Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Perry

Members
  • Posts

    3,787
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Perry

  1. Sham2, véhicule blindé improvisé de l'ASL pris en photo à Bishqatin en décembre 2012.
  2. Perry

    Le F-35

    http://i.imgur.com/zyXSte3.jpg
  3. Russie : Deux sous-marins Nucléaires d'attaque et le porte-avions Admiral Kouznetsov en alerte départ pour la Syrie.
  4. Avions de transport militaires d'au moins deux pays Européens spottés sur la base Aérienne d'Akrotiri à Chypre. Plusieurs escadrilles de chasseurs "Européens" spottés en direction de Chypre par des pilotes de ligne.
  5. Sortent du bois les activités de corruption du secteur Bancaire qui phagoçyte une grande partie de la richessee mondiale à son seul profit. Il faut un tribunal de Nuremberg pour juger ces dirigeants de Banques (en France nous en avons un ou deux que je verrai bien derrière les barreaux). Ca commence à craquer aux USA. Chase Manhattan (JP Morgan) commence à sentir le vent du boulet.
  6. USS Georgia (SSGN 729) - Diego Garcia, le 14 août 2013 :
  7. Photos de la Zvezdochka remontant à la période pré-2012 durant laquelle le SSK Kilo Indien S-63 INS Sindhurakshak (1er plan à droite) était accompagné du B-800 Kaluga (1er plan à gauche, anciennement baptisé "Vologodskij komsomolets") et du B-459 Vladikavkaz au fond.
  8. Travail sur une hélice à la Zvezdochka : Essais de type courant en mer blanche pour le SSBN de classe Delta IV - K-407 "Novomoskovsk" en 2012 :
  9. Technologie Française de retraitement des déchets faiblement radioactifs à la Zvezdochka de Severodvinsk.
  10. L'affaire levée par le Figaro fait le tour des rédactions. Aus Etats-Unis, cela a été repris et le moins que l'on puisse dire c'est que le peuple américain est plus que sceptique au sujet de cette histoire d'attaque chimique dont au final personne ne sait grand chose. Quel type de vecteur ? Qui a tiré ? Quel agent chimique ? Tout ce qu'on sait est qu'il y a des morts. Beaucoup d'américains dans un pays où le complotisme fait recette sont persuadés que c'est encore un coup fourré de leur gouvernement. In "Courrier International" :
  11. La station secrète d'espionnage des Anglais au Moyen-Orient (Wikileaks) :
  12. La société est désormais de facto contrôlée par l'état. Le gouvernement Abe dicte les ordres. Comme Gorbatchev au moment de Tchernobyl, Abe s'est rendu compte que les informations sur la catastrophe ne lui remontaient que partiellement. Il a dû faire le ménage. Un des problème de Tepco est que cette société a servi durant des années au gouvernement Japonais à recaser ses ministres, ses secrétaires d'état, ses conseillers. A des postes honoraires (Conseil d'Administration) mais pas seulement. On retrouve à la tête de Tepco des gâteux de plus de 80 ans n'ayant aucune expérience technique dans l'ingéniérie de la production. Ils sont juste là pour ronfler en touchant des salaires faramineux jusqu'à leur mort. Evidemmment en cas de catastrophe, c'est le merdier assuré. Ensuite, le problème étant tellement grave, le gouvernement Japonais via Tepco a dû faire appel aux Yakuzas pour recruter des "Liquidateurs" (payés entre 100 et 600 Euros la journée selon leur grade). Les rabatteurs touchent 600. Les mecs sont des types déjà malades mais capable de faire de la manutention, des SDF et des inconscients attirés par l'argent facile. Le banc flottant de retraitement des eaux contaminées loué aux Russes (cela ressemble à une mini-raffinerie sur une barge) a été rendu inutilisable dès les premiers jours d'utilisation. Officiellement il est en panne. En réalité il est tellement radioactif que plus personne ne peut l'approcher. Ce banc flottant est je crois, unique au monde.... Oui les Japonais sont dans une situation extrêmement compliquée.
  13. Japon : TEPCO complètement dépassée par les évènements. Le Wall Street Journal. Via ZH :
  14. C'est chaud pour l'Inde (mais pas que...). C'est aussi accessoirement chaud pour nos contrats là-bas. Merci qui ? Merci les Etats-Unis ! OBAMA² La politique d’Obama. Le « Obamacare » transforme chaque CDI en deux CDD (Magie !) – parceque les CDD ne sont pas assujettis à la taxe devant financer l’Obamacare (…). Mais « Oh ! Surprise ! », L’Obamacare reduit aussi les heures de travail des CDI. Il fallait y penser ! Où comment précariser et appauvrir une grande partie de la population américaine à cause d’une loi mal ficelée… L'école des esclaves. Le modèle Américain : Sur la bombe à retardement des crédits accordés aux étudiants pour l'Université. Des générations d'endettés à plus de 100%, pour les petits veinards qui arriveront à trouver un boulot pour rembourser... Parceque c'est un petit peu compliqué en ce moment, vous l'aurez remarqué. Le Péril Doré... L'or (physique, le vrai or) est en ce moment transféré de l'Angleterre vers la Suisse dans des volumes inégalés. Pourquoi ? Pour être refondu, restampé et envoyé en Asie, principalement en Chine. Chine qui prépare une monnaie d'échange international destinée à mettre à bas le dollar de sa position parasitaire au sein du Système Monétaire International.
  15. La presse étrangère se moque (gentiment) de l'avenir en rose que se prédit la France : French Rêverie from Le Président des Bisous… Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand évoque la nécessité d'accorder une nouvelle aide, la troisième, pour la Grèce en 2014, alors que les Allemands y sont majoritairement opposés : Le cardinal de la religion des Europaïens en remet une couche ! Façon « Saga » à la « Lelouch ». Vous reprendrez bien un peu de sauce dans votre gyros ? En même temps, ils avaient inventé le concept il y a looooooongtemps : - «Dans la mythologie grecque, les Danaïdes sont condamnées à éternellement remplir un tonneau sans fond aux Enfers. » Les sept péchés capitaux (..listes) des occidentaux vus par le Parti Communiste Chinois :
  16. H1... Trop tôt pour tirer des conclusions définitives toutefois. Deux nouveaux ingénieurs de la Zvezdochka, formés aux analyses techniques sont venus renforcer les septs personnels déjà présents à Mumbaï. Ils devraient être autorisés à accéder au site pour épauler les enquèteurs Indiens très bientôt.
  17. C'est exact mais les salafistes wahhabites qui sont minoritaires (et de très loin) en Egypte ont une carte à jouer en laissant les frères musulmans, dont le centre de gravité est en Egypte depuis longtemps, se discréditer auprès d'une partie de la population. Nombre de citoyens Egyptiens qui sont modérés ou issus des classes moyennes ont voté Morsi pour pouvoir enclencher une transition démocratique de l'après Moubarrak. Le problème étant le même que pour la Tunisie ou d'autres pays du Maghreb-Mashrek, les dictatures militaires ont durant des années éradiqué la moindre once d'opposition démocratique tout en prenant bien soin de laisser un champ d'activité aux fondamentalistes musulmans, en partie afin d'utiliser leur fonction cathartique dans un cadre de contrôle politique. Aujourd'hui les peuples qui sont à un tournant de leur histoire n'ont comme choix démocratique que les seules institutions qui depuis des années ont une représentation dans les villes et les campagnes et qui étendent leur influence par le biais d'actions sociales comme l'aide au démunis par exemple : les cinglés en djellabah et en babouches. Comme les Européens en leur temps, les peuples du Maghreb-Mashrek se débarraseront de leurs "curés" dans le futur. Ce n'est qu'une question de temps (C'est valable aussi pour les Chiites). Le problème actuel est que derrière les salafistes et les frères musulmans nous avons la guerre d'influence dans le monde Sunnite entre les Saoudiens et les Emirats, Qataris en tête. Ce qui est aussi vrai est que les américains ont tout faux depuis le début, on voit les reliquats de la super politique étrangère menée par ma copine Susan Rice... Obama a bien fait de l'éloigner mais il l'a fait trop tard. Les conneries sont faites. S'il veut conserver une certaine influence dans la région il lui faudra déjà commencer par interdire à ses banques de merde de spéculer sur les matières premières agricoles. Les peuples sont plus dociles quand ils ont le ventre plein. Un geste fort serait d'envoyer Blankfein et Dimon en tôle pour un bon moment. Avec toutes les saloperies que ces deux là ont faites ce ne devrait pas être un problème de monter un bon dossier d'accusation. Mais il ne le fera jamais car ce sont les mêmes qui ont payé sa campagne et parcequ'il est un président relativement médiocre au final.
  18. Le INS Sindhuratna (S-59) qui se trouvait à proximité a pu être dégagé à temps. Le revêtement anéchoïque a pris feu comme un vieux pneu mais les dégâts sont très limités. Il sera réparé. Le Sindhurakshak, sur les photos a subi un feu intense mais la structure du massif est intacte, les mâts sont droits. Non arrachés, non pliés à part l'extrêmité relativement fine de l'un d'eux qui semble s'être courbée sous l'effet de la chaleur. On voit des traces de feu mais pas de destruction apparente même si le compartiment avant doit être très endommagé. Si un ou deux Klub S ont explosé dans les tubes ou le compartiment armement, les dégâts sont très limités. Soit la charge offensive n'a pas détoné (avec un seul N) et seuls les boosters/propulseurs ont explosé, soit la double coque du Kilo a contenu l'explosion. Soit l'armement n'a pas explosé (peu probable). Si l'armement à - en partie - explosé (cas du Kursk), alors le renflouage du Sindhurakshak va poser de graves problèmes logistiques et demandera beaucoup de temps. Cela dépendra de l'état de délabrement de l'armement restant et du risque résiduel d'explosion en cas de manipulation. Il faudra neutraliser ces éléments avant de déplacer l'épave. On sait que le compartiment batteries se trouve sous le plancher du compartiment armement sur ce type de sous-marin. En cas d'incendie des batteries, la proximité de l'armement (mines, MDC, torpilles) peut poser problème. Un évènement déclencheur aura mené à deux voire trois explosions différentes. Il existe une trappe qui fait jonction entre le pont batteries/accumulateurs et le pont armement. Cette trappe doit être constament fermée mais est laissée ouverte lorsque le sous-marin est à quai lors des préparatifs avant déploiement. Les autorités de la Zvezdochka avait déjà émis des recommendations en 2012 lors de la remise du S-63 à la Marine Indienne. Dans ces recommandations, les exigences décrites dans le manuel РЭАБ-1998 (Manuel d'exploitation des batteries et accumulateurs de Sous-marins) n'étaient pas encore atteintes lors de la prise en main du Sindhurakshak par l'équipage Indien (automne 2012). On lit : non-conformité dans le calibrage de l'appareil de mesure de l'hydrogène. Non-conformité dans le réglage du système de ventilation en air de surface lors de la manipulation des batteries (chargement). Mauvaise manipulation des systèmes de ventilation/refroidissement solidaires de chaque batterie ainsi que défaut des vérification des catalyseurs. Ce qui nous donne une idée assez précise de la technologie employée dans les Kilos Russes vendus à L'Inde. Il s'agit de piles à combustible à l'hydrogène. Le combustible étant de l'hydrogène, secondé par une alimentation en air. Ce sont des systèmes compacts à haut rendement. Sans pièces mobiles, donc silencieux et n'émettant pas de vibrations.
  19. L'explosion de l'armement peut être la conséquence de l'incendie. Certaines torpilles n'ont que six minutes de survies au feu avant explosion. Les systèmes de suppression d'incendie ont fait défaut. On apprend que, au moment de l'explosion, sept techniciens de la société Zvezdochka de Severodvinsk se trouvaient à Mumbaï pour un suivi technique sur ce sous-marin et pour de la formation professionnelle (des personnels Indiens). Ils se trouvaient à leur hôtel au moment de l'explosion et sont sains et saufs.
  20. Le sous-marin, fraîchement upgradé à Severodvinsk est un write-off. Les marins sont déclarés probablement morts. Comme le contatait Starshiy, l'hydrogène est probablement en cause. Même si l'amirauté Indienne déclare que les batteries avait été chargées 48h avant l'explosion, la vidéo montre une explosion qui ressemble fort à un évènement consécutif à une acumulation d'hydrogène (voir les vidéos des explosions des réacteurs de Fukushima au Japon après accumulation d'hydrogène pour y déceler des similarités). Les services d'urgence et d'incendie de la base navale de Mumbaï ont pu sauver le deuxième Kilo qui se trouvait à proximité. Coordonnées Google Earth : 18°55'17.94"N ; 72°50'27.41"E Ceux qui y verront une corrélation avec la tragédie du Kursk pourront se poser des questions sur le péroxyde d'hydrogène ou l'hydrogène tout court, banni des flottes occidentales depuis de précedentes tragédies. Le Kilo (classe Sindhughosh en Inde) en question, l'INS Sindhurakshak (Protecteur des Mers) depuis sa modernisation en 2012 disposait de systèmes d'évacuation des gaz (un système secondé par un backup). Ce système d'évacuation des gaz générés au moment du chargement des batteries serait (au conditionnel, cela demande à être confirmé) manuel. Donc succeptible d'être victime d'une défaillance humaine.
×
×
  • Create New...