Skw

Members
  • Content Count

    6,354
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    23

Everything posted by Skw

  1. Selon I Kathimeriní (un quotidien grec), rencontre prévue en Corse ce jeudi 10 septembre entre Macron et Mitsotakis pour discuter des détails d'un contrat d’acquisition de matériel de défense par la Grèce, incluant vraisemblablement Rafale et autres équipements :
  2. A plusieurs reprises, j'avais pu expliquer ici que les choses évoluent peu à peu. Ne croyez pas que l'évolution se fera de manière brute et radicale, que celle-ci se fera sans anicroches et retours en arrière, mais il y a une tendance de fond.
  3. Faut dire qu'il n'y a pas tant d'avions directement opérationnels disponibles à la vente dans les catalogues occidentaux... sauf à vouloir prendre des F-16 ou F-18 éprouvés. Parce que s'il faut que les Grecs attendent que soit pleinement opérationnel le F-35, le F-15 SE ou le Gripen E - voire, diraient certaines mauvaises langues, l'AESA de l'Eurofighter - Athènes aura le temps de passer byzantine.
  4. Il y a d'une certaine manière matière à se marrer autour du développement du jeu. Je ne suis d'ailleurs pas le premier à m'en priver. En revanche, je peux tout à fait comprendre que certains joueurs soient prêts à investir dans un jeu étant développé à un rythme plus que poussif, voire pour certains peut-être à prendre plus de plaisir à suivre le développement du jeu qu'à réellement jouer. Et c'est cela qui est tout de même très fort derrière star citizen... Ils te vendent presque plus le suivi du développement que l'expérience du produit final elle-même. Il est probable que Star Citizen fasse école.
  5. Avec la modernisation des sociétés, pas besoin de prendre l'approche centralisatrice à la française pour affirmer une langue nationale au détriment de langues régionales en limitant de manière explicite l'usage de celles-ci. Je le constate fréquemment en Allemagne. Malgré la fierté de certaines régions à parler un dialecte, on voit bien que les plus jeunes générations perdent finalement peu à peu la maîtrise de la langue régionale au profit du Hochdeutsch. Autrement dit, celui qui veut obtenir une uniformisation linguistique dans nos sociétés contemporaines n'a strictement aucun intérêt à reprendre l'ancienne approche à la française. Ce serait contre-productif. En revanche, tu as raison : ce serait un handicap pour un chinois de ne pas maîtriser le mandarin... alors d'ailleurs qu'un nombre croissant d'étrangers font l'effort, notamment dans une recherche d'opportunités économiques, d'apprendre la langue.
  6. Je n'en suis pas convaincu. Mais je ne suis pas convaincu du contraire. Potus ne le sait d'ailleurs probablement pas lui-même.
  7. Sans compter - et c'est ma marotte - qu'il faut aussi considérer la question sous un angle économique : combien coûte en moyenne de détruire un drone avec une solution hard kill ? On pourra me rétorquer que le calcul n'a pas lieu d'être si jamais la potentielle cible vaut par sa valeur, matérielle et humaine, d'être défendue à ce prix. Sauf qu'il deviendra alors rentable pour l'ennemi d'envoyer des drones en grand nombre puisque handicapant in fine le potentiel économique, ou autrement dit matériel, de l'adversaire... Au final, la solution hard-kill - qui à l'échelle d'une opération et d'un champ de bataille peut avoir sa pertinence - sera difficilement soutenable sur le temps long et à l'échelle d'un théâtre entier.
  8. Dans ces circonstances, une collaboration s'impose :
  9. J'ai surtout l'impression que ce sont, la plupart du temps, quelques jeunes désœuvrés - ou glandus pour reprendre tes termes - du coin plutôt que des individus ayant un agenda politique. Y compris lorsque certains veulent rajouter lors de leurs méfaits une inscription qui pourrait a priori politiquement/idéologiquement marquer l'acte.
  10. Je ne suis cela que de très loin. Mais il n'aurait pas été pertinent ou ne serait pas pertinent d'avoir une ligne de diagnostics prioritaires pour les individus ayant une ordonnance... C'est peut-être déjà le cas ? Parce que j'ai l'impression qu'un certain nombre d'individus ont intégré dans leur mode de fonctionnement : fête déconnante >> test >> fête déconnante >> test >> etc.. Du genre, bien que ce raisonnement me paraisse personnellement tout à fait illogique : si je peux me faire tester de manière récurrente, pourquoi donc prendre plus de précautions que cela ?
  11. Dans les Derrick, souvent, le coupable avait enfreint la loi. Je me demande encore comment on a pu nous laisser regarder cela, avec multiple rediffusion qui plus est, pendant toutes ces décennies.
  12. Skw

    VBCI

    Ouaip, faudrait pas que les hommes se sentent en vacances, non plus. Qu'on leur coupe la clim' !
  13. Ils avaient déjà été retirés par deux fois du service et ce pour une période relativement longue la seconde fois (environ 30 ans)... mais j'ai un peu plus de mal à imaginer une remise en service à l'avenir.
  14. La clientèle NBA est de toutes manières assez proche ou du moins compréhensive quant au mouvement BLM. Le marché du sport US est particulièrement segmenté politiquement parlant, la NBA et la NFL étant les opposés sur l'échiquier politique. Ce serait coûteux, voire même impossible, pour la NBA de tenir une position autre qu'un appui aux joueurs et surtout aux stars (Lebron James, Kevin Durant, Stephen Curry, etc.) soutenant le mouvement. Car la NBA a en outre la particularité d'avoir certains joueurs dont l'image est plus forte que celle des franchises/équipes. Ce n'est pas le cas par exemple en NFL, même si les quarterbacks jouissent d'une aura particulière, notamment parce que les effectifs y sont bien plus conséquents, que la logique de système de jeu est bien plus marquée en football US, que les blessures font qu'un nombre non négligeable de joueurs ne font pas la saison complète bien que courte, etc. Enfin, la NBA a tout fait pour que les personnalités/individualités ressortent dans le jeu à travers une adaptation des règles. En revanche, la direction de la NBA s'est montrée plutôt gênée par la position qu'avait pu prendre le manager général des Houston Rockets, parce que ne souhaitant pas passer pour celle qui allait entraver la liberté d'expression, mais aussi parce que tenant à ne pas contrarié le marché chinois. Elle a donc tout fait pour dissocier la position d'un manager général de franchise de celle de l'institution NBA, en précisant que cette dernière n'adoptait pas de posture politique... alors que celle-ci a pourtant une longue histoire en la matière (voir liens donnés par Patrick). Leur chance, c'est que ce n'est pas un joueur star de la NBA qui ait twitté.
  15. Je ne partage pas forcément la lecture de Patrick. En revanche, en ce qui concerne la posture à géométrie très variable de la NBA... elle fait plus que sourire. Le progressisme de la NBA a pour mesure étalon le dollar.
  16. En Allemagne, cela fait déjà un certain moment que les entreprises ou institutions de natures diverses font appel à des historiens pour faire la lumière sur les politiques et pratiques opérées par le passé. Je n'ai pas l'impression que cela ait quelque chose à voir avec une influence extérieure récente.
  17. Sans même aller dans la décroissance, tu peux questionner les mécanismes, bien plus nombreux que pouvant paraître, qui ne peuvent tenir que par la croissance... d'autant plus que l'on peine de plus en plus à obtenir une croissance qui tienne à peu près la route dans les économies occidentales... On y sera donc de toutes manières vraisemblablement contraint d'une manière ou d'une autre.
  18. Jérôme en avait encore sous la main ? PS : euh, sinon, la bienvenue !
  19. Le système de retraites actuel ne s'envisage que dans le cadre d'une économie de croissance : augmentation de la productivité ou croissance démographique. Sachant d'ailleurs que l'on peut se demander jusqu'à quel point l'ampleur des prélèvements actuels ne grève pas fortement la croissance de la production de ces dernières 20 années. Par ailleurs, on commence à s'apercevoir des conséquentes externalités négatives, avec notamment des coûts financiers importants, que cette logique de croissance induit. Ne nous faisons pas trop d'illusions : les jeunes et futures générations auront d'une manière ou d'une autre à payer... pas forcément d'ailleurs pour la survie du système de retraites.
  20. On en est où de la qualification de l'appareil pour ravitaillement des voilures tournantes ? Il y a déjà eu des tests avec contacts humides ?
  21. Il n'y a pas nécessairement cette idée de rejet ou d'expulsion. Les suggestions faites par Wallaby me semblent aller plutôt dans le bon sens, même si l'on perd certains sens du terme. En anglais, on traduirait sans doute cela par les driven-ones. Car le terme Getriebene peut s'entendre dans plein de sens différents, notamment dans les sens suivants : ceux qui sont conduits par, ceux qui sont poussés par, ceux qui sont mus par... avec l'idée dans la première traduction que les réfugiés ont plutôt été les objets (en l'occurrence d'une politique), dans la second qu'ils ont plutôt été pressés (notamment par le rejet des autres pays qu'ils ont pu traverser) et dans la troisième qu'ils ont plutôt été motivés (en l'occurrence par une force ou un dessein particulier); getriebene, c'est le terme que l'on utilise également en mécanique pour évoquer la propulsion ou l'entraînement d'une pièce par une autre ou sinon une source d'énergie ; getriebene peut aussi s'entendre dans le sens d'enthousiaste/vivant voire de véhément. C'est d'ailleurs pour ces multiples sens que le terme est vraiment très bien trouvé et particulièrement difficile à traduire en français. En français, on aurait peut-être pu tenter de traduire cela par "les ballottés" mais on perd alors l'idée de cette motivation propre et assez précise qui peut guider les réfugiés. PS : on identifie 22 sens différents dans ce dictionnaire des synonymes pour l'adjectif getriebene (qui est d'ailleurs plus un participé passé adjectivé qu'un réel adjectif) : https://synonyme.woxikon.de/synonyme/getrieben.php. A chaque fois que j'ai à traduire des textes allemands un peu technique mais sans plus, je me prends à imaginer la somme de cheveux qu'ont dû s'arracher les traducteurs en français des œuvres de Nietzsche ou Heidegger.
  22. Lorsque j'écoute mon entourage, notamment familial, j'ai surtout l'impression que les générations les plus anciennes, la mienne comprise, n'ont pas tout à fait saisi l'ampleur des problématiques qu'ils laissent à leur descendance. Les plus anciens de mes oncles et tantes en sont encore à se satisfaire du magnifique patrimoine qu'ils auront transmis aux générations suivantes et de l'oeuvre bienfaitrice qu'ils auront donc commise pour la société. J'ai l'impression que le coup de balai sera nécessairement... énergique. Et les contrats sociaux, engageant jusqu'alors d'une certaine manière les générations les plus récentes à l'endroit des générations les plus anciennes, risquent d'être dénoncés.
  23. On ne peut pas dire non plus que les adultes éclaboussent la jeunesse de leur génie en ce qui concerne la gamme de solutions proposées...
  24. Skw

    LUFTWAFFE

    Même les jobs qui ont un réel fond ont été plus ou moins bullshitisés... Combien de temps passent les différents employés à remplir des tableaux et produire des rapports visant soit : à la surveillance du travail, à la vérification de la comptabilité, à l'obtention de fonds/subventions qui pourraient très bien être allouées différemment... Au final, combien de temps passons nous réellement à produire, que ce soit des biens, de la connaissance, ou sinon de l'art ? Sans compter que la production vise parfois plus l'obtention d'une bonne image/évaluation que d'une réelle plus-value pour le client, la cible, ou même plus largement la société. Au final, on se demande ce qui reste de réellement valable. Dans mon institut de recherche, public, on a un cadre de la vieille école, qui considère que son job est de vérifier qu'aucune souris/clavier n'a disparu et que l'on respecte bien la norme 9001. Cela coûterait moins cher de filer gratuitement une souris et un clavier à tous les membres du labo plutôt que de le payer à surveiller que les souris vieilles de 10 ans ne quittent le navire. Pour son départ à la retraite, dans quelques mois, on souhaite lui développer un jeu de simulation de management de labo... afin que son passage à la vie d'après soit plus facilement supportable et aussi surtout pour se foutre de sa gueule à la hauteur de ce qu'il nous aura gonflé.