alpha

Members
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About alpha

  • Rank
    Débutant
  1. Bonsoir Le Meeting du centenaire à la base aeronautique naval d'Hyères était manifique. J'ai fait environ 600 photos et dans l'hangar N°7 le salon du livre et de la bande dessinée consacré à l'aéronautique navale merveilleux. A+
  2. Article dans l'air & cosmos Des belges au secours de la Marine : Après l'armée de l'air qui donne un coup de main à la Marine nationale avec le détachement de Caracal à Lanvéoc-Poulmic, c'est au tour d'un opérateur belge de porter secours aux marins français en manque d'hélicopères. La société NHV d'Ostende vient en effet de remporter un appel d'offres pour la location de deux Dauphin destinés à assurer les opérations de recherche et sauvetage effectuées jusqu'ici par un unique super frefon de la 32F à partir d'Hyéres. Les deux appareils seront loués avec un technicien, la marine fournissant les équipages.
  3. Article dans Air & Cosmos du 19 septembre : Les derniers bons vieux Nord 262 Marine qui volent encore aux couleurs de la Marine, principalement à Nîmes (28F), quitteront le service l'an prochain. Economie oblige, aucun remplaçant n'est à ce jour trouvé. L'aéronautique navale qui formait certains de ses personnels navigants sur 262 externalisera cette formation aupres de la société privée Avdef sur un jetstream et éventuellement deux en période de pointe. Qui éffectura les missions de service public sur la méditerrannée aprés le départ des Nord 262 Marine et la fermeture de la BAN de Nimes Garons ? Marine externalisera les missions de service public aupres de la société Avdef basé sur l'aéroport de Nimes Camargues ?
  4. Article de Mer et Marine : http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=108208 La Marine nationale perdra 6000 postes d'ici 2015 François Fillon a présenté, le 24 juillet, le plan de restructuration de la Défense. Hors Gendarmerie, le ministère perdra 83 implantations, alors que 54.000 postes seront supprimés. Pour ce qui concerne la Marine nationale, son effectif total est aujourd'hui présenté à 53.800 personnels, dont 2650 marins pompiers et environ un millier de gendarmes maritimes. La déflation touchera les effectifs purement « marine », c'est-à-dire quelques 50.000 personnes (18% de civils). D'ici 2015, 6000 postes seront supprimés, ce qui portera l'« équipage » de la flotte française à 44.000 personnels, dont 7000 civils. Entre 2009 et 20011, l'institution devrait donc enregistrer quelques 900 départs par an, chiffre qui sera ajusté sur les années suivantes. Cela ne signifie toutefois pas que la marine va cesser de recruter. « Ca ne veut pas dire que nous n'embauchons plus. Il y a toujours un renouvellement important et un fort besoin de jeunes », explique-t-on à l'état-major. La Marine nationale devrait donc continuer à recruter environ 3000 personnes par an. Nîmes, Dugny et Toussus-le-Noble fermés En matière d'implantations, une seule grosse base sera supprimée. Il s'agit de la base d'aéronautique navale de Nîmes - Garons. La BAN abrite actuellement la flottille 21F, équipée de 8 avions de patrouille maritime Atlantique 2, et la 28F, dotée de 10 Nord 262 et 5 Xingu. L'effectif total de Nîmes est de 1400 personnes, dont 200 civils. Les activités de la marine sur ce pôle seront transférées, d'ici 2011, vers la base de Lann Bihoué (Lorient). Le site doit ensuite devenir une base de défense spécialisée dans la logistique et oeuvrant au profit de l'armée de Terre. Deux autres sites de l'aéronautique navale seront fermés entre 2011 et 2012. Il s'agit des établissements de Dugny, près du Bourget, et de Toussus-le-Noble, dans les Yvelines. Le premier, servant d'escale, comprend 200 personnels, dont 94 marins. Le deuxième site, oeuvrant initialement pour le soutien des Atlantic, avait été reconverti en site d'hébergement et de soutien logistique. 80 personnes y sont affectées. La Rue Royale et la Pépinière déménageront à Balard Les marins vont aussi faire leurs cartons dans deux autres sites parisiens. Rue Royale, l'Hôtel de la Marine, abritant l'état-major de la flotte française depuis deux siècles, sera abandonné en 2013. L'EMM sera transféré au nouvel état-major interarmées, qui doit être construit à Balard et qui accueillera les différents services centraux du ministère, ainsi que l'Etat-major des Armées et les actuels états-majors de l'armée de Terre et de l'armée de l'Air. Alors que l'avenir de la « Rue Royale » reste incertain après le départ de la marine, cette dernière libèrera également la « Pépinière », implantée dans le 8ème arrondissement et accueillant notamment les services de la réserve et du recrutement. Petite note personnelle sur cette article : La base aéronautique navale de Nimes Garons ne fermera pas totalement, un établissement de l'aéronautique navale sera créé avec environ 150 hommes (controleurs, pompiers, et infratucture des pistes) de la marine pour la gestion de l'aéroport civil jusqu'a que la cci de Nimes trouve une solution pour récuperer la gestion total de l'aéroport. Surement qu'il existera aussi un detachement de 1 à 2 atlantiques pour la surveillance de la Méditerranée reste le probleme des missions de service public quel type d'avion et base de stationnement (Hyéres ?) Plus d'info ?
  5. alpha

    A330 Présidentiel

    Le futur "cotam 01" est un airbus 330-223 d'Air Caraibes aménagé par Sabena Tecchnic à Bordeaux pour une mise en service en 2010
  6. Bonjour L'armée de air prévoit une nouvelle organisation territoriale des escadrons : La chasse : Saint Dizier : 1/7 provence (Rafale) et 1/91 Gascogne (Rafale 2009) Istre : EC 3/4 (Mirage 2000N) pour un temps que soit constitué escadron Rafale 20014/2015 baptisé Guyenne Mont de Marsan : 2/30 Normandie Niemen regroupement de tout les mirages F1, et probablement transformé sur Rafale entre 2011 et 2014 Orange : 2/5 Ile de france (Mirage 2000B) et EC1/12 Cambrésis (Mirange 2000C) Luxeuil : 1/2 Cigognes (Mirage 2000-5) Nancy : EC 1/3 (Mirage 2000D) EC 2/3 (Mirage 2000D) EC 2/3 (Mirage 2000D) En résumé la chasse comptera 10 escadrons de chasse soit sept seront dissous et deux nouveaux seront crées à horizon 2013. Transport : Evreux : regroupement des Transall Orléans : Pole d"excellence pour A400M Entrainement et Drones : Dijon : EE 05/002 (Alpha Jet) Cognac : escadron drones SIDM. A l'horizon 2015 on comptera 350 avions de combat (Rafale et Mirage2000D et 2000-5) dont 270 en ligne pour une répartition 234 au couleur de l'armée de l'air et 36 à l'aéronavale. Il reste a définir le calendrier de livraison des 50 A400M et 14 Quatorze MRTT. Qui peut compléter les infos ? A+
  7. Publié le mercredi 25 juin 2008 dans le journal La Provence. Personnelle je trouve qu'il s'agit d'une bonne solution Les Canadair vont déménager Les bombardiers d'eau sont stationnés à Marignane depuis le début des années soixante. Ce n'est pas pour tout de suite. Mais à court terme, les avions bombardiers d'eau de la Sécurité civile vont quitter l'aéroport de Marseille-Provence (commune de Marignane). "L'armée de l'Air nous propose de nous implanter sur sa base de Salon-de-Provence et la Marine nationale nous demande de venir sur la base aéronavale de Nîmes-Garons", confirme le général Michel Razaire, commandant la flotte de Canadair, Tracker et autres Dash-8 qui, tous les étés, luttent avec acharnement contre les incendies de forêt. Plusieurs raisons à ce déménagement: d'abord un constat de la Sécurité civile : "Nous sommes un peu à l'étroit pour stationner nos avions", reconnaît le général Razaire. Un souhait des pilotes: "Pour des raisons de sécurité sur cet aéroport civil, on est constamment fouillés comme des voyous; on perd beaucoup de temps avec les mesures de sécurité même quand on est appelé en urgence", estime Alain Huet, de l'intersyndicale des pilotes. C'est aussi une demande de l'aéroport: pour Pierre Régis, son directeur, ce départ sera "indispensable" demain, en raison du développement du trafic aérien et parce que la base occupe un "foncier stratégique" pour le développement. C'est qu'Eurocopter, notamment, aurait la volonté de se développer du côté justement de la base de la Sécurité civile. Le constructeur d'hélicoptères envisage, on le sait, de construire une hélistation. Et il aurait aussi l'intention d'acquérir de nouveaux terrains. La direction a refusé, hier, de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse. Mais au-delà, le départ de la Sécurité civile obéit à une autre logique : l'escadrille servirait de "compensation" à des villes qui vont perdre des unités militaires dans le cadre de la réforme des armées. Le Livre blanc de la Défense vient d'être publié et les sites abandonnés par l'armée seront connus le 8 juillet. Mais d'ores et déjà, il semble que la flottille des 15 avions Bréguet-Atlantic, qui surveillent la Méditerranée pour lutter contre la pollution en mer, le trafic de drogue et l'immigration clandestine, basée à Nîmes-Garons, soit condamnée. C'est en tout cas la conviction du député UMP de la 1èr e circonscription du Gard, Yvan Lachaud: " Alors que Salon ne devrait rien perdre, Nîmes va voir partir 1 200 militaires de la base aéronavale, ce qui fragilisera les 800 emplois directs et les 1 200 indirects créés autour des activités aéroportuaires", dit-il. Il précise que "les militaires contrôlent l'espace aérien et co-entretiennent la piste de l'aéroport avec le syndicat mixte de gestion." Le départ de l'armée de l'air signifierait sans doute la mort de Nîmes-Garons. Ce proche du président Nicolas Sarkozy est intervenu au plus haut sommet de l'État pour accueillir la Sécurité civile comme lot de consolation. Joint hier à Paris, il participait justement, selon ses dires, à une réunion de travail sur le sujet… "La maintenance des avions de la Sécurité civile est déjà effectuée par un industriel privé sur notre aéroport", plaide-t-il encore. Reste que tous les élus locaux de Salon ne l'entendent pas de cette oreille. Pas plus que les pilotes : "Les études le démontrent: l'épicentre des incendies de forêt, c'est Aubagne. Partir de Nîmes, c'est ajouter au moins une demi-heure à chaque intervention en Provence", estime Alain Huet, favorable à un déménagement sur Salon. À contrario, Yvan Lachaud met lui en avant le temps gagné sur les "incendies dans l'Hérault, le Gard, les Pyrénées-Orientales". Reste que ces derniers sont moins nombreux. Les derniers arbitrages vont être brûlants. Par Thierry Noir
  8. Dimanche 15 juin 2008 : Kermesse aéronautique au profit des enfants hospitalisés pour l'association "Révégard", exposition statique uniquement à l'aérodrome de Nimes Courbessac
  9. Bonjour Encore un article sur Air & Cosmos sur les fermetures de bases aériennes : Pas plus de quatre à cind grandes bases aériennes devraient être fermées. Sur la sellettes : Reims, Dijon, Luxeuil, Cambrai, Orange et Colmar.
  10. Pour completer l'artiche de air et cosmos, ci-joint le liens mer et marine http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107767
  11. Bonjour a tous L'armée de l'air devrait s'articuler autour d'au moins 9 grandes bases de stationnement : Orléans, Cazaux, Avord, Istres, Mont-de-Marsan, Evreux, Saint-Dizier, Orange et Nancy.
  12. un article dans l'air &cosmos du 30 mai Des hlicoptères en location pour la marine. L'état-major de la marine étudie plusieurs hypothéses pour palier, d'une part la faible disponibilité de ses Dauphin et, d'autre part, le retard du NH90. Dans les deux cas des locations sont envisagés : trois Dauphin N3 pour équiper ses détachements de service public (SAR) et autant d'EC225, dans le cas ou des problèmes techniques majeurs seraient découverts sur les Super Frelon avant l'arrivée des permiers NH90, au mieux fin 2009. Reste aux marins à trouver un statut juridique pour ce type d'opération, avec des officiers aux commandes d'appareils civils pour des missions à caractèr parapublic ou des vols de maintien de compétences
  13. Les douze Rafale M-F2 actuellement en service vont subir une mise au stantard F3 et les neuf Rafale M-F1 sont arrêtés de vol.