Cincinnatus

Members
  • Content Count

    346
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Cincinnatus


  1. Le 30 avril dernier, le bureau du vérificateur général (équivalent de la Cour des comptes) a publié un rapport dont un des chapitres est sur le système de recherche et sauvetage. C'est assez édifiant... Certains hélicoptères (les Griffons) ne sont pas capables d'aller dans le grand Nord ontarien, québécois ou du Labrador. Des avions de plus de 45 ans qui devaient être remplacé depuis les années 90...

    Vous pourrez trouver le tout ici: http://www.oag-bvg.gc.ca/internet/Francais/parl_oag_201304_07_f_38192.html


  2. Le problème ce n'est pas l'avion par lui même, le problème c'est surtout qu'il est en développement et non pas opérationnel de suite. L'avion qu'il faut ppour le Canada est le F-15 silent eagle.

    En fait, le Canada voulait des avions F-35 pour 2016-2017 et, vu le retard, ce ne sera pas avant 2020 (quelque chose dans le genre).

    Maintenant, ils réfléchissent à "upgrader" les vieux CF-18 dont certains ont pas loin de 40 ans et mixer vieux et nouveaux appareils quand ils arriveront...

    http://www.theglobeandmail.com/news/politics/ottawa-rewrites-fighter-jet-plan-with-upgrades-to-extend-cf-18-lifespan/article9293289/


  3. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/02/22/007-pentagone-suspend-vols-essai-avions-f-35.shtml

    Le Pentagone a suspendu vendredi les vols d'essai de tous les avions de chasse F-35, après la découverte d'une aube fissurée dans la turbine du moteur, lors d'une inspection de routine en Californie.

    Les responsables du programme des F-35 ont indiqué qu'il était trop tôt pour savoir si ce problème affectait l'ensemble de la flotte. Tous les vols ont donc été suspendus jusqu'à ce qu'une enquête soit menée à ce sujet.

    Ces mêmes responsables ont déclaré être en contact avec les fabricants du moteur, Pratt & Whitney, et des avions, Lockheed Martin.

    Au Canada, le gouvernement a récemment relancé le processus d'achats d'appareils pour remplacer ses CF-18 vieillissants, à la suite de la publication d'un rapport indépendant révélant que le coût des 65 avions F-35 commandés à Lockheed Martin, dans le cadre d'un processus sans appel d'offres, était passé de 25 milliards de dollars à 45 milliards. Ottawa a ainsi nommé un comité de cinq experts indépendants chargé d'évaluer toutes les options.

    En avril 2012, le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, avait accusé les ministères de la Défense et des Travaux publics d'avoir camouflé le coût réel du programme d'achat de ces avions


  4. Je vois que l'on a de bons VRP pour Dassault et autres compagnies françaises, voici l'adresse où vous pouvez envoyez vos brochures :

    L'honorable Peter MacKay

    Ministre de la Défense nationale

    Quartier général de la Défense nationale

    Édifice mgén George R. Pearkes

    101, promenade Colonel By

    Ottawa (Ontario) Canada

    K1A 0K2

    Courriel : dnd_mdn@forces.gc.ca

    Plus sérieusement, je ne suis pas un spécialiste du matériel militaire et je connais un peu plus au niveau politique. Éh oui, le Canada sera toujours protégé par les États-Unis. C'est sûr! Cependant, comprenez bien également qu'1 milliards de dollars d'échange sont effectués du nord vers le sud (et vice-versa) chaque jour. 82% des exportations canadiennes vont aux États-Unis. Si quelque chose les déçoivent pour x raisons, ils ont un panel de mesure de rétorsion.

    Je n'ai pas de doutes que le matériel français est bon (après faut voir le prix aussi). Et le Canada a acheté autre chose que du matos américain comme les chars Leopards. Cependant, vu le degré d'interconnexion au niveau aérien, il serait étonnant que le Canada n'achète pas du matériel américain.


  5. Effectivement, c'est le F-35 qui tient la corde (pour l'instant) parce qu'il est adoré par la hiérarchie militaire et par les conservateurs (le parti au pouvoir). Je pense que personne ne veut perdre la face dans ce dossier aussi donc ils font le dos rond en attendant que la tempête passe. La pression médiatique et politique est forte mais pas suffisante pour qu'ils fassent un volte-face complet.

    Il faut comprendre que la relation stratégique première et quasiment unique du Canada est avec les États-Unis, et en particulier dans l'aéronautique militaire. EADS a des chances mais faibles comparées à la relation de longue date entre l'industrie militaire américaine et les canadiens (aussi bien au niveau politique, militaire mais aussi des sous-traitants).

    EADS part de loin mais a une chance, ayant déjà des sous-traitants locaux (sans compter la relation spéciale entre le Royaume-Uni et le Canada anglophone). Dassault n'en a aucun. Le Québec n'a pas ou peu d'influence dans la décision malgré la présence d'une bonne partie de l'industrie aéronautique sur son territoire.

    Saint-Pierre et Miquelon est plus une petit épine dans le pied des Terre-neuviens qu'un territoire permettant une discussion franco-canadienne (la France cherchant à augmenter sa ZEE dans le coin et donc "piquer" du territoire marin canadien).

    Et concernant se faire entuber, c'est devenu une "spécialité" canadienne dans le domaine militaire: les sous-marins, certaines frégates, les pièces contrefaites des Hercules, etc... Faut dire que je ne suis pas mal sûr que l'armée française "s'en est fait passer des petites vites" comme on dit aussi ;)

    J'aimerai bien connaître l'avis de pilote canadien sur les différents appareils mais malheureusement, j'en connais aucun. Personnellement, je ne comprends vraiment pas le choix du F-35 mais bon, je ne vis pas au 24 sussex (la maison du premier ministre).


  6. Ce qui est quand même scandaleux, tout comme le choix Suisse!!!

    Les politiques canadiens qui ont choisi l F-35 sont de vilains menteurs sans scrupules qui ne voient que leur petit profit personnel.

    Le Canada ne s'offre pas un nouveau mobilier urbain pour la ville de Toronto, mais bien une arme de guerre qui doit affronter un adversaire. Des candidats potentiels, le Rafale est le meilleur pou faire la guerre; et dans l'avion y'a un être humain.

    Alors filer à ses pilotes un avion moins performant et plus cher que les autres pour de raisons politiques (voir des pots de vin, qui sait...), c'est simplement un scandale. Mais le monde est cynique et tout le monde l'accepte.

    A force de parler gros sous, performances et tout le reste , on en oublie le principal.

    Y a deux points importants dans ta réponse auxquelles les autorités canadiennes n'ont que peu répondu:

    1)un avion de combat, oui mais pour faire quoi?

    2) et quel prix (politique et économique) de ce choix?

    À côté de ça, on peut blâmer les politiciens et le gouvernement en place mais les hauts-gradés et les hauts fonctionnaires de la défense défendent corps et âmes l'option F-35 quel qu’en soit le prix.

    Et en ce qui concerne la défense comme l'a dit un des intervenants au dessus, la politique, la géostratégie et la géopolitique interviennent dans le choix tout comme celui du meilleur appareil pour les pilotes mais aussi les finances quant aux coûts. Sans vouloir être méchant, mais il existe des exemples où les militaires (ceux qui ont une influence dans la prise de décision) voulaient un matériel plus qu'un autre alors qu'il était hors de prix et pour des fonctions limitées...

    Faut un juste équilibre qui n'est pas forcément simple à atteindre d'autant plus quand on est dans un pays qui n'a pas d'industrie aéronautique (de combat) indépendante.


  7. Petite question, est-ce que l'on sait si le génie et le service de santé des armées font des missions "plus humanitaires": dépollution des routes et villages (mines, munitions, etc.) et hôpital de campagne comme on a pu le voir dans d'autres opex? Ou bien, ils sont plus concentrés sur l'avancée des troupes "combattantes".

    J'ai pas vu de communication de la Défense sur ce sujet.


  8. Une perte de temps pour Rafale sûrement pour les autres, je ne pense pas.

    Si je devais jouer au devin, je dirai que le F-35 est l'appareil qui a le plus de chances d'être puis le super hornet et ensuite le typhoon. Le Rafale n'a virtuellement aucune chance ou presque puisque la France ne présente qu'un faible intérêt géostratégique pour les conservateurs (sans compter les questions sur le moteur, peut-il résister au froid du nord canadien etc.)

    C'est le gouvernement actuel qui va choisir, le prochain ne sera élu qu'en 2015, ce serait étonnant qu'il repousse la décision pour après les élections (pas une bonne stratégie politique).


  9. Après le scandale du F-35, le scandale du programme de construction de navires de soutien de la marine canadienne ?

    http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201301/06/01-4608738-vers-une-controverse-pour-des-navires-de-la-marine-canadienne.php

    Confirmé par radio-canada, une différence au maximum de 14 milliards $ (soit environ 11 milliards d'euros) entre l'estimation gouvernementale et l'estimation selon les experts externes...

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2013/02/12/007-002-ottawa-couts-navires-militaires-sous-evalues.shtml


  10. Je viens de voir la même information ici : http://www.businessinsider.com/the-f-35b-grounded-exploding-lightning-fuel-tank-2013-1

    The F-35 is unable to fly within 25 miles of a thunderstorm because engineers believe it could explode if struck by lightning.

    The storm restriction will not be lifted until an oxygen gauge in the fuel tank is redesigned in all F-35s

    (...)

    From the DoD report:

    Tests of the fuel tank inerting system in 2009 identified deficiencies in maintaining the required lower fuel tank oxygen levels to prevent fuel tank explosions. The system is not able to maintain fuel tank inerting through some critical portions of a simulated mission profile. The program is redesigning the On-Board Inert Gas Generating System (OBIGGS) to provide the required levels of protection from threat and from fuel tank explosions induced by lightning.


  11. Je ne sais pas si c'est vraiment le bon endroit pour en discuter.

    Comment ces groupes gardent-ils leur argent? Est-ce qu'ils le planquent dans un endroit quelconque ou dans une banque ou d'une autre façon? Ils gagnent des millions par le trafic, les enlèvements ou des donations. Ils doivent bien payer leurs combattants, leurs armements et garder suffisamment pour corrompre telle ou telle personne et cela en espèce...

    Je me demandais également quel était l'impact du trafic de drogue dans le conflit et donc, si en plus du djihadisme, la France n'avait pas mis le pied dans un nid de frelon (ou de cocaïne pour le coup). Est-ce que ce ne serait pas les cartels qui auraient armé (en partie) leurs intermédiaires locaux (islamistes du MUJAO et AQMI) et à quel point peut-on faire confiance aux politiciens maliens? http://koaci.com/articles-71561?

    Je ne sais pas si quelqu'un connaît un peu le sujet...


  12. Un autre bilan non complet

    Info Algérie1 : L’assaut mené par les forces spéciales de l’ANP sur les deux endroits de prise d’otages est terminé selon des informations de bonne source. Tous les  travailleurs algériens, quelque 250, ont été libérés en même temps que la plupart des otages étrangers.

    Les terroristes ont réussi à s’enfuir de la base et sont poursuivis à l’heure où nous mettons en ligne par les troupes de l’ANP. Nos sources précisent que 4 otages japonais, emmenés par les terroristes, ont été tués au cours de cette opération-poursuite. Le chef du groupe terroriste Abou Al Bara a quant à lui été éliminé pendant la fuite avec ses acolytes. Ceux-ci on utilisé quatre véhicules dont trois ont été détruits. Les terroristes encore vivants tentant à l’heure où nous mettons en ligne de se replier vers la base alors que d’autres essaient de se disperser.

    Pour rappel, une vingtaine de terroristes sont arrivés à bord de quatre véhicules. Un véhicule est tombé en panne et abandonné par ses occupants. Ces derniers sont alors montés dans les trois autres véhicules et ont déclenché l’opération terroriste contre les travailleurs algériens et étrangers.

    Notons enfin que l’assaut a été supervisé par le général-major Abdelrazak Chérif, commandant de la quatrième région militaire qui est un ancien chef des troupes aéroportée s (parachutistes).

    http://www.algerie1.com/actualite/lassaut-de-lanp-contre-la-base-est-termine-les-terroristes-en-fuite-les-otages-liberes-4-japonais-morts/


  13. Un ancien officier de l'armée algérienne interrogé sur Itélé exprimait sa peur que ce ne soit qu'une diversion pour "créer des brèches dans le dispositif de surveillance des frontières" en Algérie et au niveau du Niger. Il redoutait que ce ne soient que des kamikazes, essayant juste de gagner du temps avant de tout faire sauter...


  14. Au niveau politique, il y a un point positif qui n'est pas négligeable. Le président a pris sur lui-même la responsabilité de l'opération et n'a pas refilé l'addition de "l'échec" de l'opération soit sur un autre ministre soit sur la dgse.

    Il est évident que c'est une pierre deux pour montrer sa fermeté à l'opinion publique et son soutien publique aux armées (ce qui de certaines opérations qui avaient foirées dans le passé).