Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

aqva

Members
  • Content Count

    951
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

19 Good

About aqva

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,094 profile views
  1. The 217 People, Places and Things Donald Trump Has Insulted on Twitter: A Complete List
  2. Ajoutons que: - Les familles des soldats sont menacées de représailles, c'est une menace sérieuse surtout pour les soldats sunnites vu l'absence de sécurité du pays sunnite. - La corruption des officiers est très élevée: les soldats sont privés de tout le nécéssaire pour vivre un peu dignement au quotidien afin que les officiers puissent se mettre le ravitaillement dans la poche, les désertions ne sont ni sanctionnés ni signalées (et les déserteurs recoivent toujours leur solde) pour ne pas voir le ravitaillement diminuer. Les postes d'officiers sont en effet achetés via des "relations polit
  3. Les SR disent surtout au président ce qu'il pensent qu'il veut entendre, et leur directeur est choisi sur la base de sa docilité comme tous les directeurs des grandes administrations. D'ailleurs les conseillers affaires étrangères du Président à l'Elysée ont nettement plus d'influence que lui. C'est pareil pour Hollande et le conflit israelo-palestinien, le directeur de la DGSE a demandé à ses services de ne publier aucune note qui puisse contredire les ananlyses des conseillers du Président, voir le canard enchainé de le semaine dernière... Sarkozy (et ses conseillers!) a voulu surfer sur
  4. Les OPEX font un milliard de surcout par an en moyenne, parfois moins. Ce n'est pas ce qui coute cher au budget... Le contrat opérationnel (malgré son manque d'honnêteté ponctuel comme dans le livre blanc de 2007) est plus important car il oblige à financer un nombre donnée de brigades en permanence, même si elles ne font pas, ne préparent pas et ne reviennent pas d'OPEX. Le cout de l'armée vient d'autres facteurs: - Matériels très technologiques et produits en faible quantité pour garder les capacités, donc très couteux à l'unité. - Trop plein d'officiers dû aux réductions de format, e
  5. Ce sont peut être des revendications des rebelles (si slavedelest nous donne ses sources!), rien de plus. Il n'y a pas de problème à en poster du moment que c'est sourcé, mais ça reste des revendications toujours surévaluées. Techniquement évaluer les pertes adverses est très difficile et sujet à caution surtout quand on ne contrôle pas le terrain. Les revendications loyalistes doivent être considérées de la même manière d'ailleurs.
  6. Avant tout autre chose, à remonter en puissance un jour. Le besoin militaire est concentré sur des pics de forte intensité (très difficilement prévisibles à 15-20 ans), entrecoupés de moments plus calmes - dans le cas d'un pays géopolitiquement insulaire comme la France, sans aucune perspective de menace aux frontières ni d'être LE gendarme mondial, de calme très plat. Ce ne sont pas les OPEX qui coutent cher (1 milliard c'est peu à l'échelle du budget de l'état et de la défense). Elles ont mêmes des externalités positives (donner des opportunités de distinction aux militaires, tester le m
  7. Il y'a ligne maginot et ligne maginot. La puissance des ouvrages vient de l'artillerie d'une part pour l'autodéfense (en nettoyant les approches) et la défense des ouvrages voisins, d'autre part pour bombarder les axes ennemis (et donc empêcher une percée). Si on parle d'ouvrages composés de quelques blocs d'infanterie sans artillerie propre (pas même un mortier 81mm) et non couverts pas un autre ouvrage avec artillerie, il y'a peu de possibilités de résistance après encerclement ce qui n'était pas d'ailleurs leur but. Les ouvrages sans artillerie propre mais couverts par l'artillerie d'au
  8. C'est juste un politicien qui cherche une place en tenant un discours jusqu'au boutiste, quitte à être démagogique et raconter n'importe quoi. De toute manière, les faits ne viendront pas le démentir puisque l'ukraine ne fera pas la guerre et que lui même n'est pas au pouvoir.
  9. Il en a mis du temps! Il était à court de chemise blanche déboutonnée?
  10. On connait pas le vainqueur, mais on sait déja que l'Ukraine a perdu.
  11. Je n'ai pas dit qu'il y'a un bloc uni ou des leaders visibles (ne pas compter sur Klitschko pour contrôler grand chose). Mais pour réussir à piller des dépôts d'armes et obtenir la reddition d'unités policières constituées, pour constituer des barricades imprenables et avoir le matos pour tenir un siège, il faut s'être organisé et entraîné au préalable en ayant comme but le fait de foutre le bordel, impliquant le risque personnel d'être tué ou gravement blessé. A coté, deux semaines d'émeutes en banlieue cumulées en un jour sont une promenade champêtre. Les négociations c'est vrai
  12. Les groupes insurgés sont manifestement très bien organisés et coordonnés (sans quoi ils ne pourraient pas vaincre des unités policières et il n'y aurait pas autant de morts coté policiers), montent immédiatement aux extrêmes et sont déterminés à refuser toute négociation pour jouer la politique du pire. Ca ne sort pas de nulle part et ça ne se prépare pas en un jour à l'improviste. Le gouvernement ukrainien ne peut rien faire à part encaisser les coups, tout pays relativement mal géré connaitrait de gros problèmes surtout si des pressions extérieures s'ajoutent en faveur des insurgés.
  13. Le premier donateur de Chris Christie, le milliardaire Ken Langone, menace d'arrêter de donner aux organisations de charité si le Pape continue à critiquer le capitalisme et les inégalités. Bien sûr, les dons de charité sont préférables à l'intervention de l'état et ne servent pas du tout de moyen de chantage...
  14. En introduction, je suis globalement d'accord sur les problèmes de gouvernance évoqués, qui peuvent se résumer au fait que ceux qui évaluent l'ampleur des menaces sont souvent les mêmes que ceux qui manipulent les budgets dépensés pour contrer les menaces ou sont en position d'instrumentaliser les menaces à fins de politiques intérieure. Evidemment, il y'a toujours quelque part un immense cataclysme imminent qui va se produire si on ne brûle pas un maximum de pognon très vite et qu'on augmente pas les pouvoirs de certaines personnes/organismes. Les exemples abondent dans l'Histoire, notamment
  15. Excellent article: d'ailleurs on ne compte plus les canaux creusés qui coutent des milliards, pour justifier des gains environnementaux se chiffrant en millions (en multipliant le CO2 en moins son prix à la tonne donné par la taxe carbone). Et c'est comme cela partout où il y'a des politiques écologistes, qui sont menées en dépit de tout bon sens et de toute gestion économique un minimum responsable. L'universitaire Remy Prud'homme est par exemple une source sur le sujet, parmi d'autres. D'ailleurs la rentabilité des investissements a posteriori n'est jamais analysée par l'Etat, le rapport cou
×
×
  • Create New...