste).

    Autrement écrit, complice.

    Il va donc falloir préparer l'opinion publique à ce qu'il ne finisse pas ses jours en prison (10 ans ??) (entre ceux qui veulent Justice et ceux qui crient vengeance, ça ne va pas etre évident). (la peine de mort existe toujours : les assassins continuent de tuer des innocents et égorger un civil, égorger une femme, un enfant, .... comment laisser vivre des auteurs après cela ?? A l'etranger, les operations homo, ciblées, existent aussi (comme quoi, la peine de mort existe encore).

    Complice ? Quand même pas, l'heure n'est plus à l'angélisme en matière de terrorisme :

    Rien que pour la participation à une association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste :

    ART 421-6 du CP modifié par la loi du 21/07/2016 :

    Les peines sont portées à trente ans de réclusion criminelle et 450 000 euros d'amende lorsque le groupement ou l'entente définie à l'article 421-2-1 a pour objet la préparation :

    1° Soit d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes visés au 1° de l'article 421-1 ;

    2° Soit d'une ou plusieurs destructions par substances explosives ou incendiaires visées au 2° de l'article 421-1 et devant être réalisées dans des circonstances de temps ou de lieu susceptibles d'entraîner la mort d'une ou plusieurs personnes ;

    3° Soit de l'acte de terrorisme défini à l'article 421-2 lorsqu'il est susceptible d'entraîner la mort d'une ou plusieurs personnes.

    Le fait de diriger ou d'organiser un tel groupement ou une telle entente est puni de la réclusion criminelle à perpétuité et de 500 000 euros d'amende.

     

    Et même si cette loi ne rétroagit pas car en défaveur du mis en examen, l'ancienne écriture de l'article prévoyait déjà 20 ans de réclusion criminelle.

    A supposer qu'il arrive encore à prouver qu'il n'ait pas participer directement aux faits, ce dont je doute (il était quand même dans l'une des voitures du commando).

    Les 10 ans seront multipliés facilement par deux ou trois le concernant.

    • Upvote 1

  15. Est-ce que ce point 3 ouvert aux missiles AA (ou leurre tracté) bénéficiera aux appareils de l'Armée de l'air ? Y compris ceux déjà en dotation ?


  16. il y a 27 minutes, g4lly a dit :

    Lances toi dans le trafic tu comprendras mieux :bloblaugh:

    Le cannabis résine étranger qui se consomme en France vient essentiellement du Maroc elle remonte toute la France depuis l'Espagne souvent.

    Ce que les grossiste français vont acheter au Pays Bas c'est de la cocaïne ... ça n'a rien a voir avec la "dépénalisation/légalisation" du cannabis. La cocaïne passe par les pays bas essentiellement a cause des ports néerlandais très actifs, et de la tradition commerciale néerlandaise.

     

     Pour le hachich çà remonte effectivement du Maghreb via l'Espagne, mais l'herbe  vient bien souvent des pays bas, elle n'est pas uniquement cultivée illégalement en France dans des appart ou des entrepôts !  Des dossiers JIRS avec des mecs qui importent de la marie jeanne depuis les pays bas j'en ai vu passer quelques uns personnellement.

    Pour la cocaïne les pays bas sont en effet une plaque tournante avec arrivée de la drogue dans les ports et dispatchage en Europe. Le circuit est particulier mais il n' y  pas que la cocaïne et le cannabis aux pays bas.  Lors de perquisitions on trouve régulièrement des ecstasy, ou MDMA, drogue de synthèse produite localement. Le trafic est donc bien protéiforme et il a un impact jusqu'à chez nous. Il suffit de voir le nombre de dossiers stups dans les tribunaux trouvant leur origine aux pays bas pour s'en convaincre.

     

     

    • Upvote 1

  17. Je ne pense pas mélanger grand chose désolé, juste que j'ai une vision un peu plus large du problème.

    La production aux pays bas est effectivement interdite (sauf pour le cannabis médicinal mais vu la quantité produite...),  tout comme le commerce normalement. Il y a une tolérance pour les coffee shop mais crois tu vraiment que le crime organisé n' a pas installé son emprise sur une bonne partie de ces points de vente ? Crois tu que les trafiquants chez nous n'ont pas des contacts avec des "mafieux" locaux installés là bas ? (et qui donc créent une délinquance protéiforme aux Pays bas).

    Par ailleurs

    il y a 57 minutes, g4lly a dit :

    Si la production de se pays devait s'exporter ... il se trouve que jusqu’à la frontière se serait du simple commerce tout a fait légal ... donc la aussi pas de "trafic".

    C'est pourtant simple a comprendre quand on veut bien s'en donner un peu la peine :bloblaugh:

    Là tu me parles d'un export où la légalité s’arrête à la frontière... Et si cet export devient illégal en traversant la frontière (principe même d'un export que de traverser les frontières), pas de trafic dans ton esprit ?

    C'est difficile à comprendre çà aussi, alors que tu insinues que je m’obstine à ne pas vouloir comprendre ton point de vue (ce qui est faux) ?


  18. Mauvaise foi ??? De où tu te permets ?

    Si je comprends bien tu es épuisé dès qu'on émet un avis contraire à ce que tu penses ?

    Et la production locale aux Pays bas ne se retrouve pas chez les voisins où le commerce en est interdit, la France par exemple ? Donc ce n'est pas à l'origine d'un quelconque trafic ? Qui est de mauvaise foi ?


  19. Dans mon poste précédent (du moins pour la partie que tu cites), je visais l'interdiction actuelle franco française qui ne va pas sans poser problème, tout comme une  légalisation n'irait pas sans poser problème à mon sens.

    Pour les politiques menées en la matière au niveau européen, on peut constater que les choses sont loin d'aller mieux en cas de légalisation partielle comme c'est par exemple le cas aux Pays-Bas :

    http://www.atlantico.fr/decryptage/pays-bas-ont-voulu-legaliser-drogue-et-maintenant-ont-plus-grosse-guerre-gangs-europe-2677697.html

    Bref, la question du trafic de drogue s’accommode mal de la demi mesure quant à la réponse qui lui est apportée semble t-il. On peut ainsi constater via l'article factuel que j'ai posté que les trafiquants ne sont visiblement pas prêts de raccrocher leur business facilement.

    Faut-il aller plus loin vers une production et un commerce étatique ?

    On ira je pense vers des problèmes différents de ceux rencontrés aux Pays- Bas mais sûrement pas moins graves. Après ce n'est que mon opinion mais faute de recul sur le sujet, bien malin est celui qui apportera une solution idéale et globale (j'insiste)  à cette question.