chaba

Members
  • Content Count

    843
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by chaba

  1. Ci-dessous la photo de l’étage sur le barge (on note les traces noircies sur le pont indiquant une trajectoire d’arrivée “transversale”) et l’effet de l’écrasement de l’amortisseur. Ce fut « juste ». Cette mission cumule un grand nombre de « premières », certaines limite-folkloriques [premier core à être parti de Californie et de Floride / premier core à s’être posée avec succès sur les 2 barges / etc…] d’autres plus sérieuses. Rappelons que cet étage [le core B1029] avait effectué son premier vol le 14-Jan de cette année depuis Vandenberg CA, s’était posé sur la barge, a été déchargé au port de Long Beach CA pour être transporté par la route vers le hangar SpaceX du pad 39A dont il n’est ressorti que pour être lancé vers l’espace de nouveau. Il me semble significatif que : C’est le huitième vol de SpaceX cette année égalant ainsi leur record précèdent du nombre de tirs annuels (2016), mais ceci en seulement 5 mois (14-Jan –> 23-Jun) au lieu de 12 (et avec un nouveau vol prévu pour pas plus tard que demain soir…). C’est aussi le huitième succès consécutif d’une tentative de récupération d’un premier étage. C’est la deuxième fois qu’un étage vole, revole et revient avec succès. La première fois il y avait eu un intervalle de 11 mois entre les deux vols, cette fois ce fut seulement 5 mois. Et tout le travail de contrôle/remplacement/remise en état fut effectué entièrement au sein du hangar SpaceX attenant au pad 39A. C’est la toute première fois chez SpaceX qu’un étage (premier ou second) est lancé sans avoir subi une qualification sur le site de test de McGregor TX. Est-ce une préfiguration du mode de fonctionnement futur chez SpaceX ? Un petit calcul pour finir : un client (Iridium) a payé SpaceX environ 60 millions d’USD pour le lancement du 14 janvier dernier. Si on considère un taux de marge de 20% et si l’on croit aux dires de Gwynne Shotwell comme quoi le premier étage représente 70% du cout d’un lancement, cela met le cout du premier étage à 35 millions d’USD (dont la moitié pour les 9 Merlin à environ 1.5/2 millions pièce). Même en comptant un généreux 50% de cout de remplacement/remise en état (mais on n’a pas changé ni moteurs, ni structure, etc…), cela fait : (35 – [9 * 2]) * 50% = 9 millions d’USD. Hier un client a payé environ 55 millions d’USD (rabais de 10% officiellement offert par SpaceX à ses clients pour un vol sur un étage de réemploi, c’est peut-être plus dans la « vraie vie »). Gain net pour SpaceX : 35 - 10 (9 arrondi à 10 millions) - 5 = 20 millions d’USD. Elon-Le-Terrible peut avoir le sourire ce matin ! D’autant plus le sourire que : L’étage est revenu et on peut donc envisager de recommencer une troisième fois la manip. Demain Iridium depuis Vandenberg CA payera à nouveau 60 millions d’USD et introduira dans le circuit des lancements/récupérations/relancements un nouvel étage neuf… *** Demain dimanche le lancement Iridium-Next-2 est prevu a partir de 22h24 heure d'Europe continentale.
  2. Bonsoir. BulgariaSat est en orbite et les paramètres sont bons. Un client satisfait en perspective. Le premier étage est bien revenu sur la barge mais cela a été un peu "olé-olé" cette fois : pas vraiment au centre et un des pieds a été déformé au contact (impact ?). Au tour d'Iridium-Next-2 dimanche soir ! Go Falcon, go !
  3. Interview de Gwynne Shotwell (CEO de SpaceX) dans l’émission “The Space Show” hier jeudi 22 : http://www.thespaceshow.com/ C’est du lourd. [Et c’était décidément plus fort que moi et il a fallu que j’incère ici-et-la quelques notes personnelles, mais je l’indique quand c’est moi qui parle…]. Ci-après, un résumé de certains points abordés : FalconHeavy : Vol de démonstration en 2017 (vol sans charge utile mais avec une expérimentation au profit des vols NSS [National Space Launch programm] c’est à dire les vols militaires US, suivi d’une première mission commerciale début 2018 pour le satellite Arabsat 6A. Le troisième vol sera pour la mission militaire US nommée STP-2. Falcon9 : SpaceX va produire plus de 20 fusées pendant cette année 2017 ; des Block 3 actuellement, des Block 4 très bientôt et un Block 5 vers la fin de l’année. Beaucoup de changements de pièces sur le futur Block 5, des pièces redessinées et qualifiées pour une plus longue vie (octaweb, COPVs, Merlin, etc…) // Le moteur Merlin des Block 5 aura une poussée de 190k lbf ; il a été poussé au banc d’essai jusqu’à environ 240 [note personnelle : 20% de mieux… Combien de temps SpaceX va-t-elle donc résister à l’envie de faire un Flacon9-Block6… ? Avec laquelle la FalconHeavy atteindrait 70-75 tonnes en LEO en version non-récupérée… ?] // SpaceX a 3 ou 4 clients supplémentaires intéressés pour voler sur des premiers étages de réemploi dès cette année ; elle ne donne pas de noms. A terme, ils veulent faire voler plus de premiers étages de réemploi que d’étages neufs. Pour les missions NSS et pour les missions habitées, seulement des étages neufs seront employées initialement tant qu’une procédure de certification n’aura pas été mise sur pied pour l’emploi d’étages de réemploi // SpaceX va surement essayer de récupérer et de réemployer aussi les seconds étages de la Falcon9, mais elle n’a pas dit ni comment ni quand // Le premier étage représente 70% du cout d’une Falcon9, le second étage et la coiffe ne sont seulement qu’une partie du cout du reste (des 30%). Crew Dragon (Commercial Crew flying) : Le premier vol de démonstration (DM1), le vol « in-flight-abort-test » et le second vol de démonstration (DM2) auront lieu tous les trois dans la première moitié de 2018 // Il y a plus de personnes intéressées par du tourisme spatiale que ce qu’elle avait estimé initialement. Cependant le vol vers la Lune avec des passagers est bien moins important que les missions habitées pour la NASA et ils n’ont pas beaucoup de temps à y consacrer actuellement. Red Dragon : 2020 sera difficile à tenir ("very aggressive" dit-elle) pour réaliser une première mission avec atterrissage martien. Beaucoup d’intérêt de divers types de partenaires pour embarquer des charges utiles soit scientifiques soit symboliques [Note personnelle : les rumeurs disent que SpaceX a commencé la commercialisation ce service à un niveau 2 millions d’USD le kilo rendu sur Mars]. ITS : SpaceX n’a pas encore fait son choix pour la puissance du moteur du véhicule martien [note personnelle : Ah ? !], mais elle reconnait qu’il pourrait sur situer dans les 2 à 3 (moins de 3) fois la taille du Raptor réduit qui est en cours de test // Ne recherchent actuellement pas d’investisseurs pour l’ITS // Seulement un petit groupe d’ingénieurs travaillent sur le véhicule martien actuellement, un plus grand nombre les rejoindra quand les développements de la Falcon9-Block5, de la FalconHeavy et du Crew Dragon (Commercial Crew flying) auront été menés à bien. La « Constellation » (de satellites pour l'acces a internet): Le projet de constellation est actuellement seulement un projet annexe qui nécessite d’abord d’importants développements technologiques préalables sur lesquels ils travaillent. Aucun planning. *** BulgariaSat qui s’envoie en l’air, c’est ce soir à partir de 20h10 heure d’Europe continentale. Go Falcon, go !
  4. Sur ! Directrice "Strategie" a Air France, secretaire d'état au budget, directice generale de la SNCF, effectivement une bonne a rien a premiere vue... Ah, si on pouvait encore rappeler notre Marcel Bigeard, la ca serait du dur, du serieux !!
  5. A partir de fin 1917, les anglais ont commence a doter leurs grandes unites de petits avions d'observation installes sur des rampes de decolage sur le toit des tourelles de la grosse artillerie et a peindre des chiffres blancs sur fond sombre sur ces meme tourelles, comme on le voit sur le Class-Invincible en premier plan. Donc nous sommes fin 1917 ou en 1918. Des trois navires de la classe Indefatigeable, l'Indefatigeable ne naviguait plus depuis le 31 mai 1916. Ne restent donc que l'auzie et le kiwi... Quant au croiseur de bataille en premier plan, l'Invincible ayant ete lui-aussi traite "facon puzzle" par la Hochseeflotte egalement le 31 mai, ne restent donc possibles que l'Inflexible et l'Indomitable. Au sujet du second, il est confirme que des avions furent installes en 1917 alors que je n'ai rien trouve de semblable pour le premier, mais j'ai peut-etre pas assez ou mal cherche ou cela a eu lieu mais a ete oublie par les "bons auteurs", donc le doute subsiste. On dira donc sans certitude que c'est le HMS Indomitable.
  6. Correct Herr Doctor, bonne analyse de la sillouette ! Mais pourquoi ces deux noms-la (et pas Indefatigeable et Australia par exemple) ? Les avez-vous joue aux des ?!
  7. J'aime beaucoup (j'adore meme !) le culot des gens de Boeing qui laissent ecrire : "La Nasa a accordé à Boeing un budget de 4 milliards de dollars pour ce programme et, chez Boeing, on estime que ce n'est pas si cher payé...", quand on sait que la NASA a accordé 4.2 milliards d'USD a Boeing et seulement 2.6 milliards d'USD a SpaceX pour le meme cahier des charges du "Commercial Crew Development" (developpement, certification et 6 vols). Ca fait 1.6 milliard d'USD de plus ! Heureusement pour Boeing qu'on n'a pas retenu seulement le mieux disant, sans compter que SpaceX devrait en plus voler un trimestre avant eux en 2018 ! Par contre la supériorité incontestable de Boeing sur SpaceX est que, chez Boeing, les tartines, elles sont beurrées des deux cotés...
  8. A part Kiriyama, tout le monde ici semble avoir un faible pour les British. Why not ? Donc continuons... La question est, par deduction seulement a partir de l'image : quels sont les noms deux navires du fond (les deux premiers de la ligne de file) ? Bien sur, si vous pouviez me donner en plus le nom de celui du premier plan, ce serait l'extase (mais je ne crois pas que cela soit possible... Je veux dire par deduction seulement a partir de l'image).
  9. A propos de votre peremptoire "a chaque fois", pourquoi ne completez-vous donc pas votre liste avec : L'Allemagne nazie (mais because la participation a la tuerie de bombes anglaises surement, qui, puisque non-americaines, furent moins nocives, I presume). Votre probleme c'est les bombes, ou c'est les USA ? Le Japon 1945 (apparamment votre loi est generale, mais ne s'applique pas s'il s'agit de bombes atomiques, c'est cela ? Alors quel dommage qu'on n'ait pas laissé faire McArthur sur le Yalu...) Le Nord-Vietnam (La, je "seche"... Une idee : parce que sauvé par les soviets ? C'est ca, j'ai bon ? Qui seraient peut-etre alors ces si mysterieux "gens qui" dont vous nous parlez sans jamais les nommer ?) Nous, y en a a vouloir savoir ! S'il vous plait Wallaby ne nous laissez pas dans l'incertitude, c'est trop cruel ! [Moins que les bombes, certes, mais quand meme...] Bye the way, avez-vous une étude sur l’élévation du niveau de civilisation en Tchétchénie depuis le passage des civilisateurs russes ? En attendant l’étude sur la Syrie…
  10. SpaceX news ce soir mardi 20 juin : A Vandenberg, la Falcon9 est dressée sur le pad et on attend l’essai statique pendant la nuit (pour nous). Le lancement Iridium-Next-2 est prévu dimanche 25 juin avec un début de fenêtre à partir de 20h24 UTC (22h24 en Europe continentale). C’est une fusée neuve [core B1036] et un retour du premier étage sur une barge en mer est planifié. [Edit @ 01h28 : tir statique effectué, donc, si les résultats sont bons apres dépouillement - en route pour un lancement dimanche !] En Floride, BulgariaSat devrait être lancé vendredi 23 juin avec un début de fenêtre à partir de 18h10 20h10 UTC (20h10 22h10 en Europe continentale). La prévision météo est excellente pour le 23 (> 90%). Les navires et la barge ont été deployés en mer en vue de la recuperation du premier étage. SpaceX est en mesure de gérer en parallele les deux opérations (BulgariaSat et Iridium-Next-2) car ils ont aménagé au cœur de leur usine-mère de Hawthorn CA une seconde salle de commande indépendante. Les chinois (de Taiwan) ont fait savoir qu’ils attendent de façon imminente de la part de SpaceX une notification du lancement de Formosat 5A pendant l’été. Cela été l’occasion d’apprendre quelques détails sur la teneur des contrats de lancement puisse qu’on nous détaille que : 1) SpaceX doit une notification au minimum 40 jours avant le lancement (pour que le satellite puisse être convoyé aux USA) ; 2) Que la pénalité de retard - après une période initiale de 6 mois de grâce - due par SpaceX est de 1.25% du cout du contrat par mois de retard mais limitée à 8 mois [note : comme pour Formosat le délai courre depuis aout 2016, les 8 mois sont déjà échus et SpaceX ne perdrait donc plus rien à retarder encore…]. https://forum.nasaspaceflight.com/index.php?topic=21984.200 [voir le post d’aujourd’hui à 07h31 pm] Le problème de la disponibilité de suffisamment de lanceurs pour assurer le programme de cet été reste entier (voir mon post du 14 juin). Je pense qu’un succès du tir BulgariaSat de vendredi renforcerait la main de SpaceX pour convaincre un ou plusieurs de ses clients d’accepter de passer sur des premiers étages de réemploi, FormoSat et KoreaSat étant les premiers « visés ». SpaceX dispose actuellement (après ceux réservés pour la FalconHeavy et pour BulgariaSat) d'au moins 4 étages possibles (et un de plus si celui de BulgariaSat revient... Et un autre encore peut-etre apres Iridium-Next-2 de dimanche...). Une annonce à ce sujet dès la semaine prochaine ? Maybe, maybe… Un article du forum NASASpaceFlight confirme l’avancée apparemment rapide des travaux de remise en état du pad 40 en Floride (voir aussi mon post d’hier). https://www.nasaspaceflight.com/2017/06/spacex-vandy-falcon-9-schedule-realignment/
  11. En reprenant les classes de destroyers britaniques de la WW2 a l'envers de leurs dates de mise en service, on elimine, les K, les J, les Tribal, parce qu'ils ont tous des tourelles doubles devant. Vient la classe I avec 4 tourelles simples, 2 cheminees et une passerelle au sommet d'une (petite) tour et a la face avant inclinee. Arrive a ce point-la, on "chauffe", comme le disent mes nieces (7 et 5 ans respectivement...). Apres si on veut gagner du temps, on cherche "HMS Invanhoe 1/500" sur Google et, quand on regarde les images disponibles, la on "brule"...
  12. C'est le bien le HMS Ark Royal de 1937. D'abord c'est du British (voir les avions et les Pom-Pom) et avec un hangar a deux etages. Ce qui laisse encore pas mal de candidats: les 3 derniers Illustrious, l'Ark Royal, mais aussi Glorious et Courageous. Le Pom-Pom et le design "propre" des ponts (la forme de l'ilot et surtout de la cheminee...) eliminent les deux derniers. Et la presence d'ouvertures a tribord sous l'ilot elimine les 3 derniers Illustrious (Indomitable, Implacable & Indefatigable). Bravo The mousse & pascal.
  13. Allons, a mon tour d'essayer d'amuser un peu... Qui suis-je donc ?
  14. Oups! Mille excuses ascromis, je n'avais pas vu la photo du nouveau quizz... Bon c'est un british (ou un cousin type kiwi) au vue des tourelles avant (elles sont de la WW2) et du lanceur SeaCat sur l'arriere. Et puis difficile de ne pas voir le huge radar sur son mat au milieu. Donc un (gros) destroyer UK transforme en piquet-radar a la fin de annees cinquantes (puisque le SeaCat). Gros destroyer UK des annees 1940 = class Battle. Un "Battle" transforme en piquet-radar = HMS Barrosa ou HMS Corunna ou HMS Aisne ou HMS Agincourt. Normalement les destroyers UK portent sur chaque bord un numero a 3 chiffres au niveau de la passerelle, mais celui-la a visiblement subi des retouches de peinture... En cherchant sur Google des images pour les 4 noms ci-dessus (relax, c'est la nuit, je ne dors pas, j'ai tout mon temps...), il se pourrait que ce soit le HMS Aisne.
  15. Les observations US indiquent que le satellite Zhongxing-9A (environ 5,000kg) a été placé sur une orbite 190x16,300km. L’engin lui-même semble être en bonne santé, il communique et a déployé ses panneaux solaires. Mais une montée sur une orbite circulaire de 35,700km demanderait un DeltaV de quelques 400m/s, équivalent à la totalité des ressources en combustible pour le contrôle d’altitude pour un satellite de ce type. Si Zhongxing-9A n’a pas une caractéristique cachée, extraordinaire pour un satellite télécom GTO, il est peu probable que le satellite pourra être utilement utilisé. C’est seulement le second échec de la fusée CZ-3B en 21 ans (et on peut presque dire son premier échec puisque l’autre échec fut lors du premier vol en 1996) et en 40 vols avec celui-ci. Les premiers soupçons semblent pointer vers le troisième étage (cryogénique). http://spaceflight101.com/chinas-long-march-3b-zhongxing-9a-failure/
  16. Quitte à devoir se débrouiller parce qu’on craint de ne pas pouvoir transférer des charges en marche entre porte-avion et ravitailleur, et au lieu de trainer une grue et un ponton sur des milliers de kilomètres (on peut déjà les louer localement, non ?), je me serai attendu (s’il ne s’agissait que de rien de plus lourd que des munitions) à l’emploi d’un hélicoptère. Les russes doivent quand même bien avoir d’équivalent chez eux d’un Super-Puma ou d’un NH-90. Avec ce dernier, on peut déplacer 4,200 kg sous élingue, bien assez pour des munitions et leurs emballages.
  17. Le général De Gaulle est définitivement un colonel. Son grade de général lui est donné « …pour la durée de la guerre ». Lui-même et sa famille ne s’en cachent pas, ainsi que le montre l’anecdote ci-dessous : « Le général refuse fermement la solde qui pourrait lui être allouée en tant qu'officier, pour des raisons qu'Alain de Boissieu expose : “Un jour, un fonctionnaire (probablement antigaulliste) du Bureau des officiers généraux découvrit que mon beau-père n'avait été nommé officier général qu'à titre temporaire ; en conséquence, légalement, il n'était que colonel. L'intendance proposa alors au général de Gaulle une retraite de colonel que l'ancien chef de la France libre refusa, saisissant le prétexte pour assurer sa totale indépendance vis-à-vis du régime" » - Yvonne de Gaulle, par Frédérique Neau-Dufour, Fayard 2010. Quant au pourquoi nous l’appelons tous « général De Gaulle » le post de Tancrède dit bien le fond de la chose et d’ailleurs on note ci-dessus que même pour son gendre il est le « général De Gaulle » et pas Charles De Gaulle (et bien sûr jamais « Charles » seulement...!). Références : http://y-a-s.over-blog.fr/article-de-gaulle-etait-il-general-106096357.html https://fr.wikipedia.org/wiki/Grade_à_titre_temporaire De ce que j’ai lu sur lui, je crois que l’on peut dire que Charles de Gaulle était effectivement modeste quand ou tant qu’il s’agissait, ou que l’on s’adressait, à « Charles de Gaulle », c’est-à-dire le gars né à Lille le 22 novembre 1890. Il n’a jamais étalé des performances physiques exceptionnelles (alors que d’autres, torse nu, chassent l’ours en Sibérie…), ni intellectuelles ou autres et, par exemple, il acceptait d’être tutoyé publiquement par des gens, simples ou pas, mais avec lesquels un tel comportement avait pu être l’usage (des compagnons de sa captivité en Allemagne ou le Marchal Juin [parce que de la même promo à Saint Cyr]). Maintenant quand il s’agissait, ou que l’on s’adressait, au « général de Gaulle », c’est-à-dire le personnage né le 18 juin 1940, les égards, qui lui étaient donnés, étaient ceux dus à la France. Et là, la modestie n’était plus de mise. De même pour les modes d'expression et de présentation de l’action de ce personnage-là...
  18. Un simple commentaire personnel, mais je trouve que cela ne donne aucune information sur les capacités logistiques de la flotte russe car qu’il soit possible à partir d’une grue sur ponton de se mettre à couple d’un navire à l’arrêt en zone côtière (voir l’arrière-plan) et de déposer des charges sur son pont, n’est pas un grand exploit et se réalise commercialement des milliers de fois par jour dans le monde d’aujourd’hui. De belles photos toutefois. Merci.
  19. Quelques nouvelles du court terme : Le tir de BulgariaSat est repoussé à vendredi 23 (avec le samedi 24 comme back-up-day // toujours sur le même horaire soit à partir de 20h10 UTC) ceci suite à la découverte d’un élément fautif sur la coiffe de la fusée Falcon9. L’essai statique a été mené avec succès jeudi dernier 15 juin. C’est la deuxième fois qu’un premier étage Falcon9 va être réutilisé et un retour sur barge en mer est prevu. En conséquence, le tir suivant depuis le pad 39A en Floride [Intelsat 35 e] est reporté du 1er au 4 juillet. Deux commentaires persos : 1) Du 23 au 4, il y a seulement 11 jours ce qui serait au record absolu pour SpaceX 2) Le 4 juillet est un jour férié important aux USA et il est bien possible que le planning glisse encore… Le tir Iridium-Next-2 depuis Vandenberg CA est toujours affiché pour le 25 juin avec un essai statique dû pour demain 20 juin. Un gros week-end en perspective pour SpaceX avec un tir vendredi et un autre dimanche ! De nouvelle rumeurs affirment que le pad 40 en Floride reviendrait pour le mois d’aout [cf le post de « Aftersteveo » postee hier vers 17h00 sur le fil https://www.reddit.com/r/spacex/comments/6ewgm7/rspacex_discusses_june_2017_33/]. Ce qui rend possible le premier tir FalconHeavy à partir de la fin septembre. Restons calmes et buvons frais, ce ne sont (toujours) que des rumeurs…
  20. Vous voulez visiter l'usine SpaceX d'Hawthorn CA, au moins l'atelier qui assemble les premiers étages ? Rien de plus facile : be my guest ! http://scontent-mxp1-1.cdninstagram.com/t50.2886-16/19232898_463253554035950_4513399815027032064_n.mp4 On voit en particulier les COPV (de sinistre memoire...) a l'intérieur de l'étage et au moins un étage ayant déja volé en cours d'aménagement (donc probablement filmé au premier trimestre de cette année)
  21. Les blindages des cuirasses ne font jamais partie de la structure mais sont posés et rivetés sur une armature qui les maintient en place. Cela tient d’une part à leur nature métallurgique [domaine où je connais fort peu de choses mais je crois savoir que les qualités d’un métal pour une structure (une certaine souplesse) ne sont pas celles que l’on attend d’un blindage (résistance à l’impact)] et a la nécessité de pouvoir remplacer assez simplement les éléments de blindage après des avaries de combat. Ci-dessous une coupe du Dunkerque ou on voit que les blindages tant verticaux (obliques en fait) que horizontaux sont posés sur les ponts et structures du navire (les volumes avec des points sont des zones remplies d'une mousse legere s'opposant la leur remplissage par l'eau de mer en cas d'avarie - water exclusion material). Sur cette vue du HMS Repulse avant sont lancement (1916), on voit les emplacements prévus pour le blindage (le navire est lancé sans blindage pour limiter la masse a mettre en mouvement) Enfin sur cette photo du HMS King George V en 1941, les 370mm du blindage vertical posés contre la structure sont parfaitement visibles (je crois que c'est le pere d'Elizabeth II que l'on voit descendre l'echelle).
  22. Un KGV par mauvais temps (les deux etages de la passerelle et la forme carree de la tour de commandement / les deux gros telemetres DCA au dessus / la coque large et basse / un debut de truc sur le toit de la tourelle B (Pomp-Pom ou lance-roquette de DCA) / les deux "passe-chaine" (?!) de forme typique sur la pointe de l'etave) Ci-dessous une vue de face pour donner une idee de quoi je parle...
  23. D'insistantes rumeurs de coursive nous indiqueraient que ce jour-là, face à la gravite extrême de la situation dans les fonds de la soute à vin, les vaillantes équipent de sécurité du Cardinal étaient, à cette occasion (mais à celle-là seulement…), presque parvenues à étancher les fuites sans aucun recours aux pompes électriques du bord ! Un pur exploit français. Qui n’a pourtant pas donné lieu à citation... [Avec un grand merci a monsieur Sarnet]
  24. C'etait une mine japonaise en entrant a Singapour : sur l'avant creuvant les tonnaux de pinard. Un coup dur !