Skw

Members
  • Content Count

    6,349
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    23

Posts posted by Skw


  1. il y a 40 minutes, FAFA a dit :

    Ces chiffres ont été donné par Jacqueline de Quattro au soir de la votation du 27 septembre 2020 (une conseillère nationale PLR romande faisant parti de la commission de sécurité).

    Ce sont des chiffres qui ont été fixés au niveau fédéral... et la fixation à 60 % de compensation fut d'ailleurs l'objet d'une belle lutte politique (désolé, liens en allemand) :

    https://www.tagblatt.ch/schweiz/daempfer-fuer-viola-amherd-sicherheitspolitiker-wollen-gegengeschaefte-aufstocken-ld.1148410

    https://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/wie-viola-amherd-das-scheinbar-unmoegliche-schaffte/story/18815123

     

    Edit : Ah, apparemment, la question de la répartition régionale a été tranchée, à moins que les chiffres aient été ou puissent encore être contestés :

    Citation

    Trad automatique : [...] Le Conseil des États avait décidé d'une part de compensation de 100 %. La majorité de la petite chambre est convaincue que c'est la seule façon d'obtenir le soutien des entreprises pour l'achat d'avions de chasse. Les cantons de Suisse occidentale et du Tessin craignent également de ne pas pouvoir bénéficier de l'activité de compensation, car il y a peu d'industries de défense et de sécurité dans ces régions.

    Le Conseil des États a donc inclus dans le projet de loi une clé de répartition régionale. Soixante-cinq pour cent des activités de compensation doivent être attribuées à la Suisse alémanique, 30 % à la Suisse romande et 5 % à la Suisse italienne. Selon M. Salzmann, la SIK a donné son accord. [...]

    https://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/kampfjetkauf-soll-nicht-durch-offsetgeschaefte-gefaehrdet-werden/story/29505611

    • Upvote 1

  2. Il y a 10 heures, rendbo a dit :

    moi je crois en l'Autriche ! ils ne se feront pas enflé une seconde fois par EF, le Gripen est aussi insuffisant pour l'Autriche que pour la Suisse... et puis eux et nous on a une longue histoire d'amitié, la preuve, ils nous ont même donné une Reine !

    En guise d'amitié et pour mieux rappeler cet acte fraternel commis par une journée d'octobre 1793 sur une fameuse place parisienne, tu peux éventuellement leur proposer le Concorde.

    • Haha 1

  3. Il y a 17 heures, Pakal a dit :

    Cela confirme que les partisans du "non" était aussi motivés à ne pas donner un blanc sein aux fonctionnaires confédéraux pour acheter Américain

    Je pense surtout, comme Fafa, que la première motivation des anti étaient surtout de ne pas voir la Confédération investir dans de nouveaux avions. A se demander désormais si l'opposition à l'acquisition d'un modèle US, bien qu'elle corresponde pas mal à leurs préoccupations, ne cache pas également le besoin d'occuper le champ médiatique et de maintenir une pression tout en mobilisant un électorat potentiel. Ne pas oublier que beaucoup des membres influents du GSsA sont aussi des hommes et femmes politiques qui ont leur agenda. Ils ont intérêt à faire exister la thématique d'une manière ou d'une autre dans le débat public.

    En passant, s'ils n'avaient pas fait autant de foin autour des Gripen - bien que ce ne fussent pas les seuls mais qu'ils se sont bien évidemment saisis du rapport faisant état des lacunes de l'avion suédois pour discréditer le projet d'achat - sans doute auraient-ils in fine obtenu du côté du GSsA une réduction du format de la force aérienne à 22 avions et donc un investissement réduit en la matière. Parce qu'il n'est pas du tout sûr que le oui l'aurait ensuite emporté dans l'optique d'un vote concernant le remplacement des F-18.

    Le 27/09/2020 à 18:21, FAFA a dit :

    Pour les retombées économiques, cela ne se passe pas tout à fait de cette façon. En général il y a une répartition des accords compensatoires par région linguistique. Pour la région francophone cela devrait donner du travail à environ 60 à 80 entreprises pour un montant d’un milliard de franc suisse. Pour les autres régions du pays, je ne sais pas.

    Il me semble pourtant que les milieux économiques romands s'inquiétaient de voir les mesures compensatoires passer à 60 % du prix d'achat des avions sur ce nouveau projet d'acquisition, alors qu'il était de 100 % sur le projet d'acquisition des 22 Gripen. Ces milieux économiques redoutaient notamment que cette diminution de 100 à 60 % "coûte" finalement plus aux entreprises romandes qu'aux autres.

    • Like 2
    • Thanks 1

  4. il y a 4 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

    D'abord ils ont du estimer que les propositions de L.M. avec un F-16 à 12000 h le rendait plus compétitif vis à vis du Rafale et qu'il fallait faire quelque chose.

    Sans doute s'est-on inspiré chez DA - peut-être en lien avec l'AdA - de ce qu'avait pu faire LM avec le programme SLEP pour le F-16 ?

    • Like 1
    • Upvote 1

  5. il y a 20 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

    [...] Pour moi les renforts structuraux dont on parle pour F3R ne sont pas liés à F3R mais à cette augmentation de durée de vie opérationnelle. Bien sûr on a du lier les deux pour ne faire qu'un seul arrêt des Rafale modifiés. Ce qui explique l'ambiguïté. [...]

    On a une idée du poids que rajoutent ces renforts structuraux ?


  6. il y a 2 minutes, Patrick a dit :

    Et bien pour en avoir discuté avec plusieurs suisses, je n'en suis pas si sûr vois-tu! 

    Oui, mais ce que je veux dire, c'est que c'est pas fondamentalement cela qui joue, à ce stade, en faveur du oui ou du non chez les électeurs.


  7. il y a 7 minutes, Patrick a dit :

    Ce sont donc les suisses alémaniques qui veulent d'un nouvel avion en majorité. Les francophones n'en voulant pas.
    Et le drame c'est que c'est un avion français qui est le mieux placé techniquement.

    A voir ce que diront les membres suisses du forum... mais que l'avion puisse être français, européen ou américain n'influe que peu sur le vote des électeurs. A la limite, ceux qui vont un peu plus loin dans la réflexion peuvent espérer que l'acquisition du Rafale puisse se traduire par plus de retombées économiques dans les cantons francophones, ou sinon que l'acquisition de l'Eurofighter puisse se traduire par davantage de retombées économiques dans les cantons germanophones... mais je ne suis pas sûr qu'ils soient des masses à se projeter de la sorte.


  8. il y a 11 minutes, Lezard-vert a dit :

    Les Suisses francophones sont-il plus pacifiques ou antimilitaristes,  sont-ils plus à gauches ou verts et préfèrent-ils investir dans le social , ou anti-français et ne veulent pas d'un avion qui pourrait être français, se sentent-ils moins inquiets  ? autres raisons .... ?

    Non, cela fait un petit moment que c'est ainsi. Les suisses romands sont plus rétifs quant à l'achat de matériels militaires. 

    • Thanks 2

  9. il y a 11 minutes, gargouille a dit :

    C'est vrai, c'est seulement dommage qu'il y ait presque que du ralenti.

    Je comprends ta remarque. Mais cela ne me gène pas. Pour avoir travaillé pendant quelques temps dans un milieu relativement bruyant et dans lequel nous ne voyions pas forcément nos visages (salle blanche), j'apprécie cette intrication de gestes à portée opérationnelle et communicationnelle. J'aime voir ce balai qui plus est en interaction avec la machine. De la même manière, j'ai particulièrement apprécié voir (alors que la discipline ne me plaît pas vraiment, même si j'aime le côté technique/ingénieur de celle-ci) cette vidéo produite par canal+ : https://www.youtube.com/watch?v=qyS0WinZu64 (je trouve qu'on y voit plein de détails hyper intéressants).


  10. Il y a 2 heures, Patrick a dit :

    Après une longue attente, la vidéo Chillout 7 de la chaîne youtube Chasse Embarquée est sortie.

    Merci. Sans parler de la qualité des habituelles vues en l'air, certaines prise depuis le pont du Charles de Gaulle sont absolument magnifiques.

    • Like 1

  11. Le 24/09/2020 à 09:29, FATac a dit :

    Parce que, si l'on rouvre le champ des responsabilités, que l'on transforme les consignes du gouvernement en simples recommandations et que l'on laisse le pouvoir aux élus locaux pour décider si oui ou non c'est applicable, je suis persuadé que cette dame va sortir de sa posture et vouloir une bien plus grande sécurité sanitaire, quitte à marcher sur les cafetiers et restaurateurs, de peur de voir sa propre responsabilité engagée.

    Mouais... la problématique de la responsabilité ne semblait pas étrangler outre mesure la précédente municipalité marseillaise en ce qui concerne les risques relatifs à la vétusté de certaines habitations. Pourtant, les municipalités ont des leviers non négligeables en la matière. M'enfin...


  12. Il y a 9 heures, Salverius a dit :

    Si le Brésil avait acheté des Rafale, ils seraient arrivés en volant (il y a cinq ans)... 

    Pas sûr que l'urgence soit si grande que cela pour le Brésil. Ils savaient en s'engageant avec Saab que l'avion ne serait pas disponible/mature de suite.


  13. Il y a 1 heure, herciv a dit :

    au200049247.jpg

    Intéressante cette photo. On voit que le pont d'envol est déjà bien marqué  sur des emplacement renforcés (gris foncé) par les atterrissages des f-35B.

    Edit : La vidéo a été postée en 2011. Navire mis en service en 2009.


  14. il y a 5 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

    Je me souviens aussi qu'au début du programme le F-35 était moins furtif que le F-22 et que tout à coup il est devenu plus furtif que le F-22.

    C'est peut-être simplement que le F-22 est devenu moins furtif :combatc:

    • Haha 4

  15. Le 22/09/2020 à 23:29, rendbo a dit :

    un petit "avis" de mon cousin bavarois après son passage en France, comparant la façon dont est géré le virus chez lui et ici...

    Je partage assez largement son avis.* Néanmoins, à côté de cela, tu as d'autres situations un peu plus baroques. Je me rends dans une station essence. L'employée tenant la caisse rappelait - c'était à la fin du mois d'août - à l'un des clients qui souhaitait payer son plein que le port du masque est obligatoire à l'intérieur. Car dans les stations d'essence allemandes, il n'y a pas toujours/souvent la possibilité de payer par carte au niveau de la pompe. L'employée qui faisait cette remarque portait elle-même un masque mal accoutré... et à un mètre de distance de la file de clients souhaitant payer leur plein, tu trouvais quelqu'un sans masque qui consommait un café et un morceau de gâteau. C'est ici une autre spécificité. Dans certaines petites stations essence, et pas seulement sur des stations en bord d'autoroute, on peut manger/boire sur place. Bref, pas sûr que l'on soit dans le summum de la prophylaxie. Mais, dans l'ensemble, j'ai tendance à penser qu'il y a effectivement un meilleur respect des consignes/recommandations et généralement un meilleur aménagement des magasins pour cadrer la clientèle. Néanmoins, les zones que j'ai pu fréquenter sont relativement urbaines, mais moins densément occupées que les centres urbains français. Cela offre un peu plus de latitude.

    * A noter néanmoins que la politique de tests côté allemand a aussi touché ses limites, notamment dans le contexte bavarois.

    • Thanks 1

  16. il y a 24 minutes, PolluxDeltaSeven a dit :

    Ceci étant dit, on est clairement pas les favoris et on pourra pas s'aligner sur une offre Gripen

    Gripen ou Gripen NG ?

    Edit : vu. Ce sont des Gripen C/D. Mais, je me pose alors la question de la durée de vie de ces avions. Les Croates peuvent-ils espérer les exploiter pendant les 30 prochaines années ?

    • Upvote 1

  17. il y a une heure, Pakal a dit :

    https://www.heritage.org/defense/report/expensive-f-15ex-does-not-deliver-congress-should-nix-its-purchase

    Action d'un groupe de pression à la solde de LM ou vérité crue : le F15EX ne tiendrait pas toutes ses promesses,

    L'auteur, à savoir John Venable, est un ancien pilote de l'USAF qui s'est clairement positionné en faveur du F-35. On peut imaginer qu'il a d'objectives raisons de penser cela. Mais il a tout de même une certaine tendance à reprendre la rhétorique commerciale de LM...

    Edit : Un peu de lecture pour celui qui ne saurait pas déjà reconnaître la supériorité du F-35 : https://nationalinterest.org/blog/buzz/explained-why-f-35-now-world’s-most-dominant-stealth-fighter-126416 (cela dit, certains des arguments avancés sont intéressants ; on s'étonnera en revanche des nombreux points problématiques passés sous silence ou encore de la manière particulièrement séduisante de poser les problèmes)

     


  18. Il y a 1 heure, pascal a dit :

    L'Allemagne a fait le choix de son repeuplement ... c'est çà ou perdre 20 millions d'habitants sur une ou deux générations. Face à ce dilemme cruel Athènes ne comptera que sur la France

    Sans nier l'importance de cet aspect, je pense que les intérêts économiques et géopolitiques sont davantage susceptibles de peser dans la balance. Depuis quelques temps, on regrette côté allemand que la France ait mis du temps à condamner l'empoisonnement d'Alexei Navalny. Ce qui se conçoit. Mais on ne peut pas dire que l'Allemagne ait de son côté pris le temps de condamner les multiples sorties d'Erdogan. Pas sûr que celles-ci constituent les fondements idéaux pour trouver un compromis.

     

    Il y a 1 heure, rendbo a dit :

    quel connard. Un mec vient dire que chez toi c'est chez lui, et il faudrait "négocier". Il nous fait une Anschuss-inversée...

    Je l'ai déjà croisé. J'ai habité à quelques kilomètres de chez lui. J'aurais pu te proposer d'aller squatter son domicile :laugh:

    • Like 1
    • Haha 1

  19. il y a 3 minutes, Alexis a dit :

    [...]

    (...) La pensée de Xi Jinping sur la diplomatie est un acquis majeur qui fait époque dans le développement de la théorie diplomatique de la Chine nouvelle. Ce système de pensée important se distingue par son caractère scientifique, contemporain, pionnier et pragmatique. Nous devons l'étudier en profondeur pour l'assimiler sur tous les plans.

    [...]

    On est désormais rassurés. Si on se tape sur la gueule entre Indiens et Chinois, ce sera sur une base scientifique.

    • Like 1
    • Haha 1

  20. Il y a 2 heures, seb24 a dit :

    85 millions on parle des anciennes versions et y'a une confusion entre système et drone ici je pense. Le système c'est les drones avec en plus la partie sol. Qui est facturé 600 millions de dollars pour 4 drones. soit 150 millions d'euro par drone. Et on parle d'un simple achat sur étagère ici. Donc sans la partie nationalisation qui ne sera pas offerte.

    Je ne pense pas. Peut-être les 85 millions sont-ils optimistes (d'autant plus que le chiffre est en dollars et non en euros, contrairement à ce que j'avais cru lire initialement), mais on semble être plus proche de la valeur du système entier que d'un drone à l'unité en ce qui concerne le MQ-9 Block 5 :

    Citation

    The not-to-exceed $123,293,911 contract (FA8620-19-F-2310) provides for four MQ-9 Block 5 unmanned air vehicles, four Mobile Ground Control Stations, spares, and support equipment, the Thursday, March 22 release said.

    https://www.thedefensepost.com/2019/03/22/netherlands-general-atomics-mq-9-reaper-drone-123-million/

    Par ailleurs, dans les 600 millions de dollars valant pour la commande des MQ-9B SkyGuardian, on semble avoir un peu plus que 4 drones :

    Citation

    Belgium has requested the purchase of four MQ-9B SkyGuardian Remotely Piloted Aircraft and related equipment, as well as technical and logistics support [...] The program cost includes five AN/DAS-4 Multi-Spectral Targeting Systems, 15 Embedded Global Positioning System/Inertial Navigation Systems, five AN/APY-8 Lynx Synthetic Aperture Radars and five Detect and Avoid Systems as well as personnel training and U.S. government and contractor engineering and other support.

    https://www.thedefensepost.com/2019/03/26/us-approves-belgium-mq-9-skyguardian-drone/


  21. Il y a 2 heures, seb24 a dit :

    A 160 millions d'euro par drone (pour peu que ce chiffre soit utile) on est déjà loin des 7,1 Md€ mais plutôt dans les 10Md€. EDIT: Et si c'est vraiment ce prix en incluant la R&D alors c'est pas trop cher.

    C'est a priori - si l'on se fie à ce qui est inscrit dans l'article - 160 millions d'euros par "système Eurodrone (trois drones et deux postes de pilotage)". 63 drones, cela ferait donc 21 systèmes à 160 millions l'unité, soit 3 360 millions pour l'acquisition des systèmes. Cela nous donnerait donc une enveloppe à 3 740 millions d'euros pour la R&D.

    • Upvote 2

  22. il y a 7 minutes, Patrick a dit :

    À mon avis Modi fait une belle connerie en jouant l'escalade.

    Les Indiens et les Chinois font tous deux une belle connerie en jouant l'escalade.

    • Like 1

  23. Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à nous poser des questions autour des chiffres sur le Reaper. D'autres aussi ont le précédent A400M en tête.

    Révélation

    L’Eurodrone va décoller, mais est-ce vraiment une bonne nouvelle?

    Par Vincent Lamigeon le 17.09.2020 à 08h30

    Après des mois de négociations, le ministère des Armées devrait signer avant la fin de l’année le contrat de développement de l’Eurodrone, développé par Airbus, Dassault et Leonardo. Mais l’engin, qui ne sera livré qu’en 2028, est loin de convaincre tout le monde.

    L'Eurodrone va-t-il enfin décoller ? Après plus d'un an de négociations, la signature du contrat de développement de ce drone de surveillance développé par Airbus, Dassault et l'italien Leonardo semble désormais à portée de main. "On y est quasiment, assure-t-on à l'hôtel de Brienne. Il reste quelques détails contractuels, mais rien de majeur. On se félicite d'avoir fait pression sur les industriels parce que, à force d'insister, on finit par y être." Si aucune annonce n'est attendue lors du déplacement de Florence Parly et de son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer, prévu ce jeudi à Evreux et Manching (Bavière), le ministère espère parapher le contrat avant la fin de l'année, avec l'objectif d'une première livraison du drone en 2028. Soit trois ans de retard par rapport à la date de 2025 prévue par la loi de programmation militaire.

    L'Eurodrone revient de loin. Une première offre du maître d'œuvre Airbus, proche de 10 milliards d'euros, avait passablement exaspéré les Etats-clients (Allemagne, France, Italie, Espagne) début 2019. "La souveraineté a un coût, mais pas n'importe lequel", tonnait Florence Parly lors d'une audition au Sénat en décembre dernier. Des discussions avaient été rouvertes avec l'américain General Atomics, qui fournit déjà les drones Reaper de l'armée de l'air, pour l'achat ou la location de drones supplémentaires (Reaper, ou la nouvelle version SkyGuardian). Neuf mois plus tard, Airbus semble avoir fait des efforts. L'industriel ne serait plus très loin du budget de 7,1 milliards que les Etats ont fixé comme limite pour le développement et l'acquisition de 63 drones. Le premier système de trois drones serait livré à l'Allemagne en 2027, le premier système français en 2028.

    Chiffres contestés

    Au ministère des Armées, on assure que la pression sur les industriels a payé. Si l'on en croit les chiffres évoqués par l'hôtel de Brienne, un système Eurodrone (trois drones et deux postes de pilotage) reviendrait même, en fin de compte, moins cher qu'un système américain Reaper : 160 millions d'euros contre 200 millions d'euros. Idem pour le coût à l'heure de vol : le ministère évoque 3.000 euros pour l'Eurodrone, contre 4.000 euros l'heure de vol pour un Reaper. En choisissant l'Eurodrone, la France réussirait ainsi à concilier souveraineté et maîtrise des coûts.

    A bien y regarder, ces chiffres posent pourtant question. Suite à d'intenses pressions de l'Allemagne, l'Eurodrone sera doté de deux moteurs, et non d'un seul comme le Reaper. Il sera donc deux fois plus lourd que son rival américain (11 tonnes contre 4,8). Dans ces conditions, on voit mal comment le coût à l'heure de vol du drone MALE européen, doté de deux moteurs à réaction, pourrait être inférieur de 25% à celui d'un engin monomoteur à hélices. Un rapport de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, publié en juin 2019, dénonçait d'ailleurs l'"obésité" de l'Eurodrone, jugeant l'engin "trop lourd, trop cher et donc difficile à exporter".

    Interrogé par Challenges, un bon connaisseur du dossier assure que les chiffres du ministère sont erronés. "L'armée de l'air estime le coût d'une heure de vol de Reaper à 2.700 euros, et en aucun cas à 4.000 euros", indique-t-il. Même circonspection sur le coût unitaire évoqué par le ministère. La même source indique qu'un système Reaper est facturé 85 millions de dollars, et qu'un système SkyGuardian, plus récent, coûte 104 millions de dollars. Loin, très loin des 200 millions d'euros évoqués par le ministère. A 160 millions d'euros, l'Eurodrone serait, si l'on se base sur ces chiffres, plus de deux fois plus cher que son rival américain. Pas illogique pour un drone lancé d'une feuille blanche, et en coopération internationale, une solution forcément plus onéreuse qu'un développement national.

    Promesse de Gascon ?

    Comment expliquer, dès lors, les chiffres du ministère ? Ils ressemblent fort à une promesse de Gascon des industriels, estime un opposant à l'Eurodrone. "On raconte juste une belle histoire pour justifier la signature du contrat, assure-t-il. Comme pour l'A400M, les dépenses de développement vont exploser d'ici à 2028, et personne ne sera plus là pour rappeler les chiffres de 2020." De fait, il paraît assez acrobatique de donner un objectif de prix à l'heure de vol d'un appareil qui ne volera que dans sept ans, et dont le motoriste n'est pas encore choisi. Selon nos informations, Safran est opposé, sur ce marché, à l'italien Avio.

    Les opposants au projet jugent également que le modèle économique de l'Eurodrone est basé sur un potentiel export que l'engin, trop lourd et trop cher, n'a pas. "Les industriels veulent vendre une douzaine de systèmes à l'export, ce qui est totalement illusoire : à l'horizon 2028, les Américains, les Israéliens, les Chinois et les Turcs auront saturé le marché", assure un contempteur du drone européen. Autre problème : l'Eurodrone n'a pas de version navale, ce qui limite encore son potentiel, et irrite la marine nationale, qui rêve de longue date d'un drone MALE à ses couleurs.

    Même les engagements d'achat des Etats européens sont incertains. A l'origine, les Etats visaient l'acquisition de 25 systèmes de trois drones : 7 systèmes pour l'Allemagne, 4 pour la France plus 2 en option, 6 pour l'Espagne et 6 pour l'Italie. Selon nos informations, Madrid a déjà renoncé à deux systèmes et Rome à trois systèmes. Pas vraiment du meilleur augure, à sept ans de l'échéance. Pourquoi, dès lors, signer le contrat Eurodrone ces prochaines semaines ? "Avec le contexte Covid et le retour au premier plan du discours sur la souveraineté, le gouvernement n'avait pas trop le choix", estime un observateur. Le plan de restructuration annoncé le 30 juin dernier par Airbus a probablement aussi joué : l'Eurodrone permettra de préserver des emplois en Allemagne, pays le plus touché par les suppressions de postes.

    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/l-eurodrone-va-decoller-mais-est-ce-vraiment-une-bonne-nouvelle_727502#xtor=CS3-89-[L’Eurodrone va décoller%2C mais est-ce vraiment une bonne nouvelle%3F]

     

    • Like 2
    • Haha 2