pascal

Moderateur
  • Content Count

    28,432
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    112

Posts posted by pascal


  1. Je suis toujours stupéfait par la discrétion du sillage du CdG. J'avais lu il y a longtemps que le design de la carène et des hélices avait été particulièrement soigné pour diminuer le sillage (repérage satellite, discrétion acoustique) ... Notamment en vue de brouiller l'estimation de la vitesse réelle du bâtiment.

    • Like 1

  2. le Gripen est tout sauf neutre il est international est c'est l'antithèse de l'ITAR Free c'est pour çà d'ailleurs qu'il fut poussé par les Américains sur certains marchés comme par exemple l'Afrique du Sud ...

    • Like 1

  3. il y a 41 minutes, ARPA a dit :

    Très tôt ? C'était en 96 quand même.

    Ben si je ne m'abuse on a conservé les SNLE et la composante air non ? Mais pas les S3 qui pouvaient taper Moscou sur trajectoire tendue et qui ont été supprimés les premier il doit bien y avoir une raison ? Mais bon eux ne parlent que des S2 système plus ancien et plus perfectible.

    d'autre part Pluton et Hadès étaient des armes tactiques qui signifiaient tirer du nuc sur l'Allemagne pas très vendeur en post guerre froide; pour la mise en oeuvre du missile Pluton je renvoie aux articles et ouvrages excellent de Marc Théleri qui explique très bien la lourdeur extrême de la mise en place d'une unité de tir tout çà pour taper à 120 km

    Je crois que vous ne voulez pas comprendre une chose ... ce qu'ils disent, ce que j'en ai compris, c'est que notre discours sur la dissuasion ne correspondait pas à l'époque à la valeur réelle de celle-ci (surtout la composante pilotée face à la DA soviétique) et que les "autres" s'en doutaient ...

    Notre dissuasion ne pouvait s'entendre que dans un cadre multinational et en aucun cas sur un plan national, en clair elle ne constituait pas véritablement un outil d'indépendance nationale (ça on le savait déjà compte tenu de l'aide américaine - même les sièges des officiers de tir d'Albion étaient américains - ... et israélienne*) ce qui est nouveau c'est que les archives étudiées tendraient à démontrer que la doctrine était fragile et destinée à s'imbriquer dans une riposte occidentale.

    *la bombe française doit énormément à la collaboration des chercheurs juifs qui pour beaucoup émigrèrent des USA en Israël dans les années 50 coopération marquée par la construction de Dimona (réplique de Marcoule) la fameuse "filature" lire sur le sujet "affaires atomiques" de D. Lorentz

    • Thanks 1

  4. il y a 17 minutes, Delbareth a dit :

    Oui mais un pays avec une population X fois plus petite, a bien souvent des infrastructures / budgets / capacités X fois plus petites. Au premier ordre en tout cas.

    Donc la performance d'Israël reste quand même impressionnante !

    Oui mais non parce que ce qui coince le plus chez nous c'est essentiellement la dispo du vaccin et en 2 les règles incroyablement lourdes fixées par l'autorité adm pour les procédures d'injection ...

    Si on avait les doses disponibles injectables par n'importe quel dispensaire pourvu d'une équipe d'infimiers ou de pharmagos piquant à la chaîne on ne serait pas à 7/8% de vaccinés

    • Upvote 1

  5. Il y a 2 heures, Ciders a dit :

    M'enfin si on n'a que ça à faire de gaspiller du potentiel spatial pour mitrailler Clipperton H24...

    c'est çà ou envoyer une FREMM à demeure avec un 127 48 silos et 2 Caïman ...

    Faut savoir ce que l'on veut:tongue:


  6. Les escales du temps du CEP étaient Pointe-à-Pitre et LA

    Il y a 10 heures, ARPA a dit :

    "sur une île déserte sans aucune infrastructure"

    Ben tu sais Tahiti n'est pas une île déserte mais de là à faire opérer "dans la durée" un escadron complet avec armes bagages le bordel et son train à Faa'a ... dans les conditions de sécurité minimales ...

    Comme d'hab le point clé c'est la logistique et la référence reste Al Ahsa


  7. il y a 1 minute, Boule75 a dit :

    Je ne sais pas moi, mais si Dassault avait été interrogé, ils auraient pu répondre très poliment qu'ils respectaient la discipline de silence imposée par le pays hôte et avaient travaillé dur pour fournir les réponses les plus honnêtes, détaillées justifiant néanmoins de la supériorité de l'offre française dans tous les domaines d'intérêt pour la Suisse, un truc comme ça.

    mais cela va sans dire

    • Haha 1