Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Libanais_75

Members
  • Posts

    981
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Libanais_75

  1. Tous les politiciens ici ont un prix. Si Saad décidait de se séparer du back-up (politique et financier) de Riyad, il ne tiendrait pas plus de 3 ans encore sur la scène politique libanaise. Il aurait été remplacé par un de ses frères ou bien les saoudiens auraient mis leurs billes sur Achraf Rifi. Ce qui le sauve, c’est que sa popularité a augmenté ses dernières années depuis qu’il s’est mis à la muscu et s’est laissé pousser la barbe. Tout le monde le trouve « cool », surtout les jeunes, au point même qu’il y a par exemple des types dans la communauté chi’ites qui sont pro-Hezbo et à la fois n’ont pas spécialement d’animosité contre Saad. Sa capture en novembre dernier avait d’ailleurs suscité un élan de solidarité hors du commun envers lui. Du coup, Riyad reste obligé de s’appuyer sur lui...
  2. Netanyahu a tout du fou dangereux capable de créer une guerre régionale juste pour se maintenir au pouvoir chez lui. Plus il est fragilisé sur le plan intérieur, plus il aboie contre la menace iranienne fantôme - il faisait déjà le coup de la bombe iranienne "d'ici 2 à 5 ans" dans les années 90. Il doit s'être senti poussé des ailes depuis que ses amis ont pris le contrôle de la politique étrangère de l'administration Trump. Il est clair que si son but est d'attaquer directement l'Iran, il a intérêt à le faire tant qu'il a derrière lui un régime américain qui lui est entièrement dévoué. Le point positif de tout cela, c'est que la non-réaction iranienne après des mois de bombardements israéliens en Syrie devrait fermer le clapet de tous les néo-conservateurs type Rioufol/Goldandel qui venaient aboyer sur les plateaux télé que la politique de Téhéran était guidé par des ayatollahs fanatiques qui veulent précipiter le monde dans une guerre mondiale afin d’accélérer la venue de leur messie...
  3. D’après l’« OSDH », 17 personnes auraient été assassinés en une journée hier à Idlib, principalement des responsables de mouvements islamistes locaux. http://www.syriahr.com/en/?p=90448
  4. Article qui aborde le sujet de l’éclatement du vote sunnite, qui se répartit désormais en trois camps qui se mènent une bataille politique sans merci : les Hariristes, les Rifiste (supporteurs d’Achraf Rifi, ancien faucon du camp Hariri qui critique la « mollesse » de son ancien chef) et une partie plus minoritaire davantage Hezbo/Damas-friendly. https://www.lorientlejour.com/elections/article/1111132/a-tripoli-une-guerre-delimination-intersunnite.html/6 Ces camps se déchirent pour achet...obtenir le soutien des grandes familles sunnites libanaises, qui décideront du vainqueur.
  5. C'est simple, aucun siège tenu par l'armée syrienne - c'est à dire sans présence du Hezbo ou des MP russes - n'est étanche. La contrebande est un business juteux pour les officiers qui s'accrochent régulièrement entre eux pour savoir qui pourra tenir quel checkpoint.
  6. Superbes images d'Anna news comme d'habitude, qui aura vraiment fait un travail formidable au cours de ce conflit. Cela permet également de rappeler que Douma a été complètement libéré par les forces syriennes, achevant la reconquête éclaire de la Ghouta, qui était pourtant annoncée comme la bataille de Stalingrad à l'échelle de ce conflit. Avec en plus une intervention minimale voir quasi-inexistante des forces alliées au gouvernement tel que le Hezbollah ou les milices irakiennes. Prochain objectif Yarmouk ?
  7. A priori tout de même parce que le président Assad a un back-up international plus solide que celui qu'avait Saddam à l'époque et que les opinions publiques occidentales n'avaient pas encore connu 3-4 interventions occidentales totalement foireuses dans la zone Moyen-Orient-Afrique du Nord...
  8. Peu de gens pourtant se gênent de le dire lorsqu’il s’agit de critiquer « l’inaction » d’Obama en 2013 suite à l’incident qui avait excité (j’avoue j’utilise le mot pour te titiller amicalement) les chancelleries occidentales. Ce qui m’a amené à ma réflexion première c’est que les Occidentaux sont à mon avis assez malins pour avoir conscience des risques engendrés par une attaque massive et destructive contre les forces du gouvernement syrien; et qu’à la fois les russes sont conscients qu’il faut jeter un os à ronger de temps à temps à leur rival pour ne pas trop le piquer dans son orgueil et en même temps limiter la casse en donnant en offrande une cible avec peu de valeur (comme lors du premier raids de Tomahawk, on sait que c’était du show désormais).
  9. Les américains auraient optés pour une option via proxy ?
  10. Dire que nous sommes là à discuter de l’éventualité d’une guerre mondiale alors que l’etat-major américain doit être en train de demander aux russes quel casemate abandonné au milieu du desert peuvent-ils frapper histoire de ne pas passer pour des mauviettes aux yeux du monde...
  11. C’est tous les jours que le dirigeant de la première puissance mondiale traite un homologue étranger d’animal et le menace de bombarder son pays ? Me rend pas compte.
  12. Pas de "bol" pour les mexicains. Une île qui leur appartenait disparaît mystérieusement des cartes, et le contrôle des zones maritimes alentours passent sous la possession des États-Unis. http://www.rtl.fr/actu/insolite/le-mystere-de-l-ile-de-bermeja-disparue-des-cartes-et-de-l-ocean-7792857382
  13. 15 palestiniens tués par l’armée israélienne au cours d’une manifestation hier à Gaza. https://www.lorientlejour.com/article/1107917/face-a-face-sous-tension-entre-gazaouis-et-soldats-israeliens-a-la-frontiere.html
  14. Retour à l’école pour les enfants d’Afrin... M’etait jamais rendu compte que cette ville était turque avant le début du conflit.
  15. Info de taille et grosse victoire pour le gouvernement si le plan est exécuté comme il se doit : Ahrar al-Cham aurait passé un accord avec les russes pour évacuer entièrement la poche de Harasta, dans la Ghouta. https://www.lorientlejour.com/article/1106396/syrie-evacuations-de-rebelles-attendues-dans-la-ghouta.html
  16. Certaines des personnes qui durent fuir la Ghouta au cours de l’offensive gouvernementale sont déjà de retour sur leurs terres et ne pensent plus qu’à la reconstruction. https://www.lorientlejour.com/article/1105972/bref-exil-pour-des-syriens-de-la-ghouta-rentres-chez-eux-plus-tot-que-prevu.html Cela me fait penser aux questions que l’on se posait ici il y a un an. L’armée syrienne a-t-elle les moyens de reprendre et d’occuper simultanément les plus grandes villes du pays ? La libération de Deir Ezzor, Alep et maintenant de la banlieue de Damas semble indiquer que oui. Doit-elle craindre des mouvements de protestation, des actes de sabotage voir même de guérilla dans les territoires reconquis ? Les faits nous montrent que la population en a surtout ras le bol et ne souhaite que le retour de la paix. La Syrie, avec l’aide de ses alliés, avait-elle la capacité de remporter une victoire totale dans le conflit ? Oui, mais les sponsors de la rébellion (Etats-Unis et Turquie) en ont décidés autrement en restant illégalement sur le territoire syrien malgré la victoire contre l’OEI, tandis que les autres ne cachent même plus leurs ambitions neo-ottomanes.
  17. Toujours plus de ouïgours s’installent au nord de la Syrie, jouissant désormais de la protection directe des turques, qui vraisemblablement les arment.
  18. Ces classements m’ont toujours paru bidon, du fait qu’il omet depuis toujours une grande partie des dirigeants arabes et de leurs entourages qui saignent littéralement leurs pays. Pour le Liban, je suis toujours étonné de ne pas retrouver plusieurs noms très connus de Beyrouth et réputés pour être au-delà du milliard de dollars (Chalghoury, Tajedine, Makhzoumi..)
  19. Les trolls russes c’est un peu comme les reptiliens mais dans les théories du complot autorisées, non ?
  20. Un paquet de rumeurs ont circulés hier comme quoi les zones prises par l’armée syrienne à Idlib résultaient d’un accord russo-turc (d’où la rapidité des conquêtes) mais que le général de la Tiger Force al-Hassan avait pris la liberté de s’aventurer plus loin que les nouvelles délimitations prévues, expliquant les puissantes contre-attaques de HTS sur certains points ayant provoqués des pertes importantes des deux côtés. En outre, les iraniens ne sont pas impliqués dans l’accord et souhaitent eux que l’armée syrienne poursuive son offensive certainement jusqu’à Saraqib ou la poche d’al-Fouah. De fortes tensions persistent entre iraniens et russes, les premiers visant la victoire totale dans le conflit tandis que les seconds semblent prêts à tolérer l’existance d’un Émirat d’Idlib. Voir le compte Twitter d’Ivan Sidorenko qui relaie ces infos, reste à voir si elles sont véridiques ou non. Les officiers syriens étant très bavards sur les réseaux sociaux...
  21. L’armée syrienne libre - pour reprendre l’appellation des turcs et des principaux médias pour désigner les forces se battant aux côtés de la Turquie à Afrin, commence visiblement à déchaîner sa barbarie sur les combattants kurdes. Première victime, une combattante du YPG dont le corps fut atrocement mutilé par ces soudards. Des combattants se réclamant de la lignée de l’émirat islamiste du Caucase et des Talibans participent également à l’opération.
  22. Tu es bien gentil mais ce n'est pas à un franco-libanais que tu tireras des larmes avec cette argument. De la même façon que la France a interdit l'usage du breton ou du corse dans l'espace public, et jusqu'à maintenant interdit que des parents puissent donner un prénom breton à leur enfant; la Syrie a essayé de fondé son unité de nation encore naissante autour de la langue arabe. Ce que je veux dire par là, c'est que ça n'est pas une mesure extraordinaire de cruauté et que des pays tels que la France appliquent ce type de politique. Du fait des kurdes apatrides, cela concerne une minorité d'entre eux après une loi datant des années 60 et annulée par le président Assad en 2011. Et Nadine Morano a un ami noir Non mais ça aussi c'est sympa comme argument, mais tu as aussi des jihadistes qui prétendent aimer la Syrie et ne pas vouloir aller plus loin après la prise de Damas. Ils n'aiment peut-être pas le drapeau syrien mais si ils veulent retourner à la Nation, ils vont bien être obligés de l'arborer puisque le gouvernement du président al-Assad est celui dans ce conflit qui est toujours le garant des institutions d'avant-guerre, qui a le plus de poids à l'international et il est surtout le plus fort sur le terrain. Je pense que ma tête est désormais sauve du fait de la position du gouvernement dans le conflit et j'espère qu'elle le restera en même temps que l'état syrien gardera sa position de force dans cette guerre. Si cela doit passer par la fragilisation d'un rival pour mieux s'en prendre à la réelle source du problème après, pourquoi pas ? Je reconnais (je l'ai déjà fait je crois) que la réflexion est cynique.
  23. Les YPG n'ont pas de revendication indépendantistes mais ont virés tous les symboles de l'état syrien des territoires qu'ils contrôlent, et lorsque ceux-ci peuvent être restaurés, c'est après d'âpres négociations dans des régions où le gouvernement tient encore des territoires (Hassaka et Qamishli). Ils reçoivent le soutien d'une puissance qui, depuis 2011, a mis absolument tous les moyens en oeuvre pour essayer de renverser leur chef de l'état. De fait, je le réaffirme, ils se sont largement éloignés du giron national. Cela dit, ils n'en sont pas exclus définitivement et je pense que cela reste un interlocuteur avec lequel le gouvernement peut discuter tant que son sponsor principal (les États-Unis) n'intervient pas dans les négociations. Ensuite, où ai-je dit que le YPG était hostile aux minorités ? Je dis simplement que son rôle se limite au nord du pays et qu'il n'a ni la légitimité ni l'objectif - je pense - de s'aventurer plus au sud.De plus, il me semble que leur territoire est bien plus réduit que celui détenu par le gouvernement, et surtout beaucoup moins peuplé. Enfin, je trouve quand même ton paragraphe de fin assez insultant et réducteur, il me semble que beaucoup d'autres se seraient offusqués de voir leur amitié pour un état réduit à leur appartenance religieuse. Surtout que cela me paraît non avenu : l'état syrien est laïc (pas selon le sens français du terme, je l'admets), dirigé par un alaouite (pas un chiite duodécimain donc), entouré de ministres d'horizons religieuses nombreuses et soutenu par des souches très diverses de la population. Dis-moi maintenant quelle diversité religieuse y'a-t-il chez les types d'Idlib ? Et même chez tes YPG ? Si être sectaire, c'est soutenir le camp le plus sérieux qui lui ne souhaitent pas débarquer à Beyrouth pour venir me trancher la tête, j'admets volontiers mon sectarisme.
×
×
  • Create New...